Sur l'établi : chronographe rattrapante Louis Leroy

  • Auteur de la discussion Madman
  • Date de début
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
@Madman

À la demande de Coquillette j’ai publié des photos sans ton autorisation.
Cela peut perturber ton sujet, dans ce cas je supprime immédiatement et te prie d’accepter mes excuses.

Cordialement
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 993
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #34
@jdg Pas de soucis :wink: Il est beau, le Le Phare :tumbsupe:
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 993
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #35
Têtes de vis fraichement polies !
p3238028037-5.jpg


La loi de Murphy a encore une fois frappé ! En contrôlant / ajustant les ébats du train de roues, une vis a vu sa tête exploser.
p3238060722-5.jpg


... et l'axe de l'aiguille des secondes bat la mayonnaise !
p3238028028-5.jpg


Pourvu que rien ne casse. Je vais faire un revenu bleu sur la tige avant de tenter le redressement.
p3238028032-5.jpg
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
@Madman

Bonsoir,

En pratique si l’axe est tordu tu peux le détordre Sans chauffe.
Je met le mobile en rotation dans un tour juste en face de la contre pointe et donne progressivement de petit coups avec une tige en bois sur l’axe. Le contrôle visuel est parfait et on voit très bien l’avancement de l’intervention.
En positionnant un papier blanc c’est encore mieux.
Mais tu sais tout ça, c’est modestement un petit rappel pour le salon.

Bien cordialement
 
Dernière édition:
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 993
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #37
Ça va être dur que de mettre ce mobile dans une pince de tour. La seule prise possible est l’axe tordu et ce sera chaud pour redresser tout le mobile avec ses deux roues...
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
Monobloc c’est impossible, il faut dériver la roue de droite,
On peut tenter également monobloc avec un tas percé au même diamètre mais c’est plus dangereux ou le faire à la brucelle plate à pivot ou pointes de roue d’ancre.
Avec beaucoup de prudence cela doit réussir...
C’est facile à dire mais très délicat à faire.
Il ne s’agit pas d’éternuer ou d’avoir le hoquet.
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
En réfléchissant ce doit être possible monobloc, au tour, en prenant la roue de droite dans une pince entonnoir et la roue de gauche ou l’axe dans une lunette à suivre.
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 294
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
Sur un tour de modéliste quand je dois prendre en mandrin de façon concentrique une pièce comme ce mobile:
- soit je trouve les plateaux, pince, …..sur lequel le fixer le plus correctement possible,
- soit je place un bloc de medium (ou autre matériau) dans le mandrin et j'usine la cavité bleue exactement au diamètre de la roue.
Je la fixe dessus et j'exécute l'opération que j'ai à y faire.
C'est ce que je fais quand je veux reprendre l'alésage d'un engrenage.

Image3.jpg


Perso je ferais un recuit au moins au niveau du pied de la tige avec un outil en cuivre préalablement chauffé et en essayant de chauffer le moins possible l'extrémité de la tige (pivot) qui doit garder sa dureté.
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
soit je place un bloc de medium (ou autre matériau) dans le mandrin et j'usine la cavité bleue exactement au diamètre de la roue.
Je la fixe dessus et j'exécute l'opération que j'ai à y faire.
C’est également une bonne méthode.
Avec un mandrin 4 mors dans ce cas où une grande précision est requise.
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 294
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Re,
Les Usineux obtiennent la prise de pièce concentrique par le mandrin 4 mors dûment réglé ou par les mors doux.
Les horlogers ont tout un tas d’accessoires spécialisé : pince à échelle, pince entonnoir, etc….
Les amateurs comme moi (petite mécanique, modélisme, pendulerie) utilisent le mandrin 4 mors ou le support de pièce usiné spécialement sur le plateau du tour.

Je trouve que cette deuxième solution procure une meilleure concentricité à la pièce. Par exemple pour réaléser la roue dentée ci-dessous achetée chez HPC (taille qui n’a rien à voir avec de l’horlogerie), j’ai monté une chute de medium sur le plateau du tour, fait une creusure pile poil au diamètre de la roue, bridée celle-ci-dessus, et réalisé l’alésage.
Ce devrait être aussi applicable à l’échelle d’une roue de montre, en plus des solutions déjà proposées. Dans un tel cas le support de pièce pourrait être réalisé dans de l’alu (mais l’alu doit être plutôt rare, voire proscrit, chez un horloger :shock: ).

P1090757[1].jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 993
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #43
Merci pour vos éclairages, c'est toujours précieux :-D
Je vais me fabriquer un porte-mobile en laiton ou alu fendu, sur l'idée de @SULREN mais avec un appui sur le pignon plutôt que la grande roue. Pour le recuit revenu j'utiliserai mon fer à souder avec la panne spéciale, trouée, qui a déjà servi à cet usage.

Edit : il s'agit d'un revenu, pas d'un recuit !
 
Dernière édition:
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Pour le recuit j'utiliserai mon fer à souder avec la panne spéciale, trouée, qui a déjà servi à cet usage.
Ca ne rigole plus !

Ici une méthode plus horlogère :

outilpivot2.jpg


Ici un schéma vite fait pour une méthode horlogère simple et efficace, avec un tour d'horloger, bien sur :

IMG_20181220_132030.jpg


@+
JC.
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 993
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #46
Merci @JCS Je m'étais fabriqué un outil de revenu comme celui que tu montres, merci de me le rappeler :-D
J'avais également pensé à la solution que tu montres sur ton croquis, mais je crains d'appuyer si loin du point de flexion, entre deux roues de surcroît. Mais si en as fait de bonnes expériences, c'est que cela fonctionne et ce sera le plus simple.
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 455
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
à la solution que tu montres sur ton croquis,
Moi, (qui suis pas horloger :-D )J'utiliserais une contre-pointe "creuse" (un petit tube) pour éviter le risque de satelliser l'ensemble.
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
mais je crains d'appuyer si loin du point de flexion
Plus on est loin du point de flexion, plus on est efficace, moins l'effort sera grand et mieux contrôlé.
Pour t'en assurer tu n'as qu'a essayer avec une roue de seconde de montre de gousset de récup.
Dans la méthode que j'ai montré, il ne faut pas mettre le pivot en entier dans la pince, il faut laisser dehors la partie comprise dans le rubis et un peu plus de façon à ce que la partie tordue soit hors de la pince. L'autre méthode montrée ne me semble pas pertinente, car les bras de la roue vont fléchir.

J'utiliserais une contre-pointe "creuse" (un petit tube) pour éviter le risque de satelliser l'ensemble.
Il n'y a aucune raison que la roue se "satellise", compte tenu de la longueur du pivot pris dans la pince, sauf si l'on appuie comme une brute et que l'on casse le pivot.
L'avantage de la méthode que je montre est qu'avec la contre-pointe on voit immédiatement l'amplitude que l'on donne et l'on maîtrise parfaitement l'effort.
Il faut tourner lentement et appuyer très progressivement par petite période et vérifier régulièrement en relâchant l'effort, jusqu'à voir le pivot immobile en rotation, ce qui se fait très rapidement avec un peu de pratique. Une petite goutte d'huile ira bien.

Si l'on a un chariot croisé, on peut monter, à la place de l'outil une petite barre en laiton avec une partie creusée qui va appuyer sur l'axe de la roue et l'on aura un meilleur contrôle avec un minimum de risque de casse.
C'est pas de la mécanique agricole et il faut avoir le geste et l'esprit légers !

A vos barres à mines !

@+
JC.
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
Moi, (qui suis pas horloger :-D )J'utiliserais une contre-pointe "creuse" (un petit tube) pour éviter le risque de satelliser l'ensemble.
Je le fais sur des axes style Comtoise, mouvement de paris...pas pour éviter la satellisation mais pour remettre vite et bien droit un pivot ou un axe.
La pointe creuse doit avoir un trou conique suifé.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
Ici une méthode plus horlogère :
Pas spécialement d'accord avec cette méthode car avec une lampe à esprit de vin le revenu plafonne à 300°C ce qui n'est pas suffisant pour ne pas casser.
Un pivot tordu peut se détordre sans aucun revenu. Autrement il serait cassé.
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 455
FR-91 Brétigny sur Orge
..pas pour éviter la satellisation
Oui, je sais bien que les horlogers sont trop soigneux pour ça. C'était bien sur dans le but de maintenir à peut près dans l'axe jusqu'à l’être parfaitement
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
une lampe à esprit de vin le revenu plafonne à 300°C
Pour une soupape de tracteur, ça peut effectivement poser problème. Pour une comtoise le revenu n'est pas nécessaire c'est du fer à ferrer les bœufs.
Pour un mobile de pendule de Paris ou une montre il n'y a pas de problème. Il faut même faire attention à ne pas dépasser le point de non retour !

https://couleur-science.eu/?d=063d63--cest-quoi-une-flamme

Un pivot tordu peut se détordre sans aucun revenu. Autrement il serait cassé.
Sur une pendule ou montre ancienne, XVIIIè ou début XIXè je ne m'y risquerais pas. Quelques mauvais souvenirs en essayant de gagner du temps...
Mais il y en a qui ont de la chance, pas moi.

@+
JC.
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
Sur une pendule ou montre ancienne, XVIIIè ou début XIXè je ne m'y risquerais pas
Parfaitement d’accord avec toi car à cette époque le travail était bien fait dans de bons aciers et les axes et pivots bien trempés.
Les pivot cassaient mais ne se tordaient pas.
Quand un pivot était mal aligné, en règle générale en examinant soigneusement au binoculaire, on trouvait une amorce de rupture causée par un choc ou une bulle dans le métal.
Inutile d’y toucher c’était la catastrophe. La seule solution était un plantage.
Si on avait de la « chance » la trempe était mauvaise et le redressage aisé.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 294
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Pour une soupape de tracteur, ça peut effectivement poser problème. Pour une comtoise le revenu n'est pas nécessaire c'est du fer à ferrer les bœufs.
En effet, cela poserait sûrement problème, une soupape ne se rendrait même pas compte qu'elle est chauffée par une lampe à esprit de vin ou par une espèce de pince en cuivre qu'on a préalablement passée à la flamme. Sa tête passe de 800°C à de l'air frais, à chaque cycle moteur, tout en encaissant un choc mécanique à chaque fois.
Sûr aussi, quand on voit la qualité des aciers à soupapes comme le Nimonic 80A, que ce serait donner de la confiture aux cochons que d'en utiliser sur des horloges ou des pendules de Paris :) .

Image1.jpg


le travail était bien fait dans de bons aciers
Au XVIIIe et début XIXe: dans du bon acier au carbone, tout simple….bien trempé,...peut-être trop.

Aujourd'hui c'est différent: je me souviens d'un horloger qui disait dans une discussion qu'il faisait nitrurer les axes des pendules qu'il fabriquait: grande dureté superficielle, ductilité à cœur.
 
Dernière édition:
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 993
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #56
Donc : réparons !
Revenu bleu du tigeron, à la lampe à alcool (j'ai perdu ma panne trouée) ...
p3240969827-5.jpg


... et redressage au tour. 98% droit, il subsiste une élasticité que je ne veux pas excéder, de peur de briser le métal. Le tigeron présente une marque, comme si on l'avait lanterné. Ensuite on enlève la couleur par polissage.
p3240969833-5.jpg


Esquisse de la vis cassée. Je la tournerai avec d'autres cotes. Seuls 2mm des 5.50 d'origine se vissent dans la platine et la tête avec 0.40mm est bien trop fragile.
p3240969835-5.jpg


Acier tampon 2mm
p3240969845-5.jpg


Couper la tête et fendage de la fente.
p3240969838-5.jpg


Contrôle de la vis brute.
p3240970172-5.jpg


Après polissage de la tête...
p3240970072-5.jpg


... tout rentre dans l'ordre.
p3240970213-5.jpg


On va enfin pouvoir continuer :-D
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Je suis content que Madman ait réussi à redresser son pivot selon la méthode que je préconisais au #45.
J'adore les méthodes, comme celle-ci, utilisées par les anciens et dénigrées par certains, "grands esprits"
(horloger de la dernière heure), mais redoutablement efficaces.
Je me suis amusé à ressortir un de ces vieux outil que je bichonne, récupéré chez des anciens horlogers :


pivot2.jpg

On chauffe la partie droite pour faire revenir le pivot au bleu, sans altérer le reste du mobile.

pivot3.jpg

Voilà le résultat ! Le pivot de petite seconde ( diamètre 0,30 mm ) est revenu bleu, On voit que le pignon commence à virer jaune.
Une autre astuce gratuite : pour enlever la couleur qu'a pris l'acier, il suffit de tremper le mobile dans un peu d'acide chlorhydrique légèrement dilué.
Bien sur, il faut faire cette dernière opération loin de l'établi et bien penser à tout rincer dans un bain d'eau douce saturé de bicarbonate de soude afin de bien neutraliser l'acide et se effets catastrophiques.

C'était mon petit cadeau de Noël !

Bonnes fêtes de fin d'année à tous.

JC.
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
@Madman
@JCS

Bonjour les artistes,

Si les pivots étaient bien trempés que voulez-vous que fasse un revenu bleu ???
Tu as eu beaucoup de chance MadMan et tu devrais jouer au loto, toi aussi Jean-Claude !

Amicalement
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut JDG,

MadMan et tu devrais jouer au loto, toi aussi Jean-Claude !
Je vais essayer d'y penser avant le réveillon, " la chance ne sourit qu'a ceux qui la chatouillent !"

Pour info, si les ressorts de pendules sont revenus bleu, ce n'est pas seulement pour une raison esthétique mais pour éviter qu'ils cassent.
Après une bonne trempe, on fait revenir les outils de coupe au jaune paille et le reste ( ressorts et autres ) au bleu.
C'est comme ça que j'ai appris et que c'est écrit et que ça fonctionne. Madman vient de le démontrer.
Serais-tu négationniste ?

Joyeux Nöel !

JC.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 564
92
Je ne suis pas négationniste et je suis d’accord pour les ressorts etc. outils de coupe. Pour les ressorts s’est uniquement pour l’élasticité, pour les outils de coupe pour la dureté, les deux restants cassants.
Mais pas pour l’emploi de cet outil qui ne sert qu’à faire un revenu sur un pivot trempé.
Mad Man a simplement démontré qu’il avait beaucoup de chance car son pivot était pas ou mal trempé.

Joyeux Noël à toi aussi !
 
Haut