Modification Sécurité machine tournante avec variateur de fréquence

  • Auteur de la discussion fp7253
  • Date de début
F
fp7253
Nouveau
Bonjour à tous,
- A la lecture de nombreux posts qui parlent de l'installation d'un variateur de fréquence, on évoque assez peu l'aspect sécurité.
- Il y a quelques années, j'ai fait cette installation sur un tour chinois, j'avais assez peu d'exemples sur les forums, à cette époque.
Je suis en train de restaurer un nouveau tour précis type E ; je cherche sur le forum la solution qui est adoptée actuellement avec la démocratisation des VFD et trouver une solution meilleure que la mienne .
- Les tours, scies et autres machines tournantes ne doivent absolument pas démarrer lorsque le régleur est en cours d'intervention. Il y a les normes INRS mais elles sont complexes et difficilement applicables à nous anciens tours à usage particulier
-J'aimerais lancer cette discussion pour voir comment cet aspect sécurité est pris en compte par ceux qui ont fait une telle adaptation sur leurs machines.

Pour ma part, le variateur que j'avais utilisé et celui que je m’apprête à utiliser non pas la certification Safe Torque Off"(STO). Même avec cette certification, personne n'est à l'abri d'un défaut d'isolement de câblage qui peut activer la commande "marche". J'avais mis en place un contacteur entre la sortie variateur et et l'entrée moteur, qui s'ouvre dès que le capot de sécurité broche est relevé. La contrainte : Attendre que le moteur soit à l'arrêt avant de relever le capot.
Evidemment , cela ne respecte pas les règles de l'INRS mais c'est mieux que rien, il me semble.

Comment avez-vous traité le sujet ?, avez-vous des exemples à proposer ?
Merci à tous,
F.P.
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour,

Je préfère le contacteur en amont du variateur.
La boucle de sécurité et donc en particulier les (ou les) arrêt d'urgence fait tomber le contacteur et il faut une action volontaire pour réenclencher le contacteur (donc avec un bouton poussoir dédié).

Nota : la mise hors tension d'un variateur en charge est moins risquée pour le variateur qu'une déconnexion de la charge en sortie, néanmoins ce n'est pas à utiliser pour un marche/arrêt, là je parle d'arrêt de sécurité donc exceptionnel.

Cordialement,
Bertrand
 
osiver
osiver
Compagnon
Pour un Précis type E, faut pas trop se prendre la tête avec la certification STO, non plus :smt003
 
vax
vax
Modérateur
Je vais donné un avis dirigé à NOS APPLICATIONS D'UTILISATEURS PARTICULIERS (même si je suis artisan, je n'ai pas et n'aurai pas d'employé).

Je ne remet pas en cause les normes, je veux juste dire que tant que celui qui fait l'installation est (et restera) l'utilisateur, plus que de chercher à être "aux normes" il faut surtout en comprendre l'intérêt et essayer d'appliquer celles qui nous paraissent indispensables.

Clairement je ne compte pas installer trop de sécurité sur mon Schaublin 102.
Clairement et à l'inverse, mon "gros" AMC P240 avec son moteur de 12cv me force à l'extrême prudence chaque fois que je le démarre. Si je me fais happer un bras, j'y passe en entier (contrairement au Schaublin, même si potentiellement je peux me faire très mal, la corroie plate fera office de limiteur de couple par son glissement).

Bref clairement, sur l'AMC, dès que je refait l'armoire (je veux placer un démarreur progressif) j'installe une ligne de vie. Ce n'est pas difficile à installer (un peu casse pied parfois pour trouver le bon emplacement) mais c'est vraiment la base essentielle de la sécurité.

Mon axe principal de réflexion est toujours :
- Je travaille seul à l'atelier et la maison est suffisamment loin pour que personne ne m'entende si j'ai un problème.
- Que dois-je faire pour qu'il ne m'arrive rien de vraiment dangereux ? Principe de base toujours pouvoir avertir en cas de gros problème.

Ne prenant pas le temps d'améliorer mes machines aussi bien que je l'imagine, je redouble de prudence.

(sujet très intéressant)
 
pailpoe
pailpoe
Compagnon
Sur toutes mes machines avec variateur. Je mets un contacteur en amont du variateur qui coupe tous en cas de soucis avec des arrêt d’urgence bien placés .
 
C
champimatic
Compagnon
Que dois-je faire pour qu'il ne m'arrive rien de vraiment dangereux ?
Ne plus faire de copeaux! frustrant
Principe de base toujours pouvoir avertir en cas de gros problème.
nul en électronique je pense qu'il est possible d'avoir un " bouton dédié" pour un appel d'urgence ( comme certaines personnes agées ) je l'ai vécu en tronçonnant une grille pour un portail bien sur sur la fin section du profilé trop grand je retourne la disqueuse , se bloque et retombe sur l'avant bras , j'avais un pull , impossible donc de couper l'interrupteur heureusement que mon père etait là , je lui est dit débranches la prise ! la suite s'est finie aux urgences ...
 
simon74
simon74
Compagnon
Pour moi, absolument inutile (et potentiellement dangereuse pour l'inverteur) de metre des contacteurs entre var et moteur. C'est tout aussi simple de lier tes eventuels contacts de securité (par exemple, sur les capots) a la boucle de securité existant, c'est a dire, cablé comme les boutons stop (ou arret d'urgence) classiques. Si tu veut etre certain que ca ne demarrera pas, c'est tout simple - alimentation cadenassable.

Apres, il en reste molte dispositifs de securité qui peut etre ajouté a la boucle classique suivant la dangerosité de la machine - ligne de vie, dispositif "homme mort", demarrage par deux commandes simultané...
 
françois44
françois44
Modérateur
nul en électronique je pense qu'il est possible d'avoir un " bouton dédié" pour un appel d'urgence ( comme certaines personnes agées )
C'est un peu hors sujet (sécurité machine tournante avec variateur de fréquence) mais c'est une réflexion qui me préoccupe "un peu" depuis 2 jours suite à une chute totalement improvisée d'une hauteur de 2m... Je travaille toujours tout seul et quoi qu'il m'arrive, personne ne m'entendrait crier. J'ai commencé à chercher une application PTI pour smartphone (pas encore trouvé de gratuite et les autres n'annoncent pas le tarif de leurs abonnements...:roll:) Elle pourrait servir aussi de "bouton dédié" pour lancer un appel d'urgence si besoin était.
 
Denim
Denim
Compagnon
Pour la sécurité pour moi pas d'électronique, mais du électromécanique .
Je suis nul en électronique et j'ais trop peur de me faire électroniqu.r
 
F
fp7253
Nouveau
Pour François44 et champimatic : Appel en cas d'accident
Je me suis aussi beaucoup inquiété de travailler seul et la sécurité en cas d'accident : j'ai pensé au problème et trouvé partiellement une solution:
- Mes parents vieillissants vivaient seuls dans leur maison isolée à la campagne : j'ai installé et détourné une alarme anti-intrusion qui proposait un pendentif "bouton d'urgence" : ma mère le portait autour de son cou, si elle avait un problème, elle pouvait appuyer sur le bouton, je recevais un sms sur mon portable ce qui me permettait de commencer à traiter le problème à distance . On peut aussi avoir ce pendentif et déclencher l'alarme qui avertit l'épouse ou un membre de confiance. Maintenant, il existe le même dispositif au poignet, détecteur de chute, ... . Qu'est-ce qui est préférable : pendentif, bracelet : lorsqu"on est en difficulté, il faut aussi être capable d'appuyer desus ce qui n'était pas le cas de champimatic.
 
F
fp7253
Nouveau
L'arrêt d'urgence et anti-démarrage:
ce sont 2 fonctions différentes :
- Couper à l'entrée du variateur : C'est évidemment la solution pour l'arrêt d'urgence (quoi que ... car en cas de grande inertie de la broche ...) mais j'avais éliminé cette solution pour l'antidémarrage car on perd les réglages qu'on a fait sur le variateur à chaque ouverture de capot ; de plus, j'avais vu que les variateurs n'aimaient pas trop être mis sous tension et coupés trop fréquemment (ce dernier point a peut-être changé avec les nouvelles technologies).
- Arrêter le moteur lors d'un arrêt d'urgence en ouvrant le contacteur entre variateur et moteur : il ne faut même pas y penser car à faible fréquence de commande moteur, ce contacteur perd ses facultés de coupure.

Maintenant, je préfère toujours essayer d'éviter l'accident avant de savoir comment arrêter la machine en cas d'accident. Tout en essayant de rester contraignant le moins possible .
Sur le précis, je vais installer une protection de mandrin.
F.P.
 
Dernière édition:
F
fp7253
Nouveau
Pour simon74:
Je préfère protéger mes doigts et mes mains avant de protéger le variateur. Ceci dit, comme je l'ai déjà dit, je m'impose d ouvrir le capot lorsque le moteur est arrêté et donc aucun risque pour le variateur

D'autres disent : inutile sur un petit tour précis au schaublin : même si je ne risque pas d'y passer le bras et le corps, mes doigts et mes mains sont essentielles pour moi : je cherche à les protéger.

Par ailleurs, j'ai lancé le sujet, pas uniquement sur le tour précis, je pense aux dégau, scies, aux tours de grande puissance capable d'emporter un bonhomme.


F.P.
 
F
fp7253
Nouveau
Pour Kite :

fp7253 a dit:


car à faible fréquence de commande moteur, ce contacteur perd ses facultés de coupure.
Tu peux développer cette remarque ?

extrait d'une note Leroy-sommer concernant le STO :
"
Emplacement des contacteurs par rapport aux variateurs
Lorsque les contacteurs sont utilisés avec des variateurs AC, il est possible de les placer au niveau
de l'entrée ou de la sortie des variateurs. L'une et l'autre possibilités présentent des avantages et
des inconvénients. Néanmoins, s'il est décidé de placer les contacteurs au niveau de la sortie des
variateurs, la spécifi cation suivante doit impérativement être respectée : les contacteurs ne doivent
pas être ouverts lorsque la fréquence de sortie est basse et que le courant moteur est présent (risque
d’arc électrique) lors de la tentative de coupure du circuit inductif
.
Attention
Les contacteurs AC sont conçus pour assurer la coupure du courant AC à une
fréquence de 50 ou 60 Hz.
Ils se servent de l'interruption du courant à chaque demi cycle pour supprimer l'arc
formé lorsque le contact ouvre le circuit de puissance. En cas de raccordement à une
sortie de variateur, la fréquence peut varier sur une large plage jusqu'à 0 Hz (d.c),
c'est pourquoi il est essentiel que le courant de sortie du variateur soit ramené à zéro
avant l'ouverture des contacteurs. Pour y parvenir, il faut verrouiller le variateur et
attendre que le courant soit nul. Le non-respect de cette exigence peut engendrer
des situations dangereuses. Un arc électrique d.c persistant peut occasionner un
risque d'incendie ou encore souder les contacts, ce qui représente potentiellement
une défaillance en mode commun des deux contacteurs et peut entraîner la perte de
la fonction de sécurité.
"
"
D'où l'obligation d'arrêter le moteur avant d'ouvrir le capot. Ce que j'ai ajouté, c'est que l'ouverture du capot coupe aussi la commande de mouvement du variateur (pas trop compliqué) .

J'ai le pdf, je ne retrouve pas le lien mais je vais encore chercher...
edit: Voici le lien pour le téléchargement : https://www.google.com/url?sa=t&rct...4545a_fr.pdf&usg=AOvVaw06T4fiqK0yoGUsNkXVopsz
F.P.
 
Dernière édition:
simon74
simon74
Compagnon
Je préfère protéger mes doigts et mes mains avant de protéger le variateur. Ceci dit, comme je l'ai déjà dit, je m'impose d ouvrir le capot lorsque le moteur est arrêté et donc aucun risque pour le variateur
Moi aussi (proteger les doigts / mains). Mais pour moi, et en termes de securité pour l'utilisateur, y a aucun difference entre utiliser un capteur de securité en tant que bouton d'arret ou en tant que commande directe pour un contacteur independant.

Certe, l'option contacteur enleve le risque que le moteur se trouve sous tension. Mais il n'empeche pas le var d'envoyer le jus vers le contacteur, donc tu peut te trouver avec une machine "condamné" mais avec un parti des cablages sous tension. Le defaillance d'un capteur (dans la mesure ou il se mets en ouverture) ou l'ouverture inopportune d'une trappe avec la machine en utilisation entrainera un coupure franche entre moteur et variateur, et un possible / probable destruction des IGBTs du var.

[edit]
Si ca ne grille pas des IGBTs, y a meme le danger qu'on utilise la trappe / capot pour arreter la machine (je leve le capot, ca s'arrete la machine, je change le position des courroies, je ferme le capot, et ca redemarre tout de suite). Ceci vas tres bien jusqu'au moment qu'on touche le capteur, et la machine se mets en route avec les doigts dans les poulies...
[/edit]

L'option d'utiliser le capter comme bouton d'arret empeche le var d'envoyer le jus en aval, point barre. Si ton var peut actionner le moteur avec un bouton stop enfoncé, y a des problems plus gros. En plus, le defaillance / ouverture inopportune d'une trappe, entrainera l'arret du moteur dans un facon controlé (meme freiné brutalement suivant le configuration choisi).

[edit]
Dans cette configuration, meme si on touche le capteur avec le trappe ouvert, ca ne demarrera pas la machine, ca rearmera seulement la circuit de securité.
[/edit]

La seule chose qui n'est pas totalement couvert (dans les deux cas) est defaillance des capteurs, pour cela il faut ajouter des controles a deux canaux et automate de securité qui gere les controles et pilote, lui seulement, le var, ou, au moins, d'ajouter des relais de securité style PNOZ de Pilz. Mais €€€.
 
Dernière édition:
vax
vax
Modérateur
D'autres disent : inutile sur un petit tour précis au schaublin : même si je ne risque pas d'y passer le bras et le corps, mes doigts et mes mains sont essentielles pour moi : je cherche à les protéger.
Je parlais du risque de se faire happer un bras voir le corps entier comme on peu le voir sur certaines vidéos d'accident dramatiques.
 
moufy55
moufy55
Modérateur
Si la vie de l’opérateur, tien à l’ouverture d’un contacteur, ou, d’un relay, il faut faire son choix dans la gamme preventa.
(Les rouges ou jaunes)
 
LucienL
LucienL
Apprenti
Ce sujet m'intéresse, même si je n'ai que de toutes petites machines.
Pour certaines opérations, je branche un inter au pied ou un poussoir au pied.
Je ne change jamais la lame de la scie sauteuse sans la débrancher.

J'ai vu et je comprend l'info sur le risque que le contacteur entre VAR et moteur ne puisse couper un courant de très basse fréquence (quasi continu).
Faut il brider la plage de fréquence pour éviter les fréquences trop basses pour parrer à ce problème (et pour éviter les fréquences trop hautes pour les limites mécaniques de la machine) ?

Autre question sur la pérénité du variateur (de second ordre par rapport à la sécurité des personnes) :
le variateur qui se trouve coupé de sa source primaire en cas d'urgence, va t'il supporter l'énergie qui peut lui être renvoyée par le moteur qui tourne encore ?


L'usage d'un variateur m'intéresserait éventuellement en tant que convertisseur mono => tri, la fonction variation de fréquence passant pour l'instant au second plan.
 
KITE
KITE
Compagnon
Pas sûr que l’inspection du travail et/ou l’assurance maladie aient recensés beaucoup de cas d’accidents consécutifs à la non ouverture d’un organe de coupure consécutif à une fréquence trop basse…..

Mais si vous avez des exemples ou l’arbre des causes (ou assimilé) met en cause ce genre de phénomène il serait intéressant de nous les présenter.
 
coredump
coredump
Compagnon
Sur mes armoires c'est sectionneur en tête, contacteur avant le variateur avec commande via ARU (2 NC).
Pour le tour les capots inhibent la commande, c'est un choix car sur mon petit tour le capot de mandrin est très utilisé.
Si je dois travailler sur la lyre ou démonter le mandrin, c'est ARU directement.
 
F
fp7253
Nouveau
Moufy55, oui sur un gros tour, j'utiliserais du preventa et j'utiliserais un relai de sécurité avec redondance style pnoz.
De même, simon74, , le capteur de capot devrait être à action positive pour couper l'alimentation du contacteur d'isolement.
Leroy-somer indique d'ailleurs que le contacteurs devrait être 2 en série pour assurer la redondance.
Pour Vax, j'avais bien compris que vous parliez du risuqe de se faire happer , mais , même si je ne risque pas de passer dans mon tour, je tiens tout de même à protéger mes mains et donc mettre une sécurité minimale.

Je vais remonter un tour précis (comme mon petit chinois) et , compte tenu des risques limités tout de même, je veux la jouer pas trop contraignante ni trop onéreuse (pas de peventa pas de pnoz....

Pour simon74:
J'ai une chaine de marche auto-alimentée (relai KM1) dont l'une des conditions de mise en marche la fermeture du capot => capot ouvert , l'alimentation de la chaine de marche tombe et donc le var ne peut pas envoyer de puissance à l'entrée du contacteur (sauf défaut) et le contacteur est ouvert (sauf défaut). Il faudrait donc 2 défauts de câblage ou un seul défaut du capteur de capot pour que le moteur démarre lorsque l'opérateur appuie sur "marche", capot ouvert. Ce n'est pas impossible mais peu probable.
Oui, le risque existe de lever le capot pour arrêter le moteur et intervenir ( je l'ai fait par flemme, je l'avoue mais ce n'est pas bien). Cependant, avec mon câblage, si je referme le capot, la broche ne peut pas repartir sans un appui explicite sur marche (sauf cc de câblage) .
j'avais envisagé de régler le problème en pilotant ce contacteur d'isolement via un relais temporisé à la retombée , le retard correspondant au temps de la rampe de décélération : je suis le seul utilisateur, je peux me discipliner donc abandon.
Ce n'est pas très compliqué à la condition d'être rigoureux dans l'utilisation et je conserve mon variateur sous tension lorsque j'ouvre le capot, ce qui est assez fréquent mais mon cantacteur ne doit jamais s'ouvrir en charge

Pour la chaine d'ARU:
Oui, il faut un contacteur auto-alimenté en entrée du var. De toute façon, étant raccordé au secteur, on ne peut pas faire l'impasse sur un sectionneur et exploiter son contact d'ouverture avancée pour ouvrir ce contacteur de tête . La chaine d'ARU ouvre ce contacteur de tête.

Je continue à chercher
 
Dernière édition:
F
fp7253
Nouveau
> En réponse à KITE, je me base sur un document Leroy-somer , ils sont plus compétents que moi.
Le lien pour le téléchargement : https://www.google.com/url?sa=t&rct...4545a_fr.pdf&usg=AOvVaw06T4fiqK0yoGUsNkXVopsz
Cependant ce document vante les mérites de leur système STO, ils orientent peut-être un peu les choses.... Maintenant , avec cette info, chacun peut chercher des renseignements sur l'utilisation des contacteurs . On lit tout de même, c'est qu'à puissance équivalente, il est plus difficile de d'interrompre un courant continu qu'un courant alternatif.
De toute façon, ce n'est pas mon sujet car je choisis de ne pas ouvrir ce contacteur d'isolement lorsqu'il est en charge.

> Pour LucienL :
les variateurs que j'utilise ont un paramètre de fréquence min mais à quelle valeur faut-il le limiter ? . Les contacteurs AC de puissance sont donnés pour 50/60 Hz il me semble. => je choisis de ne pas l'ouvrir lorsqu'il est en charge, simplement pour isolement une fois arrêté.
N'ayant que du 220v mono (l'abonnement tri est prohibitif au vu de l'utilisation que j'en ai), j'ai utilisé des var mono -> tri uniquement pour utiliser une machine tri sur mon installation, sans utiliser la variation de fréquence (degau bois).
En cas d'urgence "sécurité personne" , la priorité est de mettre en sécurité (tant pis pour le var) .

F.P.
 
Dernière édition:
wika58
wika58
Compagnon
En industrie (et facilement faisable sur nos machines) tout système de commande par VdF a une boucle de sécurité en série qui coupe l'alimentation en amont.

Maintenant, en fonction de la dangerosité on mettra soit un relais de sécurité (Pilz, Preventa, ...) soit un contacteur. En tout cas, la règle du double contact en série est une bonne pratique facile à appliquer.

Il y a 2 cas de figure:
a) Empêcher démarrage intempestif:
Qui est la question initiale de notre ami fp7253...
Pour ce cas, un sectionneur (cadenassable, si nécessaire) placé, en tête du coffret électrique est la meilleure solution. Il protège aussi lors du travail sur l'installation électrique.
Mais le bouton AU enfoncé est souvent utilisé aussi... bien que ce ne soit pas sa fonction...

b) AU d'une machine tournante:
La coupure du secteur doit se faire en amont du VdF et de façon légèrement temporisée... avec action simultanées sur une commande de freinage rapide du VdF qui lui arrêtera la machine (R freinage ou injection DC) de façon bcp rapide que de laisser le moteur en roue libre... et surtout sur un tour qui peut avoir une inertie importante.

En tout cas c'est ce que j'ai fait sur mon tour...
 
Dernière édition:
F
fp7253
Nouveau
wika58, c'est bien ce que j'ai en tête.
Notamment , pour ARU d'une machine avec inertie mais je ne n'ai pas voulu aller trop loin.
Sur mon petit tour, je ne le ferai pas : couper en amont du vdf, c'est tout.

Par contre, mettre un cadenas , c'est un peu lourd pour chaque fois qu'on relève le capot (prise de cote, ...) d'où mon contacteur d"isolement.
De plus, je suis seul dans l'atelier , le cadenas est indispensable lorsqu'il y a plusieurs intervenants potentiels

Utiliser l'ARU pour prendre une cote ou autre intervention fréquente : je choisis de laisser le var alimenté pour conserver les réglages que j'ai fait dessus (consigne de vitesse par jog par exemple)
F.P.
 
simon74
simon74
Compagnon
le capteur de capot devrait être à action positive pour couper l'alimentation du contacteur.
Pour moi, vous avez entremelé le technique choisi (couper le contacteur) et la raison pourquoi (arreter la machine au plus vite et empecher sa redemarrage). Te semble etre fixé sur ce dernier, au dtriment du premier,. Ca se re-emerge plus tard avec

La chaine d'ARU ouvre ce contacteur de tête.
Encore, c'est un technique chisi, parmi des autres. Ici, en plus, on entremele deux problemes.

La situation chez moi (y a un convertisseur rotatif au lieu du var, mais c'est pareil):

J'ai un sectionneur manuel, cadenassable, en tete.
Un bouton AU qui arret le convertisseur (et, par la suite, coupe l'alimentation en aval)

Sur le tour y a la chaine cinemtique classique - marche / arret / AU. Sur le tour (un Schablin), le AU fonctionne exactement comme un bouton d'arret normale, defaut d'avoir quelquechose de mieux, mais il est cablé independemment). Y a ni capteur sur le capot ou porte moteur, ni capteur anti-happement / ligne de vie (j'ai bien pensé aux derniers). Sur les tourets, c'est marche /arret comme ils sont sorti de l'usine. C'est loin d'etre parfait, bien sur.

Donc. Deux arrets d'urgence. Le premier as pour fonction de couper l'alimentation en aval, tout de suite maintenant now, sans regard pour la machine, mais sans ajouter des autres dangers. Le deuxieme as pour fonction d'arreter le rotation de tour, toute de suite maintenant now, sans regard pour la machine, mais sans ajouter des autres dangers.

Apres, c'est un question de tactique. Pour arreter la machine au plus vite, ce n'est pas toujours simplement question de couper le jus. Sur un rour avec frein, en regle generale c'est en cupant l'alimentation au frein que ca s'actionne, mais meme ca, ce ne'st pas forcement l'arret le plus vite surtut sur une grosse mchine avec des grosses pieces dans le mandrin. Sur un petit tour sans frein, comme le mien, avec une piece presque limite monté, un arret "roue libre" (tous que j'ai) peut prendre quelque secondes. Avec un var, arret par injection de DC ou resistance de freinage, c'est quasi-instantané.

Dans le plupart des cas, meme avec freinage mecanique a l'appel, un arret aidé par le var est bien plus rapide et plus sur qu'un arret en "roue libre". Meme sur des tres grosse machines, l'arret d'urgence ne se fait quasiment jamais par coupure de courant. Sur un telesiege, moteur de 500ch+ et un peu pres 3 tonnes en motion, y a au moins 3 arrets - "electrique", deceleration par le var suivant un courbe precis et arret final par freins a action positif sur l'arbre moteur, "urgence" freinage par freins a action positif sur le poulie motrice (avec, si possible, l'aide du var), et celle qui est proscrit avec des utilisateurs, qui plante tous les freins, inverse les phases sur le moteur, et arret le tout, presque instantanement. Ce dernier est assez spectaculaire, ca fait tanguer les pylones et les sieges touchent presque le cable. Meme en cas de coupure de courant, le telesiege ne part pas en roue libre - les batteries de secours garde le tout en action au moins pour assurer l'arret et immobilisation du machine (sauf en cas d'inhibition des securités comme celle de Georgie y a 2 ou 3 ans)

Une fois arreté, un bouton AU reste actionné jusqu'a sa rearmement manuelle, et doit empecher le redemarrage du machine. Ca peut tres bien se faire par moyen du circuit AU du var, et si ton var consider que le commande"start" as plus de priorité que le commande "stop", il n'as rien a faire meme sur une machine a coudre.
 
F
fredcoach
Compagnon
Si j'ai bien compris, une partie de la discussion tourne autour du danger de destruction du var si le circuit est coupé par un contacteur à la suite de l'ouverture du capot pendant le fonctionnement de la machine.
Pourquoi ne pas bloquer l'ouverture du capot par un verrou commandé électriquement dés que le moteur tourne?
On pourrait faire de même pour d'autres capots, comme celui qui protège les courroies.
L'impossibilité d'ouvrir le capot pendant le fonctionnement protégerait aussi les doigts, pas seulement le var.
 
wika58
wika58
Compagnon
Le cadenas est bien sûr la sécurité ultime... et je ne crois pas avoir écrit qu'il fallait mettre le cadenas pour une prise de cote...

Une boucle de sécurité HW (hardware) est la bonne pratique sur tous les systèmes de contrôle/commande industriels que ce soit avec un VdF ou un API (automate programmable).
 
FB29
FB29
Compagnon
Pour un utilisateur expérimenté, je ne vois pas trop l'intérêt d'une protection capot ? La règle c'est quand même d'usiner capots fermés. Si on usine capots ouvert, c'est bien en connaissance de cause ? j'espère ? :meganne:

Pour moi ce serait comme laisser la clé dans le mandrin. Si on n'est pas capable de retenir cette règle, vaut mieux ne pas utiliser de machine, amha :prodigy554: ...

Par contre un moyen d'arrêt en cas de problème est indispensable. Pour cela une barre au pied me semble l'idéal. On peut l'actionner très rapidement avec un mouvement réflexe dans la plupart des situations d'urgence, tout comme la pédale de frein d'une voiture.
 
Dernière édition:

Sujets similaires

Nicky Larson
Réponses
3
Affichages
2 154
Nicky Larson
Nicky Larson
C
Réponses
29
Affichages
4 231
CNC watchmaking
C
K
Réponses
11
Affichages
1 307
Kazam
K
Haut