1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

usiner fin et long

Discussion dans 'Horlogerie' créé par ZAPJACK, 2 Juillet 2013.

  1. ZAPJACK

    ZAPJACK Compagnon

    Messages:
    2 155
    Inscrit:
    4 Juillet 2010
    Localité:
    Namur (B)
    usiner fin et long
    Bonjour,
    Je dois usiner une pièce spéciale, mais comment faire ?
    Il faut partir d'une barre en acier fortement allié de 15mm de diamètre.
    Et en définitive l'amincir sur 30mm à un diamètre de 3mm
    De plus pour corser le tout, une saignée de clavetage est prévue en bout d'arbre.
    Evidement, le centième est de rigueur !!
    Sûr que jusqu'à 3.5mm c'est simple, mais ensuite viennent les problèmes de broutage et fléchissement
    Comment procédez-vous en horlogerie ?
    LeZap
     
  2. nagut

    nagut Compagnon

    Messages:
    1 188
    Inscrit:
    1 Décembre 2009
    Localité:
    ST-Claude Jura
    usiner fin et long
    en décolletage horloger ,( ou autre d'ailleurs ) , on ne travaille pas en mandrin comme sur un tour normal
    les décolleteuses sont dites à poupée mobiles , ce qui veux dire que la barre est entrainée par la poupée, mais elle est tenue pour l'usinage par un canon.
    c'est ce canon qui est au plus près des outils.
    maintenant , la partie à 3 mm. de diamètre : elle est devant , ou tu part de 15 pour finir à 3 ?
    un petit dessin :lol:
     
  3. ZAPJACK

    ZAPJACK Compagnon

    Messages:
    2 155
    Inscrit:
    4 Juillet 2010
    Localité:
    Namur (B)
    usiner fin et long
    C'est simplement l'usinage d'une soupape.
    J'usine avec une Schaublin 102N-VM avec des pinces, mais le soucis est le même
    LZ
     
  4. Asinus

    Asinus Apprenti

    Messages:
    77
    Inscrit:
    29 Juin 2013
    usiner fin et long
    Slt,

    c'est toi qui usine la rainure ?

    Si oui, je le ferai en 2 fois avec un G71 ... Eb et finition sur 8 mm, faire la rainure, puis un nouveau G71 pour finir les 22 mm restant.

    EB : rayon de plaquette 0.4 / passe 0.4 maxi (tu laisse 0.2 sur le diam..)
    finition : rayon de plaquette 0.1 / 3500 tr maxi (plaquette Sandvik 1025 R0.1 de préférence)

    Ça devrai le faire..

    * EDIT :[/color]

    Pas vu ce poste, sorry :mrgreen:
     
  5. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    532
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
  6. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 122
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    usiner fin et long
    Bonjour,
    Ce n'est pas difficile, mais: le petit diamètre ne doit pas subir d'efforts. On part de la barre, on laisse dépasser la longueur suffisante. On tourne 10 mm à 8, puis 6 mmà 5, puis 3 mm à 3 et on y fait la rainure. Ensuite on retoune 5 autres mm à 8, puis de même sur chaque diamètre et progressivement on y arrive. Il y a une quinzaine de jours j'ai tourné une aiguille: 5 mm à 0,8, 2 mm à 2, 35 mm à 1 dans du 304. Il ne faut surtout pas partir d'un rond trop petit, pas inférieur à 10 ou 12.
    Salutations
     
  7. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
    usiner fin et long
    Bonjour,

         Lorsque j'ai à faire un truc dans ce genre, je le fais entre pointes (ou plutôt en mixte) mais pas en partant du bout pour garder la place pour la pointe tournante, puis je coupe en dernier la partie où était le nez de la pointe tournante. Ce ne serait pas possible aussi ici ? Comme je ne suis peut-être pas clair, j'ai fait un petit dessin (j'aime bien les dessins, ça permet de mieux se comprendre) :roll: .

    zzz.jpg
     
  8. RICO

    RICO Compagnon

    Messages:
    883
    Inscrit:
    17 Août 2009
    Localité:
    Doubs
    usiner fin et long
    Salut,

    l'idée est de travailler par passes successive jusqu'à un diamètre encore rigide.
    Ensuite, il faut faire une dernière passe tout d'un coup, à la cote finie, pas simple dans ton acier ...
    J'ai déjà tourné du diamètre 0.50 en partant de 6 mm en une seule passe mais c'était du laiton.

    Bon courage,

    RICO.
     
  9. ZAPJACK

    ZAPJACK Compagnon

    Messages:
    2 155
    Inscrit:
    4 Juillet 2010
    Localité:
    Namur (B)
    usiner fin et long
    C'étais clair, même sans le dessin. Je vais essayer cette méthode
    Merci
    @+++
    LeZap
     
  10. IRIDIUM

    IRIDIUM Ouvrier

    Messages:
    373
    Inscrit:
    30 Mai 2010
    usiner fin et long
    +1 avec Vieux Lapin. C'est la meilleure combine que je connaisse sur un tour à poupée fixe.

    N'oublie pas de bien refroidir, de reculer la contrepointe une fois l'ébauche faite, et de revenir au contact avec une pression plus faible sur la pièce froide pour une finition tip top.

    Bonne chance ! :wink:
     
  11. Marc Leplesq

    Marc Leplesq Nouveau

    Messages:
    14
    Inscrit:
    6 Juin 2012
    Localité:
    Bretagne
    usiner fin et long
    Bonjour ZAPJACK,
    J'ai du tourner un axe pour une horloge voir (http://www.usinages.com/horlogerie/marc-leplesq-horloge-bois-mlt-t52849.html) je n'ai pas de photo de cette pièce.
    Cet axe (palette d'échappement) comprend 3 côtes. A partir d'une barre de 6mm j'avais besoin d'une première partie de 10mm de long et de 3mm de diam,
    Une seconde partie de 60mm de long et de 4mm,
    et le reste de 10mm de long et de 6 de diam.

    A raz du mandrin j'ai d'abord décolleté le 10mm par 3 mm,
    Puis pour la suite j'ai procédé par petites longueur successives de 10 à 15 de long. A chaque fois je décalais la barre.
    Tout cela sans mise en contre-pointe, ni lunette. J'avais besoin de la longueur totale mais pas forcément une grande précision de 4mm sur toute la longueur.
    J'ai pris soin d'avancer la barre bien dans le prolongement de la position précédente, pour garder la même concentricité. Pour le diamètre final j'avais noté la position sur le vernier.
    Le résultat me convient parfaitement.
    A+

    Marc
     
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015
  12. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    usiner fin et long
    Bonjour,

    La question initiale de la discussion était :
    Je ne suis pas horloger, juste un petit amateur en horlogerie. J’interviens donc sous toutes réserves et sous le contrôle des Pros.

    Un des points qui caractérisent le tournage horloger traditionnel par rapport au tournage de mécanique générale traditionnel, c’est la capacité à couper le métal avec une pression de l’outil sur la pièce quasi nulle. Cette coupe « comme dans du beurre » est permise par un affûtage de l’arrête de coupe aussi proche que possible de la perfection (affûtage dit horloger) et par un tournage à main levée qui permet de « bien sentir » le travail de l’outil sur la matière et donc de trouver le meilleur angle de coupe, celui qui coupe sans pression. Je parle de tournage traditionnel et pas des machines à hautes performances de l’industrie horlogère actuelle.
    Les horlogers descendent les axes en acier trempé jusqu’à moins de 1/10 mm en tenant l’outil d’une main et en tournant la broche du tour de l’autre (aujourd’hui c’est motorisé bien sûr).

    Ci-dessous, photographié sur papier millimétré, un exemple d’acier trempé pour axes en horlogerie de 15/10 mm (acier tampons) que j’ai descendu à 1/10 mm pour essayer un outil de coupe bricolé à partir d’une fraise carbure cassée. J'aurais pu aller en dessous si j'avais eu un meilleur éclairage. La partie usinée parait grosse sur la photo mais à l'oeil nu on ne la voit presque pas. C'est un cheveu. Pas question de mesurer son diamètre au Palmer sur le tour sans la casser net. :lol:
    Cet acier n’est peut-être pas aussi dur que celui que ZAPJACK veut usiner, mais j’ai coupé avec la même facilité des forets HSS et des tarauds.

    [​IMG]


    Voici l’outil carbure :

    [​IMG]


    [​IMG]


    Je pense que c’est à cela que ZAPJACK faisait allusion en posant sa question.
    Il cherche le 1/100 mm sur toute la longueur de 30 mm de la queue de soupape et une concentricité parfaite de cette queue avec la tête de soupape. Pas question de faire des reprises en mandrin. C’est un usinage des parties fonctionnelles de la soupape en une seule prise, mais sans flexion de la pièce en cours d’usinage.
    Comme cela a été dit, le montage entre pointes doit le permettre.... à condition d’un parfait alignement des poupées et d’une absence totale de mobilité de la pièce sur la contre pointe (< au 1/100).

    Avec un outil qui coupe à une pression quasi nulle sur la pièce on peut penser qu’il est possible d’usiner à un diamètre de 3 mm sur 30 mm de long, en l’air, et sans flexion de la pièce supérieure au 1/100.
    Sinon on peut toujours faire la mise au diamètre final par une petite tête de rectification bricolée, montée sur le transversal.
     
  13. ZAPJACK

    ZAPJACK Compagnon

    Messages:
    2 155
    Inscrit:
    4 Juillet 2010
    Localité:
    Namur (B)
    usiner fin et long
    Je te remercie pour la pertinence de tes propos, Sulren, c'est a ce genre de solution que je pensais initialement.
    Mais pour travailler "en l'air" sur 30mm il faut du doigté! et je n'ai jamais procéder de la sorte.
    J'ai déjà réussit à usiner "une épingle" mais c'était dans de l'acier de décolletage et en une seule passe (8mm >> 0.5mm)
    Résultat parfait. Mais ce genre d'acier est incompatible avec la construction d'une soupape.
    Je ferais de multiples essais avec les différentes solutions proposée dans ce post et ce y compris la rectification
    LeZap
     
Chargement...

Partager cette page