Advertisements

RENOVATION RAPID-LIME

  • Auteur de la discussion MIC_83
  • Date de début
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 243
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Je rénove actuellement un rapid-lime et vous ferai un reportage complet dessus avec cotations (à la demande de Stillman). Cet outil ne porte apparemment pas de marque constructeur, un chiffre "33" est en relief sur la fonderie du bâti (identification de la capacité peut être ?)

Mon modèle diffère de ceux qui ont été présenté sur le forum et doit être plus ancien. En effet, cela ce passe au niveau des glissières qui sont parallélépipédique sur les deux axes.

Mes interrogations vont aux possesseurs de ces machines. Il me manque la biellette qui relie le levier de commande qui permet la manœuvre du coulisseau au bâti.

Avant de me lancer dans le ré usinage de cette pièce j'aimerai connaitre l'entre-axe des perçages de la biellette ou obtenir le bon rapport suivant les dimensions du rapid lime.

La longueur du coulisseau de mon modèle est de 343 mm et le déport entre l'axe du coulisseau et la fixation de la biellette sur le bâti est de 80mm. La course maximum utile est de 179 mm.

Là, je suis sur le portable, je vous joindrai des photos plus tard dès que j'aurai accès à mon PC.

Merci pour vos réponses

Cordialement
 
Advertisements
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 243
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #2
Voici des photos de la bébête quand je l'ai récupéré!

Et oui elle n'est pas fonctionnelle du tout et bien oxydée:
Vous remarquerez aussi la piètre finition de l'assemblage !

avant_rnovation_824.jpg

avant_rnovation_1_714.jpg

avant_rnovation_7_368.jpg

avant_rnovation_8_148.jpg

un vestige d'un axe cassé dans un des réglages du coulisseau​
avant_rnovation_5_560.jpg

démontage du coulisseau et vue sur le mécanisme d'entrainement qui commande le déplacement latéral à chaque aller/retour du coulisseau​
avant_rnovation_6_586.jpg

avant_rnovation_16_181.jpg

avant_rnovation_15_146.jpg

avant_rnovation_14_912.jpg

Avant_Rénovation (9).JPG
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 243
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #5
Super, merci vogele :wink:

Je vais d'abord le réaliser sur du plat et si cela convient je le taille dans du plus épais pour réaliser les bossages.

Salut démoniakteam, en fait c'est déjà bien avancé, je poste quand c'est terminé.

Bonne soirée
 
vogele
vogele
Compagnon
17 Fev 2007
1 100
B-1325 Chaumont-Gistoux
RE
Si tu a besoin d'autres photos et dimension pas de souçis .
J'ai trouver sur ébay un moto réducteur pour motoriser le mien (40€)
Moteur en tri de 1cv,et wika me fais un boitier de control pour les trois machines avec le même variateur .
Je vais supprime le bras de levier et y mêtre une biellette pour transformer le mouvement en linéaire (montage sur rotule )
Bon long week-end
@+ vogele
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 243
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonsoir à tous,

Bon, après un travail fastidieux de tri des photos, je vous poste la suite de la rénovation.

Rénovation partie 1 :

Pour commencer, reprise de LA "surface de référence" qui n'en était plus une ! J'ai nommé : l'embase de la glissière inférieure, à peine usiné et surement à l'étau-limeur, vu les stries) !.​
support_glissiere_198.jpg

Retournement de la pièce et contrôle de l'alignement dans les trois axes à l'aide d'un comparateur, au fur et à mesure du serrage des brides tout en tenant compte des "défauts" de la machine. Un recalage aux "paillettes" quand c'était nécessaire. J'ai passé des heures à essayer d'obtenir un bridage correct et repris le réglage du lardon sur le x car celui-ci est actuellement plus court qu'à l'origine et la course nécessaire importante, comparé à la dimension de la table. Du coup, le guidage en fin de course sortait des tolérances imposées, j'ai relevé 0.05mm. Cela à nécessité une reprise du réglage du lardon : un peut serré.Tolérances maxi imposées <0.02mm sur une longueur de 325mm. Les glissières parallélépipédique supportent difficilement des tolérances plus larges !

les glissières étaient dans un tel état que j'ai été obligé d'enlever plus de matière que prévu​
support_glissiere_21_155.jpg

Notez la position de la tête de fraisage qui permet le dégagement de l'outil. Les colonnes rondes ne présentent pas que des inconvénients !​
support_glissiere_22_673.jpg

Détourage de la fonderie brute pour marquer la délimitation des glissières​
support_glissiere_23_109.jpg

support_glissiere_24_200.jpg

Chanfreinage pour casser les arêtes vives et améliorer l' esthétique.​
support_glissiere_26_167.jpg

Reprise des cotés des glissières qui n'étaient plus perpendiculaire​
support_glissiere_8_646.jpg

J'avais accentué la zone du défaut d'équerrage au feutre (haut de la glissière)​
support_glissiere_10_157.jpg

Chanfreinage des angles extérieurs des glissières​
support_glissiere_13_691.jpg

support_glissiere_14_200.jpg
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 243
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #8
Rapid_lime_2

Je continu,

Partie 2 :

sans parler de rectification, on améliore l'état de surface avec les moyens du bord" et en définitive c'est pas mal !​
support_glissiere_17_908.jpg

support_glissiere_19_184.jpg

La reprise en profondeur de la pièce intermédiaire qui supporte le coulisseau et fait office de charriot transversal. Particulièrement chiante à usiner ! J'ai tout essayé pour caler cette pièce, d'abord bridé sur la table, sans résultats probants. Au serrage des brides le pièce se déformait très légèrement mais ce n'était pas acceptable. Je l'ai reprise à l'étau par la noix qui fait partie intégrante de la fonderie en prenant soins d'ajuster une pièce en lieu et place de la roue à rochets. Ainsi, j'ai pu la caler à ma convenance sur les trois axes pour m'éviter d'enlever trop de matière. Les surfaces des glissières du coulisseau et du transversal étaient fortement oxydées et présentaient un défaut de parallélisme important (0.5mm sur la longueur et 0.1mm en diagonale).

cimg0076___117.jpg

cimg0077___631.jpg

Détourage de la fonderie autour de l'ouverture aménagé pour le roue à rochets laissée brute de fonderie !​
cimg0079___191.jpg

Dégagement des angles qui risquent de poser problème lors de l'ajustage.​
cimg0080___839.jpg

cimg0081___168.jpg

cimg0082___149.jpg

La suite demain, là, la fatigue commence à se faire sentir.
 
A
andre30
Ouvrier
27 Fev 2008
251
Gard
:smt023 Félicitation , c'est vraiment très plaisant a voir , il doit y avoir pas mal d'heure de boulot derrière tout ça :wink:
 
J
Jebri
Ouvrier
1 Nov 2007
441
Loiret 45
Merci pour ce superbe reportage.
Je suis impatient de voir la suite.

Cordialement.
Jebri.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Salut MIC.

il y a une chose qui me surprend : tu as bridé et décalé la tête côté moteur d'avance. Il n'y aurait pas plutôt intérêt à faire le contraire : pièce et tête à l'opposé, de façon à équilibrer la table en contrebalançant la masse du moteur ?

Mais comme tu as fais plein d'essais, je suppose que c'est comme ça que tu obtenais les meilleurs mesures...

Je vois que je ne suis pas le seul à recycler de vieux blocs de tiroirs à fiches !
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 243
FR-83
Bonjour à tous, merci pour votre intérêt.

Ta remarque est pertinente J.F mais il y à deux choses qui m'ont contrarié :

- Le lardon très usé du X est à fond au niveau réglage, de plus, il est "enfoncé" de 20mm et le réglage se situe à l'opposé du boitier de l'avance auto. J'ai "rattrapé le coup en serrant une vis latérale pour réduire les effets du porte à faux.
J'ai essayé des deux cotés et choisi là ou j'obtenais les meilleurs résultats.

- Je souhaitais un fraisage en opposition pour contrer les à coups toujours inévitables dû au léger jeu dans la noix du X et préjudiciable pour mon bridage. Par ailleurs, de cette manière cela me permettait d'avoir le dégagement complet de l'outil. La table propose 350mm de course et j'en suis à 325mm avec cette pièce !

Pour le "recyclage "des blocs tiroirs et armoires à clapets, j'en ai un algeco bien rempli, récupérés ça et là, en prévision pour plus tard, lorsque les moyens suivront pour construire un atelier plus grand.
J'adore ces meubles métalliques, pratiques pour un atelier. Hélas la tendance des lampes jieldes se propage sur ce genre de mobilier ! En fait, je doit en avoir pour une petite fortune si je me fie aux tarifs des meubles à clapets de 2m de haut vu sur le boncoin il y a peu : 200€ pièce !

Aller, la suite.
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
422
Choisy-le-roi
En fraisage traditionnel c'est toujours fraisage en opposition: sinon prévoir un rdv chez le dentiste :-D
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut