Advertisements

Une fraiseuse Salmson pour usineur (très) débutant

B
bilou(te)
Apprenti
8 Mars 2015
97
Eure
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous

Intéressé par le travail du bois depuis longtemps, je m'intéresse également au travail du métal mais jusqu'alors je n'étais pas très équipé.
Il y a deux ans, j'avais acheté un tour d'établi type Schaublin, avec une hauteur de broche de 90mm, qui m'a déjà pas mal servi, notamment pour refaire la poulie d'entrainement de ma dégauchisseuse.
Jusque là, j'avais, pour travailler le métal, ce tour, une meuleuse et des limes... Autant dire que pour faire quelque chose de propre...
Le prix des dispositifs de fraisage pour montage sur un tour étant assez élevé (et nécessitant, de plus, des pinces, des fraises, etc... donc un investissement un peu lourd), je trainais parfois sur Leboncoin en cherchant des fraiseuses, avec les mots clés suivant (ça pourra donner des idées à ceux qui cherchent) en plus du terme générique "fraiseuse" :
compacte
établi
petite
...
J'ai également tapé des marques, du moins les classiques.

Et un jour, je tombe sur une annonce pour des "outils anciens".
Quelques contacts avec le vendeur, il a une fraiseuse Gambin (trop grosse pour moi), un étau limeur, une presse à inertie, un gros tour Ernault, des outils à main, une scie à ruban, des forêts, des fraises, etc... et, ce qui m'intéresse, une "petite fraiseuse"

Evidemment, la notion de petite est à relativiser, elle est petite comparée à la Gambin, mais ça reste assez imposant.

Bref, j'ai pris contact avec le vendeur, essayé d'avoir plus d'infos par téléphone, des photos par mail, et puis finalement, c'est à 20kms de chez moi, j'y suis allé avec papa.

Voici, pour commencer, une photo reçue par le vendeur :



Sur la photo (qui n'arrange rien), une impression de rouille en surface.

Une fois sur place, je regarde un peu plus, pas de jeu excessif dans les vis, pas de mauvais mouvement de la table, un peu de dur mais rien de dramatique.

Quelques négociations avec le vendeur, je négocie la machine à 300€, avec l'étau orientable, le plateau (diviseur).
Pour 50€ de plus, un lot de fraises assez intéressant, avec plusieurs types de fraises, une meule, des cônes (CM4), une tête à aléser (en CM2 ou 3), et des petites babioles (un compas d'épaisseur, des huileurs, des raccords de plomberie -???-, une lime à filets...

Le fameux plateau :


Un tas de pièces (on a du démonter la machine pour pouvoir l'emmener, et aussi vérifier l'état général)


Je l'ai donc achetée, une photo du déchargement (on n'était que deux, alors pas trop de photos)


On a fait le déchargement tranquillement, en prenant notre temps, tout en sécurité (on a estimé le poids du pied à plus de 300kg, s'agirait pas de le prendre sur le pied). Utilisation de tuyaux de chauffage pour la faire rouer, bastaings, cric, barre à mine, le tout, c'est de ne pas courir, de réfléchir à toutes les étapes avant, bref, de se faire une sorte de fiche de manutention.

Je poste déjà ça, je reviens

Boris
 
Advertisements
B
bilou(te)
Apprenti
8 Mars 2015
97
Eure
  • Auteur de la discussion
  • #2
Re'

Alors pour commencer, j'ai nettoyé la plaque de la machine, ça donne une idée de ce que c'est (mais introuvable sur le net) :


et une partie des fraises (sauf celles qui sont déjà sur des arbres) :

Rien que pour les fraises, je crois que je m'en sors bien.
On voit, au fond des fraises, l'étau, à l'envers (dérouillant dans les trous de vis).

Un huileur (il y en a trois, dont deux complets, sur le dernier, il manque les verres) :


Et une des babioles, qui ira dans la partie menuiserie de l'atelier :


Pour détailler un peu plus la machine, c'est donc une fraiseuse horizontale (avec sans doute la possibilité de mettre une tête verticale, mais que le vendeur n'avait pas), avec une broche en CM4, une table de 1000*350 (à la louche), une avance auto en X.
Etant débutant, je cherchais une machine à prix raisonnable, avec un peu de matériel (ça chiffre vite), quitte à devoir la retaper, en bon état général (pas de rouille sur les glissières, pas de jeux excessifs, etc...), pour me faire la main.

Elle sera utilisée pour faire notamment des pièces de motos anciennes pour mon papa, des rainures de clavette, etc... Et puis tout ce que je ne faisais aps avant par manque de matériel adapté. Je l'utiliserai aussi pour faire des alésages de boitiers de pédaliers de vélo, pour faire des pattes, bref, un peu tout ce qu'un bricoleur passionné peu avoir à faire.
Dans les pièces que je pense faire, une réhausse pour mon tour à métaux pour porter la hauteur de points à 100mm (pour qu'il devienne compatible avec mon chariot de Schaublin102 par exemple), une semelle d'adaptation pour pouvoir mettre la poupée fixe du tour sur la fraiseuse, des pièces mécaniques diverses et variées (mais globalement, de moins de 500 de long).

Comme dit ma compagne, je vais utiliser la fraiseuse pour faire... des pièces de fraiseuse ou de tour, tour que j'utilise déjà pour tourner... des manches d'outil de tour...
 
B
bilou(te)
Apprenti
8 Mars 2015
97
Eure
  • Auteur de la discussion
  • #3
C'est encore moi.

La machine en place après un coup de pétrole sur les coulisses du Z, on voit que la mécanique n'est pas attaquée

Après un peu de nettoyage, je devrai avoir quelque chose de correct avec une précision qui me convienne.

Quelques infos complémentaires, il s'agit d'une broche sur paliers bronze, j'ai également avec un axe long pour du fraisage horizontal avec contre pointe.

Maintenant les questions...

- Pour une poulie de 50mm de large, quelle largeur faut-il pour la courroie (il y avait des courroies en cuir, je les change toutes pour être tranquille) ? Un fournisseur de courroies à recommander (j'ai besoin de 3 courroies pour la fraiseuse, et il faut que je change deux autres courroies dans l'atelier, celle du tour et celle de la dégauchisseuse)
- pour le nettoyage, je suis parti sur Scotch Brite/Pétrole, et raclette acier pour les parties non mécaniques, j'ai bon ?
- Esthétique, j'ai de la peinture Hammerite bleu martelé, sur MB, un forumeur me dit que c'est OK, je refais un coup d'enduit sur la fonderie avant ?
- Il y a une courroie pour laquelle je ne peux pas mettre de tendeur (elle fait 2520mm d'après mes mesures), il faut miser sur l'elasticité (???) de la courroie pour la mettre en place ?

Plutôt content de mon achat, je pense que pour mon budget, c'est une bonne machine qui nécessite juste une remise en état (et en sécurité, je ferai un carter pour les courroies) et un peu de temps (ça va être le plus dur à trouver, donc ça risque de durer).
J'ai oublié, le moteur fait 3cv en tri, il tourne à 1500tours/minute
 
ISL
ISL
Compagnon
2 Mai 2010
746
FR-70Lure
Bonjour, super affaire , surtout avec l'outillage correspondant .
Ces machines sont suffisantes pour des pièces unitaires , pas besoin de grande vitesse de travail , petite puissance du moteur et dans beaucoup de cas ces machines n'ont jamais travaillée en grosse production mais plutot dans des ateliers d'entretien d'ou une usure moindre.
 
A
adn_aPeL
Nouveau
17 Février 2017
5
Super affaire, ça fait quelques semaines que je zyeute les petites annonces à la recherche de ce genre d'occasion pas trop loin de chez moi,
ça me rassure de voir que certaine personne arrivent à trouver. Profite bien de ton nouveau jouet!
 
J
JULES 21
Apprenti
27 Novembre 2009
147
F 21430 LIERNAIS
bonjour bilou(te)

je suis vraiment content de voir enfin sur le forum une deuxième fraiseuse Salmson . La mienne est d'un modèle différent mais je retrouve dans tes photos pas mal de similitudes. Si tu consulte mes interventions sur usinages (voir moteur de recherche) tu verras que Salmson avait fabriqué ces machines pendant la première guerre mondiale .
Pour répondre à tes questions:
  • si je me souviens bien j'avais acheté mes courroies de 40 mm chez Promeca (ne pas oublier d'acheter les agrafes).
  • pour le nettoyage il faut surtout beaucoup d'huile de coude, pour le reste...
  • J'ai utilisé de l'hamerite grise qui donne un bel effet.
  • pour la courroie je pense qu'il faut commencer par la solution la plus simple sans tendeur , c'est ce que j'ai fait pour actionner l'avance automatique, et tout va bien
 
Landsmànn
Landsmànn
Ouvrier
13 Mars 2016
350
Sympa ta machine , je suis curieux de voir à quoi ressembleront tes premiers copeaux à bientôt
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Décembre 2010
5 525
belgique (namur)
Bonsoir,

Comme les autres, je pense aussi que c'est une bonne affaire. Pour ce qui est de la tête verticale absente, ne te focalise pas trop là-dessus. Je pensais cela handicapant et au final on s'en sors toujours avec de la réflexion.
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 269
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
Pourquoi ne gardes tu pas les courroies en cuir ?

Si elles sont d'origine elles doivent être ok pour transmettre suffisamment de puissance
De toute façon il vaut mieux ne pas augmenter trop la vitesse maxi de rotation

Si elle sont "moisies" ou au contraire séches j'ai les recette (années 1900) pour les rénover
 
B
bilou(te)
Apprenti
8 Mars 2015
97
Eure
Bonjour, super affaire , surtout avec l'outillage correspondant .
Ces machines sont suffisantes pour des pièces unitaires , pas besoin de grande vitesse de travail , petite puissance du moteur et dans beaucoup de cas ces machines n'ont jamais travaillée en grosse production mais plutot dans des ateliers d'entretien d'ou une usure moindre.
Bonjour

Super affaire, je ne sais pas pour la machine, mais rien que pour l'outillage, je suis d'accord !
Comme tu le mentionnes, ce n'est aps fait pour de la grande série, mais en même temps, en tant qu'amateur, il n'y aura pas de production de masse, intensive, et avec des grandes séries (sauf des porte-outils pour mon tour :) ), donc pas trop de problème.
Pour le moteur de 3cv, pour cette machine, je pense que c'est bien dimensionné, comme je ne suis pas pressé, je ferai plutôt de petites passes.
A ce propos, avec la rigidité supposée de la machine, sur quelle profondeur de passe puis-je tabler, dans de l'alu, de l'acier, du bronze (j'ai un presseur de rabot à refaire) ? (en surfaçage d'une pièce de 20mm d'épaisseur, par exemple)


Super affaire, ça fait quelques semaines que je zyeute les petites annonces à la recherche de ce genre d'occasion pas trop loin de chez moi,
ça me rassure de voir que certaines personnes arrivent à trouver. Profite bien de ton nouveau jouet!
Bonjour

Comme toi, j'ai zyeuté pendant pas mal de temps : on va dire depuis un an, juste pour me tenir au courant des prix. Depuis quelques temps, j'ai regardé un peu plus souvent, toujours sans l'optique d'acheter, mais en me disant que si une bonne affaire se présentait, je sauterai peut-être le pas. Et puis voilà, c'est fait.
Je précise que je regardais sur toute la France pour les prix, mais si il y avait eu une bonne affaire à plus de 100kms, je l'aurai laissé à un autre (une bonne affaire, à 400kms, en ajoutant l'essence, l'incertitude du bon état, les éventuels aller-retours, le risque, et la non-urgence d'un achat, pour moi, ça ne valait pas le coup pour autant)


bonjour bilou(te)

je suis vraiment content de voir enfin sur le forum une deuxième fraiseuse Salmson . La mienne est d'un modèle différent mais je retrouve dans tes photos pas mal de similitudes. Si tu consulte mes interventions sur usinages (voir moteur de recherche) tu verras que Salmson avait fabriqué ces machines pendant la première guerre mondiale .
Pour répondre à tes questions:
  • si je me souviens bien j'avais acheté mes courroies de 40 mm chez Promeca (ne pas oublier d'acheter les agrafes).
  • pour le nettoyage il faut surtout beaucoup d'huile de coude, pour le reste...
  • J'ai utilisé de l'hamerite grise qui donne un bel effet.
  • pour la courroie je pense qu'il faut commencer par la solution la plus simple sans tendeur , c'est ce que j'ai fait pour actionner l'avance automatique, et tout va bien
Bonjour

Oui, une deuxième (et c'est même marqué dessus, GM N°2) sur le forum, j'ai vu le poste sur la tienne, ça m'a donné une idée de l'âge de la machine (et je trouve que pour son âge proche du siècle, ma machine est bien conservée)
Pour les courroies, je regarde un peu partout, je vais partir sur des courroies à coller plutôt qu'à agrafer, je pense, il faut juste que je les trouve, merci quand même pour l'adresse.
Niveau nettoyage, en huile de coude, j'ai ce qu'il faut, c'est le temps, que je ne trouve pas dans le commerce (et puis j'attends un heureux évènement, alors la mécanique plaisir est passée de pas prioritaire à carrément illusoire)... Niveau motivation, j'ai aussi ce qu'il faut.
L'Hammerite, je pense que je vais regarder ce qu'il me reste, et partir là-dessus. C'est que ça coûte un bras, les peintures, alors si j'achète la machine pas trop cher mais que je dois vendre un bras (ce qui me supprimerait en plus la moitié de mon stock d'huile de coude) pour acheter la peinture, les courroies (estimation à environ 200€ pour les courroies), c'est un peu ridicule. Surtout si il y a moyen de faire très bien sans frais importants !


Sympa ta machine , je suis curieux de voir à quoi ressembleront tes premiers copeaux à bientôt
Bonjour

Pour être honnête, moi aussi... :)


Bonsoir,

Comme les autres, je pense aussi que c'est une bonne affaire. Pour ce qui est de la tête verticale absente, ne te focalise pas trop là-dessus. Je pensais cela handicapant et au final on s'en sors toujours avec de la réflexion.
Bonjour

Pour la tête verticale, je pense qu'il y en a eu une un jour, du coup j'aurai aimé l'avoir avec, mais je ne l'ai pas trouvée, et je ferai sans, ça demandera peut-être juste un peu plus de réflexion pour lancer les usinages. Comme pour la fraiseuse, je regarderai de temps en temps si j'en trouve une si je sens que ça devient gênant de ne pas en avoir. Rien d'urgent, pour moi du moins, mais je ne suis pas un pro, loin de là, je n'ai pas de réflexes ou de méthodologies toutes faites, donc je m'adapterai au moyen à disposition.


Bonjour
Pourquoi ne gardes tu pas les courroies en cuir ?

Si elles sont d'origine elles doivent être ok pour transmettre suffisamment de puissance
De toute façon il vaut mieux ne pas augmenter trop la vitesse maxi de rotation

Si elle sont "moisies" ou au contraire séches j'ai les recette (années 1900) pour les rénover
Bonjour

Pour les courroies, il y en avait tout un lot, mais les agrafes étaient secouées, les courroies sèches, craquelées, certaines avec des fissures, je n'avais pas d'idée du prix et du coup je ne les ai pas prises... Je vais partir sur des courroies à coller, ce n'est pas excessif à ce que j'ai vu (moins que des speedflex, en tout cas). Je ne pensais pas vraiment que ce serait si cher !


:bernardo: elles sont vraiment observatrices !...
Pas la mienne, mais je dois trop parler... En tout cas, ce n'est pas ce qui m'arrange.
Je me suis fait un atelier menuiserie pour pouvoir bricoler, et depuis que je l'ai, sur le temps que j'y ai passé, il doit y avoir 5% du temps qui a été des réalisations pour la maison, le reste, c'est pour l'atelier...

Du coup, ça fait une belle boucle :
=> fabrication d'un atelier => achat de machines pour le faire => achat d'un tour pour restaurer les machines (et pour fabriquer des outils de tour) => achat d'une fraiseuse pour faire du matériel pour le tour, et, si je continue => fabrication d'un atelier pour le métal => etc... :)
Le tout, c'est de réussir à lancer la boucle, après, elle s'auto alimente et les justifications sont plus faciles. (bon, quand j'ai acheté le tour, pour faire du tournage - logique - et que j'ai commencé par faire des outils de tour, ça a fait tâche.


En tout cas, merci pour vos messages d'encouragement !
 
B
bilou(te)
Apprenti
8 Mars 2015
97
Eure
Je reprends mon poste du forum MB, pour ceux qui n'y sont pas :
Bonjour à tous

Ne trouvant pas mon bonheur dans les courroies fermées du commerce (enfin, j'ai trouvé, mais à 120€ pour la plus grande, ça fait cher quand même, face aux 15€ en courroie à agrafer...), je réfléchis à faire une courroie collée (je ne sais plus où j'ai vu ça, un biseau sur la courroie et un collage/vulcanisation pour refermer), il faut que je retrouve la manip et que je trouve les courroies qui vont bien pour la faire.


Quelques photos :
la glissière du Z, vue 1


La même chose, par l'autre côté (je n'avais même pas vu le reflet, comme quoi, la rouille n'est pas si profonde)


Ici, on voit que l'arbre n'est pas centré sur l'écrou à ergots, c'est ce qui permet de régler la distance entre les poulies de l'engrenage

Et ici, une fois la position de l'axe réglée, on peut verrouiller :


Je n'ai pas encore essayé de démonter (pas de clé à ergots de la bonne taille, j'essayerai de m'en faire une)

Les engrenages, pour l'avance auto en X, on voit que les dents semblent en bon état (je n'ai pas dit propre)


La poulie de l'entraînement de la broche, après un essai rapide de nettoyage au pétrole, je devrai en sortir quelque chose de propre


Ici, la lubrification de l'arbre, je suis un peu surpris, le trou de lubrification et les rainures sont en bas et il n'y a rien qui y accède par l'extérieur, mais je ne pense pas qu'il faille démonter la broche à chaque fois pour le nettoyage, si ?

A ce propos, je ne sais pas si je l'ai mis, mais la broche est sur paliers en bronze, sans marque et sans jeu, c'est donc positif (j'avais pu vérifier l'absence de jeu avant, mais pas l'absence de marques/rayures.

Ici, on voit la poulie qui relie le moteur à la machine, et, au dessus, la place pour un axe, je ne sais pas si je pourrai mettre un tendeur à cet endroit (c'est la seule question qui me pose problème, pour le moment, cette histoire de tendeur)


Enfin, autre chose, j'ai essayé de démonter la noix du Y rapidement hier, ça bloque sur les derniers millimètres, mais la vis n'a pas l'air tordue, juste pas usée. Je pense qu'il y a une saleté qui bloque, il y a possibilité de faire couler un produit le long de la vis à travers la noix pour tout nettoyer (je mets du liquide par le dessus, je fais tourner la vis pour la faire remonter, je nettoie, etc...) ? il faut un produit, évidemment, qui ne soit pas agressif/abrasif...

Pour l'instant, je précise que j'ai uniquement essayé de dévisser en tenant la vis et la noix à la main, pour sentir ce qui se passe...
 
B
bilou(te)
Apprenti
8 Mars 2015
97
Eure
Deuxième poste, comme annoncé, j'ai réussi à démonter le plateau.
En fait, il me manquait juste une clé de 23 pour enlever la grosse vis sous le plateau.
J'ai donc acheté une clé à œil déportée, pour démonter la vis, impeccable, aucune difficulté pour l'enlever, ici, le dessous du plateau sans la vis :


En tirant un peu, j'ai enlevé le plateau rotatif de la base :

Il y avait un bout de papier journal, sans doute qui joue le rôle de clinquant, j'en remettrai un après

Sur la base du plateau, un petit ergot


Qui va dans un trou sur l'axe de rotation :


Je n'ai pas réussi à enlever l'axe du plateau, ça peut tourner mais c'est serré, je mettrai juste un peu d'huile mais je ne vais pas le démonter plus

Après un petit coup de nettoyage :

On distingue l'axe de rotation au centre

La base du plateau diviseur avant nettoyage (pas nettoyé, encore):


Et la platine avec des goupilles après un nettoyage succinct :


Voilà, c'est tout pour aujourd'hui
 
P
Popino
Compagnon
23 Avril 2012
958
'jour
Sur la planche avec les fraises, c'est pas une tête à mortaiser?
A+
 
B
bilou(te)
Apprenti
8 Mars 2015
97
Eure
Bonjour Popino

Non, ce n'est pas une tête à mortaiser, c'est l'étau orientable... (ça me sera plus utile pour le moment) Il est posé à l'envers pour que le dégrippant pénètre les taraudages, ce qu'on voit sur le dessus, c'est un lardon pour bien l'aligner dans les rainures de la table
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut