Agrandir des trous dans du laiton

Vieulapin
Compagnon
24 Novembre 2008
2 468
Chartres
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous

Hier, un copain est venu me voir avec une plaque de laiton d'une épaisseur de 15 mm percée de 8 trous de 12 mm. Il m'a demandé de repercer ces trous à 14 mm. Malgré un réaffûtage du foret pour supprimer la plus grande partie de la dépouille, impossible de l'empêcher de s'engager. Après un moment de réflexion, j'ai trouvé l'astuce : j'ai coulé du plomb dans chaque trou jusqu'à 1 mm du bord et après, impeccable. Ça s'est percé tout seul.
J'espère que ce truc pourra servir à ceux de ce forum qui ne le connaissaient pas.

Cordialement
 
A
Guest
Bonjour
J'ai un ami qui m'a conseillé de
percer en intercalant un morceau
de chiffon entre foret et pièce .
J'ai pas essayé .
CB
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 800
F-69400 villefranche sur saone
pour percer du laiton et surtout pour le bronze il faut enlever un peu de dépouille ,mais surtout enlever l'angle de coupe,
pour cela il faut meuler ou éventuellement pierrer les lèvres du foret dans la gorge parallèlement à l'axe
 
Vieulapin
Compagnon
24 Novembre 2008
2 468
Chartres
  • Auteur de la discussion
  • #5
Re,

cb52 a dit:
J'ai un ami qui m'a conseillé de percer en intercalant un morceau de chiffon entre foret et pièce.
Je connais et utilise souvent ce truc qui marche très bien, mais pas sur une si petite portée (1 mm de chaque côté).

DODORE a dit:
pour percer du laiton et surtout pour le bronze il faut enlever un peu de dépouille, mais surtout enlever l'angle de coupe, pour cela il faut meuler ou éventuellement pierrer les lèvres du foret dans la gorge parallèlement à l'axe
C'est exact mais après il faut réserver ce foret à cet usage et en avoir un autre pour les travaux "normaux". Comme un foret de 14 — de bonne qualité — n'est pas donné, je n'en ai qu'un et je ne voulais pas le sacrifier pour un usage qui ne se représentera peut-être jamais. Là, pas besoin de réaffûter le foret. De plus, il s'agissait là non pas de percer des trous mais de les agrandir, ce qui pose plus de problèmes. J'aurais préféré que le copain m'apporte la plaque sans aucun trou, ça aurait été plus facile.

A+
 
Samifred
Compagnon
27 Septembre 2009
1 069
Bonjour, :-D

Personnellement pour agrandir un trou dans des alliages fragile, je procède comme suit:

J'insère dans le trou existant un goujon ou une cheville de bois dur au même diamètre et j'ajoute un peu d'huile de coupe sur le bois.

On trouve façilement des goujons ou chevilles de bois dur dans les commerces de bricolage.



:smt039
 
bois.debout
Compagnon
7 Juillet 2008
2 144
Paris
Bonjour,

Bonne idée, mais que ce soit du plomb ou du bois qu'on mette dans le trou, comment retrouve-t-on le centrage exact ?
 
Samifred
Compagnon
27 Septembre 2009
1 069
Et bien avec un cône (v) avant d'insérer la cheville !
Avant la question, je dirais qu'il faut brider la pièce avant aussi. :wink:

:smt039
 
Vieulapin
Compagnon
24 Novembre 2008
2 468
Chartres
  • Auteur de la discussion
  • #9
C'est pour ça que je n'ai pas rempli les trous jusqu'en haut. J'ai commencé d'abord avec une fraise à chanfreiner-noyer pour que la pointe de celle-ci marque le centre. En posant sa pointe sur le plomb et en tournant un peu le mandrin à la main, le peu de profondeur engagée dans le plomb et le fait que celui-ci est plus mou que le laiton, lorsque le cône de la pointe de la fraise entre en contact avec les bords en laiton du trou, elle se centre automatiquement.

A+
 
LERIAU
Apprenti
15 Novembre 2008
66
yonne
Repercer dans un trou déja existant !

Salut Vieulapin

L' engagement était obligatoire dans du laiton , ou dans du bronze , voire de l' alu !

Je ne te fais pas attendre plus lontemps , et te livre une combine de vieil outilleur de 42 ans de pratique ( Au boulot ... ) , mais je continue à aimer ça quand même , la retraite prise !

Alors , donc , ton foret est bien affûté , mais tu as oublié le petit listel , 0,3 à 0,5 mm , sur le long de l' arête de coupe , angle d' incidence 0° ( Je dis bien 0° ) , donc perpendiculaire à la surface à usiner !
Ensuite , pour avoir un état de surface parfait , tu mets sur ton trou avant de percer un petit coussin que tu confectionnes avec du sopalin plié en quatre épaisseurs , et tu attaques franchement et sans appréhension à 200 ou 250 RPM ! Tu verras , c' est magique !

A bientôt de tes nouvelles

PS : Ne soit pas radin , et change de coussin à chaque trou !

Gaston
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut