Rénovation tour AMC 360

  • Auteur de la discussion pierrepmx
  • Date de début
  • Tags
    amc
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir,

j'ai depuis peu un AMC360.

J'ai assez peu de temps en ce moment, mais pour marquer le début de la rénovation j'ouvre ce nouveau sujet.

logo.JPG


Présentation ici : https://www.usinages.com/threads/amc-360-cf.35840/

vue d'ensemble.JPG


Comme j'ai terriblement manqué de temps, j'ai surtout fait des trucs qui "travaillent tout seuls" : c.a.d. du dérouillage électrolytique :lol: .
Et ensuite le frottage le soir à la veillée :-D

demontage petit chariot.JPG

AMC-360 renov 0.JPG


On voit que je n'ai fait que le transversal, pour l'instant (et aussi deux étaux et un plateau tournant, pendant l'hiver, mais c'est une autre histoire...)

Pas de polissage à la Marc_77 pour l'insatant :wink: .
Juste dérouillage et frotte-frotte.

Pour économiser l'huile de coude, j'ai eu l'idée d'utiliser des carrés genre Scotch-Brite vert pour la vaisselle (premier prix: plus ils sont rêches et durs, mieux c'est).
A ce stade préliminaire du travail, et dans l'esprit de l'électrolyse (on enlève l'oxydation et on ne touche pas au métal sain), je ne veux pas d'émeri ou d'autres abrasifs qui attaquent le métal.

Les tampons sont simplement placés sur la pièce, et je "pose" le plateau d'une ponceuse vibrante par-dessus. Pas besoin de fixer le carré.
C'est surtout sur les pièces plus ou mois brutes de fonderie, qui accrochent bien la "calamine" laissée par l'électrolyse, que l'on a un énorme gain de temps.
Avec le coup de main, on fait aussi les angles et les queues d'aronde.
Pour info, comme mes "bonnes" ponceuses sont sur le chantier d'un voilier, j'ai acheté un ponceuse à 6€90. Ben.... ça marche !

Aujourd'hui, j'ai aussi reçu le fourreau de contrepointe (manquant lors d l'achat) vendu par un mlembre du forum (ALSABRICOL) suite à mon appel à l'aide.

fourreau.JPG


Pour info, je cherche tojours ce qui se met au bout de l'axe: bagues, vernier, volant.

Ce soir, j'ai branché la machine pour la première fois.
GRAND MOMENT !

tour-elec-premier branchement.JPG


j'utilise un inveter HuanYng de 4kW. Le moteur est toujours en étoile (4CV=3kW sous 380V => 1kW en étoile sous 240V), mais j'ai quand-même du remonter le seuil du relais thermique de protection moteur (bizarre...).
A vide, le variateur affiche 4.2A.

Comme ma machine a été mise aux normes pour l'Éductaion Nationale, il y a un bor...el pas possible dans l'armoire électrique (très bien réalisée).

armoire électrique.JPG


Il y a un capteur sur le rail du capot de protection et un verrou et un second capteur de verrouillage à côté de sa poignée.

Manque de bol, mon capot doit venir d'une autre machine, car la gâche ne rentre pas dans le verrou.
Après avoir relevé le schéma de l'armoire, j'ai fini par réaliséer qu'il faut SÉQUENCER les deux capteurs à l'ouverture du capot et la fermeture pour pouvoir lancer le moteur.
Le séquencement, ça doit être pour empêcher de désactiver les sécurités en enfonçant un tournevis dans le verrou ou en cout-circuitant deux fils.
On voit que c'est conçu pour résister aux élèves des lycées techniques :-D :-D :-D :-D

Mais le truc carrément débile, c'est que si tu arrêtes le moteur, pas moyen de redémarrer sans ouvrir et fermer le capot de protection :rolleyes:
C'est vraiment un truc pour une école !!!
Dans mon cas, faute de serrure ad'hoc, je devais aller coller des relais à la main dans l'armoire. Je sens que je vais faire de la place dans cette armoire et récupérer quelques relais dans pas longtemps :smt003 .

Problèmes vus : la position "A" de la boite d'avance n'engrène rien (il y un présélecteur à 3 positions "A", "B" et "C") . Il va falloir opérer à coeur ouvert...
 
Dernière édition par un modérateur:
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #2
Re: Rénovation AMC 360

Bonjour,

une marque m'a intrigué sur la petit chariiot et sous la base de l'axe du porte-outil.

Un trèfle à trois feuilles dans un rond, avec le chiffre "6".
Cela correspond peut-être à une marque et un modèle de porte-outil ?

marque - 1.JPG


marque - 0.JPG
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #3
Re: Rénovation AMC 360

Pour ceux qui veulent, comme moi, procéder à un démontage complet de la machine...
(je ne supporte pas les reste de me..de dans les interstices entre des pièces fraîchement polies ou repeintes "par-dessus" !!! Bon, c'est vrai aussi que tout n'est pas toujours démontable...)

L'échelle des angles se démonte, elle est maintenue par simple pression latérale, son rayon de courbure étant supérieur à celui de la gorge où elle s'insert :

échelle angles 0.JPG


échelle angles 1.JPG


A mon avis, l'accumulation de vieille huile et de graisse doit aider à bien la faire tenir :lol:
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonsoir,

j'ai un peu avancé, nettoyé la glissière du transversal et j'ai remonté le tout avec une bonne dose d'huile (le vrai nettoyage sera lorsque je déposerai barre de chariotage, vis mère et transversal, dans quelques semaines).

La truc est que je voulais lui faire faire ses premiers copeaux.
Et, il faut bien l'avouer, aussi mes premiers sur un tour ! Depuis le temps que je squatte ce forum, il était temps :lol:

Comme je n'ai pas de porte outil, j'ai bricolé "un truc", avec l'aide de Décathlon (!).
Dommage que je n'ai pas pris d'appareil photo (ce sera pour la prochaine fois) car ça vaut le coup d'oeuil . En fait, c'est très solide.
J'ai monté un outil "couteau" 20x20 à plaquette carbure brasée (Sandwick d'occase, mais neuf et affûté, il y a même encore la peinture bleue sur la pastille carbure).

Comme je n'ai pas encore monté de mandrin, j'ai juste installé le corps d'une veille pointe tournante à réparer dans le cône morse (acier assez dur).
Dressage et chanfreinage de la face avant.
Honnêtement, ça n'a fait que quelques copeaux. Mais comme ce sont mes premiers, j'en suis encore tout ému...

Un problème sur ce tour est que toutes les "petites pièces" des commandes (blocage des verniers, serrage des volants, clavettes) ont été soit vampirisées, soit bidouillées, voire à demi massacrées.
Ça n'a pas d'incidence sur le fonctionnement en lui-même, mais ça rend la machine très désagréable et donne une fausse impression d'imprécision.
Dans quelque temps, une fois réparé, ça ne sera qu'un mauvais souvenir !
 
jean-marieraymonde.weber
jean-marieraymonde.weber
Compagnon
17 Sept 2009
532
blenod les pont a mousson
bonjour PIERREPMX: je pense savoir que tu parles du bloquage de la rotation du vernier transversal comme longitudinal a moins que je me trompe . le blocage etait constitué d'une molette filetée a l'interieur du volant avec en son bout un plus petit diametre arrivait un ressort et au bout une piece ronde et cylindrique qui s'adaptait sur le ressort et a son extremité c'etait usiné en pointeau ( le ressort servait a ce que les deux pions bloquent en même temps sur le vernier) et dans la vis il y avait deux petits pions eux aussi usinés en pointe et ces deux petits pions en vissant venait bloquer le vernier.le même systéme egalement sur le longitudinal.je pense avoir répondu a cette question sinon dit le moi.je pense que c'est a toi que j'avais dit de virer tous ces équipements stupides de l'éducation national et revenir a la normal mon beau frére qui y travaillait pestait contre tou ce gachis.autrement beau boulot de ta part pour la rénovation.a plus . JEANJEAN
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #6
Salut Jeanjean,

oui, c'est bien à moi que tu avais dit de faire le ménage dans l'armoire électrique !

Ces verniers m'intriquent depuis le début. Le plan n'est pas très facile à interpréter.

Donc, à l'origine, on pouvait régler le vernier depuis l'avant du volant ?
Vraiment bien conçu.

Hélas, je n'ai plus grand-chose de tout-ça, et le vernier a été percé et taraudé par un c... :evil: pour mettre une vis de blocage "classique".
Je mettrai des photos: à l"intérieur, la vis de blocage n'appuie même pas sur une surface lisse, mais sur le bord d'un écrou KM (à encoche) : ça ne peut pas marcher...
Bel exemple de tripatouillage foireux !

Je comprends mieux le plan, avec tes explications. (Par contre, je ne comprend pas l'histoire du ressort.)

Le principe, sur un AMC plus ancien (plans de meilleure qualité) :

AMC transversal - blocage vernier HdH1990-240.jpeg


Donc, si j'ai bien compris, la vis pointeau centrale pousse les deux piges vers le haut et le bas (sur le plan) pour bloquer le vernier.

Pour le démontage, je suis aussi intrigué par deux demi goupilles Mécanindus, qui servent aussi à l'entraînement par le volant.
(Le volant se désolidarise pendant les avances auto, comme sur une fraiseuse ?)

Plan de l'AMC360 :

AMC transversal - blocage vernier AMC360.JPG
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #7
P.S. Je comprend que la vis pointeau soit en deux parties pour qu'elle ait un peu de "flottement".
Ça permet d"équilibrer automatiquement la pression sur les deux piges de blocage du vernier.

Mais pourquoi le ressort ?
Pour que le réglage soit plus progressif et plus agréable quand on tourne le vernier à la main ?
Si c'est ça, c'est le grand luxe dans les moindres détails !

Il va falloir que je refasse toutes ces pièces.
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #8
Comme quelqu'un a cité le logiciel FreeCAD, j'ai essayé, "pour voir": pas évident quand on ne connait rien à la modélisation 3D.

Est-ce que le serrage du vernier correspond à ça ?

SERRAGE.jpeg
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #9
SERRAGE + VERNIER.jpeg
 
jean-marieraymonde.weber
jean-marieraymonde.weber
Compagnon
17 Sept 2009
532
blenod les pont a mousson
bonjour PIERREPMX: tu as bien compris le systeme le ressort a été mis pour mieux centrer cette fameuse vis de blocage du vernier en etant sur que les deux petits pions viennent bien se coller sur le vernier ( c'est les déssinateurs qui disaient ça ? ) le blocage du vernier se faisait apres que l'operateur avec l'outil venait lécher la piece a usiner mettait son vernier a zero le bloquait décidait de la profondeur de la passe a effectuer et ensuite il engageait le chariot longitudinal qui lui ausi etait muni du même systéme et usinait sa piece. arrivé a l'endroit ou il devait s'arreter reculait son outil revenait a son point de départ retournait son vernier reprenait une autre passe et ainsi de suite.par contre le volant ne se desodolarise pas le volant tourne toujours au moment des avances.mais par mesure de sécurité il est posible de mettre une pige sur le transversal, c'est caché par une tole de protection ? si ça existe encore et cette pige venant toucher la butée fixe arrete en se débrayant sur un cône que tu apercois sur le shéma ou tu montres la goupille mécanindus sous le centrage du petit chariot. quand a la goupille mécanindus elle sert a l'entrainement de la vis du transversal. je peus eventuellement te donner l'adresse d'une personne qui a evacuer des machines dans les écoles. MR MOUGEL FRANCIS 9 RUE FILATURE HABEAURUPT 88230 A PLAINFAING c' est dans les VOSGES TEL: 03 29 50 32 27. voila je pense avoir répondu a tes questions toujours a ta disposition bonne pâques et a plus. JEANJEAN
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #11
Salut Jeanjean, et merci pour l'info.

Ce soir, j'ai démonté le vernier du transversal.
À ma grande surprise, j'ai trouvé les deux piges et le pointeau, qui étaient toujours là, mais inutilisés.
Il manque le ressort et la vis avec son bouton moleté.

Le pointeau est en très bon état, mais les deux piges sont usées de presque 1mm à l'endroit du contact avec le pointeau, et sont assez déformées à l'endroit du contact avec le vernier.
C'est du métal assez doux, probablement pour ne pas marque l'intérieur du vernier. Je vais les refaire.

Avec l'usure ça ne devait plus rien serrer, et comme "ils" n'ont rien du comprendre au mécanisme, et ça a été "réparé" (!) avec la méthode bourrin...

Je dois dire qu'avec leur déformation, pourtant minime, les piges ont été assez difficiles à sortir, surtout que je ne voulais pas forcer.
Les pièces et les alésages sont tous usinés avec des tolérances très serrées.
À la moindre bavure ou matage de pièce, ça coince. C'est pas du chinois premier prix !

J'ai aussi inspecté le vernier du longitudinal (1 tour= 10cm, il me semble), il n'est pas sur le même principe, mais utilise une vis de pression (le montage classique).
Cette vis est manquante, évidemment (ce serait trop facile...)
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
Salut Pierre,

un début très intéressant car le blocage des verniers est une des problématiques dans ma la liste des choses à corriger sur le mien. J'ai beau serré les vis de pression à mort les verniers ont tendance à se désoladiraiser du volant que ce soit sur le longitudinal ou transversal. J'avais commencé à regarder le longitudinal mais j'étais tombé sur les écrous à encoches et n'ayant pas la douille, j'avais refermé.

En revanche, j'ai bien une vis de pression comme toi sur le tranversal, ce système frontal de pointeau à l'air très intéressant mais à priori aussi été dégagé sur le mien.

A voir...
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #13
Salut Koye,

Ta machine sort de l'Educ Nat ?
Cette bidouille du serrage est peut-être dans la même veine que les autres remises en coformité.
Il faut dire que la tige de serrage du pointeau devait être assez fine et fragile.

Pour le longitudinal:
si c'est comme sur mon petit chariot, la vis de pression n'appuie pas directement sur l'axe, mais par l'intermédiaire d'une petite rondelle en cuivre ou en laiton de 1.5 ou 2mm d'épaisseur (ils ont le soucis du détail chez AMC...).
Si la rondelle en cuivre manque, ou est usée, ça ne serre peut-être plus.

D'ailleurs, pour les piges du transversal, j'aurais plutôt vu un métal assez dur (pour contrer l'usure au point de contact avec le pointeau) et des "tampons" en cuivre pour ne pas marque l'intérieur du vernier.
Voir refaire aussi le pointeau, dans ce cas, le tout en acier très dur est poli (acier "stub" ???)

Bon, ça me fera des exercices de tournage :-D
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
Nan j'pense pas qu'elle est fait au passage par l'EducNat, j'avais aucun bazar dessus genre carter mais bon c'est peut-être un des précédents proprio qui a fait le ménage...Faudrait que je regarde du côté du tableau élec pour comparer mais il avait l'air assez dépouiller comparer au tien (il est extérieur et pas dans le pied, non?)
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #15
---
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #16
Bonsoir à tous,

je le suis amusé une semaine à faire mes premières pièces au tour (je devrais ouvrir un sujet là-dessus, si vos n'avez jamais vu la plaquette d'un outil carbure 20x20 Sandwick (!) ouverte en deux...)

Mais ce soir, je suis redevenu sérieux, et j'ai décidé de reprendre la restauration de la machine.
J'ai débranché le variateur avec quelques regrets, et j'ai attaqué la vidange de la machine.

En fait, je ne suis pas du tout équipé pour faire une vidange, et ça a été bien plus "gras" que prévu :-D :-D :-D
J'utilisais un tout petit entonnoir et des bouteilles en plastique.
Avec la viscosité de l'huile, et l'énorme débit de la sortie, ça débordait intantanément.
L'expérience qui rentre !
J'ai du réguler le débit en tenant le bouchon du GROS trou de vidange plus ou moins plaqués contre l'orifice.
Et quand le bouchon s'échappait de mes doigts pleins d'huile... :mrgreen:

vidange 1.JPG


J'ai été surpris par la quantité de particules noires en suspension dans l'huile.
Huile qui semblait plutôt orange pendant pendant la coulée, mais qui, une fois en bouteille, est incroyablement noire, même avec le flash en plein dessus.

vidange 0.JPG


Je vais pouvoir en noircir de l'acier au chalumeau et à l'huile, avec tout ça !

Après ces péripéties, retour aux choses sérieuses.
Je poste surtout pour avoir un avis sur l'ouverture de la boîte d'avance...

Si j'ai vidangé l'huile, c'est pour accéder aux commande de la boîte (avances et pas) car la position "A" du sélecteur n'engrène jamais.
Il n'y a pas de bruit particulier qui indiquerait des dents cassées, et à vide, il reste même un peu d'entraînement, très doux, visiblement par friction dans l'huile.
Comme il est peu probable que toutes les dents du pignon "A" soit rabotées au point d'être devenu parfaitement lisse, il doit donc y avoir un espoir...

Sur le plan, c'est le pignon central.

boîte avances AMC360 1.png


D'après ce que je comprends de ce plan, je pense que c'est :
  • soit la clavette qui maintient les 3 pignons ensembles qui est détruite;
  • soit l'écrou qui maintien les 3 pignons ensemble qui est desserré, permettant à la clavettes de reculer hors de la rainure du pignon "A";
  • ou alors, c'est carrément autre chose, comme d'habitude !

Je pensais que la face avant de la boîte s'ouvrait après dépose des 7 BTR.
Un peu comme sur le Cazeneuve LO (sauf que l'on peut le faire sans vidanger).
Mais ça n'a pas marché.
J'aurais du regarder le plan avant... :lol: :lol: :lol: :lol:

boîte d'avances AMC360 fermée.JPG


L'AMC est bien plus compact que le bon vieux "Caze", et apparemment, ça complique les choses.
On dirait qu'on ne peut accéder aux commandes de la boîte d'avance qu'après l'avoir entièrement déposée (il n'y a pas de simple "face avant" amovible).

Pour ôter la boîte, est-ce qu'il faut enlever la vis mère et la barre de chariotage, puis extraire les deux modules marqués sur le plan suivant ?

boîte avances AMC360 2-0.png
 
L
lacier
Compagnon
23 Avr 2010
1 127
Provence
Salut Pierre,

Sur ton plan on voit que le palier d'entrée de la BV et le palier de sortie (sortie pour vis mère et barre de chariotage) sont démontables (entourés en rouge).
La boîte de vitesses - face avant avec les 2 arbres cannelés - viendra après avoir enlevé les deux paliers.

Sur certains AMC, le palier de sortie est solidaire de la BV et il faut mettre la BV de travers pour la sortir, mais ce n'est pas le cas sur ta machine.

Amc360-01.jpg
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonjour Lacier,

merci pour la confirmation.

S'il faut déposer la vis mère et la barre de chariotage, ça sonne le début de la "vraie" restauration...

Je voulais tourner les deux piges pour le blocage du vernier du transversal avant, mais mon mandrin, un 4 mors Ladner de 250, ne serre pas en-dessous d'un diamètre d'à peu près 10mm et les piges font 6mm...

Il y a deux "trucs" en dessous des deux BTR du haut. Je me demande ce que c'est (des goupilles taraudées ?).
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #19
P.S.

Il y a deux "trucs" en dessous des deux BTR du haut sur la photo. Référence S 29670 sur le plan. Je me demande ce que c'est et s'il faut les extraire pour le démontage (des goupilles taraudées ?).
 
L
lacier
Compagnon
23 Avr 2010
1 127
Provence
pierrepmx a dit:
P.S.

Il y a deux "trucs" en dessous des deux BTR du haut sur la photo. Référence S 29670 sur le plan. Je me demande ce que c'est et s'il faut les extraire pour le démontage (des goupilles taraudées ?).
ouais... bonne vue, t'as vu juste !
Sur ces tours, la face avant de la BV est juste plaquée contre le corps de la poupée fixe, les goupilles taraudées servent à avoir un positionnement correct pour l'alignement des arbres.

Quand on a un tour qui a subi de nombreux démontages (outrages :cry: ), les goupilles viennent en tirant la face avant de la bv sinon extracteur...
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #21
Ça ne pourra pas être plus galère que celle du vertical de la Z1C ! :wink:
 
L
lacier
Compagnon
23 Avr 2010
1 127
Provence
Je dirais même que tu vas t'ennuyer sur ce coup là !
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #23
Bonsoir,

bon ce soir j'ai passé trois petites heures bien remplies.

Pour accéder à la boîte, il faut commencer à enlever vis mère et barre de chariotage.

Pour celà, il faut déposer les protections présentes sur le devant de la machine et l'arrière du banc.

protections démontées.JPG


Ensuite, il faut démonter le bloc assez massif, tout à l'arrière du banc, fixé par des BTR et deux goupilles lisses de positionnement.

Bloc arrière.JPG


barre chariotage et vis mère.JPG


Il porte les roulements arrière de la vis mère et de la barre de chariotage.

Bloc arrière 2.JPG


Bloc arrière bouchons.JPG


Les roulements sont montés serré sur la barre de chariotage et la vis mère.
Pour la barre de chariotage, pas de problème, mais pour la vis mère, il n'est pas possible de la désolidariser du bloc arrière.
(Le roulement empêche de retirer la vis mère de son alésage)
Ça signifie que l'on doit enlever l'ensemble bloc arrière / vis mère.
Il faut donc aussi désolidariser le côté boîte d'avance avant de procéder au démontage.

Attache de la barre de chariotage :

attache barre chariottage.JPG


Attache de la vis mère :

attache vis mère 0.JPG


Pour l'attache de la vis mère, sous l'anneau brisé (la boucle en corde à piano dans la rainure), on a habituellement une goupille qui sert de sécurité en cas de surcharge.

Petit mystère: ici, il y a une Mécanindus qui de sert à rien.
On voit aussi une clavette sur l'axe. Donc, de toute façon, aucune intérêt d'avoir une goupille de sécurité... :?:

attache vis mère 1.JPG


Ensuite, il faut décoller le bloc arrière du banc.
Les goupilles résistent bien...
Il faut y aller en douceur pour ne pas se retrouver d'un coup avec le bloc arrière suspendu à la vis mère et la barre de chariotage.
J'ai mis des cales en bois sous le bloc en sécurité, mais elle n'on finalement pas servi, j'ai pu finir d'extraire les goupilles du banc en douceur, en soutenant l'ensemble.

décollage gloc arrière.JPG


Attention, lorsque l'on commence à reculer le bloc arrière, au bout de quelques centimètres, la vis mère se désacouple de la sortie de boîte est n'est plus soutenue de ce côté.
Elle repose alors sur la demi-noix inférieure (et le filetage se trouve donc en prise).
Il faut la soulever pendant que l'on finit de décoller le bloc arrière du banc. Comme les goupille résistent, on pourrait ne pas s'apercevoir que la vis mère force aussi sur la noix qui la retient en arrière.
Et tout casser...
 
E
estafares
Nouveau
1 Avr 2010
31
concevoir un système de clipsage

Bonjour, pourriez vous me concevoir un système de clipsage pour un boitier qui permettra le maintien d'une sangle?
c'est dans le cadre de mon projet tutoré et je ne sais pas concevoir ceux ci.
voila.
merci de me répondre, je vous en serez très reconnaissant car j'ai beaucoup de difficultés.
merci encore
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #25
Une fois la barre de chariotage et la vis mère enlevées, il faut retirer les deux blocs formant l'entrée et la sortie de la boîte.




Côté entrée de boîte (le cercle que l'on voit derrière le pignon du bas) :

tête de cheval - zoom.JPG


Le pignon (celui du bas) était totalement bloqué sur l'axe.
Ce pignon est claveté sur un manchon lui-même claveté sur l'axe. (voir photos plus loin, ou le plan).

Pour déserrer l'écrou, il était nécessaire d'immobiliser le pignon en rotation, sans rien casser bien sur (pas de pince étau, de barre de fer ou pire !).
Il a donc fallu faire preuve d'un peu d'imagination...

tête de cheval blocage pignons.JPG


Le déblocage de l'écrou était la partie la plus plus facile.

pignon entrée boîte gros plan.JPG


Ensuite, il a fallu sortir le pignon (cales en bois en biseau enfoncé peu à peu derrière le pignon, et maintien à la main "en force" pour une sortie bien dans l'axe, sinon ça bloque).
Mais la bague sur laquelle se trouvait le pignon était restée bloquée.
Deuxième épisode pour extraire la bague.

Ça n'a l'air de rien, mais en fait, ça pris beaucoup de temps et d'énergie !

Pour info, je n'ai même pas de marteau dans l'atelier, uniquement un maillet à tête plastique et des leviers en bois... je suis patient 8-)

pignon entrée boîte axes.JPG


Une fois le pignon enlevé, on se trouve avec une pièce en fonte encastrée, sans aucune aspérité.
De plus, il y a un roulement sur l'axe, monté serré.
Pour sortir le bloc, il faut donc en même temps extraire l'axe du roulement (par glissement).
Cela demande beaucoup de force.

Finalement, j'ai découvert deux BTR sans tête, placées de par et d'autre de l'axe (et donc du roulement).
Ce sont des vis de pression :

vis pression.JPG


Elles servent à extraire le bloc en vissant.

entrée boîte vis pression sorties.JPG


entrée boîte vis début sortie.JPG


Et voilà l'travail !!!

entrée boîte extraite.JPG


Premier regard sur l'intérieur de la boîte :

entrée boîte.JPG


L'autre côté du bloc extrait. On voit les vis de pression complètement sortie :

entrée boîte arrière.JPG
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #26
De l'autre côté, c'est la sortie de boîte.



Là, pas de vis de pression.
En examinant le plan, on voit qu'il n'y a pas d'axes serrés dans des roulements, de goupilles de centrages, ni d'autres joyeusetés, donc pas forcément besoin de beaucoup de force pour sortie le bloc.
Finalement, il suffit de prendre le "camembert" à pleine meins, de tourner légèrement droite et à gauche en tirant.
Pas facile, mais ça finit par venir...

sortie de boîte 0.JPG


On voit que la boîte est serrée par un joint, qui s'est délité et transformé en colle :

sortie de boîte joint.JPG


Sur l'autre face, on voit le crabotage de la vis mère, ainsi que le pignon et l'embrayage conique de la barre de chariotage :

sortie de boîte 1.JPG


Côté boîte de vitesse :

sortie boîte ouverte.JPG


Il ne reste plus qu'à enlever les 7 BTR et extraire les 2 gouplilles.
Contrairement à ce qu'à prédit Lacier, elles on été dures à enlever. Je vais finir par me fabriquer un outil kivabien (à inertie).
Mais bon, tout arrive !

Boite avances VICTOIRE !.JPG


VICTOIRE !

Boite avances  VICTOIRE ! 2.JPG


Et enfin la boîte d'avances

boîte avances 0.JPG
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #27
Le problème a été immédiatement visible :

J'aurais jamais cru qu'il soit possible d'être aussi bourrin !!!

boîte avances PROBLEME 0.JPG


boîte avances PROBLEME 1.JPG


Donc, il va falloir un (ou deux) pignon(s), sur axe cannelé et avec un module non standard... Intéressant... !

En plus, j'ai eu l'impression que le profile des dents n'est pas standard (forme plus "étroite" ???). A vérifier.


Vue imprenable sur lm'intérieur de la poupée :

intérieur fonderie boîte 0.JPG


intérieur fonderie boîte 1.JPG


Bon, j'en suis là :

tout ça pour ça.JPG


statut - 18-04-2012 - 0.JPG


statut - 18-04-2012 - 1.JPG


P.S. j'aurai mis presque autant de temps à trier et redimensionner les photos et à écrire ces messages qu'à démonter la machine :-D :-D :-D
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
  • Auteur de la discussion
  • #28
Pendant que je suis devant le clavier :

Le fourreau de contrepointe que j'ai reçu n'est pas en CM3 mais en CM4 (ouverture supérieure à 30mm): elle doit venir d'un AMC380.

Ça m'arrange ! Je n'ai plus 'à gérer de l’outillage "QUE" en SA-40 (Z1C), CM5 (broche + contrepointe Cazeneuve) et CM4 (broche + contrepointe AMC).
 
Marc_77
Marc_77
Compagnon
28 Mar 2010
637
Seine & Marne
pierrepmx a dit:
P.S. j'aurai mis presque autant de temps à trier et redimensionner les photos et à écrire ces messages qu'à démonter la machine :-D :-D :-D
Certes, Pierre,
Mais c'est ça, qui fait le bonheur des autres ... :-D

Continues !!!
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
Joli boulot Pierre, et merci pour les images! Bon courage pour la suite, il est vrai que les profils des dents fait plus penser à un pignon de 2 roues qu'un engrenage.
 
Haut