1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

micro-lub à l'éthanol

Discussion dans 'Supports, lubrification, peinture, entretien' créé par gloobox, 31 Décembre 2010.

  1. gloobox

    gloobox Apprenti

    Messages:
    64
    Inscrit:
    13 Mai 2010
    Localité:
    Toulouse
    micro-lub à l'éthanol
    bonjour à tous!

    j'ai vu sur le site de DATRON, que leurs machines étaient livrées en standard avec les microlubrifications à l'éthanol... (en option, lub à l'huile pour les ferreux)

    http://www.datron.com/products/cnc-mach ... ystem.html

    Il est vrai que ça semble interressant: côut du lubrifiant réduit, et surtout pas de nettoyage des matières grasses...

    par contre, quid de l'inflamation de l'éthanol? :eek:

    quelqu'un connait-il ce procédé?

    A+!
    Bruno
     
  2. patduf33

    patduf33 Administrateur

    Messages:
    11 417
    Inscrit:
    27 Décembre 2009
    Localité:
    FR33 Bordeaux
    micro-lub à l'éthanol
    Pas mal le procédé, je ne connais pas non, voir avec j.f qui à pas mal étudié la chose, il connais peut être.
     
  3. bimeur

    bimeur Compagnon

    Messages:
    1 704
    Inscrit:
    10 Novembre 2009
    Localité:
    FlambyLand
    micro-lub à l'éthanol
    Note: Ethanol coolant should only be used for machining of non-ferrous materials and DATRON offers an oil coolant option for customers who machine steel-based materials.

    traduction de ma part:

    Nota:L'ethanol ne devrait etre utilisé qu'avec des metaux non ferreux,DATRON vous propose un refroidissement(comprendre lubrification) par huile pour les clients usinant des metaux ferreux

    donc a eviter avec ce qui peut faire des etincelles :wink:
     
  4. Charly 57

    Charly 57 Compagnon

    Messages:
    3 770
    Inscrit:
    21 Décembre 2008
    Localité:
    Moselle
    micro-lub à l'éthanol
    Bonjour
    Il me semble que L'ethanol n'est que le nom savant du bon alcool qu'il y a dans le pinard.
    Il y a de quoi être en état d'ébriété juste avec les vapeurs. L'alcool se vaporise en dessous de 100°C donc il emmène beaucoup d'énergie avant les 100°C. Les outils et les pièces chauffent donc moins.
     
  5. gloobox

    gloobox Apprenti

    Messages:
    64
    Inscrit:
    13 Mai 2010
    Localité:
    Toulouse
    micro-lub à l'éthanol
    héhé...

    de quoi recycler les fonds de piquette...!

    blague à part, il faut pas se louper en faisant des étincelles ( genre attaquer un mors par erreur ou autre...)...

    bonne année à tous! :partyman:
     
  6. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    micro-lub à l'éthanol
    Tournez bourrés ! (ça me rappelle une chanson)

    La chaleur latente de vaporisation de l'éthanol : 846 kJ/kg

    Chaleur latente de vaporisation de l'eau : 2257 kJ/kg

    Capacité thermique de l'éthanol : 2460 J/kg/°K

    capacité thermique de l'eau : 4186 J/kg/°K


    En clair :

    - l'éthanol emporte deux fois moins d'énergie que l'eau en élevant sa température.

    - l'éthanol emporte trois fois moins de chaleur que l'eau en l'évaporant

    - l'éthanol s'évapore à 75°C, l'eau à 100°C (au niveau de la mer)

    Donc à part pour des histoires de corrosion, ou pour se bourrer la gueule en douce...

    deuxième point : on ne peut pas se procurer de l'éthanol pur comme ça...

    troisème point : l'alccol à brûler contient du méthanol (en faible quantité, donc la toxicité des vapeurs n'est quasiment pas supérieure à celle de l'éthanol). L'alccol pharmaceutique à 70° contient du camphre.

    Mais l'alccol (à brûler ou pas) a une propriété intéressante bien connue des photographes argentiques : il permet de sécher une surface mouillée bien plus vite (négatifs). Ne me demandez pas pourquoi, j'en sais rien, mais c'est un fait que je constate et dont je me sers.

    Il y a longtemps que j'ai envie de tester ma microlub en ajoutant de l'alcool à brûler pour voir si ça facilite l'évaporation de l'eau. Genre 30% pour voir.

    Simple : il suffit de préparer du lubrifiant dilué d'une part à l'eau, d'autre part à l'eau + méthanom, puis de plonger deux échantillons, et enfin d'observer les vitesses de séchage.

    Un jour...

    Pour le moment, j'ai un produit spécifique (mais inadapté à mon utilisation assez particulière) qui contient manifestement une certaine proportion de l'alcool isopropylique (à l'odeur). Quand j'acris inadapté, c'st que mon système exige une grahde fluidité et que je suis donc obligé de le diluer à l'eau alors qu'il est malheureusement fait pour être utilisé pur.
     
Chargement...

Partager cette page