Visite en vidéo des plus complète...

vax
Modérateur
5 Mars 2008
7 067
Guipavas (près de Brest)
  • Auteur de la discussion
  • #3
:)

Cela remet un peu les pendules à l'heure pour ceux qui voudraient se lancer dans l'aventure en amateur... la quantité de machines spécifiques est assez hallucinante... Avec le savoir faire qui va avec !!!!!!
 
PGL
Compagnon
29 Septembre 2014
1 327
Toulouse
Ce qui m'a impressionné c'est le gars qui redresse les canons a l’œil avec une presse. L'expérience de cet homme doit être énorme. Faut pas qu'il soit souvent malade, ils ne doivent pas être nombreux à maîtriser la technique.
 
ludoCNC
Apprenti
20 Janvier 2012
165
Mons (Belgique)
Pour avoir eu la chance de pouvoir travailler en sous-traitance à la FN (Fabrique Nationale d'armes - Belgique), je peux vous dire qu'un simple canon rayé demande représente un travail de titan pour un amateur!

J'ai eu l'occasion de voir les machines "déclassées" du FAL... une vingtaine de machines en tout rien que pour l'usinage spécifique!!

Les canons rayé sont réalisés par martelage à chaud sur une matrice:
Le canon est alésé à un diamètre supérieur au diamètre final.
ensuite on insère une matrice rainurée à l'entrée du canon.
Ce dernier est chauffé par induction et un marteau hydraulique frappe l'extérieur tout en faisan avancer le canon et en faisant tourner la matrice.

Pour les canons destinés aux fusil de précision, la finition est faite à la main: polissage, redressage etc.
1 seul canon sur 3 finira sur un fusil de sniper.
Les 2 autres seront détruits.

A+
 
Jipé 87
Modérateur
28 Décembre 2008
1 173
Limousin
Bonsoir,
Merci Henri/Celtic pour cette animation.
Intéressant, le mouvement hélicoïdal généré par barre-sinus...
...et si la rainure de la barre-guide n'est pas rectiligne, mais par exemple parabolique, on peut même faire des rayures à pas progressif !
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut