Révision COMTOISE. Quelques questions.

  • Auteur de la discussion SULREN
  • Date de début
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,
Le forum horlogerie roupillait depuis des semaines.
@Madman l’a réveillé, avec magnificence, en postant son reportage sur le taillage d’un pignon, et il a attiré de nouveau les visiteurs.

J’en profite, non pas pour leur faire aussi un reportage (je n’en ai ni le sujet, ni les moyens à hauteur des siens), mais pour leur demander conseil sur des petits problèmes que j’ai dans la révision d’une comtoise pour un voisin et ami.
Il l’a trouvée complète et à un prix quasi nul, symbolique, mais il hésitait ne sachant pas l’état réel de la bête. Je lui ai dit que je m’en occuperais si besoin.

Une comtoise, c’est tout ce qu’il y a de plus banal, et un grand classique : encrassée par les années et par les pulvérisations de WD 40 à plein rouage.

P1110797 D.jpg


Un bon passage à l’essence F, puis à la lessive, puis à la « soupe vaudoise » chaude, non bouillante. (Bien qu’il soit suisse, ne demandez surtout pas à Madman ce qu’est la soupe vaudoise. Il risquerait la crise d’apoplexie).

P1110835 RD.jpg


J’ai trouvé un mécanisme peu usé, comme s’il n’avait pas tourné longtemps, où que son propriétaire en prenait bien soin. J’ai d’ailleurs de suite remonté tout le rouage côté mouvement horaire sans avoir de réparations à faire.
Mais il y a eu des sévices côté rouage de sonnerie. Pourquoi là seulement? Par qui ? Comment est-ce arrivé ?

Par exemple la roue d’étoile a son pivot tordu et sa jante déformée en huit.
Je vais la remettre à plat en essayant de ne pas casser un bras (un rayon), donc en utilisant un outillage approprié.
Vos conseils seront les bienvenus.
De même, faut-il faire un revenu au bleu sur le pivot avant de le redresser, pour éviter de le casser. Ce ne serait pas un drame, parce que replanter un pivot c'est du classique, surtout un gros comme celui-ci …..mais ça prend du temps.

P1110863 RD.jpg


Le ressort du volant est à refaire.
Pas de souci, sauf qu’il y a deux écoles dans ce domaine et je dois choisir
(si notre spécialiste des comtoises @wuwu passe dans le coin il nous en dira plus :wink:)
- Ressort allant d’un palier à l’autre du volant
- Ressort à spires jointives à une extrémité et qui serrent bien sur l’axe à une position intermédiaire entre les deux paliers du volant.

P1110854 RD.JPG


Et là, c’est plus pour montrer l’ineptie dont un bidouilleur peut-être capable :
Du câble acier de 2,4 mm de diamètre pour supporter un poids moteur de seulement 3,8 à 4,2 Kg (Kg force)
Mais sur le barillet du mouvement horaire il y avait la corde rouge paraffinée classique (enfin celle devenue à la mode depuis quelques dizaines d’années ; avant elle était couleur naturelle).

P1110800 RD.jpg


D’autres problèmes mineurs : goupille d’arrêt à refaire, etc.
 
Dernière édition:
roland88
roland88
Compagnon
Bonjour Sulren,
je ne suis pas horloger mais tourneur, et compte remettre en état un mécanisme de Comtoise cet hiver...
Cette roue est sans doute montée serrée sur son axe ? sans doute...
1) réimplanter un pivot en " stub " par exemple??
2) refaire l'axe en entier après l'avoir retiré de la roue ??
3) la roue en 8 ?? la prendre en sandwich dans une presse après l'avoir chauffée ??
Ou tout simplement trouver une autre roue , a voir sur ebay ?

A+ Roland88.
 
  • Réagir
Reactions: jms
P
Precis84
Compagnon
Hello
L'avantage des gens comme moi , c'est de ne pas se poser de ....question :oops:
( Les cons ça osent tout ......)
J'en ai redressé plus d'un , bêtement serré dans un petit étau et en poussant douceeeeeeeeeeement .
D'autre fois , pris dans le mandrin du tour en poussant avec 1 petit roulement à billes qui me sert pour centrer.
Même le pivot tenu dans un tube du bon Ø int. en faisant levier .
Par contre sur mouvement de Paris :nono:
Je trouve qu'il n'est pas trop plié . Foutu pour foutu :roll:
Si tu fais comme moi et que tu le casse .........tu fais comme ci tu ne me connaissais pas :smt021

P1110863 RD.jpg
 
E
enguerland91
Compagnon
Moi qui ne suis pas horloger du tout, je commencerais par redresser la roue. Pour cela il faut travailler avec méthode. Elle consiste à contrôler ce que l'on fait avec un comparateur qui sert à mesurer la déformation que l'on applique au bon endroit pour redresser la jante. Inutile d'essayer de redresser en serrant entre deux plaques. Il faut dépasser la limite élastique du métal. Pour redresser le pivot je percerais un trou du bon diamètre dans une plaque de métal et j'introduis le pivot dedans et je redresse. Le montage permet dans la foulée de voir si le résultat est satisfaisant en faisant tourner la roue.
 
LucienL
LucienL
Apprenti
Bonjour SULREN

Pour le pivot, il me semble avoir lu la description du processus et des outils à employer, la question est dans quel grimoire ?

Pour la roue, une idée me vient : aurais-tu dans ta boite à brol, une roue qui ne sert à rien pour l'instant (et depuis longtemps) et qui par bonheur serait voilée, sur laquelle tu pourrait te faire la main ?
J'imagine possible, voire souhaitable, de la redresser avec uniquement des outils en bois dur, pour surtout ne pas écraser le métal.
Des mors en bois dur dans un étau de précision pourraient servir pour commencer le dégauchissage.
Un outil de type huit-chiffre sera certainement indispensable pour parvenir à une bonne précision.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
Je réponds à @Régulateur et @roland88 (j'ai préparé mon message sous Word et je n'avais pas vu les vôtres @enguerland91 et @LucienL. Je le ferai ensuite).
Si tu fais comme moi et que tu le casse .........tu fais comme ci tu ne me connaissais pas
Oh mon cher Claude, j'aurais du mal à t'oublier, depuis le temps qu'on se côtoie sur des forums et qu'on s''envoient mutuellement des vannes (amicales bien sûr).
Par exemple, quand j'ai parlé de cette horloge ici, étant donné que j'en avais déjà parlé avec toi ailleurs, je me suis demandé qu'elle vanne tu aller m'envoyer, du genre: "René, si tu as une vis bloquée sur ton horloge, surtout dis le moi, je t'indiquerai le meilleur moyen de la casser" :-D.

@roland88 :
Merci pour tes conseils.
Quand je fais tourner cette roue, pincée entre pouce et index, elle semble tourner bien rond à proximité de sa siette. L’axe tourne rond aussi. Mais la périphérie danse allègrement la gigue.
Je la monterai sur le tour pour mieux vérifier au comparateur à levier.

Par pure curiosité j’aimerais comprendre comment, même un bricoleur du dimanche, et même des plus maladroits, a pu tordre ainsi un pivot de 1,9 mm de diamètre et une roue aussi robuste. Ou bien il s’est énervé et : « tiens prend ça dans la gu…. ».
Je note aussi des marques bizarres, qui ne sont pas des repères de calage de sonnerie, ni à mon avis des marques de corporation, mais peut-être des repères de recalage de la roue par rapport à l’étoile.

P1110894.JPG


De même, le moyeu côté étoile a été serré à l’étau, à la barbare et écrasé sur sa périphérie. Même Claude n'aurait pas fait cela. :wink:

P1110897.JPG


Un horloger ne referait pas l’axe complètement, sauf s’il était tordu.
Il choisirait la solution intermédiaire, moins couteuse et consistant à « replanter» un pivot (terme horloger). D’ailleurs c’est ce que me conseille l’un d’eux sur un autre forum.

La solution la plus rapide, celle que j’envisageais, tout comme Claude, est de tenter de le redresser. Il y a un risque de défaut résiduel de faux rond, nécessitant de rectifier et donc de réduire le diamètre et d’augmenter le jeu au palier….donc de devoir peut-être en insérer un nouveau sur le pilier (poser un bouchon, percer, etc).
Je vais essayer de redresser et au pire replantage. Je me posais juste la question de réduire la dureté de l'acier par un revenu. Les axes des comtoises n'étaient peut-être pas trempés aussi dur que le sont ceux des Mvts de Paris.

Idem pour la roue, je vais tenter de la redresser, mais surtout sans solliciter l’axe.
Sans la chauffer non plus, ou bien modérément, sinon la couleur rouge du cuivre ressortira en surface et le laiton sera recuit et perdra sa dureté (bien écroui, comme c’est le cas du laiton horloger, le laiton a une dureté assez proche de celle de l’acier de construction).

En trouver une autre est bien sûr envisageable. Je vais chercher.

Hors de question de la refaire. Cela prendrait trop de temps, pour une comtoise qui vaut 0 € comme mouvement nu, ou 50 € quand elle est complète avec caisse, poids, balancier, mais à réviser (cas de celle-ci).
 
Dernière édition:
LCO
LCO
Apprenti
Pour le pivot, je le prends dans une pince au tour (sans trop serrer pour pas marquer le pivot) et, courroie détendue, je fait tourner. De l'autre coté, je place la contre poupée avec une pointe histoire de bien visualiser l'alignement du second pivot et je plie doucement jusqu’à ce que tout soit aligné. Je fais ça pour les pivots jusqu'à 0.4mm. Toujours un risque de casse bien sûr mais j'ai rarement de problème.
Pour la roue pliée, ma question est simple. Les comtoises étant des bêtes capable de supporter bien des horreurs, est-ce que cette déformation est dommageable au bon fonctionnement ? Si la denture de la roue ne sors pas du pignon et que l'engrenage coule bien, pas toucher.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,
(Je me remets sur le sujet, de retour d’un chantier de briques foraines et de gravier 0-20 concassé. Un autre univers :-D ).
@enguerland91
- Je ne suis pas non plus horloger, juste amateur en horlogerie depuis plus d'un demi-siècle, très longtemps en autodidacte bidouilleur, puis depuis 2005 moins bidouilleur, car poussé à l’orthodoxie par les horlogers du forum Horlogerie Suisse.
- Pareil pour le petit usinage : du jojo la bricole jusqu’à ce que je sois tombé sur les ouvrages de Robert Nadreau, et depuis 2009 sur le forum Usinages.
Je note ton idée de faire une trou dans une roue. Je vais en plaquer une sur le plateau du tour et la percer au foret de 2 mm, ou 1,9 mm monté en pince sur la poupée mobile.
Je renonce à l’idée de @Precis84 de redresser le pivot en le serrant dans une pince d’horloger, comme le l'ai monté ci-dessous, parce que je n’aime pas forcer sur des pinces. J'ai peut-être tord.

P1110903.JPG


Pour le redressement de la roue de 99 dents tordue, il faut en effet dépasser la limite élastique, sinon elle ne reviendra pas dans le plan perpendiculaire à l’axe.

@LucienL
Pour le pivot, il me semble avoir lu la description du processus et des outils à employer, la question est dans quel grimoire ?
Si tu parles du replantage de pivots, c’est expliqué dans au moins un bouquin que j’ai, celui de H. Jendritzki : L’Horloger et son Tour, et on doit aussi trouver des reportages sur les fofos.

J'imagine possible, voire souhaitable, de la redresser avec uniquement des outils en bois dur, pour surtout ne pas écraser le métal.
Je ne manque pas de bois dur (buis, cytise, faux robinier, vieux cœur de chêne, etc) mais je vais utiliser un montage en métal. J’irai progressivement et si l’opération se révèle décevante il restera la possibilité de récupérer une roue identique quelque part et de la reriver sur le mobile de cette horloge.
Un outil de type huit-chiffre sera certainement indispensable pour parvenir à une bonne précision.
Je n’ai pas de huit-chiffre, et c’est un outil plutôt petit, surtout pour les balanciers spiral. Je saurais faire un montage de contrôle sur ma machine outil.

Je vais décevoir les horlogers, qui vont me traiter de dégonflé, mais je n’ai pas le temps en ce moment de faire du replantage de pivot. Je vais tenter de le redresser…..quitte à faire plus tard quand j’aurais le temps un exercice de replantage, juste pour un reportage.
Si ça casse, eh bien il faudra passer au replantage, mais je dirais à mon ami que j’aurais un peu plus de délai pour lui rendre son horloge. Il n’est pas pressé. Il en a déjà une que je lui ai révisée il y a deux ans et dont il est très content. (Comme il vit dans une grande maison du XVIIe siècle, au milieu d’une vaste propriété, il pourrait même avoir deux comtoises à chaque étage).

Voici la trombine du pivot. Avant de forcer dessus pour le redresser, je vais faire au burin un petit congé à son pied afin de supprimer les amorces de rupture. Après l’opération, je supprimerai ce congé pour rétablir un épaulement franc d’appui de l’axe sur le palier laiton. Cela reculera juste de quelques 1/10e cet épaulement.

Pivot 1.jpg


Je vous tiendrai au courant. Je vais déjà remettre ma bécane et mon établi en config horlogerie, ........parce que depuis quelques temps elle fait surtout de l’usinage pour petites réparations diverses, sur des machines de motoculture, le vélo du voisin, etc.

Les comtoises étant des bêtes capable de supporter bien des horreurs, est-ce que cette déformation est dommageable au bon fonctionnement ? Si la denture de la roue ne sors pas du pignon et que l'engrenage coule bien, pas toucher.

Merci pour ton message.
Je sais que tu es du métier et je me garderais d'aller à l'encontre de tes dires. Oui les comtoises sont bonnes filles!
Mais il faut voir cette roue tourner. Une vidéo serait édifiante. La denture balaie les ailes du pignon latéralement (axialement), sans en sortir, mais radialement par moments seule la pointe des dents est encore en contact avec le sommet des ailes. Même en étant tolérant (comme l'amateur que je suis) donc loin du puriste d'un pro, j'ai peine à voir cela.

EDIT pour @LCO
Voici deux positions angulaires de la roue en place. Elle engrène toujours mais elle dandine pas mal.
(désolé, c'est pris main levée; il aurait placer l'APN sur support fixe pour avoir exactement les mêmes angles de prise de vue).

Balance Roue.jpg
 
Dernière édition:
LCO
LCO
Apprenti
Effectivement, à ce point, on ne peut pas laisser passer, l'usure sera terrible si rien n'est fait. C'est quand même impressionnant ! Jamais vu ça en tout cas ^^
 
LucienL
LucienL
Apprenti
Bonjour,

J'écrivais hier "un outil de type huit-chiffre" tout en pensant qu'un vrai huit-chiffre serait trop petit (du moins pour ceux que j'ai vus jusqu'à maintenant).
Je pensais en fait à utiliser un tour avec prise entre pointes creuses et une tige repère prise dans le porte outil pour reconstituer la fonction du huit-chiffres mais en plus gros.
Je comprends ta réticence à forcer sur la pince du tour.
Peux-tu usiner une contre-pointe creuse (trou alésé bien lisse pour ne pas rayer le pivot) pour y glisser le pivot tordu et redresser en tentant d'aligner le pivot sain sur une pointe prise dans la poupée fixe ?
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,

C'est quand même impressionnant ! Jamais vu ça en tout cas ^^
Oui il y a là un vrai mystère. Il faut une force énorme pour tordre une roue en laiton d'horlogerie de prés de 3 mm d'épaisseur.
Avec les doigts on n'y arrive pas, même en ayant des paluches de bucheron . Ne n'est donc pas une maladresse de débutant maladroit.
Avec les dents non plus ......et on en aurait pour 2 ou 3 implants à 2000 € pièce. Il faudrait être jobard!

Mais l'enquête scientifique envisage la possibilité d'un débutant lourdaud et imprudent, opérant dans sa cuisine. Des mobiles plein la table. L'un d'eux roule et tombe sur le carrelage, où l'imprudent le laisse. Puis le téléphone sonne, il se lève d'un coup....et....

Le lourdaud.JPG


En même temps que la jante se voile "grave", le pivot plie mais ne rompt pas, parce qu'il est comprimé axialement essentiellement, et peu radialement. (s'il te plaît Claude: ne va pas dire dire: "ça sent l'vécu").

J'écrivais hier "un outil de type huit-chiffre" tout en pensant qu'un vrai huit-chiffre serait trop petit (du moins pour ceux que j'ai vus jusqu'à maintenant).
Je pensais en fait à utiliser un tour avec prise entre pointes creuses et une tige repère prise dans le porte outil pour reconstituer la fonction du huit-chiffres mais en plus gros.

Tu pensais peut-être au compas aux engrenages avec seule la roue montée dessus et un repère fixe pour montrer le voile sur la périphérie
J'ai sur ma machine la possibilité de monter un mobile:
- avec ses pivots entre pointes creuses: pour dresser une siette au burin par exemple, ou vérifier au comparateur à levier qu'il n'y a pas de faux rond sur la roue.
- ou bien une extrémité d'axe prise en pince sur la poupée, et l'autre engagée dans une plaque à trou conique, pour réusiner un pivot par exemple ou pour percer le trou de replantage,

Je l'avais construite pour les petits usinages de réparations en tous genres, mais aussi beaucoup pour la pendulerie.
 
Dernière édition:
P
Precis84
Compagnon
Hello
Çà me fais penser que j'en ai récupérée une qui est tombée avec sa gaine .
Toute la façade était enfoncée ( cadran foutu, roue à la poubelle , etc ... ).
Une autre trouvée en emmenant mon gamin pécher au bord du canal . Un vrai tas
de rouille . Mon petiot était super content , il se voyait déjà entrain de la réparer :lol:
(s'il te plaît Claude: ne va pas dire dire: "ça sent l'vécu").
Du vrai inspecteur la Bavure :oops:
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Re,
Désolé, ne n'avance pas vite. J'était juste venu chercher des conseils. Je n'ai donc aucun reportage prêt, je le construit au fur et à mesure.
J'ai passé une partie de la nuit dernière à me faire la gamme de travail.
Je vais commencer par tourner un congé au pied du pivot pour éliminer les amorces de rupture (comme dit plus haut).
Pout illustrer de que disait @LucienL , il faut prendre le mobile entre pointe creuse du côté poupée fixe et "disque à trous coniques" de l'autre. Pour le peu d'horlogerie que je fais ne n'ai pas acheté le disque à trous coniques vendu par Bergeon. A chaque besoin je me fais une "petite plaque à trou conique" (1 heure de boulot).
Je commence à l'aligner sur une pointe fixe monté dans la broche, après l'avoir installée sur le transversal.

AlignementTrouConique.jpg


Puis je monte une pointe creuse sur la poupée et j'installe le mobile entre cette pointe et le trou conique. Son axe butte dans le fond du trou conique et le pivot dépasse. C'est du grand classique, décrit par H. Jendritzki dans son livre.

Sur la photo ci-dessous on voit:
- Le comparateur pour mesurer le faux rond ...... qui fait 2,5 mm. Si j'avais monté un "Pépitas" (comparateur à levier) il aurait explosé. :-D
- Le petit chariot de tournage à main levé avec le support d'outil. Ce chariot se clipse sur le banc du tour. Il n'y est pas installé à demeure.
- Il manque le toc à monter et a accrocher au pousse-toc de la poupée.
- Le petit mandrin porte outil carbure.
- A droite la poupée mobile, équipé d'un porte pince ER08 qui ne va pas servir dans cette opération, pas plus que le comparateur, mais qui servirait s'il fallait replanter un pivot.

Tournage Congé.jpg


Mais je ne vais pas attaquer de suite parce que j'ai besoin de me refaire un peu la main en micro-tournage.
Je n'en ai pas fait depuis des mois, et j'ai surtout fait des gros travaux (jardinage, évacuation de 3 camions de ferrailles vers le ferrailleur, etc). Avec mes paluches de septuagénaire avancé, déformées de surcroît par ces gros travaux récents, je serais maladroit comme tout, même en tournage sur un gros Ramo.
Je dois aussi préparer un petit burin carbure bien adapté à cette opération.
@+
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
Re,
Finalement le coup de main est revenu assez vite.
A vrai dire il n'y en a même pas besoin. Les micro-burin carbure font le travail tous seuls.
J'ai surtout mis du temps à retrouver où je les avais rangés, à retrouver les accessoires de fixation de ma loupe à fort grossissement sur le tour (elle n'est pas faire pour le globe oculaire,) à retrouver les dispositifs d'éclairages.....bref toute l'intendance qui n'était pas là.

Je tenterai de redresser ce pivot demain et je ne sais pas si ce congé l'empêchera de casser ou pas. Mais même s'il ne sert à rien et que c'était de "la sodomisation de dyptères", cela aura au moins eu le mérite de me remettre à faire du micro-copeau. Il y avait longtemps.
A ce propos je n'ai même utilisé le toc, ni donc le moteur. J'ai juste donné des coups d'index sur l'étoile pour la faire tourner pas saccades et à chacune d'elles un petit copeau se formait.
Au moteur cela aurait attaqué trop vite et j'aurais à coup sûr fait des bêtises.
Les horlogers le savent.....ils font cet exercice sur des pivots de montres, pas de comtoises et ils utilisent l'archer, eux.

Pivot avant congé au pied:

PivotSansConge.jpg

Pivot après congé au pied:

PivotAvecConge.jpg
 
dan 29
dan 29
Compagnon
Bonsoir SULREN ,
Si rupture du pivot en redressage : je t'offre la piece complète (a voir Ø du pivot) ainsi que le volant avec son ressort
Bonne soirée

@ + DAN 29
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir DAN 29,

J’apprécie hautement ta proposition.
- C’est un acte spontané de solidarité et cela mérite d’être applaudi.
Je note que c’est un des bons côtés de ce Forum. J’ai déjà reçu spontanément des pièces qui m’ont été extrêmement utiles, de la part, par exemple : de @RICO , @nagut , @chabercha, @Yakovlev55 , et j’en oublie. Cela fait chaud au coeur.
- D’autre part je pourrais être en grave difficulté à propos de cette pièce de comtoise, avoir des engagements à tenir, etc, et dans ce cas le fait d’avoir un élément de secours serait de la plus haute importance.
Donc mille mercis.

Cependant, ce serait très malhonnête de ma part d’accepter, et il faut aussi le dire.

Il est fort possible qu’aujourd’hui, ou demain, il y ait un amateur qui en ait bien plus besoin que moi, qui soit moins bien outillé que moi, qui n’aura pas peut-être non plus pas les mêmes moyens financiers, et qui se retrouvera avec une horloge qu’il avait tant envie de faire marcher et restera sur la frustration de ne pas y arriver. Mieux vaut garder cette pièce pour lui.
Il se trouve que je ne révise plus de nouvelles pendules ou horloges pour moi, parce que j’en ai déjà toute une collection qui ira à la benne à mon décès.

J’en fais encore une de temps en temps pour des poches.
- A titre bénévole bien sûr, parce que même en me faisant payer je perdrais de l’argent. J’en gagnerais bien plus en passant mon temps à gérer mes biens. Donc autant le faire simplement pour faire plaisir. Faire plaisir à des proches fait partie des besoins de la vie, et il y a en général réciprocité.
- Comme l‘horlogerie est une de me vielles passions, il faut bien que de temps en temps j'y consacre quelques heures et pas seulement dans les livres, aussi à l’établi.

Il faut juste prendre garde à ne pas enlever du boulot aux horlogers, et j’ai bon nombre d’amis parmi eux.
Je leur envoie d’ailleurs tous ceux qui me font part de problèmes sur leur garde-temps.
Mais il y a bien des cas où la personne préfère envoyer son garde-temps à la benne, parce que sa valeur marchande n’en vaut pas la chandelle.
Ce sont toujours ces garde-temps dont je m’occupe. Fierté de les faire perdurer, et on ne compte pas ses heures parce qu’on ne raisonne pas en termes de rentabilité.

Je serais malhonnête d’accepter ton offre, déjà parce que j’ai assez de moyens et connaissances pour devoir m’en sortir même si ce pivot casse. Je n’aurais cas en replanter un. Ne pas le faire serait un aveu de renoncement un peu rapide à sa passion.
De plus, à supposer que je n’y arrive pas….à cause de la « vieillitude ». Il faudrait déjà que j’aille voir si dans ce qui dort dans mon grenier il n’y aurait pas ce mobile.
Et pour finir, je n’ai aucun engagement de résultat auprès du voisin et ami que j’ai incité à récupérer cette comtoise pour quasi nada, en lui disant que je m’en occuperais. On a assez d’échanges entre nous pour passer ce point à la trappe sans soucis, s’il le fallait.
Au pire je lui donnerais une de mes horloges.
Je vais donc essayer de redresser ce pivot demain, sans le casser, mais je ne suis pas à l’abri d’une fausse manœuvre ou d’un défaut malencontreux dans le métal.
Dans ce cas il faudra en replanter un. Un horloger qui me connait, sur un autre forum, est même un peu déçu que je n’aie pas choisi cette solution d’emblée.
Et sinon à moi de trouver une solution de rattrapage.
Il faudra juste un petit délai, parce que ma fille viendra en famille passer quelques jours chez moi dans deux jours, et que je vais devoir poser les burins.
Bonne soirée et encore merci. :wink:
 
Dernière édition:
E
enguerland91
Compagnon
Je comprends tout à fait que tu ais voulu réveiller le forum horlogerie, Sulren, mais je languis de savoir si ce pivot va retrouver sa rectitude originale. Depuis lundi ???????????
A mon avis il fallait moins de temps pour le redresser qu'il n'en faut à un ordinateur pour charger windows depuis son allumage.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Tu parles du pivot tordu .....je suppose
Precis 84, .......dès qu'on lui tend une perche, il la saisit :-D

Depuis lundi ???????????
A mon avis il fallait moins de temps pour le redresser qu'il n'en faut à un ordinateur pour charger windows depuis son allumage.
Si j'avais eu un pivot tordu comme cela sur une de mes machines de motoculture, l'affaire aurait duré 10 secondes. Axe pris dans une paire de pinces, pivot dans une autre, et "hop" ça passe ou ça casse, on s'en fout. On en commande une autre sur Manomano ou autre, où on te rebrase cela à la va vite.
En horlogerie on s'efforce de faire mieux.
Dans le cas présent je voulais savoir s'il ne fallait pas faire d'abord un revenu. Sur les pendules de Paris je pense que les horlogers le font.
Par ailleurs un congé au pied du pivot réduit le risque de casse....et était une bonne occasion de faire du micro-copeau, que je ne faisais plus depuis longtemps.....et aussi remettre sa machine en ordre de marche pour un éventuel pivot à replanter.
Et puis ce type de bricolage est non prioritaire par rapport aux autres tâches (je viens de passer la matinée à tondre par exemple, et cet après midi j'ai de la visite).
 
moufy55
moufy55
Modérateur
@SULREN Tu n’as pas à te justifier hein, tu es maître de faire ce que tu veux, quand tu le veux, de le partager ou non. Rien ne t’impose non plus de suivre les conseils :wink:
 
  • Réagir
Reactions: jms
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,

Premier Amateur Horloger SULREN au rapport, mon colonel Enguerland91:
Vous avez bien fait d’attendre.
Je me suis remis à l’établi dès le départ de mes visiteurs (le maire et trois de ses conseillers en urbanisme, donc à bien recevoir….quand même).

Voici le montage de redressement de pivot :

RedressementPivot.jpg


Mode opératoire :
- Tout d’abord pointe de touche du comparateur à levier en contact avec l’extrémité du pivot. Je fais tourner la roue et je note 37/100 mm d’amplitude d’excentration.
- J’arrête la roue quand le bombé se trouve vers l’arrière du tour, dans le plan horizontal contenant l’axe.
- Je bloque la roue en rotation en engageant le bord de mon rest-tool entre les dents. Et je fais une marque au feutre rouge sur la jante de la roue à cet endroit (afin de vérifier que je n’inverserai pas le sens du bombé en tirant trop pour redresser).
- Je recule le comparateur, j’introduis le pivot dans le levier de redressement et je laisse celui-ci dans le plan horizontal.
- Je tire vers l’avant pour redresser en me fiant au porte pince ER8 de la poupée mobile.
Excellent, pas de casse.

J’enlève le levier. Remet le comparateur en place pour mesurer la nouvelle amplitude d'excentration.
Il m’indique 12/100. Good ! J’ai donc bien franchi la limite élastique.

Je recommence le cycle …..après avoir pris le temps de respirer pour me décontracter (je crois que c’est à ce moment que j’ai pris la photo).
L’excentration est tombée à 5/100.

Nouveau cycle elle tombe à 3/100 et il n’a pas eu inversion de sens (contrôlé à la marque rouge).
Là j’ai failli arrêter….mais je me suis dis que mes amis horlogers allaient me dire qu’il faudrait faire une rectif et que j’allais donc perdre 3/100 en diamètre.

C'était peut-être imprudent, mais j'ai donc recommencé. Je suis arricé à 1,5/100 d’amplitude d’excentration, c’est-à-dire +- 0,75, mais pas sinusoïdal.
Là, c'est du gros coup de chance je pense.
Parce qu'il était très improbable de franchir la limite élastique
J'ai donc arrêté, sans hésitation.
Mais c’est encore sur le tour si quelqu’un veut venir voir si ce n’est pas du pipeau….voire tenter de faire mieux.

PS :
- Comme mon ami Claude doit en douter :tatatata54: (sans oser cependant me cafter), j’ai pris une vidéo que je vais lui envoyer par e-mail.
- Enguerland91 me croit, mais je tiens la vidéo à sa disposition, s'il veut faire du balayage laser, étudier le spectre Raman et le touti quanti …..pour analyser cette variation non sinusoïdale dans le plan de phase. Il nous dira aussi si la convergence aurait pu être plus rapide. :wink:

Si le Conseil des Membres valide, je passe à la suite: redresser la roue (dont la gigue est impressionnante sur la vidéo).
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,
- A) Je voudrais faire une synthèse sur cette remise en état de pivot, non pas pour faire durer, ce qui pour le coup agacerait tout le monde, mais pour en tirer des conclusions au profit des amateurs en horlogerie qui vont sur les forums pour apprendre, tout comme moi d’ailleurs.
J’ai demandé conseil aux horlogers avant d’entreprendre ce travail.
Ils m’ont dit :
- Que ce n’était pas difficile à redresser et sans faire de revenu, dans le cas d'une comtoise. Cela s’est révélé exact.
- Mais qu’en replantant un pivot neuf j’aurais l’assurance qu’il soit bien droit, poli miroir, sans usure , ovalisation, etc.
Par chance celui que j’ai était en bon état semble t’il, hormis d’avoir été tordu.
J’ai pris deux photos, dont une sur fond de règle de PAC pour montrer la taille.
Sa forme semble parfaite. Il devrait donc assurer un bon service.
Je ne pense pas que le défaut résiduel de +ou- 1/100 de concentricité par rapport à l’axe du mobile nuira à l’engrènement roue pignon.
Le vais juste le passer au brunissoir pour avoir une surface polie.

PivotRedresse.jpg



-B) J’apporte aussi une précision sur ma séquence de tractions pour redresser :
- La première à bien fonctionné et a réduit de faux rond de 37/100 à 12/100. J’avais bien senti que j’avais dépassé la limite élastique et que j’étais entré dans la déformation plastique.
- La deuxième aussi en réduisant de 12/100 à 5/100.
- La troisième n’a pas marché à mon avis et je suis resté dans la déformation élastique. La réduction que j’ai cru avoir, de 5/100 à 3/100 était une erreur je pense . Le toucheau du comparateur a dû être mal posé : pas en bout de pivot mais au centre.
- Ce qui me fais dire cela c’est que la dernière opération à bien fait une déformation plastique mais en dépassant la position visée. Je m’en suis aperçu après avoir pris la vidéo. La marque rouge au feutre sur la roue ne se trouvait plus sur la partie avant de la roue au max du comparateur, mais derrière elle.
En fait j’ai fait une déformation de +5 à – 2, donc 7/100. Et pas de 3 à 2, ce qui m’étonnait beaucoup.

@Precis84 : je t’ai envoyé par e-mail, comme annoncé dans le post précédent, la vidéo qui montre le faux-rond résiduel.
 
dan 29
dan 29
Compagnon
Bravo pour cette démonstration de redressage de pivot : SUPER
Bonne journée
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
Je reviens sur cette remise en état qui a passablement traîné pendant la période d’août.

@dan 29 :
J’ai bien fait de ne pas profiter de l’offre que tu m’as faite au post # 15 de me fournir une roue pour remplacer celle qui est tordue.
Mais merci quand même !
Primo : j’ai réussi à redresser le pivot, comme montré plus haut et aussi la roue elle-même, sans difficulté et sans montage spécial.
J’ai bien observé les déformations: où, dans quel sens, et avec quelle ampleur. Puis par un simple serrage dans un étau précis, et des tractions sur la roue à la main j’ai remis tout cela en forme.
Il subsiste une faible ondulation autour de la position centrale quand je fais tourner la roue entre pointes, mais :
- Elle est vraiment faible et acceptable, comme le disait LCO au post #7.
- Il me paraît impossible de l’éliminer seulement par des "redressements" supplémentaires. Il faudrait repousser le métal à son point de départ là où il a été un peu étiré.

RedressementRoue.jpg


Secundo :
J’ai moi-même trouvé une roue qui aurait pu me dépanner, dans les épaves qui trainent dans mon grenier. Cette roue est très proche de l’autre :
- Diamètre légèrement supérieur de 3/10 mm. L’engrènement se fait bien mais chante un peu. En toute rigueur il aurait fallu retoucher les dents.
- Axe légèrement plus court, mais qui tombe bien dans les trous de pivot
- Pivot côté étoile un peu plus fin, donc nécessité de poser un bouchon.
C’est tout le problème, souvent signalé par les horlogers, de la difficulté de réparer en utilisant des pièces prélevées sur un autre mouvement (cannibalisme). Il y a toujours des retouches à faire.

Roues.JPG


J’ai aussi refait :
- Le ressort du volant qui était mort.
- La pièce carrée femelle à poser sur le carré de l'axe de l’aiguille des heures, qui avait été perdue.

Reste:
- A faire ou à trouver une « goutte » à poser devant le moyeu de l’aiguille des minutes : perdue aussi.
- A acheter du fil de suspension en soie. J’ai mis du polypropylène en attendant

Les poids ne sont pas d’origine : différents l’un de l’autre en forme et en masse (4,4 kg et 4,15 Kg). Ils sont trop lourds pour le balancier léger de type pliant. Je vais le signaler à mon ami pour qui je fais cela, afin qu’il en recherche d’autres. J’ai monté le plus léger sur le mouvement horaire.
La bête fonctionne très correctement, mais:

C'est encore une comtoise qui ne bat pas la seconde. Sa période est de 2,15 sec. Voir ma lubie sur ce sujet, ici: :-D
 
Dernière édition:
E
enguerland91
Compagnon
Je reconnais bien là la déformation professionnelle d'un ingénieur qui aime que les choses soient "carrées"
Je conçois bien que tes calculs des rapports d'engrenages ne datent pas d'aujourd'hui et donc nos ancêtres pouvaient parfaitement calculer les bons rapports pour que le balancier batte la seconde exactement MAIS disposaient-ils du même étalon que toi de la seconde ? Le rapport d'engrenages c'est une chose mais encore faut'il régler la longueur du balancier avec la précision que tu réclames. J'y ai un peu joué avec mon carillon vedette et de mon point de vue (c'est ainsi que j'ai procédé car j'ai le temps pour moi) j'ai placé un compteur optoélectronique sur le balancier et avec ma montre fonctionnant avec l'émetteur de Francfort je mesurais le temps écoulé Plus exactement je lisais le compteur au bout d'un temps précis. Mais sans cet étalon temps comment tu fais pour régler ton balancier ? Donc la démarche marketing d'un original peut apparaître comme une arnaque
Mes parents ont vendu des postes de radio avant guerre (39-45) et mon père me disait qu'il réglait ses récepteurs sur tel ou tel émetteur sachant que la réception était meilleure sur tel émetteur et cela valorisait d'autant plus le récepteur qu'il voulait vendre de préférence : un GRAMONT of course ou un POINT BLEU
"Gramont mieux qu'un nom, un renom" disait la réclame.
 
Dernière édition:

Sujets similaires

D
Réponses
141
Affichages
7 598
dimitri36
D
Watch.Mike.Ing
Réponses
4
Affichages
1 192
roboba
R
ilfaitvraimentbeau
Réponses
37
Affichages
1 867
moufy55
moufy55
E
Réponses
9
Affichages
5 403
Elioon
E
JPDB 15
Réponses
7
Affichages
297
JPDB 15
JPDB 15
P
Réponses
24
Affichages
1 271
Pierre_M
P
M
Réponses
10
Affichages
735
Moi37
M
Geoff87
Réponses
0
Affichages
1 305
Geoff87
Geoff87
ilfaitvraimentbeau
Réponses
22
Affichages
740
enguerland91
E
Haut