Type de rail, pour soutenir palan

  • Auteur de la discussion BERKANI Karim
  • Date de début
B
BERKANI Karim
Nouveau
3 Juil 2019
8
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bnjr
j v installer un palan de 4T ( 4000kg) quelle est type de poutre raille en H admissible pour cette charge pour info
la distance entre les poteaux est de 5000 mm (5M) je besoin de vous aide :sad: :sad: :sad: :sad:
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 264
FR-17800 Charente maritime
Le coefficient de sécurité appliqué me semble bien faible !
 
JJL57
JJL57
Apprenti
14 Nov 2010
243
Metz
0.21 ça fait 4,76 non?
En levage c'est 5 si je ne m'abuse.
Pourquoi 0.21 et pas 0.2
Mais ça ne change pas grand chose le fer de 500 doit coller.
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 385
dijon-cote d'or-21
pour commencer, quel ecart entre les galet? sa nous dira si il faut un profil IPE ou HEA... un HEA de 340 fait le taf aussi d’après le même log de calcul.
dans tout les cas je partirais sur un IPE et pas un IPN, les intérieurs d'ailes sont en pente sur un IPN (14%) du coup les galet vont rouler de travers alors qu'un IPE les intérieurs d'ailes sont droit, donc les galet roule a plat.
 
JJL57
JJL57
Apprenti
14 Nov 2010
243
Metz
Non sur un IPN les galets ne roulent pas de travers, au contraire le système est autocentrant.
Sur un IPE HEA à ailes parallèles au contraire, comme en général il n'y a qu'un galet moteur ou tracteur il y a risque de marche en crabe et usure de la jante du galet et de l'aile du fer.
 
Dernière édition:
Aiwass
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 385
dijon-cote d'or-21
c'est pas faux, quand je dit de travers, sa veut dire qu'un galet verticale sur un chemin en pente, il va rouler que sur une tranche et s'user pour faire un galet en tronc de cone. par contre oui niveau centrage sur le fer c'est mieux
 
JJL57
JJL57
Apprenti
14 Nov 2010
243
Metz
Les galets de chariot sont profilés pour rouler sur les profils à ailes pentées
Voir chez Verlinde il ta une documentation technique sur les ponts roulants
 
T
tassel
Apprenti
8 Mai 2016
209
Bonjour, sans vouloir mettre en cause le calcul de Rémy30132, voici le calcul que j'ai effectué a partir d'un logiciel de calcul de poutre.
Il s'agit d'un IPN de hauteur 20 cms de section 33.5 cm2 et de moment d'inertie 2440 cm4 (donnée en zone verte)
les résultats sont inscrits en rouge, Tension de flexion 1057 DaN/cm² < à 1440 de limite admissible et Tension de cisaillement 62 DaN/cm²
< 936 de limite admissible. La flèche est de 1.32 cm pour une flèche admissible < longueur de la poutre / 300 = 500/300 = 1.66cm
Une poutre IPN de 20 cm devrait donc suffire, mais peut être faut il prendre une marge de sécurité accrue pour ce type de manutention.
J'indique ce calcul sous toute réserve et je serai heureux de toutes remarques et objections.


1574858087752.png
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 385
dijon-cote d'or-21
remi tout comme moi a utilisé ce formulaire
voici le resulat avec un IPN200, on a sensiblement le même resultat, la flèche est ok mais c'est la contrainte qui est dépassée presque 5 fois



Calcul d'une poutre considérée comme une poutre travaillant en flexion, et reposant sur 2 appuis.

charge1.jpg

pfl2.jpg

DONNEES
Caractéristiques du profil
Le profil est un profil du commerce de type IPN de hauteur 200 mm
qui a pour Ix 2140 cm4
pour I/v 214 cm3
et pour masse linéaire 26.3 kg/m
la longueur du profil choisi est de L= 5000 mm

Les caractéristiques de la matière (acier) sont:
Masse volumique: Mv= 7.85 kg/dm3
Limite élastique: Re= 24 daN/mm2
Module d'Young: E= 21000 daN/mm2
Le coefficient de sécurité appliqué est de: s= 0.21

Le poids propre de la poutre est de 131.50 kg
NomValeur en daNType de chargeDistance/A (mm)Mf (mm x daN)Ix x flècheRéaction en A (en daN)Réaction en B (en daN)
Poids propre131.50Charge répartie0
109 309,38​
10 191 902,28​
87,45​
87,45​
Charges 14000charge isolée2500
5 000 000,00​
496 031 746,03​
2 000,00​
2 000,00​
Charges 20charge isolée2500
0,00​
0,00​
0,00​
0,00​
Total---
5 109 309,38​
506 223 648,31​
2 087,45​
2 087,45​

La contrainte pondérée dans la poutre sera de 23,88daN/mm2
La contrainte maxi admissible est de 5,04 daN/mm2
La contrainte dans la poutre sera supérieure à la contrainte admissible, le profil choisi ne convient pas
La flèche réelle de la poutre sera de 23,66mm
La flèche admissible pour la poutre est de 16,67 mm
Le flèche est supérieure à la flèche maximale admissible, le profil choisi ne convient pas
Le profil ne convient pas pour cette application
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 784
FR-31
C'est sur qu'en ne prenant pas les mêmes coefficients de sécurité, on n'arrive pas au même résultat :wink:
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 385
dijon-cote d'or-21
j'ai bien marquée que l'on a "sensiblement" le même résultat, 16mm de flèche pour moi, 13mm pour lui...sa ne change rien sur la contrainte 5 fois supérieur a l'admissible.je ne sait d'ailleurs même pas se que c'est et si c'est important
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 784
FR-31
Je parlais de @tassel par rapport à vous. Vous vous fixez une contrainte maxi de 5 daN/mm2, alors que tassel prends 14.4 !

"Accessoirement", j'ai l'impression (mais on ne voit pas le détail du calcul) que tassel calcule une charge répartie de 4T, et non une charge concentrée au centre (qui modélise mieux l'effort appliqué dans le cas d'un palan).
 
Dernière édition:
JJL57
JJL57
Apprenti
14 Nov 2010
243
Metz
En levage il y a des normes à respecter très différentes de la charpente.
Ces normes ne sont pas là pour emmerder le citoyen, mais pour tenir compte de toute un ensemble de paramètres qui conditionnent la sécurité.
On travaille en dynamique, pas en statique.
Quand on lève une charge avec un palan électrique il y a des accoups à la montée et à la descente.il faut prendre en compte les phénomènes de fatigue et les efforts transversaux d'une charge qui balance et ou si la poutre est mobile.
L'acier des poutrelles c'est 24dan/mm2 ramené à 4.8 avec un coefficient de sécurité de 5. (C'est ce qui se pratiquait dans les années 90/2000, je ne sais pas si c'est toujours d'actualité. )
Les calculs théoriques en prenant en compte uniquement la limite élastique ça ne tient jamais la route dans aucune application.
En fonction des conditions d'usage on utilise une résistance pratique.
Pour illustrer mon propos si vous calculez un arbre de boite de vitesse en torsion/flexion combinées avec un 35NCD16 qui a une limite élastique de 110daN/mm2 un coef 5 sera complètement redibitoire et largement insuffisant. Il faudra se contenter d'une Rp de l'ordre de 4 à 5 daN/mm2 pour ne pas engendrer des flexions incompatibles avec le fonctionnement des engrenages.
 
Dernière édition:
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 988
Harnes (Pas de Calais)
En levage il y a des normes à respecter très différentes de la charpente.
je me souviens effectivement d'un coef de sécurité réglementaire, pour les appareils de manutention, qui vaut:
- 4 en intérieur
- 5 à l'extérieur
Je pense que ce coef s'entend par rapport à la charge de rupture du matériau, mais je ne peux l'affirmer, et bien sûr bien sûr ce n'est pas du tout pareil si c'est par rapport à la limite élastique.......
Il faut effectuer une épreuve de charge avant mise en service, et ensuite périodiquement, je pense que la charge d'épreuve est 1.5 fois la charge maxi de service.
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 784
FR-31
Je pense que ce coef s'entend par rapport à la charge de rupture du matériau, mais je ne peux l'affirmer, et bien sûr bien sûr ce n'est pas du tout pareil si c'est par rapport à la limite élastique.......
Les calculs de RDM considèrent toujours comme limite la limite élastique. Pas la limite à la rupture.
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 988
Harnes (Pas de Calais)
Les calculs de RDM considèrent toujours comme limite la limite élastique. Pas la limite à la rupture.
je ne crois pas que ce soit systématique. De mémoire, par exemple pour les appareils à pression, le calcul se fait le plus souvent par rapport à la contrainte de rupture, et il y a vérification qu'on ne dépasse pas une certaine fraction de la limite élastique au cours des épreuves. Mais ça a pu changer.....
De toutes façons bien entendu, dans les deux cas les coefficients à employer sont différents, on ne pourrait pas conclure qu'un calcul par rapport à la limite élastique serait plus ou moins conservatif par rapport à un autre avec la rupture.
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 784
FR-31
Y'a surement des cas particuliers de dimensionnement où ce n'est pas le cas (mais dans ce cas, les calculs ne font pas appels à la RDM, on est dans la rhéologie). Ne serait ce que pour calculer des pièces-fusibles et autres cas où on recherche la rupture.
Mais de manière générale, tu veux que ton système, soumis aux contraintes d'utilisation, retrouve toujours sa forme initiale quand on enlève les sollicitations (on laisse de coté le fluage et autre bizarreries).
Quand tu as dépassé la limite élastique, tu ne sais pas trop dans quel état est ta matière, et en tout état de cause, elle n'a plus les caractéristiques qu'elle avait avant, et pour tes calculs.
Donc pour faire simple, si il y a déformation définitive, les calculs de dimensionnement ne sont plus valides.

Les hypothèses de la RDM ici utilisée est que le matériau est élastique, linéaire, homogène et isotrope. Si on sort de ce cadre, les résultats des calculs ne sont plus valides.
 
Dernière édition:
T
tassel
Apprenti
8 Mai 2016
209
Je penche plutôt pour l'explication de JJL57, car le logiciel que j'utilise est fait pour les charges statiques et non pas dynamiques.
En tout cas , j'avait pris l'hypothèse d'une charge de 4000 KG au centre de la poutre et non pas d'une charge répartie uniformément. Mais peut être que le logiciel que j'utilise est faux ????
 
JJL57
JJL57
Apprenti
14 Nov 2010
243
Metz
Nous n'avons plus de nouvelles de notre ami Karim.
Il serait intéressant d'en savoir un peu plus sur son application.
Savoir si c'est une poutre fixe ou un pont roulant, qu'elle est la fréquence d'utilisation et le type de charge, proche du nominal souvent ou exceptionnellement, charges les plus fréquentes : 1/3 ou 2/3 du nominal, le contexte d'utilisation professionnel ou particulier....etc.
Il semblerait qu'en ce qui concerne les appareils de levage de type poutre fixe ou roulante on fixe une limite sur la flèche et non sur la limite élastique, ce qui doit revenir au même.
Les appareil ont des classes d'utilisation a b c d et un coeficient 1234.
Classement ressortant des recommandations du CTICM Classes d’utilisation
Classe A Utilisation occasionnelle avec longue périodes de repos
Classe B Utilisation régulière en service intermittent
Classe C Utilisation régulière avec service intensif
Classe D Service intensif sévère (période de travail >8h)
Etats de charges
0 (très léger) Charges très faibles soulevées couramment Charge nominale soulevée exceptionnellement
1 (léger) Charges de l’ordre du tiers de la charge nominale courante Charge nominale soulevée rarement
2 (moyen) Charges entre le tiers et les deux tiers de la charge nominale courante Charge nominale assez fréquente
3 (lourd) Charges régulièrement au voisinage de la charge nominale.

En fonction de ces classements on obtient 6 groupes auxquels est attribué une flèche maxi de 1/500°de la portée de 1/750° ou de 1/1000°.
Soit 10 mm, 6,66mm ou 5mm dans le cas présent.


Groupe 1 A0. 1/500
Groupe 2 A1 B0. "
Groupe 3 A2 B1 C0. 1/750
Groupe 4 A3 B2 C1 D0. "
Groupe 5 B3 C2 D1. 1/1000
Groupe 6 C3 D2 et D3. "

Les dernières normes dataient de 1974, il y a eu une directive européenne cette année.
Je ne sais pas ce qu'elle préconise.
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 081
FR-77250 Fontainebleau
@BERKANI Karim , t'es parti à l'atelier?

Qu'est ce que tu penses de tout ça ?
On aimerait une conclusion
 
T
tassel
Apprenti
8 Mai 2016
209
Bonjour à tous, J'ai trouvé sur ce site www.academia.edu/35133471/hanagr_métalique_pont_roulant.pdf un exemple de calcul de la poutre d'un pont roulant. c'est assez complexe, mais je pense que cela peut intéresser certain (page 39 à 54) Sur cet exemple , la portée est de 14 mètres, et la charge verticale totale équivaut à 5635 kg (56,35 Kn)
La poutre choisie est un HEA 340, et la vérification finale (page 52) est faite par rapport à la limite d'élasticité de la poutre 2350 DaN/cm²divisé par le coefficient de majoration dynamique de 1.1 (voir page 40)
Ce document mérite une étude plus approfondie, en particulier, le calcul de la flèche n'est pas évident.

cdlt
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 252
Belgique Quiévrain
Voici mon premier Programme de RDM développé sous Visual Basic 3, il fonctionne sous vista win7 32 bits et sous XP

Utilisation : Extraire tout le dossier et lancer Flexion.exe

A l’époque débutant en informatique , je n'ai pas verrouillé les zones de texte qui ne devraient accepter que des chiffres entiers donc n'introduisez que des chiffres.
Il y a un répertoire Aide, bonne lecture qui décrit l'utilisation du soft
les longueurs dont à introduire en cm
les charges en DaN ou pour les charges répartie en DaN/mètre et leur position sur la poutre.
Pour le poids propre il est pris en compte ou non selon votre choix.
la tension admissible en DaN/mm²
la flèche en 1/x de la portée

Il suffit de respecter les normes relatives aux charges aux tension admissible et à la flèche autorisée

Vous pouvez dimensionner la poutre selon les profils standard HEA, HEB.. IPE, IPN UPN... les tubes et les pleins en construction soudée et aussi en bois. en tenant compte du poids propre ou non..
il vous permet aussi de vérifier un profil et d'effectuer des comparaisons
Il est aussi muni d'un petit cours et d'exemples.

Bon amusement
 
Fichiers joints
T
tassel
Apprenti
8 Mai 2016
209
Bonjour Bouqueneau, Je n'arrive pas à lire les documents liés aux pièces jointes Flexion. zip et Guide PDF Dommage, cela doit être intéressant .cdt.
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 252
Belgique Quiévrain
Copier les fichier dans un répertoire.

Extraire les fichiers de Flexion.zip ( logiciel WinZip , version gratuite)
Pour lire un Pdf tel charger Acrobat Reader (gratuit).

Pour utiliser Flexion.exe il faut XP ou Vista.
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 464
Maisons Alfort
bonjour
j'ai trouvé ça

img105.jpg
 
T
tassel
Apprenti
8 Mai 2016
209
Hélas, je n'ai ni XP, ni Vista, mais seulement Windows 10
Merci et bonne soirée.
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 385
dijon-cote d'or-21
en mode compatibilité sa peut peut etre le faire
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 252
Belgique Quiévrain
A essayer mais je doute si vous trouvez ayez la gentillesse de m'en informer, d'avance merci.

Installer une partition virtuelle avec Xp là je suis sur que cela fonctionne.

Quand ils sont passé de visual basic 3 à 4 et plus, les instructions de dessin ont changé et je devais réécrire presque tout le code !!!! avec d'autres développements en cours c'était mission impossible.
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 385
dijon-cote d'or-21
je suis en 64 bit donc impossible pour moi de l'ouvrir
 
Haut