soudure alu 0.5mm par points ,quel transfo ?

  • Auteur de la discussion Num
  • Date de début
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour, et bonne année à tous,
je voudrais me limiter a des soudures par points juste pour de l'alu de 0.5mm .
quel transfo torique faut-il prendre , et le nombre de spires au secondaire ?
je pense que l'intensité pour cette épaisseur n'est tres important ?
merci de vos conseils.
A+
 
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #2
Bonjour Elvin ,
l'alu se soude bien par point.
maintenant faut que les paramètres soient bons , pour cette épaisseur ( 0.5 + 0.5mm).
intensité surtout .
A+
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 569
nord montpellier
bonjour,

j'ai refait récemment des essais de points sur alu ; en direct impossible , il faut intercaler de la tôle de fer contre les électrodes cuivre ; la chaleur des bouts de tôle fait alors fondre l'alu en sandwich ; mais le résultat du point n'est pas terrible : c'est comme un bouillon qui se serait figé ; certes , l'arrachage est impossible à la pince , mais la qualité de "point" est loin ce celle sur fer .....
il faudrait savoir si le courant demandé ne devrait pas être continu ; mais alors bonjour les techniques avec ces ampères-là ......
A suivre
A+++++
GUY34
 
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #5
Re bonjour à tous,
Ah bon , je pensais que alu sur alu se soudait facilement , j'ai vu sur des tableaux les compatibilités entre métaux, l'alu d'apres ces tableaux était bon...
je sais qu'il y a des métaux comme le molybdène se soude par points avec une feuille de 0.05mm de platine, si non c'est impossible .
mais pour l'alu, peut-être avec un courant continu ? mais là j'aurais besoin d'infos ?...

il doit y avoir une solution je pense , car ils soudent bien des carrosseries de voiture en alu par points ...
suivant le type d'alu peut-être aussi?...
merci de m'avoir répondu.
A +
 
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
bonjour,

j'ai refait récemment des essais de points sur alu ; en direct impossible , il faut intercaler de la tôle de fer contre les électrodes cuivre ; la chaleur des bouts de tôle fait alors fondre l'alu en sandwich ; mais le résultat du point n'est pas terrible : c'est comme un bouillon qui se serait figé ; certes , l'arrachage est impossible à la pince , mais la qualité de "point" est loin ce celle sur fer .....
il faudrait savoir si le courant demandé ne devrait pas être continu ; mais alors bonjour les techniques avec ces ampères-là ......
A suivre
A+++++
GUY34
Oui cette experience est tout a fait juste, les electrodes en fer et la methode de guy34 sont une super piste a suivre,
Je pense que tout ce joue lors de la fonte de l'alu a ce moment precis il faudrai un systeme de regulation de la pression des electrodes sur le point ,

un systeme (sensitif , capteur plus arduino par exemple) qui retirerai les electrodes juste au bon moment !


ou plus simplement un calage de la pince qui empecherai les electrodes de ce rapprochées (trop) lors de la fonte de l'alu !

si j'ai l'ocasion je me lance la dedans , c'est tres interressant !

Bonne Année 2016 ! Meilleurs voeux !

Jc

ps: A partir d'une soudeuse avec transfo de micro-onde . voir ici :
https://www.usinages.com/threads/soudure-par-points-avec-transfo-de-micro-ondes.2261/

Ils y as tous ce qu'il faut pour ce fabriquer une bonne soudeuse par point , mieux que le catalogue ieka :)
 
Dernière édition:
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #7
Ok, je pensais que l'alu se soudait par résistance sans trop de problème...:sad:
alors dans mon cas de toles alu de 0.5mm c'est chose pratiquement impossible avec un transfo torique ?.
question de pression, d'intensité, et de tempo ?...
donc une machine pro .:sad:
à moins qu'il y a une astuce ?.
si des personnes ont déjà fait des essais , cela m'intéresserait .:-D
et cela pourrait servir a d'autres .

--> avec un clinquant en inox de 0.05 entre ?...
si ca marche , relever les parametres :shock: surtout le courant .

PS/ l'aluminium s'oxyde très vite, il faudrait passer un coup de papier abrasif avant de souder par point ?.

Merci et bonne année à tous.
A+
 
Dernière édition:
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 569
nord montpellier
RE,

si l'alu était si facile à pointer , on pourrait en avoir eu vent par ici ... je vais te mettre les photos de mes essais , avec la machine qui marche très bien pour le fer ; on voit les empreintes des bouts de tôle qui ont voulu descendre dans l'alu , des "vagues" d'alu liquide qui ont voulu s'échapper sur le côté , des sortes de "cratères" .....mais des points propres et nickel point du tout !!!!!! certes ces chutes de 4 mm d'épaisseur tiennent bien ensemble maintenant , mais alors le look ???????? et il a fallu y mettre "du bois" !!!!!!
et l'oxyde aussi est un souci de plus : un point à faire , on prépare , oui , mais une suite de points ...... comment on peut continuer à préparer ???????
le débat est donc ouvert , et les "éclairés" sur la question ont la parole !
A+++++
GUY34
PICT0005.JPG
PICT0004.JPG
 
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #9
Re moi ,oui , merci pour les clichés.
effectivement ...
je pensais que l'alu était "soudable " par points sans trop de difficulté mais en faite c'est l'inverse.
on ne doit jamais se faire une idée , sans avoir de solides informations...
j'avais vu sur un tableau que l'alu sur alu se soudait par résistance , mais c'est pas le cas...
à moins d'avoir le poste professionnel qu'il faut.
merci pour toutes les infos.
je suis à l'écoute si vous avez des informations à ce sujet, fort intéressant.
A+
 
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #11
Bonsoir usidep ,
merci pour le lien vidéo.
je ne sais pas si l'appareil ci dessous serait apte pour souder par point de l'alu assez fin ? :
( jusqu'à 120kg de pression, et tempo 0.1s je crois .)

poste-a-souder-par-points-2.jpg
[div=none][arrow][/arrow][/div][div=none][arrow][/arrow][/div]

A+
 
Dernière édition:
U
usidep
Compagnon
14 Jan 2012
1 481
bonsoir,
ils y a plusieurs explications dans le lien AC et réglage intensité, ensuite il faut un nettoyage irréprochable (comme toutes les soudures alu) pas au triclo !, un bon contacte bien à plat et bien plaqué (car si gaz parasite entre= échec)...
il existe pour la soudure par point "acier" des bombe aérosol qui garantisse un bon contacte, pour l'alu ?
le prob de l’appareil présenté et aussi la limite des bras (taille)
pour les tôle fine comme dit plus haut, il faut régler "précis" des A (impératif)
je suis plutôt habituer au tig et la ont règle le "décapage" sur un procédé par point ?
il faut savoir que certain alu ne se soude pas ! alu contenant du cuivre...
pour les essais utilisé par exemple celui au manganez.
 
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #13
Oui, je ne sais pas trop, d'apres les infos qu'ils donnent , c'est une puce qui commande l'intensité ... alors :shock:
enfin, pour le moment je m'instructionne :roll:
je sais que l'alu pur ( 6061 ) s'oxyde très très vite ( alumine) et l'alumine est isolant.
un peu comme l'oxydation anodique en surface. très dur et isolant sur quelques microns.
faudrait faire des essais avec un apport entre les feuilles pour voir, il doit y avoir une astuce , mais faut trouver.:idea:


Bonne soirée.

A+
 
Dernière édition:
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #14
J'ai lu cela sur le web :

La résistance électrique plus faible et la plus forte conductibilité thermique de l'aluminium oblige à travailler avec des temps de soudage plus courts et des courants de soudage plus élevés que pour l'acier.

(Valeurs indicatives : Temps de soudage: réduit de moitié pour l'aluminium par rapport à l'acier, en restant inférieur à 200 ms, courant de soudage: triplé pour l'aluminium par rapport à l'acier.)

A+
 
U
usidep
Compagnon
14 Jan 2012
1 481
bonjour,
c'est vrais, du reste ont utilise couramment l'alu pour transporter la courant (mauvais résistor ou bon conducteur).
il diffuse la chaleur aussi, d’où le surplus d'Amp pour le fondre.
j’insiste sur le décapage, et sur la propreté du bain de fusion !
je ne sais pas votre but final (acheter) ? mais vous pouvez demander à faire un essais chez un spécialiste, ou si vous avez un pot carrossier lui demander de vous montré ?
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 569
nord montpellier
bonjour à vous,

ben voilà , vous êtes en plein dans le vrai de ce qui tourne autour de cette soudure spéciale , "par résistance"alors que l'alu est bien davantage un conducteur qu'un résistant , et qu'on s'aperçoit très vite sur une pince "normale" fer que si on remplace par de l'alu , la machine grogne à cause du CC produit ;
le circuit secondaire a peut-être une tension moins élevée mais une valeur de résistance encore plus faible que pour le fer ( et là , ça devient coton ) pour que l'endroit du point soit une résistance alors qu'il est bon conducteur !!!!! là est le paradoxe .....
A+++++
GUY34
 
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
Bonjour, dans la video explicative on peut observer que l operateur laisse refroidir le point avt d'ouvrir les pinses.

cela laisse songeur... l'alu fond a 650 degrés environ ... j'ai du mal a saisir pourquoi il laisse refroidir avec la pression complete des pinces sur les pièces ?

amicalement
jc
 
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonjour ,
plein de mystères la soudure par point de l'alu ...
A+
 
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
en fait la chaleur ce produit au niveau du contact entre "les deux pièces alu" , c'est la méthode de la video

....mais les courants doivent être redoutable et le tout se joue entre la resistivité des électrodes ( en cuivre ?) et celle de l'alu.
Seule de grosses machines avec des réglages precis (en fonction notamment de l’épaisseur) peuvent cela a mon avis

Avec les essais de Guy34, c'est la chaleur induite par le fer des électrodes (en fer) qui provoque la fonte de l'alu et cette fois c'est
au niveau des contacts "pieces - electrodes"

c'est a mon avis par la qu'il faut reflechir pour avoir une soudeuse par point maison acceptable pour alu.

Bien a vous

jc

ps : les points serons possiblement moches mais la solidité seras irréprochable, comme le montre les tests de guy34
 
Dernière édition:
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
peut etre on pourrai t on intercaler entre les deux pieces "sur le point" une rondelle en fer tres fine .
cela faciliterai peut etre la soudure avec la methode de guy34 ?

Jc
 
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #21
Oui je pensais un mettre pour un essai, un clinquant en inox de 0.05mm pour voir ?
mais je n'ai pas ici de matériel ...
A+
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 569
nord montpellier
RE,

il faut bien se dire que dans l'affaire on est bien des pieds nickelés ; à l'époque de la vidéo , ils sont bien parvenus à les faire , ces points !!!!! et la micro- électronique n'était pas de ce monde , loin de là ..... ils ont donc raisonné avec la loi d'Ohm et avec ce qu'ils avaient dans leurs besaces : un circuit secondaire super conducteur face à des pièces à souder "conductrices" ; et j'imagine que le cuivre utilisé a été dopé avec + conducteur que lui ( argent par exemple ) et avec des sections mahousse ;
je ne sais pas s'il existe à présent des machines portables pour ce travail ; son exécution par des amateurs que nous sommes est-elle de mise ????????
l'interposition de pièces de fer ( en haut et en bas , pas au milieu .... ) permet l'établissement d'une tension entre les électrodes , et donc l'acomplissement du ri carré ;
je vais approfondir la chose puisque la machine a des capacités redoutables ;
A+++
GUY34
 
B
bry
Apprenti
14 Août 2008
131
Auvergne
Bonjour,

Avez vous regardé la piste de la technologie de soudure par décharge de condensateur ?
Sauf erreur de ma part, je pense que des solutions existent de ce coté ci.

Cordialement.
 
U
usidep
Compagnon
14 Jan 2012
1 481
bonjour,
je pense que des solutions existent de ce coté ci.
oui c'est vrais, mais il faut des gros composent pour ouvris le passage du courant et couper au bon moment et $$
un clinquant en inox de 0.05mm pour voir ?
je suis pour "tout" les essais possible, mais je n'y crois pas ont ne peu souder de l'inox et de l'alu en plus il n'ont pas du tout les même températures de fusions.
pour moi le plus gros prob est les gaz présent entre les deux plaques (il faudrait remplacer l'air par ? pâte/liquide?) et le décapage/nettoyage impeccable.
pour l’intensité en tig pour du 0,5 ont est entre 15/20A donc même si c'est pas vraiment comparable, sa reste très peu.
 
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
RE,

( en haut et en bas , pas au milieu .... )
Je pensai a une rondelle metalique au milieu , l'alu fondue serai retenu puis se figereai dans le centre de la rondelle...
jc
 
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #26
Oui une rondelle de faible épaisseur .
qui pourrais faire l'expérience ?.
A+
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 569
nord montpellier
RE,

a continuer comme cela , on va bien finir par divaguer !!!! si jamais ça donnait qq chose , une rondelle fine au milieu serait infernal à mettre en place à chaque fois et de toute façon pas une solution viable ;
je vais en faire , des essais ! ceux qui savent tout de la technique doivent bien se marrer s'ils nous lisent .......
A++++
GUY34
 
B
bry
Apprenti
14 Août 2008
131
Auvergne
Pour la soudure par point alu inox, la technique de décharge de condensateur est très efficace y compris avec de "petits équipements":
https://www.ouestfixation.fr/transfert/documentation/Goujons à souder par décharge de condensateurs.pdf

On peut également braser avec le flux Castolin Alu Tin 51 et baguette Castolin 1827,
https://www.castolin.com/fr-FR/product/alutin-51

Autrement plusieurs autres techniques existent, toutes plus ou moins industrielles allant de la friction (pénétration intermoléculaire?) en passant par la hf , l'etincellage, et autres procédés tel que le CMT de Fronius...

Cdlt
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

L' aluminium et pratiquement tous ses alliages se soudent bien par points , mais les reglages des machines sont très différents , il est necessaire d'avoir un courant très intense pendant un temps très court.

Pour les toles , par la technique de decharge de condensateur , il est necessaire de faire des bossages . Technique surtout utilisée pour les goujons .
 
Dernière édition:
N
Num
Compagnon
21 Mai 2014
687
  • Auteur de la discussion
  • #30
Bonjour, et merci de m'avoir répondu.
A+
 
Haut