Revolver d'ordonnance suisse modèle 1872

  • Auteur de la discussion tournele
  • Date de début
tournele
tournele
Compagnon
Bonjour à tous,

Il y quelques temps une connaissance m'a demandé s'il m'était possible de lui ré-usiner sur un Revolver d'ordonnance suisse modèle 1872 les trois vis qui servent d'axe à la détente la gâchette et le chien, et de lui reprendre la gâchette.
1505317830886382.jpg

Voici une photo d'un modèle en bel état cosmétique, tandis que les vis de celui que l'on m'a confié ont souffert d'un démontage avec un outil non adapté aux ergots, une vis a eu la tête mutilée par un coup de scie a métaux pour sans doute un montage au tournevis plat. Une autre était bloquée parce que quelqu'un pensait qu'il s'agissait d'un axe à chasser, des coups furent portés et la vis était bloquée, ses filets en contrainte sur ceux de la platine.
Ce qui intéressant par rapport à une arme moderne, c'est que l'on s'aperçoit que chaque pièce est finie et ajustée à la main:-D, de telle sorte qu'aucune de ces vis qui semblent pourtant similaires sont interchangeable:shock:... La longueur des parties d'axe, ces mêmes axes légèrement coniques, le diamètre des têtes, bref tout diffère de quelques centièmes à quelques dixièmes de l'une à l'autre.
Mais le plus ch..nt c'est que le filetage est un filetage propriétaire , filetage rond au pas de 1.10, perso je ne connaissais pas. Ce ne doit être rien en numérique mais en conventionnel c'est un peu plus embêtant.
J'ai perdu beaucoup des photos en les transférant de la carte SD, celle-ci ayant tiré sa révérence au mauvais moment...:smt022
De ces vis et de leur état il me reste ces 3 photos, on reconnait à chaque fois la première vis ré-usinée.
IMG_20210802_170632.jpg



IMG_20210802_171103.jpg


Quelques photos de l'usinage et du filetage

après un 'affutage de modification' d'un petit outil horn, des essais et des calculs plus ou moins savant de de montage de pignons, j'ai obtenu un filetage qui convient.
IMG_20210709_184242.jpg


IMG_20210709_184110.jpg


IMG_20210709_184110.jpg


IMG_20210709_183909.jpg


IMG_20210709_183847.jpg


Comme j'ai racheté il y a peu un mandrin porte pince 5C, ça m'a bien aidé pour les essais à mesure sans perte de concentricité...

les vis ont une queue brute fendue pour le contrôle d'alignement des axes et de leur affleurage sur la platine opposée, lorsque les vis sont en butée.

IMG_20210723_112603.jpg


Petit alésage de la platine opposée qui était légèrement enfoncée et matée là où un ancien proprio avait tapé pour tenter de chasser l'axe, sans comprendre qu'il est vissé
IMG_20210722_131953.jpg


IMG_20210723_112533.jpg


IMG_20210723_112547.jpg



Puis marquage pour l'alignement des logements des ergots avant leur usinage


IMG_20210802_171829.jpg


IMG_20210803_101216.jpg


L'avantage des pinces en acier doux, dits de dépannage, c'est que j'ai pu les aléser au dimensions du cône des axes.
IMG_20210802_134236.jpg


Et voilà le rendu



IMG_20210803_120729.jpg



IMG_20210803_120756.jpg


IMG_20210803_101216.jpg
 
Dernière édition:
tournele
tournele
Compagnon
Et des photos qui me restent du revolver totalement réassemblé. Bien sûr il reste du travail, le poncé poli à reprendre, les bois a nettoyer sans perdre trop de patine, l'alignement de la vis de la plaque extérieur, mais ce sera pour plus tard :wink:

IMG_20210803_132328.jpg


IMG_20210803_132401.jpg


IMG_20210803_133359.jpg
 
Olrik
Olrik
Compagnon
Bonsoir à tous
Bravo Tournele ça c'est de la mécanique Suisse,mais bon on ne se simplifiait pas la vie à cette époque. C'est le même système de vis à fente interrompue comme sur les Lebels.Il ne fallait pas que la troupe puisse démonter son armement.
Sur une des photos l'on voit marqué Liège.Les Suisses faisaient sous traiter par les Belges. C'est presque une histoire Belge cela.
Enfin encore bravo pour cette réalisation.Bonne soirée à tous.
Cordialement.
Olrik.
 
JASON
JASON
Compagnon
Bonjour,
Un grand bravo pour ce travail de perfection !!!
JASON
 
tournele
tournele
Compagnon
Merci à vous deux, comme je le disais en mp à Jason, jusqu'à présent j'étais plus orienté vers les armes contemporaines, avec une prédilection pour les armes longues. Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à consacrer un peu de temps à ce revolver conçu par les frères Pirlot!
ça c'est de la mécanique Suisse,mais bon on ne se simplifiait pas la vie à cette époque.
effectivement, quelle douceur de fonctionnement en double action, certes c'est une arme militaire et le poids des départs est important pour des raisons de sécurité évidentes, mais le mécanisme qui date de 150 ans en arrière est fluide, 'onctueux' pas de gratte ni de point dure.
D'ailleurs au sujet des armes suisses, j'ai toujours pris énormément de plaisir avec le K31 que j'ai possédé jusqu'à il y a peu.
C'est le même système de vis à fente interrompue comme sur les Lebels.Il ne fallait pas que la troupe puisse démonter son armement
Très juste
Sur une des photos l'on voit marqué Liège.Les Suisses faisaient sous traiter par les Belges. C'est presque une histoire Belge cela.
:mrgreen: :smt023
 
ramses76
ramses76
Ouvrier
Très beau travail de restauration :smt023
Le revolver semble démontable avec des outils ordinaires. Le démontage de ces trois vis est inutile pour une opération de réparation ou réglage courante comme le remplacement d'un ressort cassé ( celui du rappel de la détente notamment ).
Je suppose qu'ici , il s'agit de rattraper le jeu des pièces pivotantes puisque les pas de vis ne sont apparemment pas foirés.
Si l'idée du concepteur , à mon avis , était surtout de prévenir le démontage inutile de ces vis, c'était peut-être un choix de fabrication car sur les Chamelot & Delvigne 1873/74, qui ont la même mécanique, ces pivots font partie intégrante de la carcasse et ne sont pas démontables.
 
JASON
JASON
Compagnon
Très beau travail de restauration :smt023
Le revolver semble démontable avec des outils ordinaires. Le démontage de ces trois vis est inutile pour une opération de réparation ou réglage courante comme le remplacement d'un ressort cassé ( celui du rappel de la détente notamment ).
Je suppose qu'ici , il s'agit de rattraper le jeu des pièces pivotantes puisque les pas de vis ne sont apparemment pas foirés.
Si l'idée du concepteur , à mon avis , était surtout de prévenir le démontage inutile de ces vis, c'était peut-être un choix de fabrication car sur les Chamelot & Delvigne 1873/74, qui ont la même mécanique, ces pivots font partie intégrante de la carcasse et ne sont pas démontables.

Bonjour,
Excellent post de ramses76 semblant connaître la chose...
JASON
 
tournele
tournele
Compagnon
Je suppose qu'ici , il s'agit de rattraper le jeu des pièces pivotantes puisque les pas de vis ne sont apparemment pas foirés
Il y en avait un d'abîmé, filets un peu écrasés, j'ai fait une vis taraud en début trempée et ça a suffit. Il s'agissait de rattraper les jeux ET d'offrir une esthétique avec trois têtes de vis identiques, puisqu'une de celles d'origines a été 'transformée' et qu'une autre avait des encoches très marquées..
Le démontage de ces trois vis est inutile pour une opération de réparation ou réglage courante comme le remplacement d'un ressort cassé
Très juste, il suffit dévisser la vis de maintien de la platine et de déposer celle-ci. On peut alors monter ou démonter tous les éléments du mécanisme.

Chamelot & Delvigne 1873/74, qui ont la même mécanique, ces pivots font partie intégrante de la carcasse et ne sont pas démontables.
:smt023 on le voit bien sur les illustrations ci-dessous

Revolver-1878-03.jpg


brevet-Chamelot-Delvigne-18Novembre1873.jpg
 

Sujets similaires

S
Réponses
40
Affichages
2 089
FTX
Pervenche
Réponses
2
Affichages
384
Pervenche
Pervenche
Andoche
Réponses
149
Affichages
4 815
Andoche
Andoche
Einzylinder
Réponses
9
Affichages
1 187
MegaHertz
MegaHertz
S
Réponses
11
Affichages
794
Speedy70
S
L
Réponses
16
Affichages
6 527
Loulou31
L
P
Général T90, tour revolver
Réponses
7
Affichages
752
patrick72
P
Haut