Usinage Laiton Sceau à cacheter

  • Auteur de la discussion GeorgesBricole
  • Date de début
G
GeorgesBricole
Nouveau
24 Sept 2015
26
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous!

J'ai un projet en tête, je commence à peine à y réfléchir
Je voudrais faire un sceau à cacheter (avec la cire...) la base que j'ai trouvé est du laiton, j'en ai pas plus de spécifications, mais je pense que c'est "du laiton au plomb" car dans bcp de videos que j'ai regardé ils usinent à sec (avec de l'air) et ça se passe tres bien example (et ils ont la même basse/blank que je pense acheter)
un vieux post qui m'a beaucoup aidé est celui-ci
avec tout ça je pense :
- acheter une pointe javelot 30° / 0.2mm comme celle-ci (plus de choix d'angle et largeur du plat ICI)
- usiner à 10000 RPM avec 60mm/min d'avance, passes de 0.2 de profond

Ma machine est une petite CNC assez rigide, je coupe de l'Alu avec 1 flute diam 3 0.8mm par passe sans problème.
donc, les questions :
1) La pointe javelot 30°/0.2mm vous parait la bonne pour ce que je veux faire?
2) les paramètres de vitesse vous semblent-il correctes?
3) je devrais essayer à sec ou aviez-vous des conseilles? (j'ai pas de système d'arrosage dans ma machine)
4) avec une pointe javelot 30°/0.3mm je vais gagner en vitesse mais perdre en détaille de ma gravure + peut-être un outil qui va mieux tenir.. c'est bien ça ou il y a d'autres choses qui m’échappent?

Merci!
 
Earthwalker
Earthwalker
Compagnon
7 Déc 2013
1 211
45
A ma connaissance le laiton s'usine à sec.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 633
59000
Bonsoir,
Le problème d'un fraise javelot de 0.2 est la concentricité de ta broche et la qualité d’affûtage de la fraise.
si tu relèves un faux rond, oriente ta fraise angulairement pour avoir l’arête de coupe ou la face positionné
au point d'excentration maxi, sinon tu risques de talonner .
Ensuite, si tu adoptes une avance par tour en proportion, ce qui est le cas suivant tes paramètres, il n'y aura
pas de problème.
On peut bien sur lubrifier, huile entière comme sur un tour à décolleter ou émulsion
l'huile entière est très efficace sur les laitons à copeaux long (sans Pb)
L'idéal étant un soufflage lubrifié pour évacuer le copeaux et éviter son recyclage, mais
par expérience le recyclage du copeau est moine critique avec une fraise à graver à une dent
Quand je grave sur ma scripta, c'est dans un bain d'huile et le résultat est très bon.
 
Tier-I
Tier-I
Compagnon
20 Nov 2011
1 334
FR- 03420 MARCILLAT EN COMBRAILLE
Bonsoir,

la base que j'ai trouvé est du laiton, j'en ai pas plus de spécifications, mais je pense que c'est "du laiton au plomb"
Le laiton pour gravure est normalement du CuZn70/30 appelé aussi "laiton horloger"
1) La pointe javelot 30°/0.2mm vous parait la bonne pour ce que je veux faire?
Tout dépend du motif et du rendu souhaité...
3) je devrais essayer à sec ou aviez-vous des conseilles? (j'ai pas de système d'arrosage dans ma machine)
Selon la qualité du travail, la lubrification au pinceau peut être utile...
4) avec une pointe javelot 30°/0.3mm je vais gagner en vitesse mais perdre en détaille de ma gravure + peut-être un outil qui va mieux tenir.. c'est bien ça ou il y a d'autres choses qui m’échappent?
Là encore, tout dépend du motif... certains permettent des libertés, d'autres non.
A ma connaissance le laiton s'usine à sec.
Les gros travaux ce font sans soucis à sec par contre dès que l'on va dans les finesses et que tous les autres paramètres ne sont pas pile poil, la lubrification facilite le travail, use moins la fraise et permet un meilleur rendu. Par contre, ça nécessite un bon soufflage quand on veut se rendre compte du résultat en cours de travail.

Thierry
 
Haut