Advertisements

Sur l'établi : boitier pour mouvement Detouche Paris

Madman
Madman
Compagnon
14 Janvier 2010
1 784
K-PAX
Les plans sont prêts !
p3300705095-5.jpg


p3300705096-5.jpg


p3300705111-5.jpg


p3300705101-5.jpg


p3300705104-5.jpg


p3300705311-5.jpg


p3300705285-5.jpg


p3300705377-5.jpg


p3300705386-5.jpg


p3300705515-5.jpg


p3300705506-5.jpg


Certainement pas nécessaires à chaque fois, ces plans précis m'aident énormément à la compréhension de la construction d'un boitier.
Avec le temps et beaucoup de pratique il devrait être possible de construire un boitier "juste comme ça", avec un bon micromètre et un minimum d'esquisses à la main.
 
Advertisements
Madman
Madman
Compagnon
14 Janvier 2010
1 784
K-PAX
La matière première vient de m'être livrée ! Une barre de laiton CUZN39PB217, 60x120mm, 2.8kg ! L'usinage peut commencer... :-D
p3301605279-5.jpg
 
rebarbe
rebarbe
Modérateur
24 Juin 2009
4 883
91
L’apprêtage des métaux précieux coûte une fortune, on essaye de faire au plus juste côté matière.
En or on préfère emboutire une plaque plûtot que de taper dans un brut qui va vite avoisiner le KG vue la masse volumique de l'or.
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 160
Cher
Pourquoi pas si on recycle les copeaux...pour d'autres fabrications.
Rebarbe à parfaitement résumé la situation.

Si le lopin fait 50 mm de diamètre et 100 mm de long, son poids en or jaune 750/1000 serait d'environ 2943 gr !
Soit environ 90 000 € d'investissement ! Encore faut-il trouver un fournisseur capable de vous fournir un tel lopin et quel en serait le prix de façon ? Ou avoir les moyens de le couler soit-même. Très facile à dire... A cela il faut ajouter quelques % de perte à l'usinage, même si l'on a un atelier parfaitement équipé pour le travail des métaux précieux.
Plus les frais de traitement des copeaux, des locaux sécurisés, etc...
Mais si on a les sous et les clients qui vont bien, pas de problème !

@+
JC.
 
Dernière édition:
Madman
Madman
Compagnon
14 Janvier 2010
1 784
K-PAX
Pour les métaux précieux on travaille à partir de plaques que l'on découpe, emboutit et brase pour "assembler" une boite. On va pas faire des copeaux d'or, non, non :neo_xp:
 
rebarbe
rebarbe
Modérateur
24 Juin 2009
4 883
91
En pendulerie de luxe on fait les deux, on ébauche par emboutissage ou repoussage et après on copeaute pour les ajustage finaux.
La cartérisation machine prend tout son sens à ce moment là, c'est fou le nombre de recoins vicieux qu'il y a sur un tour :mrgreen:
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Soit environ 90 000 € d'investissement !
Moins de 80 000 € en principe.

C’est certain c’est un métier où il faut être parfaitement équipé, sécurisé et avoir la clientèle ...

En anecdote j’ai eu un client qui se servait de bains d’aurocyanure. Ils se sont aperçus un jour qu’un ouvrier faisait régulièrement tomber son béret dans le bain ...!!!
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 160
Cher
Moins de 80 000 € en principe.
L'or fin est à environ 37600 € aujourd'hui, * 2,943 Kg * 0,75, on est déjà à 82 993 €. A cela il faut rajouter 165 € d'argent et un peu plus avec le cuivre.
On est déjà à plus de 83 000 € HT. Il faut aussi ajouter le coût du travail et l'amortissement du matériel, les frais etc... A moins que tu ais un pote qui travaille gratos.

En anecdote j’ai eu un client qui se servait de bains d’aurocyanure. Ils se sont aperçus un jour qu’un ouvrier faisait régulièrement tomber son béret dans le bain ...!!!
Heureusement que ce n'était pas sa baguette !

Il y a une technique plus rentable dans les ateliers qui travaillent les métaux précieux, c'est de graisser sa main, de la passer dans la peau ( sous l'établi pour récupérer les limailles ) et de la passer dans les cheveux.
En fabrication, on compte généralement 10 % de pertes de métal.

On va pas faire des copeaux d'or,
On fait toujours des copeaux (limailles, polissage etc). Mais on essaie d'en récupérer le plus possible.

@+
JC.
 
Dernière édition:
Madman
Madman
Compagnon
14 Janvier 2010
1 784
K-PAX
On fait toujours des copeaux (limailles, polissage etc). Mais on essaie d'en récupérer le plus possible.
Oui bien sûr ! Un bijoutier ira jusqu'à faire récupérer par une entreprise spécialisée tout ce qui se dépose sur ses habits (tablier notamment), les chiffons, les résidus de balayage de l'établi, etc...
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Oui bien sûr ! Un bijoutier ira jusqu'à faire récupérer par une entreprise spécialisée tout ce qui se dépose sur ses habits (tablier notamment), les chiffons, les résidus de balayage de l'établi, etc...
Le comptoir des Cendres s’appelle ainsi car on brûle également les établis à fin de récupérer l’or.
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Janvier 2010
1 784
K-PAX
Le tour tourne bien :smt023
p3303397169-5.jpg


Contrôle et ajustage du malrond, avant de percer un trou à centrer.
p3303397235-5.jpg


Découpe du premier "blanc".
p3303397185-5.jpg


La lunette est ouverte depuis l'intérieur.
p3303397167-5.jpg


Mon petit microstop que j'ai fabriqué l'an dernier s'avère très pratique pour prévenir la rencontre du tablier avec les mors.
p3303397177-5.jpg


Arrondi par paliers de l'intérieur du couvercle. Les escaliers seront nivelés au burin à main.
p3303397428-5.jpg


Les ébauches du couvercle et de la lunette sont terminées. Les arrondis ne seront réalisés que tout à la fin, quand les pièces s'assembleront correctement.
p3303397560-5.jpg
 
Advertisements
Haut