Résolu Télécommande (faisable ou pas ?)

  • Auteur de la discussion Denim
  • Date de début
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 050
FR-67750
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

Si je fais appel à vos connaissances c’est que depuis les années soixante-dix je n’ai plus confectionné ou monté de télécommande (à l’époque en aéromodélisme c’était Graupner et très cher).

J’aimerai ajouter sur la tête mobile de ma commetteuse de cordes (voir photo) un interrupteur marche-arrêt télécommandé.

Mais voilà je ne sais pas ce qu’il se fait actuellement. L’idéal pour moi ce serai d’avoir un bouton de commande marche arrêt en poche, pour une distance max de 50 m et au bout sur la tête mobile un récepteur avec interrupteur maximum 5 Ampères et 12 volts en tension de service. Si il le faut on peut intercaler un microswitch (voir photo) mais là je suppose qu’il faut un servomoteur en plus et etc. etc.

Le mot d’ordre sera « petit, simple efficace et fiable » et pas cher encore mieux.

Si je pouvais avoir quelques pistes de départ je vous en serais très reconnaissant et ne me priverais pas de vous faire partager une petite démo de corderie.

Au plaisir de vous lire

Jean

Tête mobile.JPG
 
remi30132
remi30132
Compagnon
8 Août 2016
606
nimes
Tu a eu la même idée que moi
 
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 050
FR-67750
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci pour les réponses rapides . cela conviendrais très bien mais je n'ai que du 12 volts au bout
Alors que faire?
Jean,
 
jpbbricole
jpbbricole
Compagnon
26 Mai 2016
2 248
Corsier-sur-Vevey (Vaud)
Bonjour Jean
commetteuse de cordes
Je conaissais les entremetteuses et maintenant je découvre les commetteuses:-D
Dis donc, c'est mignon tout ça, je me réjouis de la voir à l'oeuvre.
Si j'ai bien compris, tu as un moteur qui tresse la corde et un moteur qui assure la traction?:7grat:

Cordialement
jpbbricole
 
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 050
FR-67750
  • Auteur de la discussion
  • #10
Excuses !!!
Le premier me parait être dans la bonne plage de tension
Jean
Bonjour Jean

Je conaissais les entremetteuses et maintenant je découvre les commetteuses:-D
Dis donc, c'est mignon tout ça, je me réjouis de la voir à l'oeuvre.
Si j'ai bien compris, tu as un moteur qui tresse la corde et un moteur qui assure la traction?:7grat:

Cordialement
jpbbricole
Bonsoir
C'est plus simple et plus compliqué
1 bout tournicote les fils qui sont attachés à l'autre bout au chariot rouge qui est lui-même attaché au contre-poids
quand les fils sont suffisamment bobinés donc plus courts on commence a fabriquer (commettre) la corde proprement dite en
glissant un écarteur entre les torons a partir du chariot dont le nez tourne aidé par le moteur que je veux pouvoir allumer et éteindre
parce-que je suis à l'autre bout pour continuer à régler le toronnage et à fournir des explication au public
Je met des photos du montage mais c'est sur, une vidéo serai mieux ! (seulement je sais pas trop faire mais je vais finir par y arriver)
Au plaisir
Jean

14 expo 201601 (20).jpg


P1013392.JPG
 
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 050
FR-67750
  • Auteur de la discussion
  • #11
J'ai oublié de joindre la genèse de tout ce binz

donc voila

Cordes


Il était une fois, il y a de nombreuses années, de gentils vignerons …


Qui tous les ans dès les feuilles de leurs vignes tombées, se mettait à jeter les jolies ficelles tendues dans leurs rangs de vignes pour palisser les sarments volubiles prometteurs d’une future récolte.


Ces fils déposés et rassemblés en bout de lignes forment de grand tas multicolore et sont destinés à la destruction, me dit-on alors !


Dommage ! me suis-je dit, ne pourrait-on pas en faire quelque-chose de plus intéressant ?


C’est à partir de cette réflexion que m’est venue l’idée de convertir en cordes cette manne inutile et encombrante.


Me voilà donc parti dans la construction d’un ensemble de petits appareils destinés à transformer cette jolie matière première en cordes, réalisées de la même façon artisanale qu’autrefois par les cordiers de village.


Mais en polypropylène cette fois-ci contrairement aux anciens qui utilisais des matières comme le chanvre, le jute, le sisal ou tout ce qui est une ficelle ou un fil un tant soit peu solide.


Voilà donc comment sont nées ces cordes, solides, légères de toutes sortes de couleurs ou d’épaisseur et propices à de nombreux emplois.

Elles sont réalisées à la demande, c’est-à-dire : avec bouts formés ou non, avec ganses (œillet)ou sans et dans la longueur souhaitée et même dans la matière de votre choix, qu’elle soit disponible ou que vous la fournissiez.


Comme la matière première est de la récupération le bilan pour la planète est sans conteste positif et le prix de reviens n’en est que moindre.


En conclusion ;


Ne jetez pas ! Récupérez, transformer, économisez.
 
Haut