sens de rotation , engagement , dégagement de l'outil

  • Auteur de la discussion lion10
  • Date de début
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 624
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

Suite à la lecture d'un livre j'ai lu une chose étonnante ??
(Technologie générale des mécaniciens tome 2 de A. CAMPA édition de 1954)

En utilisation normale, la matière a tourner tourne de telle façon qu'elle se dirige vers la face d'attaque, l'outil étant monté normalement tranchant vers le haut.

Mais il est dit que dans certain cas compte tenu de de l'effort de coupe ( je ne parle pas de l'effort d'avancement ni de l'effort de pénétration), la pièce éloigne l'outil qui par réaction étant élastique se rapproche de la pièce et il s'engage de trop.

Donc il y a comme une oscillation l'outil s'éloigne et tangente plus ou moins la pièce et s'use plus vite.

Il est donc préconisé :

-l'utilisation d'outil de forte section, mais il faut un tour puissant, car on est peut être tenté d'en enlever plus , section du copeaux plus grosse, il faut aussi le porte outil qui le permet .

-diminuer le porte à faux de l'outil,
-suppression de la felexion de la pièce via une lunette à suivre ou fixe,


-Ou plus surprenant
un montage de l'outil tranchant vers le bas et une inversion du sens de rotation.
Car le porte outil serait plus solide dans ce montage, hauteur du centre de rotation de l'outil sur le porte outil moins importante.

Il est plus souvent dit que l'outil est tranchant vers le haut, est ce un cas d'école ou si rare qu'il faut l'oublier ?
Est-il limité à certaines matières très dures ou des passes très grosses en production ?

cdlt lion10
 
T
tartempion
Ouvrier
6 Mai 2010
281
andernos 33
salut
il me semble que cette methode est preconisée pour le tronçonnage
des avis mieux eclairés confirmeront?

moi,j en suis encore à casser des outils :-D

yves
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
14 853
F-69400 villefranche sur saone
bonjour
est ce que tu peux scanner les pages ou sont expliquée ces problèmes et les solutions proposées
il y a peut être des explications qui pourraient mieux nous guider
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Alors ça, c'est une bonne question !

D'autant que sur plein de vidéos de CNC, on voit souvent de l'usinage "à l'envers".

Et plein de vieilles machines avec dans le catalogue, l'option du porte outil inversé à l'arrière du chariot porte outil.

J'ai du mal à comprndre pourquoi il faut mieux soulever l'arrière du trainard plutôt que plaquer l'avant...

(juste pour suivre le sujet)
 
Nours
Nours
Compagnon
16 Nov 2007
1 191
74800 FRANCE
Bonsoir Yves,
tartempion a dit:
moi,j en suis encore à casser des outils :-D
yves
Si vous comprenez pourquoi ils cassent vous êtes sur la voie du progrès et de la réussite.
Si on se donne la peine de réfléchir aux causes d'un échec on apprend autant sinon plus qu'à l'occasion d'une réussite.

Cdlt.

Marcel
 
M
marsares
Apprenti
31 Mar 2010
180
Belgique/Centre/Namur
l'
Nours a dit:
Bonsoir Yves,
tartempion a dit:
moi,j en suis encore à casser des outils :-D
yves
Si vous comprenez pourquoi ils cassent vous êtes sur la voie du progrès et de la réussite.
Si on se donne la peine de réfléchir aux causes d'un échec on apprend autant sinon plus qu'à l'occasion d'une réussite.

Cdlt.

Marcel
Slt,
L'expérience est le résultats des échecs.
@+Michel :wink:
 
TLC42
TLC42
Ouvrier
5 Avr 2007
396
Belgique
j.f. a dit:
Et plein de vieilles machines avec dans le catalogue, l'option du porte outil inversé à l'arrière du chariot porte outil.

J'ai du mal à comprndre pourquoi il faut mieux soulever l'arrière du trainard plutôt que plaquer l'avant...
Bonne question en effet...

Je raisonnerai plutôt au niveau de la broche que du trainard puisque effectivement qu'on lui soulève l'arrière ou qu'on lui plaque l'avant c'est un peu choux verts et verts choux...

Mais pour les vielles machines, avec un peu de jeu sur la broche ou alors qui manque de rigidité, c'est peut être mieux de plaquer la broche que de la soulever...

Affaire à suivre. J'attends l'avis des moustachus.
 
jcma
jcma
Compagnon
2 Nov 2008
1 658
Mulhouse - Haut-Rhin
Bonsoir,

Je pense que cela joue sur les efforts de coupe. En tronçonnage normal, si l'outil flechi (Ou une autre piece du tour), l'outil "engage" de plus en plus la matiere au fur et a mesure que l'effort augmente et le phenomene va aller en s'amplifiant.
A l'envers par contre, l'outil aurra toujours tendance a se degager de la matiere et l'effort de coupe va diminuer automatiquement.

@+
Jean-Charles
 
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 624
  • Auteur de la discussion
  • #9
voici la page

cdlt lion10

IMG_5097 (Large).JPG
 
C
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 308
FR-06
Le soucis de l'usinage a l'envers c'est que le banc ne soutient plus rien du tout (le trainard est soulevé).
On est alors guidé sur les pattes de retenues (si il y en a).
Donc c'est tout a fait valable en tronçonnage, car le trainard est fixe. Mais en chariotage ce n'est plus le cas...
 
F
fusilgras
Nouveau
15 Oct 2010
3
Moselle
Il est tout à fait possible de retourner l' outil, coupe vers le bas, mais cette configuration oblige à tourner à l' envers, donc à générer un pas à gauche...
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
14 853
F-69400 villefranche sur saone
bonjour
c'est ce qu'on appel une trajectoire "engageante" ou "degageante"
dans le dessin
l'outil "col de cygne" à une trajectoire dégagente "
si vous regardez le dessin vous constaté que le centre de rotation dû à l'effort de coupe est situé sur la semelle du porte outil et à tendance à dégager 'arête tranchante de l'outil la pièce
dans le cas de l'outil "classique" si on prend le centre de rotation toujours sur la semelle du porte outil , l'arête tranchante à tendance à rentrer dans la pièce
donc quand l'effort de coupe est important ,il est recommander de prendre un outil "col de cygne" pour que l'effort dégage l'outil de la pièce
pour que la trajectoire soit "neutre", ni engageante ni dégagante il faut que l'arête tranchante soit située à hauteur du milieu du corps d'outil
c'est le cas pour les outils à tronçonner quand ils sont neufs
sur les tours modernes, ceux qui sont montés avec des roulements à billes, le montage de l'outil à l'envers permet de bénéficier de la souplesse des chariots
sur les tours anciens , ceux avec des paliers bronze le montage 'à l'envers" permet en cas de gros efforts de plaquer la broche vers le bas des paliers, et évite un engagement encore plus important de l'outil
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 618
Alpes & Drôme
Salut,

sur la page de gauche, on voit un outil d'étau-limeur: c'est aussi un cas connu d'engagement, et si l'outil est en avant de la verticale d'un axe 'virtuel' de rotation du à l'élasticité de l'outil/clapper/châssis, sous l'effort il y a engagement de la pointe dans le matériau, ce qui peut créer un "broutage" ou des vagues si les passes sont trop profondes.

(C'est un truc que j'avais déjà lu dans un "Practical Machinist" des années 50. Et croyez-moi, c'est pas facile à replacer dans la conversation! Alors merci... :P )

Plus sérieusement :

Le livre (dernières lignes de la page de droite) semble suggérer que l'élasticité de la tourelle porte outil d'un tour est dissymétrique, plus élastique dans le sens du soulèvement. En inversant l'outil et le sens de rotation, un effort d'usinage excessif conduira à une trajectoire de dégagement de la pointe de l'outil par flexion (recul) du haut de la tourelle.

Pierre.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Sujets similaires Forum Date
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
EMC2 / LinuxCNC
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Mach
Imprimantes 3D
Moteurs thermiques et véhicules associés
Moteurs thermiques et véhicules associés
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Haut