Rétrofit électronique imprimante

  • Auteur de la discussion tronix
  • Date de début
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

j'ai une imprimante 3D que j'utilise régulièrement et qui me donne quelques soucis sur les grosses pièces car j'ai assez régulièrement des décalages de couches. Avec des impressions de quelques heures, cela ne pose pas trop de problème, mais au delà, le risque de rater la pièce est important. En ce moment, je suis sur des pièces qui demandent de 8 à 40 heures, et le manque de fiabilité est insupportable. C'est une BQ, la mécanique est assez bien faite en dehors du plateau que j'ai corrigé : le système de réglage avec vis + ressort était nul et occasionnait aussi des glissements intempestifs. Aucun jeu dans les courroies ou les poulies, j'ai tout vérifié. Rien ne chauffe anormalement (pas plus de 40°C sur les moteurs ou les drivers, à la caméra). Je soupçonne plus un problème de conception, de bug soft, ou justement un courant insuffisant dans les moteurs. Comme c'est une carte propre espagnole, donc fermée (edit : non, finalement tout est disponible), et que je fatigue de ces problèmes récurrents, j'ai envie de tout remplacer par une électronique reconnue fiable et capable de piloter les moteurs avec un courant pas trop limité. Remplacer les moteurs par des plus puissants et aussi une option qui peut venir après, en restant dans le même format (17). Qu'avez-vous à conseiller en fiable et performant, le prix étant secondaire ?
 
Dernière édition:
B
bru42
Apprenti
3 Fev 2013
154
Rhone-Alpes
Salut Tronix
Si tu veut changer ton électronique tu a les traditionnelle RAMP1.4+Arduino 2650 ou MKS Gen 1.4 tout ça avec écran ou pas
C'est facile à trouver, pris convenable et possible de faire évoluer (2 Hotend, Multi extrudeur, BL-Touche, Capteur capacitif, capteur fin de Filament, voir capteur de bourrage avec certain firmware)
Sur ces carte tu à des Pilote qui vont de 1A pour un "4988" et 2,5A Maxi pour le "DRV8825"
C'est basic mais ça fonctionne correctement, et il y a beaucoup de tuto pour le montage,paramétrage etc.
J’espère que ma réponse te sera utile
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mar 2009
2 877
Toulon ( Var )
Bonjour.
+ 1 avec bru42, c'est ce que j'ai mis sur la petite imprimante 3D que je suis en train de finir de fabriquer, carte Arduino 2560 Méga, ramps 1.4, drivers 4988, écran reprapdiscount smart controller, programme Skynet, certains préfèrent Marlin, moteurs PAP Nema 17, reste à savoir l'intensité consommée par tes moteurs.
L'approvisionnement risque d'être difficile pour l'instant, j'ai commandé l'élément chauffant complet, il y a 1 mois et demi de délai, pas vraiment le choix.
Bonne bricole.
Bernard.
 
coredump
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 482
FR-06
Aujourd'hui partir sur une carte a base d'arduino 8bits et drivers 4988 c'est un peu dommage.
Des drivers type TMC sont bien mieux rien que pour le bruit et les cartes 32bits sont plus modernes et moin limitées en évolution.
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #5
La carte actuelle est spécifique mais je ne sais pas jusqu'à quel point, puisqu'elle intègre, de mémoire (pas sous les yeux) un processeur 2560 et des DRV8825, et le soft est plus ou moins dérivé de Marlin. C'est peut-être juste une Arduino avec tout intégré. J'ai vu que les références de courant sont à 0.7V pour des résistances de mesure de 0.1 ohm, donc 1.4A. Pour tous les moteurs alors qu'ils ne sont pas identiques... (edit : il y a des potentiomètres numériques, pilotés par le soft, ils ont même ajouté une commande GCode pour les changer, mais je l'ai trouvé trop tard en faisant le retrofit et en fouillant le soft d'origine). Comme tout est plutôt froid, j'ai envie de passer le courant max à 2A, comme ultime tentative avant de tout virer. Et dans ce cas, j'ai plutôt envie de mettre du matériel plus performant, et qui fonctionne de façon fiable. Le prix n'est pas le critère le plus important, le temps coûte plus cher.
 
Dernière édition:
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #6
Et j'ajoute que si j'utilise l'imprimante depuis pas mal de temps, je ne connais pas le matériel et les logiciels constitutifs, et je n'ai pas envie d'y passer beaucoup de temps. L'imprimante est un outil, ce n'est pas la finalité.
 
coredump
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 482
FR-06
Si tu fais un retrofit tu n'auras pas le choix il faudra mettre les mains dans le cambouis.
Sauf a trouver quelqu'un qui l'a déjà fait et récupérer la config Marlin ou autre.
 
S
speedjf37
Compagnon
15 Oct 2009
2 218
indre et loire
Aujourd'hui partir sur une carte a base d'arduino 8bits et drivers 4988 c'est un peu dommage.
Des drivers type TMC sont bien mieux rien que pour le bruit et les cartes 32bits sont plus modernes et moin limitées en évolution.
Bonjour,

Le passage aux 32bits n'est pas aussi évident que cela.

firmwares Marlin 2.0 ou Smoothieware



JF
 
coredump
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 482
FR-06
Ca date d'il y a deux ans, marlin 2.0 prends en charge les cartes 32 bits par exemple.

J'ai une bigtreetech SKR E3 mini (pour ender 3) avec des drivers TMC et ca fonctionne bien, la configuration marlin et les sources sont accessible.
L'avantage c'est que sur ces cartes tout est deja prévu pour brancher écran/bltouch/capteur de filament et c'est aussi documenté (pas en bon anglais hélas).
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #10
Cette piste me semble en effet intéressante. Je continue l'enquête et et la quête de conseils.
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mar 2009
2 877
Toulon ( Var )
Bonsoir.
En ce moment, je suis sur des pièces qui demandent de 8 à 40 heures,
Pardon pour cette question sûrement ridicule et peut-être indiscrète, quel type de pièces nécessitent 40 heures d'impression ?
C'est sûr que mon petit bricolage du moment est loin de tes performances.
Bernard.
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #12
C'est pour une première maquette d'un boîtier qui va être moulé par injection. Vu le prix très élevé du moule, c'est bien de valider la conception par des impressions 3D. La partie supérieure a été coupée en 7 pièces pour pouvoir passer dans des machines classiques A4, la partie inférieure est découpée en 3 pièces. Plus 2 ou 3 pièces plus petites. Donc 10 pièces principales, de 200 à 300 heures d'impression si tout va bien. Et beaucoup plus en fait à cause des pièces ratées. Même si je n'ai pas réussi à tout sortir, cela donne déjà pas mal d'informations sur les quelques modifications à apporter, avant une nouvelle impression. Si la machine ne marche pas mieux, ce sera sous-traité, dans ce cas peut-être sur une machine à poudre, qui a l'avantage d'aller beaucoup plus vite puisque le temps ne dépend plus que du nombre de couches, pas de la complexité de la couche. Un ou plusieurs modèles seront forcément sous-traités, mais plus on aura fait de validation sur machine classique, plus ces modèles sous-traités (et chers) seront proches de la version finale, et moins nombreux.
C'est sur ce genre d'impression que l'on voit la différence entre une machine qui marche juste pas trop mal et une machine vraiment fiable. Sur des impressions peu complexes et de quelques heures, on ne voit pas la différence. C'est sûr, si c'est pour imprimer les classiques pièces de test, ma machine fonctionne parfaitement. On ne va pas non plus investir dans une machine beaucoup plus chère car un tel besoin ne se reproduit pas tous les jours. En revanche, fiabiliser la machine actuelle (Witbox2) reste intéressant.
 
Dernière édition:
P
pascalp
Compagnon
30 Août 2007
1 078
Perpignan
Le changement de carte s'impose. Le choix 8 ou 32bits existe, les 32 bits sont plus performantes et souvent s'accompagnent de driver TMC22xx qui sont "puissants " et très silencieux. Il va surtout falloir regarder ce que permet la carte par rapport à tes branchements.
Nombre de moteurs (double ou simple Z) nombre d'extrudeurs, nombre de ventilateurs pilotés en PWM, la détection de fin de filament et la reprise sur coupure de courant n'est pas à négliger, le wifi pour une surveillance à distance peut-être aussi intéressant.
En carte haut de gamme, très complète, il y a la Duet 2 wifi, mais je n'aime pas trop les drivers soudés.
Je fais le tour des cartes pour éventuellement en remplacer une des miennes, la " KINGPRINT SKR Pro v1.1" m'a paru intéressante une fois équipée de TMC2208 (driver amovible) et pour un prix raisonnable.

Concernant les drivers "silencieux", les ramp 1.4 ont des supports amovibles et le remplacements des 4988 ou 8825 d'origine par des TMC2208 en mode natif ne prend que quelques minutes (j'ai modifié une de mes cartes la semaine dernière)

J'ai fait l'acquisition d'une imprimante Tronxy XY v2 pro, équipée d'une carte 32 bits verrouillée. J'ai commencé par raler de ne pouvoir bidouiller comme sur mes arduino/Ramp 1.4, mais au vu des résultats je me suis fait une raison, ça fonctionne bien et en silence, comme quoi ...

Pour tes impressions de prototypage de longue durée, as-tu besoin d'une sortie en haute qualité ? Sinon tu peux peut-être te contenter d'une impression, plus rapide, moins fine et diviser le temps par 2.
Ca marche, et une hauteur de couche de 0.3 n'est pas catastrophique par rapport au 0.2 que j'utilise en standard quand du 0.1 n'est pas utile.
L'augmentation de vitesse altère un peu le fini, mais sortir une pièce fonctionnelle en 1h au lieu de 2, cela me convient.
 
I
Isse
Nouveau
18 Avr 2020
6
Hello,

Pour les erreurs de ta machine, cela arrive les problèmes de décalage de couche.

Plusieurs causes :
- hauteur buse plateau un chouilla trop bas (faire une tour en full Z pour voir si c'est bien le problème)
- buse pas propre (s'il y a des résidus sur la buse, sur une grosse impression, ça bouloche et cela viens provoquer une perte de pas donc décalage)
- plateau pas droit (il arrive sur certaines imprimantes que le plateau soit voilé)
- plantage firmware sur les gros fichiers (j'ai eu des gcodes de plus de 150mo pour une bigrep one (volume 1m^3) et le buffer des lignes galère)
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonsoir,
je n'ai pas eu le temps d'avancer beaucoup. La machine continue d'imprimer des pièces assez petites, quasiment toutes bonnes, j'ai juste eu 2 ou 3 décalages légers depuis plusieurs jours et quelques kilos de pla. Les trois premières causes envisagées sont exclues, le plateau est parfaitement réglé sur toute la surface (le système de fixation d'origine, de réglage et de mesure automatique est une horreur, je suis donc en manuel), la buse est propre et l'extrudeur fonctionne bien, ce qui n'a pas toujours été le cas.
Pour l'instant, je penche pour un courant moteur trop faible, ou un problème soft lié à une carte sous dimensionnée. Le réglage du courant est fait dans le soft, avec des potentiomètres numériques, il faut que je parvienne à recompiler le code source (version adaptée de Marlin).
J'ai aussi commandé une Bigtreetech SKR E3, mais là aussi il faut que je recompile le soft en le configurant en plus correctement pour les caractéristiques de la machine, et reprendre le câblage en achetant si besoin les connecteurs adaptés. Donc pas immédiat.
Une autre cause pourrait être un problème de faux contact dans les connexions et circuits souples utilisés, mais les symptômes et les vérifications faites ne me font pas vraiment aller dans cette direction.
A suivre...
 
coredump
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 482
FR-06
Si tu fais deux impressions identiques a la suite est-ce que les décalages sont au même endroits?
Ca permettrait de savoir si c'est un problème systématique (point dur, erreur du soft) ou aléatoire.
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #17
Non, bien sûr, ce serait trop facile. J'imprime 2 ou 3 modèles de petites pièces en quantité, avec rarement des décalages et pas aux mêmes endroits. Les grosses pièces, quand elles ont été tentées plusieurs fois, n'ont pas non plus eu de problème aux mêmes endroits. Et mécaniquement, en dehors de la fixation du plateau, une Witbox2 est bien faite et rigide, avec des déplacements fluides.
 
Dernière édition:
P
pascalp
Compagnon
30 Août 2007
1 078
Perpignan
Je m’aperçois, qu'il y a un élément important que tu n'as pas précisé, impression via USB ou carte SD ?
L'impression USB est loin d'être fiable !
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #19
Carte SD...
 
01power
01power
Ouvrier
24 Sept 2017
370
01600
Salut, ta description du symptôme est très, voire trop succincte, et l'absence de photo n'aide pas

Perso je pense en raison des pistes que tu as exclue du problème,

Je pense aux manchons 5>8 sur le ou les moteurs d'axe z sont souvent conçus en forme de ressort, et si la tige t8 ne touche pas le fond ou que quelque chose les fais travailler ça genere des irrégularités plus ou moins aléatoire, beaucoups les remplacement par des manchons plus rigides, meme des manchons imprimés suffisent

J'ai eu le cas sur ma u30, le reglage avais suffis

Si non j"ai un model de manchon sur mon compte thingivers (cherche mon pseudo)
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #21
L'axe Z ne pose jamais de problème, il faut dire qu'il ne travaille pas beaucoup en comparaison des autres et il y a une véritable vis trapézoïdale avec 2 rails de guidage prismatiques, contrairement à beaucoup de montages moins mécaniques. Le déplacement à la main, moteur déconnecté, ne révèle aucun point dur. La vis est un peu réversible, il faut juste amorcer la rotation de la vis à la main. Donc axe Z difficile à suspecter.
Quand le problème se produit, on peut avoir un décalage de quelques mm, voire plus, sur l'axe X ou Y. C'est aléatoire, même sur plusieurs impressions identiques, et on peut en avoir plusieurs de sens opposés qui se succèdent. J'ai cherché un problème mécanique, et cela m'arrangerait beaucoup, mais je ne vois rien.
Il y a pas mal de temps, j'avais un décalage minime et aléatoire dû au jeu des vis servant au réglage du plateau, les ressorts ne suffisant pas toujours à assurer un blocage complet, le diamètre de perçage plus grand que le diamètre de la vis faisant le reste. Montage stupide, que l'ont trouve pourtant souvent. Le plateau est maintenant totalement bloqué, plus rien ne bouge, et le décalage que j'ai actuellement de façon aléatoire est bien plus important qu'un jeu de vis. En tirant ou en bloquant les mouvements, j'arrive à faire décrocher les moteurs, mais rien d'autre. Les courroies ne sautent pas, les pignons ne bougent pas. Je suis quasiment certain que c'est un problème électrique, électronique ou logiciel. J'ai avancé sur la carte Bigtreetech, je pense bientôt m'attaquer au rétrofit.
 
Dernière édition:
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #22
Bonsoir,
premiers essais avec la nouvelle carte. J'y suis allé pas-à-pas pour ne pas faire d'erreur qui peut vite être fumante. Dans un premier temps je n'ai pas changé les connecteurs pour pouvoir revenir en arrière facilement si besoin, donc avec des adaptateurs bricolés. Un piège en particulier, la cartouche chauffante était référencée à la masse avant (driver canal P), maintenant elle l'est au +12V (canal N). Comme cela passe par des nappes imprimées partageant la masse avec les switchs de fin de course, j'ai dû alimenter indépendamment avec 2 fils. Je verrai comment régler ça proprement.
Il reste encore un peu de paramétrage à faire pour les vitesses de base et différentes choses. Notamment trouver comment piloter le ventilateur d'extrudeur et mettre le nouveau capteur de plateau, car je ne pense pas réutiliser le capteur actuel inductif qui ne fonctionne qu'avec le plateau BQ spécifique (une plaque métallique entre deux plaques de verre). Le premier essai d'impression sur un lot de petites pièces se passe bien, et les moteurs sont bien plus silencieux qu'avec la carte d'origine, comme annoncé.
Je reprendrai les pièces plus grosses d'ici peu, mais c'est prometteur et, même si cela a été contraint et forcé, j'ai maintenant l'avantage de pouvoir mettre les mains dans Marlin. C'était aussi nécessaire pour faire certaines amélioration de la mécanique, ce n'est plus un frein maintenant.
 
Dernière édition:
01power
01power
Ouvrier
24 Sept 2017
370
01600
Salut, plus tot bien ton avancée, la cartouche chauffante du hot end et le bed n'ont pas de polatité, donc vue que tu as changer de carte, tu ne devrais pas voir de soucis
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #24
Bonjour,
il n'a pas de polarité en effet sur la cartouche. Sauf que sur cette imprimante, les chemins de câbles ont été remplacés par des circuits souples, avec connecteurs intermédiaires, et que un fil de la cartouche passe par des pistes partagées par les contacts de fin de course X et Y et par le circuit de détection inductif, et qui ne peuvent être que la masse. D'ailleurs, je ne l'avais pas vu, cela m'a valu de chercher un peu car j'avais soit le capteur Y qui ne fonctionnait plus, soit un court-circuit à partir du moment où j'ai connecté la cartouche sur la carte. Pour ne pas passer de fils supplémentaire, il va falloir jouer du cutter ou refaire les circuits imprimés de jonction. Et le nouveau détecteur de niveau utilisera plus de fils que le capteur inductif, pour arranger encore les choses ! J'ai bien regardé les schémas des cuivres actuels, il n'y a pas de solution simple. Et comme ce n'est pas le plus gênant ni le plus urgent, ce sera fait avec des fils supplémentaires en attendant de trouver la bonne solution.
 
P
phil135
Compagnon
15 Sept 2012
1 574
france, essonne, nord
ce qui peut introduire des décalages c'est un moteur pas assez puissant ou un driver réglé trop bas en courant (ce qui revient au même)
ou encore un driver qui chauffe jusqu'à sa sécurité de température -> radiateur et ventilation
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #26
J'avais en effet envisagé ces pistes. J'ai vu, mais trop tard, en fouillant le code, que BQ avait ajouté une commande GCode pour modifier le courant des moteurs. Je n'ai pas envie de recâbler pour refaire le test. En revanche, aucun problème thermique, j'ai vérifié et il y avait de la marge.
 
01power
01power
Ouvrier
24 Sept 2017
370
01600
Salut, j'avais pas compris que c'etait due a la nape de cable
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #28
Piège à éviter : les valeurs sauvegardées en eeprom. Faire une initialisation de celle-ci à chaque mise à jour pour que les nouvelles valeurs définies dans le code soient bien prises en compte, telles que les vitesses, nombres de pas, accélérations... Je ne comprenais pas pourquoi, malgré les modifications dans le fichier Configuration.h, rien ne changeait ! Piège bête, mais je suppose classique avec Marlin.
 
P
pascalp
Compagnon
30 Août 2007
1 078
Perpignan
Il y a 3 niveaux de paramètres:
. Ceux qui sont codés dans le "configuration.h" et autres fichiers qui sont compilés avec le firmware de la carte. C'est la configuration "usine".
. Ceux qui sont stockés dans l'EEPROM, qui à la mise sous tension viennent remplacer/compléter la configuration usine.
. Les "volatiles" qui sont modifiés en "live" via des commandes gcode et qui sont perdus à l’extinction de la carte sauf à avoir été écrit en EEPROM quand leur valeur est testée/validée.

M500, écriture des paramètres encours dans l'EEPROM, sauvegarde de tests qui ont été concluants.
M501, relecture de l'EEPROM, remet à jour la config encours pour par exemple annuler des essais malheureux.
M502, reset "usine" la config en cours est rafraichie à partir des valeurs codées dans le firmware. Cette config est "volatile" tant qu'elle n'est pas écrite en EEPROM.

M503, affiche la configuration en cours. Chaque valeur peut venir directement du firmware ou avoir été remplacée par celle contenue dans l'eeprom ou encore avoir été modifiée après coup par l'utilisateur.
 
Dernière édition:
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 479
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #30
Oui, c'est ce que j'ai trouvé, presque par hasard, car ce point n'est pas clairement mis en évidence quand on ne connaît pas Marlin !
 
Haut