TUTO - Refabriquer une poulie étagée, pour perceuse à colonne

PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous
j'ai eu récemment à refabriquer une poulie étagée de perceuse.
il y a pas mal de pièges pour un néophyte, alors j'en ai profité pour faire des photos pour faire un petit tuto.
c'est sans prétention, et sans doute que d'autre feront mieux et/ou différemment
j'ai mis ce sujet ici parce que ça me semblait de circonstance, si ce n'est pas du gout des modos, qu'ils le déplacent à l'endroit qu'ils jugeront ad-hoc.

l'idée est donc de passer de la poulie de droite (qui a pas mal baroudé...) à celle de gauche:
IMG_9707.JPG


par contre attention, il ne faut pas se leurrer; pour que le bloc (Ø150 long 100) se transforme en poulie:
IMG_9682.JPG


il va falloir faire beaucoup de copeau....:
IMG_9706.JPG


la première étape est de faire un relevé précis des cotes de la poulie.

il est souhaitable de travailler sur un plan où l'on voit l'intérieur et l'extérieur pour se rendre compte des épaisseurs.
dans mon cas, je dessine sur solidworks.
il est important de repérer s'il y a une logique de conception dans le dessin de la pièce que l'on copie.
dans mon cas, j'ai vite réalisé que la poulie qui fait 85mm de haut est constituée de 5 modules identiques de 17mm
(gorge de 12 + 2.5mm de chaque coté)
je me suis vite rendu compte que la poulie était une ébauche moulée sur laquelle ils avaient juste blanchi les gorges.
et la poulie est très fine.
vu les enlèvement importants que je vais avoir à faire, je fais le chois de diminuer l'allègement intérieur pour ne pas que ça fasse trop du musique à l'intérieur, ni que la pièce ne se "triangule" au serrage.
je vous conseille de ne pas faire un plan avec toutes les cotes, c'est fouillis, et source d'erreur.
dans mon cas, j'ai fait un plan des évidements intérieurs:
P-allègements.JPG


un plan des épaulements extérieurs et alésage:
P-épaulements.JPG


et un plan des gorges:
P-gorges.JPG



comme ça j'ai en gros un plan par étape sans trop de risque de confusion.

si vous êtes prêts, go on y va.

a+
 
Dernière édition par un modérateur:
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

Comment la tu réaliser ...en un seul coup ou avec reprise ???

@ +
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #3
avant de commencer, il faut bien comprendre que pour des besoins de coaxialité, il est impératif de grouper certaines opérations.
la suite peut être faite avec ou sans visu, mais c'est quand même d'un grand secours.

il est important de choisir une matière qui ne colle pas trop à l'outil.
AU4G, AU4PB, 6082, 7075, c'est assez confort à usiner.
5083, 5086, 6060, ça colle pas mal....

première étape retourner les mors et mettre le bloc bien en appui dedans en ayant choisi la coupe la plus perpendiculaire à l'axe comme appui:
IMG_9683.JPG


blanchir la surface jusqu'à 1mm de la cote finale de la poulie; le dernier mm sera enlevé sur l'autre face:
IMG_9684.JPG


percer un trou traversant plus petit que le Ø de l'arbre moteur:
IMG_9686.JPG


ensuite, on va faire tous les alésages en escalier.
pour moi il faut commencer par le plus profond et le plus petit en Ø, ce qui permet de controler le Ø sur la face de la pièce:
IMG_9687.JPG


quelque copeaux plus tard:
IMG_9688.JPG


ensuite, on va retourner la pièce en se prenant en intérieur.
à noter que je n'ai pas fait le chanfrein
1604238102965.png


car cela aurait trop réduit l'accroche des mors en intérieur et sans doute rendu la chose dangereuse.

avant de rebrider la pièce inversée, il est crucial de s'assurer que quand vous orientez le petit chariot pour faire le cône de la gorge coté mandrin, vous avez bien la capacité machine.
et que les mors ne tapent pas dans le dessus du trainard...
dans mon cas, par précaution, j'ai préféré empiler un deuxième mandrin pour donner du déport.

donc notre pièce est retournée, et je dresse cette deuxième face en ajustant mon dernier mm pour faire la cote de longueur de la pièce finie.
ensuite j'alèse au diamètre de l'arbre moteur.
attention de bien faire plusieurs passes à vide pour évacuer la flexion de l'outil à aléser qui peut pas mal varier en fonction de sa section et de la positivité de la coupe:
IMG_9689.JPG


brochage de la rainure de clavette avec le matos ad-hoc:
IMG_9690.JPG


vous pouvez faire cette rainure à la mano ou en affutant un outil et utiliser le chariot comme un étau limeur.:
IMG_9691.JPG


un petit chanfrein d'entrée:
IMG_9692.JPG


pour que la contre pointe puisse s'appuyer sans refouler l'intérieur de l'alésage:
IMG_9693.JPG


et là on se rend compte qu'il est crucial d'avoir bien plaqué la poulie sur les mors sans quoi la poussée de la contrepointe pourrait la repousser un peu et l'alésage que l'on vient de réaliser serait immédiatement désaxé.

prêt pour la suite?
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #4
maintenant en suivant le plan on va charioter tous les diamètres extérieurs en commençant par le plus gros:
IMG_9694.JPG


à noter que c'est du 6082 T6 et que j'utilise un outil à plaquette carbure brasée sur laquelle j'ai rendu la coupe un peu positive par la petite rainure que l'on voit le long de l'arête coupe.
du coup, j'usine à sec, et ça ne colle pas.

on continue:
IMG_9695.JPG


si j'avais l'arrosage, l'état de surface serait brillant...

allez encore un effort:
IMG_9696.JPG


un petit check:
IMG_9698.JPG


maintenant, je vais usiner à l'outil à saigner des rainures de la dimension du fond de gorge;
c'est parti:
IMG_9700.JPG


et voila:
IMG_9701.JPG


vous pouvez voir l'arrosage qui coule directement dans la rainure.
je tournais à la vitesse mini du HBX360 et j'étais limite pour ne pas que ça broute...
les copeaux comme des cheveux sont liés à la flexion latérale de l'outil quand j'élargis la rainure.

allez, c'est pas fini, même si on a déja fait un volume de copeaux impressionnant...
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #6
maintenant on arrive "enfin" au moment de l'orienter cette tourelle.
attention de ne pas trop la désserrer pour ne pas que le chariot ait du jeu, ce qui pourrait faire brouter l'outil.
bien revérifier les angles.
à noter que le chariot est orienté, mais que l'outil est droit, pour éviter qu'il frotte sur les flancs:
IMG_9702.JPG

sur cette photo, on voit le gain en course sur le longi (Z) en empilant mon deuxième mandrin


l'orientation du chariot est bien visible:
IMG_9703.JPG


allez, c'est parti ! ! ! !
IMG_9704.JPG


on commence par tous les cones dans le même sens, puis tous les autres dans le sens opposé:
IMG_9705.JPG


et voila, c'est fini ! ! !

à ce stade il est tentant de prendre un petit morceau de papier abrasif pour toiler l'intérieur des gorges en faisant tourner la pièce.
c'est sur que c'est pratique, mais attention, c'est extrêmement dangereux.

on n'est pas long à se faire chopper la manche par un des mors, et la machine ne calera pas....

afin de satiner l'intérieur des gorges, je choisis de microbiller entièrement la pièce (sauf l'alésage ! ! ! )

et voila la pièce finie en mode avant / après:
av-ap coté.jpg

av-ap persp.jpg


voila, on arrive au bout.

ça vous a plu?

si vous en avez marre que votre poulie breloque sur l'arbre moteur et que la perceuse se déplace toute seule dans l'atelier, vous n'avez plus d'excuse, ya plus qu'à ! ! !

edit:
j'oubliais un détail:
le bilan;
matière première environ 45€ livré
prise de cote et dessin 1H (à prendre avec des pincettes vu que c'est mon c'est mon métier)
usinage 5H sans avoir d'outil à affuter, et en possédant la broche à rainure de clavette qui va bien.

par contre il faut pondérer cela par le fait que cette poulie est déja balaise, d'où le volume de copeaux.

à vous de jouer.
 
Dernière édition:
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 263
FR-17800 Charente maritime
et là on se rend compte qu'il est crucial d'avoir bien plaqué la poulie sur les mors sans quoi la poussée de la contrepointe pourrait la repousser un peu et l'alésage que l'on vient de réaliser serait immédiatement désaxé.
Moralité : plaquer la pièce dans le mandrin en utilisant la contrepointe et en plaçat un martyr entre la pointe et la pièce AVANT de dresser !

maintenant en suivant le plan on va charioter tous les diamètres extérieurs en commençant par le plus gros:
La règle que l'on m'a appris est de ne jamais usiner deux fois la même surface et donc il faudrait usiner les diamètres extérieurs du plus petit au ps grand.
Mais ta méthode à le gros avantage de pouvoir contrôler le diamètre obtenu en mesurant sur la droite, et cela avant d'arriver à la fin et "manger" la cote !
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #8
Beau tuto, qui me rappelle quelque chose.:wink:
effectivement, mais je ne connaissais pas ton post.
comme je l'ai écrit, j'ai c'est sans prétention, et mon but était de décrire les pièges à éviter pour quelqu'un qui hésiterait à se lancer.

a+
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #9
Mais ta méthode à le gros avantage de pouvoir contrôler le diamètre obtenu en mesurant sur la droite, et cela avant d'arriver à la fin et "manger" la cote !
oui, le but est de débugger au maximum;
avec une visu, ça va, mais celui qui fait ça tout au vernier c'est plus facile de faire la boulette...
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Oui ça se défend le mode opératoire petit bémol j'aurai fini l'alésage et la rainure en dernier.

Mais perso j'aurai tout fait en inverse, c'est à dire la petite poulie vers mandrin.
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #11
Oui ça se défend le mode opératoire petit bémol j'aurai fini l'alésage et la rainure en dernier.

Mais perso j'aurai tout fait en inverse, c'est à dire la petite poulie vers mandrin.
je ne vois pas comment tu aurais fait (et surtout controlé) l'alesage moteur en même temps que les gorges extérieures avec la poulie dans ce sens???
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Contrôler quoi??? les gorges de poulies sont facilement contrôlables avec un pied à coulisse...c'est pas aux centièmes.
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #13
Contrôler quoi??? les gorges de poulies sont facilement contrôlables avec un pied à coulisse...c'est pas aux centièmes.
comme je l'ai écrit, controler l'alésage moteur qui dans la config que tu préconise va se retrouver contre le mandrin.

mais comme je l'ai écrit plus haut, c'est un tuto sans prétentions,
je ne me présente pas comme tourneur professionnel, et je ne prétend pas détenir la vérité absolue.
il existe sans doute plusieurs méthodes pour faire cette pièce.
j'ai simplement décrit la méthode que j'ai utilisé.

chacun ayant de l'expérience va appréhender l'usinage d'une pièce selon son vécu et ce qu'il a capitalisé, et il adoptera une stratégie différente.
l'équipement va jouer également.

a+
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 153
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
Ce qui me gène, c'est que lorsque tu retourne la pièce.
Comment assures-tu la concentricité des usinages externes et internes ?
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Je ne te juge pas :-D hein c'est juste que un pro aurai fait comme ça pour assurer une concentricité total.
Ceci dit ta procédure est valable.
Un pro ébauche tout avant à 1mm et fini tout en une seul fois...quand c'est possible...ici c'était faisable.
 
bop55
bop55
Compagnon
31 Déc 2011
3 455
FR-55 Bar le Duc
Bonjour,
Ce qui me gène, c'est que lorsque tu retourne la pièce.
Comment assures-tu la concentricité des usinages externes et internes ?
Moi pas: on n’est pas au 1/100ème en ce qui concerne la concentricité inter/exter, seule la concentricité exter/alésage est importante.
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
seule la concentricité exter/alésage est importante.
Oui et après si la concentricité n'est pas bonne tu t'étonneras si il y a une petite vibration sur la perceuse.
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #21
Oui et après si la concentricité n'est pas bonne tu t'étonneras si il y a une petite vibration sur la perceuse.
sur un diamètre comme ça on doit avoir 0.1 ou 0.15 de faux rond lors du retournement, je ne pense pas que si les allègements intérieurs ont ce faux rond, sur un moteur 1500rpm, ça va être catastrophique.
C'est sur que sur une broche 10krpm, c'est autre chose.
mais là on parle de retaper des vieilles perceuses qui ont fait une mauvaise rencontre lors d'une manut ou d'un transport.
l'idée était de faire un tuto simple pour que le néophyte comprenne le regroupement des étapes qui sont liées pour que les gorges tournent rond par rapport au moteur.
restons pragmatiques

a+
 
bop55
bop55
Compagnon
31 Déc 2011
3 455
FR-55 Bar le Duc
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Je ne juge personne ton tuto est bien et complet, c'est juste un apport d'un pro pour compléter ton tuto pour assurer la concentricité au mieux.
A ta place sans être du métier j'aurai peut être pas fait mieux.
 
Dernière édition:
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Là, je suis d´accord si c’est pas moi qui paye la matière
Oui mais çà fait parti du métier, de prévoir du surplus...quand tu regards tout se qui tombe dans le bac...ont n'est pas à 1kg près.
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 798
30Km de Cherbourg - Manche (50)
  • Auteur de la discussion
  • #28
je suis bien conscient qu'il y a des méthodes pour garantir des coaxialités quasi parfaites, comme notamment l'usinage au toc, pas forcement adapté dans notre cas.
je ne voulais pas faire des opérations multiples, et j'ai fait un compromis entre le besoin en coaxialité et le temps à passer.
de plus les blocs que j'ai trouvés à acheté étaient trop court pour avoir la sur longueur nécessaire.

avoir un petit défaut potentiel dans l'allègement tout en simplifiant les opés était à mon gout un choix stratégique d'autant que la pièce fait parfaitement le job.

si j'avais du loger un roulement dans l'allègement, j'aurais procédé autrement.
j'ai sans doute fait l'analyse de la valeur sans m'en rendre compte, déformation professionnelle sans doute...

a+
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 825
Chartres
Une question que je me pose : l'angle des gorges doit varier selon le diamètre, est-ce que tu y as pensé ?
 
G
guintoufly
Compagnon
18 Nov 2011
523
Oui ça se défend le mode opératoire petit bémol j'aurai fini l'alésage et la rainure en dernier.

Mais perso j'aurai tout fait en inverse, c'est à dire la petite poulie vers mandrin.
je confirme j aurai aussi fait l alesage apres avoir usiner les poulies , du coup sans reprise de la piece.
en tous cas beau tuto merci a toi
 
Haut