tracteur LANZ HP 4x4 de 1923 (ech: 1/4)

4 Juillet 2010
2 806
Namur (B)
- tracteur LANZ HP 4x4 de 1923 (ech: 1/4)
#17
Et bien c est la couleur d origine.
C'est toujours compliqué de parler de "couleur d'origine" dans la mesure ou il n'y en avait pas à l'époque.
Les tracteurs à l'époque étaient peint "au petit bonheur la chance" au gré des livraisons et souvent en noir.
N'oublions pas que le "traité de Versailles" à rendu l'Allemagne exsangue et que ce genre de détail était insignifiant aux égards de la misère régnante.
Autre point, il n'y avait pas de photos couleurs à cette époque. Toutes les photos sont donc N/B. Difficile d'être affirmatif dans ce cas-là.
Les tracteurs étaient mis en couleur par le propriétaire et suivant les modes de l'époque.
LeZap

DSC_0764.jpg
 
4 Juillet 2010
2 806
Namur (B)
- tracteur LANZ HP 4x4 de 1923 (ech: 1/4)
#21
L'usinage du bloc en fonderie d'aluminium est toujours un problème en sois. Pas de surface plate, ni de plan de référence.
Donc les premier ajustement se font à la bâtarde! Puis progressivement définir une seconde surface à 90°.
L'usinage du fût de la chemise est complexe à plusieurs titres. D'abord, la longueur d'outil nécessaire, ensuite les évidents risques de déviations.
Pour palier à ce genre de problèmes, j'ai construit un outil en "Stubs" de 20mm avec un "grain" en HSSCo de 5mm. Du côté oposé, fixé un contre palier de centrage et aussi pour éviter les vibrations. Au final: 0,05mm d'erreur.
LeZap
12.jpg
13.jpg
14.jpg
16.jpg
18.jpg
19.jpg
20.jpg
22.jpg
 
7 Mai 2010
4 048
- tracteur LANZ HP 4x4 de 1923 (ech: 1/4)
#22
Bonjour
Les flasques sont tirés de la tôle d'alu et collé au double face sur un faux plateau. Attention, chauffer le tout préalablement à 60° puis laisser refroidir une nuit sous une presse (ou dans un étau) Cela rend le collage plus "intime".
=> A retenir je ne savais pas l'effet de la température sur le double face.

Concernant les crans des roues ils font partie du kit ou vous les avez réalisés avec une presse et une matrice particulière ?

L'usinage du bloc en fonderie d'aluminium est toujours un problème en sois. Pas de surface plate, ni de plan de référence.
Donc les premier ajustement se font à la bâtarde! Puis progressivement définir une seconde surface à 90°.
Au vu des photos il semblerait que vous aviez une base plane, à moins que ce soit celle ci qui a été réalisée à la lime et positionnée sur la fraiseuse sur la première photo. Ensuite vous réalisez la deuxième surface parallèlement au socle qui est sur la table, puis vous tournez votre pièce de 90 degrés sur la table, puis vous faites pivoter votre table pour la faire passer sur un plan vertical.
Vous avez dû jouer habilement du comparateur et du maillet pour bien immobiliser votre pièce à 90 degrés ou pour vérifier l'orientation de votre table.
Curieusement je ne vois rien qui retient votre pièce si ce n'est le serrage lorsque la table est sur un plan vertical c'est suffisant pour des passes légères ?
Bonne continuation et merci pour vos reportages.
cdlt lion10
 
4 Juillet 2010
2 806
Namur (B)
- tracteur LANZ HP 4x4 de 1923 (ech: 1/4)
#24
A retenir je ne savais pas l'effet de la température sur le double face.
Concernant les crans des roues ils font partie du kit ou vous les avez réalisés avec une presse et une matrice particulière ?
Au vu des photos il semblerait que vous aviez une base plane, à moins que ce soit celle ci qui a été réalisée à la lime et positionnée sur la fraiseuse sur la première photo. Ensuite vous réalisez la deuxième surface parallèlement au socle qui est sur la table, puis vous tournez votre pièce de 90 degrés sur la table, puis vous faites pivoter votre table pour la faire passer sur un plan vertical.
Vous avez dû jouer habilement du comparateur et du maillet pour bien immobiliser votre pièce à 90 degrés ou pour vérifier l'orientation de votre table.
Curieusement je ne vois rien qui retient votre pièce si ce n'est le serrage lorsque la table est sur un plan vertical c'est suffisant pour des passes légères ?
Chauffer le DF sert à le ramollir et a rendre le collage plus complet en superficie. En collant simplement à froid et sans presse, il n'y a que 40% de surface collée. D'où le danger d'un décollage intempestif. D'autre part, il faut enlever par 0,2mm à la fois
Les crampons sont dans le kit et disposé sur la jante à l'aide d'un diviseur universel. Pour le premier des 6 trous, le reste....à main levée et au PàC.
Oui les calmages sont long et pénible, les prises de mesures à chaque passe, mais je préfère mesurer au pied de profondeur, c'est plus rapide.
Je vous rassure, vertical ou horizontal, le bloc est fixé par des clames, parfois cachés par les copeaux et 0;2mm à la fois
LeZap
 

ZAPJACK

Compagnon
4 Juillet 2010
2 806
Namur (B)
- tracteur LANZ HP 4x4 de 1923 (ech: 1/4)
#30
L'usinage du bloc est particulièrement délicat. Je conseille vivement l'usinage de flasques de centrage (voir les deux disques en alu)
Ils servent à y faire passer un axe, ceci pour abloquer le bloc moteur tout en respectant l'orthogonalité de l'ensemble.
C'est un travail long et fastidieux avec de nombreux contrôles, mesures et MàZ.
Ensuite, l'autre difficulté est l'alésage et mesures des paliers de roulements. Tout ceci pour avoir un moteur qui tourne rond.
Je vous laisse découvrir le travail en images
LeZap
59.jpg
60.jpg
61.jpg
62.jpg
63.jpg
64.jpg
65.jpg