Thermometre pour bronzage à chaud et bleuissage

  • Auteur de la discussion cefero
  • Date de début
C
cefero
Ouvrier
15 Déc 2007
337
touraine
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut a tous,
je cherche un thermomètre capable de monter a + de 500 degrés et bien sur le moins cher possible. (c'est pour faire du bronzage a chaud et du bleuissage de petites pieces). quelqu'un saurez il ou trouver ça ? on m'a parlé de thermometre a conduit de fumée , un ami plombier contrôle avec la fusion de son plomb. quelqu'un connait ?
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 605
Bordeaux
Oui chez les chauffagistes :
sonde thermocouple K + afficheur de tableau
ça ma couter dans les 100€ (0 a 1000°C)

Tu peut trouver aussi du coter voiture de compétition
Sonde de température échappement qui monte habituellement a 1200°C
Regarde sur Ebay tu a des afficheur a pas chère (des fois moins de 50€)

:wink:
 
L
LOK7725
Compagnon
2 Sept 2008
1 156
Belgique - région d'Arlon
Salut,
le bronzage à chaud ainsi que le phosphatage m'intéressent: où as-tu trouvé les produits nécessaires ?
Pour l'instant je me contentais de le faire à froid... :cry:
 
C
cefero
Ouvrier
15 Déc 2007
337
touraine
  • Auteur de la discussion
  • #4
Salut a tous et merci de vos reponse. pour ce qui est du phosphatage tu peux essayer ce produit
http://www.cartry-arme.com/pdf/produits.pdf
qui donne de bon resultat mais necessite quelques essais. pour le bronzage a chaud j'ai pu recuperer des cristaux il y a fort longtemps c'est un produit d'armurier. des que je retrouve le nom je le post. merci a tous. a+
 
C
cefero
Ouvrier
15 Déc 2007
337
touraine
  • Auteur de la discussion
  • #5
Les cristaux en question sont du nitrite de sodium.
pour bronzer les metaux il en faut ainsi que de l'eau et de la soude caustique en paillettes. apres il faut maintenir le melange a environ 140 degrés. et laisser tremper les métaux parfaitement dégraissés jusqu'a obtention de la teinte desiré. a+
http://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/ ... /ft169.pdf
 
L
LOK7725
Compagnon
2 Sept 2008
1 156
Belgique - région d'Arlon
Super merci pour les infos :P
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
221
BDR
Bonsoir à tous,

Je vais peut être pouvoir renseigner ceux intéressés par le bronzage à chaud.

Il n’est pas nécessaire de chercher un thermomètre qui affiche 1000°, un simple thermomètre utilisé pour les confitures, où la cuisson du nougat offre une plage allant jusqu'à 200° ce qui est largement suffisant pour la température du bain qui est de 140° 145°maximum.
De plus ce thermomètre est contenu dans une cage plastique qui le protège des chocs.
On peut facilement réaliser le mélange de soude caustique et de nitrate de soude pour confectionner un bain.
Attention, la préparation des ingrédients doit se faire avec précautions la soude est très corrosive.
Quand à la façon d’utiliser le bain, il faut un minimum de connaissances, autant pour votre sécurité que pour la réussite du trempage.

Si le sujet vous parait intéressant………à suivre

Jeannot
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
et non là pas d'accord le coup de donner pleins d'infos géniales et puis "la suite au prochaine épisode", je me croirais à la fin du premier Harry Potter, je veux la suite moi OOOIOUInnnnn :lol:
 
coredump
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 438
FR-06
Ou il y a le thermometre IR, mais sur le métal nu ca donne des résultats un peu fantaisistes.

Un modele de base IR avec reglage de reflectivité coute moins de 100€. J'ai payé le mien 70€ chez conrad (en promo sur le web).
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 573
59000
Les cultivateurs que j’ai interrogé n’utilisent plus que des engrais liquides
donc plus de nitrate de soude. Il faudrait trouver une profession qui
l’utilise encore, un peu comme l’acide phosphorique pour dérouiller ou
phosphater qui finalement se trouve facilement comme fourniture
pour les viticulteurs (nettoyage des cuves il me semble ?)

Sinon il y a les vrais sel de bronzage d’Armistol mais les distributeurs sont
plutôt dans le sud de la France, pas dans le 59 pour moi

http://www.sapo-loleum.com/armistol/pro ... =48&cat=10
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
221
BDR
Salut Gaston 48,

L’explication pour l’utilisation de la soude et du nitrate faisait ressortir que l’on pouvait, et que l’on peut toujours se donner les moyens de faire du bronzage à peu de frais.

J’ai largement utilisé le Dewe brun au TX en sceau de 10kgs, le Sel 15, le Dragol l5, etc. mais en sacs de 25kgs. Castrol distribue les mêmes sels en 25kgs.

Le problème est que 1kg de produit correspond en gros à 1 litre d’eau, un bain de 5 litres fait déjà un grand volume et peu être réutilisé plusieurs fois s’il est conservé dans sa phase liquide à l’abris de l’air.

Si la fréquence des bronzages est occasionnelle, les sels restants doivent être conservés dans un sceau absolument étanche avec le plus petit volume d’air possible ceci dans un endroit très sec.

Dans le cas contraire, les sels (la soude) qui est avide d’eau, va jouer le rôle d’absorbeur d’humidité et se solidifier au fil des mois avec une dureté qui rendra la remise en poudre très difficile.

Un handicap supplémentaire, la société Armistol ne vends pas en direct aux particuliers, mais distribue ses produits par l’intermédiaire de grossistes, où d’armuriers.

Jeannot
 
BILLY12
BILLY12
Compagnon
26 Sept 2008
623
FR-34 MUDAISON
Bonjour,
Peut-être celui-là conviendrai. J'en ai acheté un il y a 2 ou 3 ans. Il fonctionne parfaitement.
Le problème c'est que la société qui distribue ce produit est réservée en principe aux professionnels.
Il y a aussi un grand choix d'appareils de métrologie à prix canon.
On peut aussi avoir sur demande un certificat d'étalonnage (payant bien sur)
Je joins les coordonnées et les conditions de vente.

COND.jpg


ADRES.jpg


THERMO..jpg
 
C
cefero
Ouvrier
15 Déc 2007
337
touraine
  • Auteur de la discussion
  • #14
Salut a tous et merci pour les infos. par contre comme indiqué dans mon 1 post il faut bien 1 thermometre qui encaisse et pas un truc de confiseur car pour faire du bleuissage au sable on doit monter a + de 300/400 degrées. a+
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
221
BDR
Evidemment que l’on peut utiliser ce genre de thermomètre, mais à condition que la sonde métallique mesure au minimum 20 cm où plus, où soit insérée dans une gaine métallique ne pouvant pas se remplir du liquide du bain.

La raison est simple, si la hauteur du bain est de 10 cm, le bac qui le contient doit faire le double de sa hauteur. Dans le cas contraire, une sonde de quelques cm où plus baignera dans le bain mais son cordon de liaison le reliant au lecteur souffrira de l’agressivité de la soude et de la remontée extérieure de chaleur émise par le moyen de chauffage du bac.

Le moins coûteux et le plus simple fait amplement l’affaire.
J’ai un autre moyen de contrôle, mais en 40 ans de pratique je n’ai jamais été déçu par la simplicité du thermomètre à confitures à 3.50 €.

Cefero,

Je pense avoir répondu à une partie de ton post pour le bronzage a chaud.

Pour la mise en couleurs de pièces (il n’y a pas que le bleu) que ce soit à la flamme où au sable, c’est a toi de juger par rapport à la couleur où au bleu désiré quand tu dois arrêter la chauffe.
 
S
sapete1
Compagnon
21 Avr 2008
833
45 Loiret-Nord
Bonjour à tous,

Tout cela , c'est très bien mais n' oublie pas qu' un thermomètre en verre est attaqué par la soude chaude en solution plus ou moins rapidement, et par la soude fondue instantanément.

J' aimais bien tous les trucs chimiques que l' on pouvait faire autrefois, j' allais m' approvisionner chez les marchands en gros et demi gros il n' y a que le cyanure qu'ils ne voulaient pas me vendre et l' arsenic bien sûr! Mais j' avais accès à tout ce que l' on ne trouve plus maintenant sans être pro et avec habilitation etc, etc: Principe de Précaution oblige, car çà peut être cancérigène ( sels de chrome, j' en ai encore. Nitrates, çà explose . nitrites, c'est instable.Acide faible, phosphorique çà brûle. Acide fort, acide sulfurique concentré, acide nitrique fumant, encore pire?Acide fluorhydrique, çà bouffe les os! En microscopie, acise osmique, çà réticule les tissus vivants notamment la cornée! Bref faut le savoir et faire gaffe!

Bref, maintenant, j' en ai marre, on ne peut vraiment plus rien faire, ou alors il faut extraire tous ces machins de produit en vente libre payés mille fois plus cher et pas sûr du résultat.
Asseyons nous au bord de la route et grillons une petite clope....au fait c'est interdit , risque de cancer!!!

Au fait , où arrives-tu à trouver ces produits, disons faiblement dangereux, mais interdits au pélot, si on veut pouvoir le sucer( le pélot, pas le produit) pendant toute une vie de travail, jusqu' à 70 ans: et après, bah on s' en fout?

A+


Sapète1
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Pour vous aider un peu, ce thermomètre -50 +200°C à tige inox conviendrait tout à fait je pense et à 10 euros pas de raison de s'en priver :-D



Lien
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
221
BDR
Je n'ai pas encore tenté de mettre une photo! un petit topo me serai fort utile.
 
S
sapete1
Compagnon
21 Avr 2008
833
45 Loiret-Nord
Bonsoir,

Superbe!

A+


Sapète1
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
221
BDR
Bonsoir phil916,

Merci de participer au topic, ton thermomètre ne résistera malheureusement pas longtemps tel qu’il est pour l’utilisation d’un bain de soude.
La sonde en inox est parfaite pour entrer dans le bain, mais la partie lecture se trouvera dans le dégagement de vapeur sera entièrement saturée en quelques minutes par les particules de soude rendant la lecture impossible, sans compter la condensation qui va se former à l’intérieur.
J’utilisai dans le temps des thermomètres en verre de laboratoires très longs et surtout très fragiles 8m/m de diamètre.
L’inconvénient est que la couleur noire peinte sur les graduations gravées se trouvant à l’extérieur du thermomètre disparaissaient en quelques jours rendant la lecture impossible.

J’ai le même thermomètre depuis 25 ans, qui est mécanique tout en inox insensible à la vapeur et à l’attaque de la soude.

En plus de 40 ans de bronzage, j’ai eu le temps de tester tout un tas de matos et trouver les solutions appropriées.

Le bronzage est indissociable de mon boulot et ma permis avec l’anodisation dite décorative de prendre un créneau et les clients que mes confrères n’on pu satisfaire.

Quand aux produits de bronzage j’utilise par simplicité les sels tous prêts vendus aux professionnels.

Si le sujet est barbant, on peut en rester là.

Jeannot

PS: Je ne sais toujours pas comment incèrer une photo.

Merci gaston!

Reflet de bronzage

album_pic.jpg
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 573
59000
Jean, d’abord tu réduis un peu le » poids « de ta photo le transfert est
beaucoup plus rapide et tu vas pas saturer ton cotât

j’utilise le version gratuite de Image vso resizer
mais tu verra après…

Ensuite sous la fenêtre ou tu rédige ton post,
tu cliques sur "parcourir" ce qui te permet de localiser ta photo sur ton disque
dur et de l’ "ouvrir"
et ensuite tu la charges sur le forum en cliquant sur "joindre un fichier"

tu peux "prévisualiser" avant ou "envoyer" tout de suite

l’ordre des photos est inversés en prévisualisant mais redeviens normal
en envoyant
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
221
BDR
Merci Gaston,

C'est encore plus simple que sur le forum de Mailly.

:tumbsupe:
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 573
59000
ravis que ça marche, je reposte ma réponse faite dans ton test:


Magnifique… colt 45 ?
il faut savoir aussi que si tu postes un photo en
résolution de 1280 par 768 et plus, avec le texte elle va paraître réduite,
mais si on clique deux fois dessus, elle apparaît en plein écran
dans son format d’origine ce qui est intéressant pour voir des petit détails
 
P
POSEIDON
Apprenti
30 Déc 2007
86
Ce bronzage est absolument magnifique. chapeau.
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 068
FR-54560 Lorraine
Jean XIII a dit:
...Si le sujet est barbant, on peut en rester là....
Bonjour à tous et tous mes voeux pour 2009.
Ton sujet n'est pas barbant...que du contraire... :wink:
Il est clair que tu as une sacré expérience dans le domaine (ainsi que dans l'anodisation que je suis aussi avec bcp d'intérêt)...Et les bricoleurs comme moi sont très content de pouvoir profiter de cette expérience. :roll:
Ce qui pour nous est difficile est de trouver les produits... :cry:

Continue ! :wink:

Peut-être serait-il bien de faire un tuto sur le bronzage à chaud (car tout tes conseils donnés ici sont sous la rubrique thermomètre... :roll: ).
Ce tuto reprendrait la méthodologie, les endroits où l'on peut se procurer les produits,...

D'avance merci. :smileJap:
 
L
legelbe
Compagnon
7 Juil 2007
801
gelbique ( comines )
je suis tout à fait d'accord avec wika, le sujet merite un post avec toutes les explications utiles.... :wink: merci de partager et bonne année
 
N
nicogtt
Nouveau
14 Juin 2010
1
Bonjour à tous.

Tout d'abord bravo et un grand merci pour toute ces infos.

Je voulais juste savoir comment protéger certaine parties d'une pièce que l'on veut traiter.
J'ai un cardan central sur une voiture de course mais je veux juste traiter le barreau sans toucher à la partie rotulée.

J'aurais voulu aussi savoir si cela change beaucoup les propriétés de l'acier. Est-ce qu'on peut répéter l'action après quelque temps?
merci d'avance
 
steevel3
steevel3
Ouvrier
4 Mai 2011
261
Rambouillet (Yvelines)
Re: Thermometre

Je remonte un vieux sujet concernant le bronzage !

C'est un sujet assez intéressant je trouve pour des débutants comme moi et c'est aussi bon à savoir !

Jean XIII a dit:
Bronzage par bain à chaud.

Avant de commencer :

Je dois insister sur une tenue préventive, vieux vêtements de protection, gants caoutchouc, chaussures (pas de tongs) et une indispensable paire de lunette de protection enveloppantes.

Vêtus ainsi, vous ne partirez pas pour le grand nord, mais cela peut vous éviter une visite exprès à l’hôpital au service des grands brûlés.

Envisagez de faire le bain dans un endroit aéré afin d’éliminer la vapeur et garder une atmosphère saine.

Prévoir deux seaux d’eau en réserve a portée de mains.

Un rempli d’eau chaude, servira à tremper la où les pièces en évitant de trop les refroidir pour observer le premier résultat au bout de 5 à 6 minutes, et l’or de l’arrêt du bronzage après la seconde immersion de 4 à 5 minutes.

L’autre rempli d’eau froide vous aidera immédiatement en cas de brûlures.

Très important : Assurez vous que votre moyen de chauffe à la capacité de porter et maintenir le bain à ébullition pendant toute la durée du trempage.

Gardez au moins 1kg de soude en réserve préparée et mélangée, au cas où vous auriez noyé le bain (trop d’eau)

Le bronzage aux sels (où à la soude) ne peut être utilisé que sur les métaux ferreux a basse et moyenne teneur en carbone, et des aciers faiblement alliés.

Une teinte rougeâtre où lie de vin peut apparaître sur les aciers traité dur, et fortement carbonés.

INGREDIENTS :

1litre d'eau du robinet

1kg de soude caustique en paillettes

200g de nitrate de soude

A multiplier pour obtenir la quantité de bain désiré.

Assurez vous de la stabilité de votre installation, pas d’installation a étage genre camping gaz.

Très important, ne pas utiliser un récipient en verre où en aluminium.

Pour le verre : en cas de casse la totalité du bain se retrouvera sur vos pieds, à 140°
La soude dévore tout ce qui est tissus, cuir et le reste….

Pour l’aluminium : au contact de la soude il se produit une réaction chimique avec projection de soude et détruit l’objet qui à été plongé.
Aucun objet en aluminium ne doit être en contact avec la soude.

Utilisez un bac en métal où de préférence en inox.

Choisir un bac adapté à la forme de la pièce (ex : carré où rectangulaire pour une arme de poing) et du double de la hauteur du bain.
Une hauteur de 10cm de bain suffit largement à traiter une arme de poing.

Dans tous les cas, utilisez un bac ayant une hauteur de garde de dix où quinze cm supérieure au niveau du bain, pour un éviter un éventuel débordement suite à une ébullition mal contrôlée.

Mettre la hauteur d’eau désirée dans le bac, faire dissoudre la soude caustique par petite quantité dans l'eau froide.

La soude introduite dans l’eau doit être aidée à la dilution en remuant doucement avec un objet métallique faisant office de cuillère, par réaction l’eau froide du bain s’élèvera aux environs de 80°en quelques minutes.

Le nitrate de soude peut alors être incorporé lentement.

La température du bain doit être contrôlée à l’aide d’un thermomètre approprié + de 150°.

Mettre en route le moyen de chauffe à une allure moyenne, et attendre l’ébullition.

Celle- ci doit être très légère et commencer à 135° preuve d’une bonne concentration du bain.

Si le bain n’est pas assez concentré, l’ébullition se fera avant 135°, il faut alors rajouter de la soude pour calmer le bouillon.

Si l’ébullition ne se fait pas après 135°, le manque d’eau est évident, il faut alors rajouter de l’eau bouillante de préférence pour atteindre l’ébullition.

ATTENTION :l’ajout d’eau dans le bain doit se faire très lentement avec d’infinies précautions, cela va générer des projections virulentes.

Considérons que les pièces ont étés préparées avec soins (c’est une autre sujet) et prêtes à l’immersion.

Les pièces seront immergées et maintenues à l’aide de fil de fer où baguettes de soudure métallique de 50 à 60cm de long pour les manipuler plus facilement tout en éloignant les mains de la proximité du bac.

Suite à l’immersion des pièces froides, l’ébullition se calmera aussitôt, attendre la reprise de celle-ci pour compter le premier temps de trempage (5 à 6 minutes).

Il est recommandé d’agiter lentement les pièces de haut en bas afin de ne pas rester dans une colonne de bulles.

Les petites pièces peuvent êtres contenues dans un petit panier confectionné avec du grillage moustiquaire métallique.

En aucun cas les pièces ne doivent êtres posées au fond du bac, un flot de bulles sera aussitôt généré et causera des traînées disgracieuses.

Au bout de 5 à 6 minutes sortir les pièces et les immerger sans attendre dans le seau d’eau chaude réservé, puis un petit contrôle sans les toucher avec les doigts, on constatera qu’elles ont déjà atteint le noir profond.

Replonger les pièces pendant 4 à 5 minutes, toujours avec une lente agitation, puis sortir les pièces et les mettre à rincer dans le seau.

Sécher avec soins, puis huiler modérément.

Je pense avoir rien oublié d’essentiel, dans le cas contraire je ferai une édition pour compléter le sujet.

Jeannot
Amicalement Steeve.
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 788
Nancy
Re: Thermometre

Bonsoir,
Juste un petit mot en plus, le pot qui contient les sels doit être parfaitement étanche car si la soude capte l'eau, ce qui n'est pas tès grave car elle s'en va en chauffant, elle capte surtout le gaz carbonique de l'air pour donner du carbonate de soude qui ne fond qu'à très haute température.
Salutations
 
Haut