Résolu Taillage d'une roue creuse

Compagnon
27 Janvier 2009
2 719
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonsoir,
à la fin les roues s'arrondissent d'ailleurs , je crois qu'on a découvert la roue comme ça .
Bonsoir,
Je ne sais pas si la roue a été trouvée comme cela, mais le profil en développante de cercle a été découvert comme cela.

On a commencé par faire des dents en bois dont la forme était grosso modo un parallélépipède. L'usure les déformait en leur donnant une forme arrondie…..qu’on a analysée et on a trouvé l'épicycloïde, puis au XIXe siècle la développante.

Engrenage bois.jpg
 
Dernière édition:
Apprenti
13 Décembre 2008
233
13
Bonjour
Le taillage à l'outil mouche avec avance axiale de l'outil pendant le taillage (il faut une tête spéciale) est utilisé quand on ne veut pas fabriquer une fraise mère spéciale (fabrication unitaire). L'avance axiale de la fraise est aussi utilisée quand la vis a un grand pas (plusieurs filets généralement) car dans ce cas il la pénétration radiale de la fraise se ferait avec interférence (avec les dents de la roue). Dans ce cas le montage de la vis sur la roue doit aussi se faire axialement. J'ai une machine Pfauter RS00 avec différentiel, j'ai aussi la tête pour avance axiale, mais je ne l'ai jamais utilisée.
Voilà la cinématique:
plan géné roue tangente axial.jpg
plan géné roue tangente axial.jpg
 
Compagnon
27 Janvier 2009
2 719
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonsoir,
@Bump1
Pour @jacques maurel
Avez vous le livre édité par Pfauter qui pour un chiffre donné donne un montage de roues dentées dont le quotient est le plus approchant de ce chiffre ?
Voilà un sujet intéressant !
J'ai ma propre méthode pour calculer le montage de roues dentées qui donne un rapport de transmission le plus proche possible d'un chiffre donné comportant N décimales. Plus on veut de précision et plus il faut de rouées dentées et de nombre de dents, bien sûr. En général on n'a pas besoin de dépasser 4 à 6 roues dentées. Je peux arriver à une précision du 1/100 de milliardième (10^-11)... mais en pratique on n'en a pas besoin :-D .

J'aimerais comparer mes résultats à ceux de Pfauter.
On pourrait ouvrir une discussion sur ce sujet pour comparer les différentes méthodes.
 
Dernière édition:
Compagnon
30 Décembre 2016
983
Bonsoir
Il existe d'autres livres sur le sujet de chez Barber Coleman et Gould d'autres fabricants de machine à tailler, appréciés des initiés car ils dispensaient de faire de fastidieux calculs peux valorisants .
On devait pouvoir s'en servir en tournage pour réaliser des pas , incroyables .
Il y a quelques jours j'ai fait une demande d'estimation pour un livre de chez Pfauter , dans la discussion qui a suivi , quelqu'un a présenté le fameux livre , je me rappelle plus de son pseudo et comme la discussion a disparue , je vais à la pèche dans le torrent du forum.

A bientôt
 
Compagnon
27 Janvier 2009
2 719
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Re,
Il existe d'autres livres sur le sujet de chez Barber Coleman et Gould d'autres fabricants de machine à tailler,
@Bump1
Merci pour ces indications. J'essaierai de retrouver ces livres et les méthodes qu'ils préconisent. C'est par simple curiosité et pour faire un recensement des méthodes qui existent et les présenter si une discussion est ouverte sur ce sujet.
Mais je n'en ai pas besoin, parce que ma méthode numérique me permet d'atteindre sans effort des précisions astronomiques qui dépassent de très loin tout ce dont on peut avoir besoin.

On devait pouvoir s'en servir en tournage pour réaliser des pas , incroyables .
Je m'en suis déjà servi plusieurs fois sur Usinages pour aider des collègues qui voulaient réaliser des pas bizarres, hors standard, avec le jeu de pignons standard de leur tour.

J'ai aussi aidé des horlogers qui voulaient réaliser des horloges astronomiques mais qui ne savaient pas calculer les trains d'engrenages.
Ou ici pour trouver le rouage de "l'aiguille du dragon" sur ce mécanisme d'astrolabe (cette aiguille indique la position de la ligne des noeuds de l'orbite lunaire et sert à indiquer les probabilitées d'éclipses, par conjonction avec l'aiguille de la lune et celle du soleil).

Prendre la discussion à partir du 10 octobre 2017
https://www.webastro.net/forums/topic/76729-«-horloges-astronomiques-mécaniques-motivations-histoire-difficultés-avenir/?page=3
 
Apprenti
13 Décembre 2008
233
13
Bonjour
J'ai le livret de Barber Colman, sinon on peut utiliser la méthode des réduites (peut être que c'est celle dont parle Sulren). Pour le filetage au tour, j'ai fait un accessoire qui permet d'obtenir n'importe quel pas sans changement de pignon, mais pour une distance réduite (entre 50 et 100mm environ). Un post existe à ce sujet sur le forum.
Image commentée de la chaîne cinématique Pfauter:
plan géné roue tangente axial commenté.jpg
 
Lexique
25 Octobre 2010
5 063
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

Mais je n'en ai pas besoin, parce que ma méthode numérique me permet d'atteindre sans effort des précisions astronomiques qui dépassent de très loin tout ce dont on peut avoir besoin.
Pour information car je connais la méthode des réduites, déjà satisfaisante dans bien des cas, pourrais-tu nous parler de ta méthode si elle diffère de celle des réduites ?

Cordialement,
PUSSY.
 
Compagnon
27 Janvier 2009
2 719
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonsoir,
@jacques maurel
Merci d'avoir ajouté des explications sur le schéma de la chaîne cinématique. Sans cela, j'avais du mal à retrouver le rôle de tous les groupes d'engrenages.

Pour information car je connais la méthode des réduites, déjà satisfaisante dans bien des cas, pourrais-tu nous parler de ta méthode si elle diffère de celle des réduites ?
J’ai dit plus haut que je m’intéressais à toutes les méthodes de calcul de trains d’engrenages destinés à réaliser un rapport de transmission extrêmement précis, dans le seul but d’en parler si une discussion dédiée était ouverte sur le sujet, et pas pour répondre à mes besoins de calcul, ceux-ci ayant déjà été résolus.
A l’origine, il y a une vingtaine d’année, mon problème était de comprendre les trains d’engrenages des horloges astronomiques : celle de Bourges, celles de Strasbourg (surtout la dernière de 1840 qui est une œuvre de génie), celle de St Omer, etc.
Je voulais aussi concevoir mes propres rouages astronomiques, en visant de faire encore plus précis que nos « anciens », tout en faisant plus simple qu’eux, grâce à la puissance des méthodes de résolution numérique dont nous bénéficions, évidemment (nous sommes des gâtés).

FRACTIONS CONTINUES: (parfois appelée « réduites »)
C’est la seule méthode mathématique de calcul formel, que je connaisse pour faire ces calculs (ce qui ne veut pas dire qu’il n’en existe pas d’autres). Elle était déjà utilisée au moyen âge par les mathématiciens indiens, puis est arrivée en Europe. Elle a été utilisée par Jean Baptiste Schwilgué pour les trains d’engrenages de la dernière horloge de Strasbourg.

ARBRE DE BROCOT :
Créé par l’horloger et mathématicien Achille Brocot pour permettre à ses collègues horlogers qui ne connaissaient que les 4 opérations de base (les maths ne sont pas leur métier) de calculer des trains d’engrenages pour réaliser un rapport très précis.
Il me semblait en avoir déjà parlé sur Usinages, mais je n’ai pas retrouvé la discussion.
J’en ai aussi donné une version applicable sur Excel, ici :
http://passion-usinages.forumgratuit.org/t932-calcul-de-trains-d-engrenages-par-la-methode-de-l-arbre-de-brocot?highlight=Brocot

METHODES NUMERIQUES :
Dès 2004 je me suis donné une méthode d’analyse de ce problème et elle s’appuie sur des programmes que j’ai écrits pour la mettre en oeuvre. Depuis, je ne cesse de modifier profondément ces outils pour les améliorer.
Bien d'autres personnes ont dû créer leurs propres outils numériques, comme ici par exemple, au paragraphe 3 (pas performante selon moi, je la prend facilement en défaut).
http://vanoise49.pagesperso-orange.fr/annexe_4_choix des engrenages.pdf

Deux remarques :
- Les méthodes numériques que je connais dans ce domaine ne sont pas des outils presse-bouton, mais des outils à paramétrer et à moduler pendant l’évolution de la recherche.
- On ne peut pas démontrer que le train d’engrenages qu’ils trouvent est le plus optimal dans le compromis « précision atteinte en regard du nombre de roues et de dents nécessaires ». C’est ce doute sur la performance de la méthode des fractions continues, ainsi que sur l’arbre de Brocot, qui m’a fait chercher et affiner au fil de temps mes propres outils.......qui n 'ont rien à voir avec les deux précédents (en réponse à la question de @PUSSY).

Pour comparer la performance des méthodes il faut se poser un problème donné et difficile de train d’engrenages et voir qui obtient le meilleur compromis « précision/lourdeur du train », comme dans le problème du mécanisme d’astrolabe dont j’ai donné le lien au post #26 (je suis confiant dans la mienne :wink:).

EDIT: puisqu'on est dans les trains engrenages, voici le proto du train réalisé par Serge Vieillard pour ce mécanisme d'astrolabe.

Mecanisme Astronomique.jpg


Ce n'est pas un train linéaire, simple, mais un train à pignons satellites (train planétaire).
 
Dernière édition:
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Sujets similaires

Haut