Vidéo d'un tour UGV !

  • Auteur de la discussion Oudini
  • Date de début
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
pas mal la vid!
y'a aussi plein de vidz de tours automatiques Tsugami sur googlevideo, qui sont tout autant fascinantes!
Mais ce qui m'épate le plus, c'est le filetage à haute vitesse... :bave:
mais comment font-ils pour avoir une telle précision sur la rotation de la pièce avec une telle vitesse??? même si l'inertie du rotor est importante, la coupe devrait ralentir la rotation...
Ca déchire... :prayer:
 
L
la_coterie
Ouvrier
6 Nov 2006
470
La Creuse - 23
presque rapide que mon tour cnc :? - peut-être pas

Mais ce qui m'épate le plus, c'est le filetage à haute vitesse...
mais comment font-ils pour avoir une telle précision sur la rotation de la pièce avec une telle vitesse??? même si l'inertie du rotor est importante, la coupe devrait ralentir la rotation...
c'est fait avec encodeurs. l'intertie est grande donc c'est preque impossible ralentir la rotation - de toute façon l'electroniques & l'encodeurs prendre soin de ca. si la broche ralentit l'outil ralentit aussi :) filetage sans engrenages :D

je peut faire filetage a 800trs/min - effrayant :eek:
 
A
arnaud2
Ouvrier
15 Déc 2006
421
moselle 57
pour la vitesse la CN extrapole l'inertie de la broche
en gros la broche est lancé a une certaine vitesse de rotation et mainetnue a cette vitesse
apres l'axe se deplace a une vitesse controlé par la servo
c'est le meme principe utiliser par les imprimantes pour placer avec précision les points d'encre a la bonne place
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 221
Morlanwelz
j'aillais le dire ^^

la broche est asservie donc la machine sais avec preçision sont etat sais sa vitesse , connais l'effort de l'outil sais quand ça "vibre" (capteur de vibration ! ) et adapte l'usinage en fonction ! idem sur les axe qui sont aussi asservis , mais il faut une electronique beton pour gere tout ça sans couac ^^
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
j'imaginais bien que le mandrain est équipé d'un encodeur, etc. mais je n'imaginais pas que les circuits dits "ezn boucle fermée" étaient si précis...
je verrais du côté des servos si jamais j'ai une machine plus grande à réaliser, car je sais pas grand chose là dessus...
je suis plustôt pap et microstep, car c'est dejà plus abordable ($ et techniquement) et déjà amplement suffisant pour des petites et moyennes machines amateur (donc pour moi :P )
 
A
arnaud2
Ouvrier
15 Déc 2006
421
moselle 57
tu sait avec des moteurs pas a pas c'est aussi fesable d'aller aussi vite si tu prend des visses d'un pas de 10mm et que tu drive ton moteur a 50 tours par seconde (nessecite des moteurs unipolaire et une alim de 20 a 30 fois la tension nominale des moteurs)
le probleme est surtout pour le pc de sortir des fréquences aussi haute environ 40 khz en mode demis pas et encore beaucoup plus en micropas
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
hm, je sais qu'il est possible de faire tourner des pap à cette vitesse, mais il y a trop de perte de couple à de telles vitesses et puis il faut le driver qui vas avec, genre 100V 5A; ou alors du pap 4 (5? me souviens plus) phases qui peut (de mémoire, et c'est toujours flou...) aller dans les 5000tpm sans problèmes, mais toujours avec un driver$$$ :P
J'essayerai de choper un bouquin sur les systèmes à boucle fermée à la BU un de ces 4... j'ai envie de faire un driver servo pour le fun!
 
A
arnaud2
Ouvrier
15 Déc 2006
421
moselle 57
pas forcement un driver cher vu que pour de telles vitesse il faut des moteurs unipolaires
un l297 + 2*ir4426 + 4*irfp250 tu as un driver unipolaire supportant 200v et 20a par phase (j ai jammais vu un moteur nessecitant un tel courant)
le couple qu'il reste a ces vitesse peut etre tres correct
un moteur 34-HSX-312 concerve 50% de son couple nominal a 60 tours par seconde mais il nessecite une alim de 150v et un courant de 6a par phase en unipolaire
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
hmm c'est vrai, j'avais oublié que le l297 gérait le courant qui traverse les bobines. j'ai plus l'habitude des SLA70xx qui sont tout intégrés et qui font le microstep, eux pas moyen de les "upgrader"...

Et dans un cadre qui dépasse largement l'usage amateur, un moteur 34-HSX-312, pesant 3.6 kg, développe encore un couple de 20 kg.cm à 25tours/sec, mais requiert pour cela une alimentation de 120V et un courant de 9 A/phase en bipolaire. Et il coute 251 Euros
(cf cncloisir)

ok pr le driver par contre le moteur^^
ca douille quant même :roll:
 
A
arnaud2
Ouvrier
15 Déc 2006
421
moselle 57
tu as un modele (chinois) equivalent chez selectronic pour 36€
 
A
ackernull
Nouveau
16 Avr 2007
1
salut a tous

De toute façon pour ralentir la rotation faut y aller un bete tour cnc intustriel a un moteur de 20kw!


PS : bientot des photo de ma fraiseuse numeriser (bf20) plus qu'a installer les paps
 
A
arnaud2
Ouvrier
15 Déc 2006
421
moselle 57
sur ce tour la il y a marqué 7.5hp de puissance de broche ce qui correspond a 5.5kw
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 221
Morlanwelz
ben deja pour arreter une broche brushless de 5.5kw servocontrolee ça va etre pas de la tarte lol meme dans le titane elle risque pas de coinçer ^^
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
ouf... 20Kw!!!
Je commence à comprendre la raioson des accélérations/décélérations fulgurantes de ces tour!
à ce niveau là, pas de doute, l'inertie du rotor importe peu au moteur...

sinon, certains d'entre vous ont'ils déjà usiné le titane?
y parait que c'est à peine plus difficile que l'acier :?:
 
M
Manu369
Ouvrier
5 Nov 2006
397
permez moi d'en douter , le titane sur l'echelle de mohr est plus dur que l'acier et encore faut il savoir de quel acier on parle.
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
Permission accordée :P moi aussi je trouvé ça louche, c'est pour celà que je pose la question :wink:
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 221
Morlanwelz
le titane est tres dur , il faut des outils speçiaux

je ne sais pas si vous avez vu un tour cnc usiner du titane ben c un peu comme avec une disqueuse ça fait des eteincelle :D


et l'açier c'est du beurre a coter du titane

a mon avis tu confond avec l'inox qui lui s'usine comme de l'acier dur a part que l'inox est plus gras et use plus vite les plaquette !!!
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
je ne confonds rien dutout, je relate juste ce qu'on m'a raconté (et ce en quoi j'ai fort douté au passage), et comme je m'en suis souvenu maintenat, je demande confirmation (que ce qu'on m'a dit c'était de la connerie) et voila!
merci de l'info :wink:
je ne savais pas que le gars qui m'a dit ça étais autant un boulet^^

le titane est tres dur , il faut des outils speçiaux
le carbure de tungsten n'est pas suffisant?!? :shock:
oh pitain j'essayerai un jour de faire des pièces en titane, ca doit être marrant^^
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 221
Morlanwelz
carbure nan il s'use comme une craie sur le sol :D

faire des piece en titane :lol: rien que les plaquette coute dans les 15 a 20€ piece !!!!!

puis faut une machine costeaux sinon la machine plie sous l'effort ou bloque !!! ( en fonction de la puissançe de broche :wink: )
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
:homer:
ou peut-être que je n'essayerai pas alors XD
 
S
Sanson
Apprenti
10 Juin 2007
217
Doctor_itchy a dit:
puis faut une machine costeaux sinon la machine plie sous l'effort ou bloque !!! ( en fonction de la puissançe de broche :wink: )
Bof, je ne sais pas ce que tu as déjà usiné et en quelle nuance.

Perso, j’ai usiné du titane, mis à part quelques précautions, pour moi, cela s’usine comme un acier.

Il faut juste avoir les bons outils (angle de coupe et de dépouille.), ca qui n’était pas courant il y a 20 ans (Le titane était classé matière stratégique, donc difficile à obtenir.)
Depuis, ce matériau s’est « démocratisé » : on trouve donc les outils ad-hoc.

Le gros problème, c’est que cette matière brule facilement.
On démarrait les CNC, porte entrebâillé, et extincteur armé orienté vers l’outil .. ; trop peur de voir les 300 ou 400 litres d’huile de coupe prendre feu…..

Je n’ai jamais été un « bon », mais certain de mes collègues, pour ne pas avoir de bac à copeau à vider, se débrouillaient pour que le copeau brule (Et rien que le copeau …..)

A mon avis, il n'est pas plus difficile de le travailler que du Bérylco (Bronze au béryllium), par exemple et surtout, beaucoup moins dangereux pour la santé …..

La seule matière qui m’ait posé de réels problème, c’est l’usinage de pastilles piézo céramique …. (Outil diamant et arrosage plus que copieux … à travers le trépan.)
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
432
Choisy-le-roi
Une petite précision concernant les bronzes et le Bérylco. Les bronzes sont des alliages contenant deus éléments principaux: du cuivre et de l'étain (entre 4 et 12%). Plus il y a d'étain,plus il se coule facilement, mais plus son prix s'élève. On peut rjouter ensuite des éléments secondaires pour avoir des proprétés particulières: avec du plomb, on a du bronze au plomb (bon pout le frottement).

Le Bérylco est une marque comme le Duralumin, l'Almélec...C'est un alliage Cuivre, Béryllium, Cobalt. En fait quand on veut une très bonne conductivité thermique le cuivre est top, mais plus on rajoute des éléments et plus sa conductivité baisse (dans des proportions très importantes). Les cupro-béryllium-cobalt, présentent le meilleure compromis résistance mécanique-conductivité thermique, sui vit de près par les cupro-nickel.
Ces alliages sont utilisés pour faire des sièges ou des guides de soupes pour moteurs de compétitions, des refroidisseurs dans des moules de coulé d'alu ou deplastiques, dans l'industrie électrique...
 
P
pierre
Ouvrier
14 Déc 2006
337
osaka
salut .
personnellement j ai tourne une pièce en titane pour un amortisseur (vtt)
je peux vous dire que j y ai passer un bon moment la ou j ai rencontre le plus de problème ce fut pour le percer avec un foret ,ca chauffe énormément et je ne vous dit pas l état du foret après un perçage de2 a 5 mm de profondeur .sérieusement ce n est pas chose aise .je ne dispose pas de lame spéciale .pour le fraisage j ai utiliser une fraise au cobalt la ca vas bien . mais la réalisation de ces trous était tres faible donc reste a voir sur du gros oeuvre .pour la réalisation de la gorge intérieur je me suis amuser a réaffûter l outil une pair de fois . ..
ci pour certain c est facile qu il me donne les conseilles je serais ravis de voir ca d autant plus qu il me reste un peu t de matière .
 
R
romteb
Fondateur
23 Oct 2006
1 906
Pierre tu utilises des outils en acier rapide pour usiner du titane ?

Tes outils doivent effectivement se desaffuter très vite.

En general, on utilise au minimum du carbure pour le titane, voir de la ceramique ou du nitrure de bore cubique.
 
S
Sanson
Apprenti
10 Juin 2007
217
romteb a dit:
En general, on utilise au minimum du carbure pour le titane, voir de la ceramique ou du nitrure de bore cubique.
:smileJap: , avec des angles de coupes spécifiques. (Que je ne connais pas)
 
K
krema
Nouveau
5 Sept 2008
7
centre
:eek:
salut,moi jai deja travaillé du titan (avec les bonne vitesse de coupe et du bon materiel,sur ume machine bien costaud) et je peux vous dire que c'est vraiment mais vraiment dur comme matiere...avec sa c'est EBAUCHE,DEMI FINITION,RE DEMI FINITION pour etre sur que la finition ne casse pas et enfin FINITION...
 
S
stef46
Nouveau
15 Août 2008
14
Salut,

euh, on parle bien du même titane là...? Je travaille dans une usine et il m'arrive fréquemment d'usiner le titane : quand on programme, les conditions de coupe sont très basses; eb + semi fin + fin sont de la partie.
Nos tolérances sont H7, JS5, allant de diamètre 4 à 80. On lubrifie avec de l' huile de coupe (eau + lubrifiant). Pas de soucis que le lubrifiant s'enflamme!!!!!! (comme j'ai pu voir dans une réponse)

Pour exemple, une pièce faite en alu durée 5mn, fera 15 mn dans du titane.


Pour info :
le titane venant de chine est beaucoup beaucoup moins cher, mais se déforme beaucoup plus lors de l'usinage. (il manque une étape de recuit!!!)


Voilà mes connaissances du titane :-D
 
S
stihlman
Ouvrier
25 Juil 2008
298
lorraine
Salut,
Cela me rappel une anecdote lors de mon premier stage en entreprise je devais avoir 14 ans à peu près j'étais sur un vieux tour conventionnel cazeneuve je faisais des rondelles et des entretoises les première pièces des jeunes stagiaires quoi! Et un jour le chef d'atelier m'apporte un lopin d'environ 160 de diam et long env 200 que je devais mettre à 180 de long. Heureux d'avoir enfin un boulot interessant au poids je suppose que c'est de l'aluminium donc je me dit bertrand attaque 1000trmin 0.25f/tour et la première passe 3 mm j'engage l'avance pour dresser tient c'est bizarre le copeau y casse pas et ça fait des étincelles arrivé à la moitier de la passe tac la plaquette casse, bref après moult changement de plaquette j'arrive à terminer la tache confier. Je vais voir le chef en lui disant que l'alu était dur par rapport à d'habitude et là il éclate de rire en me disant que c'était du titane la honte quoi mais quand tu es jeune tu connais pas cette matière si noble qu'est le titane. Tout ça pour dire que le titane j'en usine quelque fois sur mes centre s mais que désormais avec les outils qui vont avec ça se fait bien. voilà A+
 
R
RC02
Nouveau
3 Juin 2009
19
Aisne
Salut à vous tous;

Pour reprendre certains messages, il est normal que l'usinage du titane "coince" de temps à autres :
Tout dépend de sa composition et de son état.

Le titane pur industriel est très malléable (un peu comme l'or ou l'argent) et s'usine facilement. On le rencontre en demi-produits dans de nombreux usages, notamment pour la fabrication des lunettes où le formage va déformer les fils et profilés de titane. A noter qu'il s'anodise bien, avec de très nombreuses couleurs, même si l'anodisation s'écaille dans le temps.

Mais on le rencontre aussi sous forme de titane pur contenant de l'oxygène. Plus il y a d'oxygène, plus il est résistant en limite élastique et en limite de rupture, mais plus il est dur et cassant et de moins en moins malléable. Le grade "T40" (pour 0.40% d'O2) possède moins d'O2 dissous que le "T60" (lui à 0.60%). Entre deux, il y a déjà une sacrée différence !

A noter que le fer, le niobium et l'hafnium sont des éléments indésirables provenant des minerais et squattent les analyses chimiques, aussi leur teneur est surveillée et on épure le titane pour tomber en dessous de 1% de fer par exemple et quasi inférieur à 0.1% de Nb/Hf.

Le niobium et l'hafnium sont eux concentrés car ils ont de grandes utilités ailleurs. Ce sont des métaux stratégiques à fort enjeux industriels : superalliages, pour aciers faiblements alliés ou certains inox "ultimes", avec Re/Rm de 1700 MPa !!!; ou encore comme absorbeur de neutrons pour les barres de contrôle du nucléaire.

Les éléments atmosphériques (O2, N2, H2...) sont des polluants qu'il faut proscrire, ils s'incrustent à partir de 280°C et on contamine le titane. Ces polluants DIFFUSENT en profondeur et pourrissent les caractéristiques initiales et rend l'usage de la pièce en titane dangereuse et incertaine (on casse sans préavis !).

Le titane allié peut se trouver dans deux formes allotropiques :
- la structure cristalline alpha, à maille hexagonale compacte, la plus dense.

- et la structure cristalline bêta, à maille cubique centré, la plus légère.

Certains alliages sont biphasés (alpha-bêta, comme le fameux TA6V : Titane, Alu 6% et Vanadium 4%, un alliage à très hautes caractéristiques); ils ne sont pas évidents à souder (boîte à gants et spectromètre pour mesure de l'O2 résiduel en ppm restant dans l'atmosphère d'argon, et problèmes de structure cristalline avec grossissement de grains et fissuration) et difficiles à usiner ceux-là... il faut des outils coûteux et une lubrification adaptée en qualité / quantité.

Si vous voulez des infos sur sa métallurgie et ses domaines d'emplois j'ai des billes... c'est un matériau fréquent sur Terre (plus que le zirconium) et il se démocratise grâce à la filière de la récup'. Son prix mondial devrait demeurer élevé mais en baisse constante; il y a des progrès fréquents dans la manière de le fabriquer.

a+
 
Haut