Stockage de calories sous forme d’eau chaude/tiede.

wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
433
sud
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

C’est juste une idée, ca fait un peu usine à gaz mais c’est pas forcément un gros budget si on se demerde bien.

L’idée serait d’installer un ‘chauffe eau solaire géant’ avec une cuve béton (+/- 6m3 enterrée/isolée thermiquement ) disposée à l’extérieur permettant une ‘autonomie’ de 3 jours maximum.
Le panneau solaire thermique (fait maison) serait le ‘mur’ coté sud de la cabane à bordel de plein pied avec l’atelier (10m2 de panneau vertical).

Il faudrait alimenter des radiateur à eau dans la partie habitable (besoin 4kw), dans l’atelier (besoin 2kw) , dans la serre semi enterree de 25m2 (kw à definir, but: des légumes frais toute l'année); chauffer à 40-50°c un petit chauffe eau (100l) avec un échangeur et du caloporteur; avoir un point d’eau chaude dans le jardin (à proximité de l’atelier).
En poussant un peu le truc, il faudrait alimenter la machine à laver (apres filtration) en eau chaude (machine à laver à bricoler pour accepter l’alim en eau chaude); un moteur stirling utilisant le différentiel entre la chaleur de la cuve et l’air ambiant (ou la premiere cuve froide voir § suivant) assurerait de quoi electrifier le déshumidificateur de l’atelier, alimenter le volet roulant de la porte fenetre qui en est équipé ainsi que le gros velux de toit (domotique de régulation T° de la partie habitable), l’alarme, quelques points lumineux; et si je peux chauffer un jacuzzi, ce sera le paradis :wink:

L’eau de la cuve tiede ne sera pas consommable. L’alimentation en eau se fera via une cuve de récup d’eau de pluie intermédiaire (6m3, va falloir attendre les soldes sur les cuves en question). Cette eau de pluie sera aussi utilisée pour les wc à eau et l’arrosage dans la serre; ou,coupée à hauteur de 10% avec de l’urine (encore une cuve intermédiaire, utiliser un ph metre pour doser la quantité d’urine (si j’ai encore envie de pisser j’irais marquer mon territoire) elle fournira de l’engrais (en meme temps que le compost). Oui ça fait 2wc: à eau dans l’habitable, pissotiere et wc secs dehors.

L’investissement filtration d’eau pour la machine à laver me fait un peu peur, le stirling serait un bon theme de bricole, j’ai déjà récupéré un convertisseur de1500w, quelques batteries au plomb sont à récupérer.

2 ptits croquis permettant, je l’espere, une meilleure compréhension de l’idée:

a2011-01-01 04.06.11.jpg

a2011-01-01 04.05.51.jpg


Des avis/ suggestion? est ce une lubie?

Pierre
 
Fichiers joints
fredcoach
Compagnon
11 Janvier 2013
936
Hautes Alpes
Dans les années 1970, j'avais lu un reportage sur un gars qui chauffait de l'eau l'été grâce à des panneaux solaires thermiques et s'en servait jusqu'au début de l'été suivant pour chauffer sa maison!
Il avait même mis un radiateur à l'ombre à l'extérieur pour éviter la surchauffe en évacuant l'excédent de calories.
Donc c'est tout à fait possible si tu prévois une cuve suffisamment grande et isolée.
Un matériau bien utile (mais cher) est le Siporex.
Tu peux même placer des piliers à l'intérieur (reposant sur le Siporex) pour soutenir le dessus, ils participeront aussi au stockage de calories.
 
moissan
Compagnon
13 Mars 2012
11 801
FR-16 angouleme
la différence entre idée géniale et lubie se voit en calculant en détail ce qu'il faut ... si tu ne sait pas tout calculer tu te fait des illusions et celui qui commence a réaliser un truc sans calculer se ruine avec des truc non rentable

seule façon de rentabiliser ce genre de truc , écrire un livre pour tout montrer en détail ... même si ça ne marche pas ça ne se voit pas dans le livre , et on gagne de l'argent en vendant le livre ... et il y a hélas des livre comme ça qui existent et sont une lamentable pollution !
 
homersimpson62
Ouvrier
7 Janvier 2013
254
Region Bordelaise
franc-x-marc
Compagnon
16 Août 2014
2 121
Alpes Maritimes
L'idée est bonne!

Je discuter avec mon patron a ce sujet....

Il a deja vue et entretenue un systeme solaire avec des enormes ballons de stockage d'eau chaude (+ 60 degres ) de memoire... et une contenance assez élevé plusieur m3

Cependant il avait que 15 jours d'autonomie , eau chaude et chauffage...

Tu peut arriver a 2 mois de reserve... mais les calcules de deperdition de chaleur , isolation etc etc vont etre obligatoire....
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 327
@moissan a raison !
Ce genre d'installation se calcule. Commencez par regarder combien vous pouvez extraire d'énergie des panneaux et combien il faut d'énergie pour les usages que vous envisagez.
Et puis regardez aussi les températures nécessitées par chaque application. Supposez que votre moteur stirling ait besoin de 70°C, si votre eau monte à 50°, elle ne lui sert à rien. Par contre elle peut chauffer l'eau de la douche, enfin, si l'échangeur a un rendement suffisant et pas trop de pertes dans la tuyauterie... :wink:
 
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
433
sud
  • Auteur de la discussion
  • #9
@moissan : nan, je ne compte pas foncer tete baissée, j'ai pas dit que j'étais entrain d'affuter la pelle histoire de faire un peu d'exercice demain dimanche, j'ai juste présenté une idée qui me trotte dans la tete; n'étant pas romancier, je ne compte pas me foutre de la gueule de certain lecteurs enjoués... Cependant les premieres interventions me font chaud au coeur (merci messieurs) et me donnent envie de creuser le truc (avec la pelle?)... j'ai d'autres projets en cours et je suis bloqué pour cause de déplacement pro longue durée... donc si il y a, ce ne sera pas pour tout de suite, ce qui me laisse le temps d'y cogiter et de romancer bénévolement quelques lignes sur ce forum sous vos yeux critiques.



à la base, je doit faire venir une pelleteuse pour la récup d'eau, la serre semi enterrée (gogol :"walipini"), la fosse toutes eaux + le filtre à sable et un muret hors sujet ; je ne me cognerais pas ces trous à la paluche alors autant optimiser la venue de l'engin d'une impressionnante force hydraulique. Je dois aussi me faire une cabane à bordel, la dalle est faite, le bordel se trouve dans une vielle tente dépouillée sur ladite dalle, laissant à mes voisin une impression de promiscuité avec un camp de manouches... j'abime la paysage... quel dommage!

Pourquoi la récup d'eau? normal au 3eme millénaire
pourquoi la serre? n'ayant pas cloturé et ne voulant pas cloturer, les cerfs qui sont ici chez eux vont tout me bouffer (les voisins ont un joli potager non protégé, 2-3 jours avant la récolte, les cervidés font un carnage, c'est déprimant de se donner autant pour ces betes à cornes (bois) (cloturer pour lutter contre les cerf c'est 2m50 de haut, niet,pourquoi pas un mirador tant qu'on y est)
Pourquoi la fosse toutes eaux et le filtre à sable? j'ai tenté le full wc secs + produits bio, ça risque d'etre handicapant lorsque l'atelier sera opérationnel et le village n'est pas aux normes (et je ne pense pas qu'il le sera vu la difficulté des travaux à faire et du faible budget de la commune et de ses habitants, donc pas de tout à l'égout)

J'aime bien la flamme de mon petit poele à bois mais sa poussiere et l'alimentation en bois de chauffage me saoule (j'suis un flemmard) d'autant plus que ledit poele a bois ne tolere que de buches de 30cm, donc à chaque fois que je me fait un p'tit stock, je dois transformer mes bouts de bois de chauffage standards en allumettes (ca me saoule mais le thermicien professionnel que j'ai pyé pour cette étude m'a chiffré le dimentionnement que j'ai respecté en cherchant un modele, et 4kw c'est pas un gros foyer, mais c'est adapté: pas de surchauffe à le puissance nominale). Mon chauffe eau actuel est un truc de récup de 70l (bourré de sable lors de la donnation) depuis le début du projet le prévois un chauffe eau solaire à moyen terme (capteur autoconstruit évidemment)

Lorsque j'ai dessiné la maison, j'ai envisagé le mur trombe, j'en ai parlé au thermicien qui a validé le dimensionnement et le type d'isolants que j'allais utiliser, il m'a déconseillé le mur trombe donc j'ai laissé tombé (idée néanmoins séduisante sur le papier) d'autant plus que ma ptite bicoque est quasi BBC et je m'y sens bien.

Pour la structure de l'ossature bois j'avais vu avec des potes charpentiers de potes menusiers


Il y a bien évidemment du dimensionnement à faire , estimer le besoin de la serre sera coton, quantifier les pertes de charges entre le capteur solaire et la cuve aussi, surement 1 ou 2 pompes de relevage et autres 'gadgets', l'isolation des tuyaux et lde la cuve chaude et j'en passe... j'suis pas cascadeur ni superman, je préfère m'arranger pour en faire le moins possible tant à la construction qu'à la maintenance donc ça sera forcément du Keep It Simple and Stupid à cogiter intensément (j'ai le temps : 1-2 ans)

Faut que je replonge dans mes bouquins qui m'ont supporté tant philosophiquement que mécaniquement lors de la conception et la mise en oeuvre de cette aventure d'autoconstruction qui restera unique dans ma vie.(BBC / iso 14000 / feng shui)

Si par rapport au minimum syndical que j'ai à réaliser il y a un léger surplus de travail réel et une belle étude enrichissante à mener me permettant de dire quasiment adieu aux colonnes "eau chaude" et "chauffage" de mes dépenses annuelles, j'vais pas me géner :wink:

Là (las?) je suis dans une période d'éloignement obligatoire de $$$$ (j'en profite pour vendre un peu mon âme à des super joujous) afin de continuer mon calvaire dont je vois poindre le bout; si j'agis dans le sens de l'idée présentée ici, le bout s'éloigne, ce qui d'un coté m'emerde car j'en air ras le bol du BTP ; mais si j'ai tout à y gagner (enfin tout... les 2 colonnes de délestage pécunier annuel, sans oublier des légumes frais toute l'année) donc, on verra, quelques remarques agréables pour mon égo me motivent (doucement hein, j'suis flemmard et absent) ceci dit toute remarque/suggestion/... constructive m'interesse.... Stan, sors de ce corps!!!!!

Gustavox, tu pourrais développer l'idée du peltier s'il te plait? merci

Franc-x-marc: j'veux bien quelques détails croustillants :wink:

Osiver : oui, je concevrais comme je vais faire et je ferais comme j'ai concu, j'ai une longueur de dalle exploitable de 5-6m linéaires plein sud et une hauteur de 1m50-2m, le mur de la cabane à bordel sera vertical, les débords de toit quasi inexistants; une technique constructive amateur permettant un échantillonnage de serpentins adapté au éléments standards dont je peux m'approvisionner aisément... des compromis aussi. Par contre je suis un intégriste sur le fait de ne s'enflammer sur aucune des phases afin de garantir un faible budget de mise en oeuvre: théorie, compromis = f(pratique+moyens), action avec stratégie (1seule venue de pelleteuse, si je peux saisir l'opportunité d'une machine dans les environs m'évitant de payer la totalité du déplacement d'un de ces engins, c'est toujours ça de gagné.... et c'est ça le jeu rigolo: faire plus avec moins :wink: je n'éprouve aucune satisfaction à faire fumer la CB pour des clopinettes...

à suivre?
 
Dernière édition:
Jope004
Compagnon
15 Février 2010
1 344
FR-95 Marines
Bonsoir,
Je m'étais posé la même question il y a quelques années, dans le but d'utiliser la chaleur solaire emmagasinée l'été pour chauffer l'hiver suivant.
J'en étais arrivé à la conclusion qu'il fallait prévoir une cuve de l'ordre de 100m3, remplie d'eau, avec 20 à 30cm d'épaisseur de polystyrène de tous les côtés.
Et avec ça, la simulation montre qu'on récupère une bonne partie de l'énergie et que ça fonctionne !
Données :
Volume d'eau : 100m3
Température maxi : environ 85°C
Température mini : environ 40°C
Puissance maxi du capteur solaire : 5 à 10kW, soit 10m² bien exposé
Besoin en chauffage : 2kW en moyenne en hiver (maison bien isolée)
Energie espérée : 54kWh par jour d'été.
Voir le fichier joint avec une simulation.
 
Fichiers joints
Dernière édition:
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
433
sud
Merci m'sieur.... ça calme... :wink:

Sauf que je ne raisonne pas en période annuelle, j'ai constaté en général des périodes de 3 jours de temps pourri (je ne tiens pas compte de l'exceptionnel comme c'est le cas en ce moment) suivie d'au minimum de 2-3 jours de temps ensoleillé: je suis à 700m d'altitude, surplombe une vallée Nord-Sud à 300m qui, elle, baigne dans le smog durant des périodes plus importantes et draine le smog. Il faut que je commence par une phase de confirmation de cette premiere impression...

est ce que mes légumes accepterons exceptionnellement un rafraichissement (pas de gel)?

Ca y est, je vois une montagne de prise de tete débarquer! ça va etre chaud, mais le questionnement ne coute pas cher et stimule l'organe se situant entre mes 2 oreilles...

Pierre
 
Dernière édition:
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
433
sud
Bonjour Jope004

Sur le tableau que tu diffuses, la courbe des pertes m'interloque: à priori je penserais que les pertes sont maximum quand il fait le plus froid: les isolations sont sollicitées, le milieu est défavorable,il y a des pertes. Sur le tableau, elles ont l'air de correspondre au différentiel entre les apports et les sorties avec un pic en novembre... j'ai pas du comprendre ce que sont les 'pertes'...
Pareil pour la température, à priori il est question de la température d'eau dans la cuve (et non l'ambiante qui devrait correspondre avec l'apport) , or la température est à son maximum en novembre alors que les apports ne sont pas transcendants, comment expliquer un tel décalage.

Mes consommations sont de 4kw pour la partie habitable calculé et expérimenté, 2kw pour l'atelier (expérimenté sans la présence du déhumidificateur electrique permettant surement d'abaisser cette valeur)
La serre semi enterrée: ossature métallique, bitumée dans les zones enfouies, texture rouillée dans les zones à l'air (c'est juste esthétique: ossature fine avec un rendu métal brut rouillé que je trouve joli, bloquer la rouille une fois que la couleur me plait). Je pars sur des panneaux polycarbonate alvéolés de 16mm. La serre mesure 6m de long (barreau standard) , environ 3m de large et à peu pres 2m de haut soit 35m3 ou 45m2 de polycarbonate (va falloir trouver un lot d'occase). Là, je ne sais comment estimer le besoin. Peut être qu'il va falloir que je reprenne contact avec le thermicien pour aborder la question (150E la 1/2 journée de conseil)

Fredcoach parle d'un radiateur de délestage pour éviter les surchauffes, est ce qu'un jacuzzi ferait l'affaire (j'ai pas de baignoire, il y a bien un lac pour se baigner dans le village mais hors saison ça pèle): en cas de surchauffe j'évacue l'eau chaude dans le jacuzzi, je transfere l'eau froide de la cuve de récup dans l'eau chaude. Mais est-ce bien sain de se prélasser dans cette flotte? si je décide d'alimenter la machine à laver et le lave vaisselle avec cette eau, je vais devoir la filtrer, est ce qu'en utilisant ce systeme de filtration je peux rendre baignable cette eau de delestage qui va dans le jacuzzi (l'idée de penser au jacuzzi me fait jubiler d'avance :wink: )

Pierre
 
FB29
Compagnon
1 Novembre 2013
7 750
FR-29 Brest
Bonjour,

Intéressant :-D !!!

Je ne vois pas trop l'intérêt d'une cuve en béton ... si c'est pour des facilités de construction, OK, mais pour le stockage d'énergie le béton emmagasine moins de chaleur que l'eau je pense :roll: ?

Bien regarder les aspects variation de température ... pour le chauffage par exemple, en fin de cycle si la température de la cuve a chuté de manière importante, il faudra augmenter le débit en conséquence dans des radiateurs dimensionnés pour ...

Le mélange eau+urine ne me séduit pas ... l'urine est un produit organique ... il y a un risque de prolifération de moisissures ou bactéries qui risquent de boucher les canalisations ... surtout à ces températures là, idéales pour un bouillon de culture ... de mémoire je crois qu'il faut dépasser 65°C pour éviter les proliférations de bactéries dans les chauffe-eau à usage sanitaire (?) ... je ne sais pas à quelle température tournait le ballon de la maison quand je l'ai achetée, mais quand je l'ai ouvert par curiosité avant de m'en débarrasser, c'était genre forêt tropicale à l'intérieur ... je verrais donc plutôt un mélange eau+eau de javel ou autre bactéricide dans la cuve de stockage :roll: ...

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
Haut