ressort perceuse-fraiseuse Sydéric

Vulcain06
Vulcain06
Apprenti
10 Jan 2009
150
alpes-maritimes
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir,
J'ai une perceuse-fraiseuse sydéric S120 et le ressort de rappel est cassé, d'après l'éclaté il sagit du ressort réf.s 2960.
J'ai contacté Sydéric et pour ce ressort il demande 29 € HT et 12 € HT de frais de port.
Pensez-vous que ce soit justifié ? Avez-vous un meilleur plan ?
Merci
Bien cordialement
Claude
 
M
metalu
Compagnon
7 Mai 2008
642
c'est le tarif pour de la pièce détachée!
je n'ai plus trop la forme en tête mais il s'agit d'un ressort à fil rond roulé et avec une accroche avec juste une patte à l'équerre, non?
si c'est ça tu peux tenter d'en refaire un avec de la corde à piano. mais si tu n'en as pas en stock, le rouleau de fil va te couter le prix du ressort!
Métalu
 
Vulcain06
Vulcain06
Apprenti
10 Jan 2009
150
alpes-maritimes
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci pour ta réponse, effectivement c'est bien la forme que tu as décrite.
Je vais passer chez Sydéric pour en prende un.
Bien cordialement Claude
 
mekratrig
mekratrig
Compagnon
10 Déc 2007
1 117
Moyenmoutier (88-F)
Vulcain06 a dit:
J'ai contacté Sydéric et pour ce ressort il demande 29 € HT et 12 € HT de frais de port. Avez-vous un meilleur plan ?
29 + 12 = 41 HT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pour ce prix, va en GSB, achète une perceuse à colonne 1er prix et récupère le ressort.

Sur cette perceuse GSB, tu vires (et revends) le moteur et tu te sers du reste comme accessoire pour faire des taraudages verticaux. :lol:
 
demoniakteam
demoniakteam
Compagnon
17 Jan 2008
2 441
Doubs
Fais une demande sur le forum, certains ont sa en stock..
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 456
FR-91
Ben oui 29€ c'est pas chère même si ça vous étrangle en tant que particulier !!! Sydéric n'a pas comme vocation première à vendre du matos aux particuliers mais à des entreprises qui utilisent leur matos comme un outil de production, alors effectivement le prix des pièces détachées n'est pas le même que pur un particulier :lol:
 
mekratrig
mekratrig
Compagnon
10 Déc 2007
1 117
Moyenmoutier (88-F)
Nico91 a dit:
Sydéric n'a pas comme vocation première à vendre du matos aux particuliers mais à des entreprises qui utilisent leur matos comme un outil de production, alors effectivement le prix des pièces détachées n'est pas le même que pur un particulier :lol:
Une mentalité d'économie capitaliste très juste et imparable (mais discutable du point de vue éthique).

De la grosse boite au petit artisan (pas tous, mais une majorité), tous ont cette mentalité en France...

Mais c'est vrai qu'ils sont à bonne école quant on voit comment ça se passe au plus haut... et que les pigeons continuent à roucouler de plaisir.
 
A
Guest
Je suis vraiment maudit de ne pas être né en suisse... Le pays ou tout est rose, les marmottes y emballent le chocolat et tout y est moins cher ! Bref je n'ai pas eu cette chance, je suis français un pauvre petit pigeon qui roucoule de bonheur chaque fois qu'on lui tape dessus !

Merci à toi de m'avoir ouvert les yeux je ne m'étais même pas aperçu de ma pauvre condition.

Ps : les graines pour pigeon sont moins chère en suisse ?
 
mekratrig
mekratrig
Compagnon
10 Déc 2007
1 117
Moyenmoutier (88-F)
@emart, je ne suis pas Suisse, mais Français et j'ai l'opportunité de voir les deux cotés des choses.

Le commerce était moins cher en France qu'en Suisse avant une certaine élection... maintenant c'est le contraire. Va savoir pourquoi ?

Je n'ai aucun parti pris; je ne suis que simple observateur essayant de comprendre.
 
L
lacier
Compagnon
23 Avr 2010
1 151
Provence
Bonjour,
mekratrig a dit:
@emart, je ne suis pas Suisse, mais Français javascriptbbstyle(-1)et j'ai l'opportunité de voir les deux cotés des choses.

Le commerce était moins cher en France qu'en Suisse avant une certaine élection... maintenant c'est le contraire. Va savoir pourquoi ?

Je n'ai aucun parti pris; je ne suis que simple observateur essayant de comprendre.
J'avais 5 minutes de libre ce matin alors je suis juste passé voir les messages, mais là, je prends le temps d'écrire car je vois des choses pas correctes.

1- Commencer à parler de politique risque d'amener pas mal de problèmes dont on a pas besoin sur le forum. En plus je ne vois pas la relation de cause à effet.


2- Concernant le prix de cette pièce qui suscite indignations et reproches. J'ai l'impression que certains n'ont jamais travaillé en tant que chef d'entreprise ou même à un poste à responsabilité.
Sans entrer dans tous les détails, Syderic a un coût d'approvisionnement (achat au sous traitant + port ou fabrication interne), ensuite un coût de stockage (immo financière + espace stockage...), ensuite coût commercial lors de la demande de prix/dispo du client puis coût de préparation/envoi commande et ensuite coût administratif (édition facture, attente règlement, réception chèque et marquage règlement, dépot chèque à la banque, pointage de ce règlement lors de la réception du relevé de compte). Ensuite, déclaration de la tva afférente à la vente de cet article etc...

Il y a un nombre de manip impressionnant pour juste un petit ressort facturé 29 €. L'entreprise ne gagne pas d'argent sur une telle vente. Elle risque plutôt d'en perdre ! Et qu'elle vende cette pièce à un pro ou à un particulier, la procédure est la même.

Voila mon coup de g... du matin. Je précise, je n'ai pas d'actions chez Syderic.
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
Fabricant de ressorts

En fait, sur ce forum, nous sommes 3 à fabriquer professionnellement des ressorts.

Mes coordonnées sont dans ma signature, je ne les ajouterais pas.

l'autre utilisateur, c'est zébulon
 
KARTOMAN1
KARTOMAN1
Apprenti
27 Août 2010
192
seine-maritime
juste pour l'info

bonjour, sans faire de lèche bottes je suis d'accord avec l'acier, c'est vrai que
pour un petit bout de métal comme ça, c'est un peu cher, mais c'est les
traitement de l'acier à mon avis qui coût cher, pour moi ce prix est correct,
parce que connaissant un négociant en machine outil je peux vous dire que les
pièces de machines de grande marque sont exorbitant pour un particulier.
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
Je n'avais pas réagit sur le sujet de fond (le prix d'une seule pièce), mais si je la fabrique, elle coutera plus que 29€ HT en prix unitaire.
Pour faire baisser les prix unitaires, il faut augmenter les quantités fabriquées... mais comme j'ai lu plus haut, il faut stocker, et payer des impots sur le stock qu'on n'a pas encore vendu (oui, le stock plombe la trésorerie en améliorant le compte de résultat....)
Conserver du stock, ça coute cher, d'ou le prix.

Dans le passé, dans la société ou je travaillais, on avait fabriqué, par erreur, une certaine quantité de ces ressorts. On ne les avait pas jetés, ils ont fini par être vendus - après plus de 5 ans (pour 10 ressorts)
 
Baloo
Baloo
Ouvrier
27 Nov 2008
358
Indre et Loire 37
nektarfl a dit:
il faut stocker, et payer des impots sur le stock qu'on n'a pas encore vendu (oui, le stock plombe la trésorerie en améliorant le compte de résultat....)
Conserver du stock, ça coute cher, d'ou le prix.
Pas exactement et bien heureusement !

Une augmentation de stock ne gonfle pas le compte de résultat. Elle permet seulement de neutraliser les charges supportées pour acquérir ou créer ce stock, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Bien sûr, si tu minores le stock dans ta comptabilité par rapport à la réalité, tu plombes le résultat, et inversement, mais là, on est en dehors des clous.
Les impôts ne sont calculés (IS ou IRPP) que sur le résultat réalisé et non sur celui qui pourrait l'être. Les biens stockés doivent en principe dégager de la marge lors de leur vente mais cette marge n'est pas appréhendée avant que la vente ne soit conclue. Le coût utilisé pour valoriser les stocks doit correspondre au prix de revient et surtout pas au prix de vente espéré. Au contraire, si le prix du marché est inférieur au prix de revient, une provision pour perte devra même être comptabilisée. Cette provision est déductible fiscalement.

Par contre, oui, le stock coûte de la trésorerie car il a bien fallu payer les fournisseurs des produits que l'on a en stock, ou payer les salaires et les ingrédients nécessaires à leur fabrication. Donc un stock consomme du BFR (besoin en fonds de roulement) ce qui entraine une hausse des charges financières (ou une baisse des produits financiers).

Donc stocker coûte car celà immobilise des capitaux et, ne l'oublions pas, nécessite aussi des locaux pour (plus assurance, plus matériel de manutention, rayonnage, etc etc)
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
Désolé, je ne suis pas comptable, mais le résultat qui m'apparait lors de la lecture d'un bilan, c'est que mon stock passe du coté actif. Si l'actif est supérieur au passif, je fais du bénéfice, et donc, je paye des impots sur le bénéfice.
Alors même que je ne suis pas certain de vendre un stock, je me retrouve (indirectement, certes) à payer des impots sur mon stock.
Voilà si ma déduction de mécanicien/ mathématicien dans l'âme est fausse, il faut m'expliquer pourquoi.
 
Baloo
Baloo
Ouvrier
27 Nov 2008
358
Indre et Loire 37
Ta vision bilantielle est juste : un actif supérieur au passif traduit la présence d'un bénéfice. Cependant, la constatation du stock en elle même n'est pas génératrice de résultat. Elle n'est que le reflet de la réalité physique des existants à la date de clôture (31 décembre par exemple). Ainsi, ton actif reprend l'intégralité des biens, classés du moins liquide au plus liquide, soit l'actif immobilisé d'abord, puis les stocks, puis les créances, puis la trésorerie disponible (pour faire court). Au passif au contraire on retrouve les dettes, du moins exigible vers le plus exigible, donc des capitaux propres, puis les provisions, les dettes financières, les dettes fournisseurs, les dettes fiscales et sociales, etc.

Donc lorsque tu dresses l'inventaire de tous ces éléments, tu ne créés pas de valeur mais ne fait que constater une réalité. Après bien sur, tu peux toujours minorer cette réalité mais celà s'appellede la fraude de l'optimisation fiscale et dans ce cas, les comptes que tu présentes ne sont pas sincères et justes.

Dit autrement, lorsque tu achetes une machine outil qui coute 20.000 euros mais qui a une durée de vie de 10 ans, tu la portes à l'actif et la déprécies au fur et à mesure du temps, soit dans mon exemple sur 10 ans (une charge de 2.000 euros par an est alors constatée).
Ne pas écrire l'acquisition de cette machine au bilan mais dans les charges de l'exercice permet de minorer le résultat et donc l'impôt. Cependant, ça ne correspond pas à la réalité patrimoniale et n'est pas admis fiscalemet
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
On est donc d'accord sur une grande partie, sauf, que dans mon cas, quand je fabrique des pièces spécifiques à un client, et que, lorsque la machine est montée, j'en fabrique pour plusieurs cadencements, je prends un risque, la pièce est spécifique au client, elle n'est commandée que par lui, et tant qu'il ne l'a pas commandée, elle ne peut donc pas avoir de valeur puisque je ne pourrais que la mettre à la poubelle s'il ne m'en commande plus. On ne retrouve de ces pièces que quand un client a passé commande de ces pièces
spécifiques pour l'année suivante, elles sont en cours de fabrication.

Inversement, les ressorts standard que j'ai mis récemment au point, j'ai l'espoir d'en vendre, et on les retrouvera sur mon stock de produits en cours (il est rare que j'ai des ressorts complètement terminés en stock) au prix de la matière première plus le coût réel de fabrication.

Si un jour, un controleur fiscal veut me faire intégrer cette fabrication spécifique dans mon bilan, je mets immédiatement toutes ces pièces à la poubelle, pour moi ça n'a pas plus de valeur tant que le client ne les commande pas, et mon bilan s'en trouve alors réel, et moi, je ne vois pas la différence.
 
Baloo
Baloo
Ouvrier
27 Nov 2008
358
Indre et Loire 37
Tu le dis toi même : tu prends un risque en fabricant des pièces à l'avance, c'es tà dire sans commande de ton client. Dans ce cas précis, le comptable que je suis préconiserai, pour une juste présentation des comptes, d'écrire le stock réel de pièce valorisé à son coût de revient mais de constater en face une provision pour dépréciation du stock déterminée en fonction de critères statistiques. On s'éloigne bien du sujet d'origine et j'espère que l'auteur du topic ne nous en voudra pas :oops:
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
bonjour,
j'ai plusieurs modèle de ressorts que j'ai acheté hier poru mon tour, j'en ai acheté à chaque fois 2 ou 3 en plus de chaque modèle (4 ou 5 je sais plus), si tu me mets une photo et les dimenssions et que je l'ai , je veux bien t'en donner un si je l'ai t'auras juste à payer les fdp à partir de la france car je te le posterais en france direct.
 
J
jean-yves
Nouveau
14 Fev 2010
38
Bonjour,
Je rebondis ! Je pense qu'il n'est pas évident pour ceux qui n'ont pas assistée à la fabrication d'un ressort d'imaginer ce que nécessite sa réalisation. En plus cela demande un savoir qui est rarement inné
C'est déjà heureux de trouver des fabricants en Métropole qui en font à la demande.
 
Haut