Réguler en vitesse d'un compresseur à vis ?

  • Auteur de la discussion vax
  • Date de début
C
cancer49
Compagnon
bonjour "VAX" "CNSERV"
- pour votre adaptation de variateur c'est le pressostat qui doit commander l'électrovanne de marche à vide /en charge ainsi que l'ARRÊT / MARCHE comme actuellement , donc prévoir de déplacer le pressostat "P pressure switch" borne <4<alimentant un relais en direct les contact du relais pourront servir d'une part à la commande du démarreur et à la tempo de l'électrovanne
- pour le fonctionnement/programmation du variateur/démarreur à vous de jouer je n'ai aucune expérience dans le domaine !!
- le fonctionnement habituel d'un rotatif ( qu'il soit à vis, palettes ou lobes ) est le suivant :
_1 pressostat =1 <démarrage du moteur (Y.D.) électrovanne de régulation hors tension = le compresseur est en "marche à vide"
_2 fin du démarrage +5 sec. environ électrovanne sous tension = le compresseur "marche en charge"
_3- pression de service atteinte =l'électrovanne passe hors tension =le compresseur revient en marche à vide pour une durée d'environ 5 mn ( objectif limiter le nombre de démarrage /heure à environ 12/par heure pour limiter l'usure des composants électriques)
_4 après la durée de "marche à vide ", (si la pression n'a pas chuter pour réarmer le pressostat) le moteur s'arrête
_4b/5 si le pressostat se réarme avant la fin du temps de "marche à vide" le compresseur repasse directement en "marche en charge"
- avec ce fonctionnement le séparateur est correctement purgé de l'excédent d'huile et l'échauffement par inertie thermique est supprimé
- si vous voulez utiliser le variateur pour une modulation de la vitesse j'attire votre attention sur les points suivants :
-comme vous l'a suggérer "gégé62" attention à la lubrification du bloc vis ( ne pas descendre la vitesse du bloc vis en dessous de 2000trs/mn sans vous renseigner auprès d'ATLAS-C ( combine pour s'assurer que le bloc vis se lubrifie : faire monter le compresseur en vitesse normale à sa température de "croisière" puis passer en vitesse lente si le bloc est mal lubrifié la température va s'emballer rapidement ,[ j'utilisai cette technique pour mettre en évidence le colmatage du filtre à huile provoquant une mauvaise lubrification lors de la marche à vide ]
- cet appareil doit être ventilé par une hélice en bout d'arbre du moteur donc en diminuant la vitesse vous diminuez le refroidissement , donc vérifier lors des essais
que le compresseur ne surchauffe pas
- si le moteur n'est pas placé directement dans le flux d'air de refroidissement (comme décrit ci dessus) vérifier qu'il ne surchauffe pas à basse vitesse (certaines petite machines sont équipées d'une turbine centrifuge dirigeant le flux d'air directement vers le radiateur )
- dernier point le moteur est-il compatible avec démarreur ou variateur ? ( vraisemblablement oui car ATLAS-C installe pratiquement que du "SIEMENS" de bonne qualité
- je pense qu'ATLAS-C ne refusera pas de t'adresser la notice utilisation et pièces détachées ( il me l'ont fait pour plusieurs client autrefois mais attention bien communiquer les indications de la plaque signalétique collée sur la carrosserie et parfois aussi dans le coffret électrique)
 
V
vres
Compagnon
Évidemment la sortie du VFD donne une autorisation mais ne remplace pas le pressostat.
 
C
cancer49
Compagnon
bonsoir "vax"
- je n'avais pas vu la première page de schémas [9828410700] ! un comble !!!je suis vraiment trop vieux !!
- il semble bien que ton appareil puisse être équipé en option d'un démarrage Y/D dans ce cas le clapet d'aspiration doit pouvoir se piloter pour obtenir un démarrage en marche à vide avec l'aide d'une tempo .
- dans ce cas cette modif.. suffirait peut-être à limiter la surintensité de démarrage à une valeur acceptable pour tes autres machines
- désolé mais la partie de schémas Y/D n'est pas très visible alors elle m'à vraiment échappé !
- de toute façon essaie quand mm. d'obtenir la notice ça te permettra de bien connaitre son fonctionnement et de mieux l'entretenir car c'est du "super matos" par rapport à tout les autres "boinboin" soit disant moins cher !
- bon W.E.
- BYE
 
vax
vax
Modérateur
Merci beaucoup, c'est vrai que lorsque je vais appeler la hotline, leur demander la doc serait une bonne chose !
Pour infos ce compresseur, bien que de 2001 2010, n'a que 5000h de marche, autant dire que j'ai le devoir de le bichonner !
Je lui ai ouvert les tripes cet après midi (hier pour les tatillons, vu qu'il est 3H00 du mat et que je sort juste de l'atelier !) pour régler le manocontact, il ne démarrait qu'à 6,2bars, mais mon centre nécessite au moins 7bars pour pouvoir changer les outils sans problème.
Décartérisé on voit mieux les choses !

Merci encore et à très vite.
 
Dernière édition:
tibus
tibus
Compagnon
...
Soucis car sans périodes de marche à vide avant l'arrêt on constate une mauvaise évacuation de l'huile du séparateur et une saturation de celui-ci dans certains cas d'où une présence d'huile dans le réseau d'air comprimé et ce qui entraîne de temps à autre un mauvais fonctionnement du clapet d'aspiration caractérisé par une "jolie remontée" d'huile dans le filtre à air et inondation de la machine lors de l'arrêt !)- de plus le temps de marche à vide permet une stabilisation de la température de fonctionnement limitant la condensation de la vapeur d'eau....
-BYE

-
Bonjour Cancer49 , cela confirme ce que j'avais pu entendre sur les cycles nécessaire a la bonne marche , et les conséquences en sous utilisation permanent => néfaste .
A+
 
Dernière édition:
C
cancer49
Compagnon
bonjour "vax " normalement les pressostats utilisés par ATLAS permettent un écart de pression d'environ 1 bars, j'espère que ton compresseur est bien une version 9bars(voir la plaque signalétique) auxquels cas règle ta coupure à 9bars et tu pourras obtenir 8 bars au redémarrage ne dépasse pas la pression maxi car si ton appareil tourne longtemps) à pleine charge ( plus d'1/4 H) tu vas grillé le moteur !en plus tu risques de provoquer l'ouverture de la soupape de sureté placée sur la cuve à huile ( vérifier son tarage poinçonné sur le corps avec un peu de chance c'est une 13 bars, sinon achtung! douche à l'huile garantie !) tu risques aussi le déclenchement du disjoncteur moteur qu'il faudra réhausser légèrement ( je C c'est 1peu suicidaire !!! mais bon quand on est dépanneur il faut aussi assumer les inconséquences de ces messieurs les commerciaux-!-!-!-!-)
- il m'est arrivé ,sur des appareils peu chargés (marche en charge n'excédant pas 1/4h ) , de "gonfler" à 1bar voir 1,5 bars au dessus de la PR..maxi
- dans la notice il y a un chapitre dédié au réglage du pressostat
-Bonne journée
 
vax
vax
Modérateur
Ah, pleins d'infos utiles encore. MERCI.
En ouvrant mon pressostat, j'ai été étonné de ne trouver qu'un seul réglage, je m'attendais à trouver un réglage départ et un autre coupure...
Bêtement, j'ai refermé sans faire de photos....
Je vais recouvrir (c'est facile !) pour te montrer.
 
vax
vax
Modérateur
Je viens de photographier la plaque, j'ai corrigé mon erreur de frappe, le compresseur est de 2010 pas de 2001 !

IMG_2797.JPG


C'est un modèle donné pour 10bars, donc je dois pas être trop mal à 9,5 bars...
J'y retrourne !
 
vikor
vikor
Compagnon
Bonjour
super machine équipée en plus d'un sécheur d'air intégré
comme dit précédemment il y a une vitesse mini pour la lubrification se fasse correctement et aussi une vitesse minimum à la périphérie des rotor pour que la qualité du film d'huile soit correcte pour assurer la compression
 
C
cancer49
Compagnon
bonjour"vax"
impeccable pour la pression tu vas pouvoir bénéficier d'une bonne marge de pression pour ton changeur d'outils
- tu est artisan ou amateur ? , apparemment tu as du "top matos", !
- n'oublie pas de dépoussiérer le condenseur du sécheur et les radiateurs air/huile avant'l'été
- BYE
 
vax
vax
Modérateur
Coucou !
Je ne serais pas un très grand pro avec des questions aussi simple posées sur le forum ! :wink:
Issu de 18 ans de navigation sur sous marin nucléaire (maintenance électronique/informatique) je suis devenu magicien "par hasard" il y a 25 ans, puis je me suis mis à fabriquer mon matériel (aussi par hasard, à la base je voulais me faire une barque à vapeur pour me balader sur la rade de Brest), de fil en aiguille j'ai fait de l'usinage spécifique pour magiciens mon activité pro (raison pour laquelle je ne montre quasiment rien de mon travail). Le bouche à oreille fait que je travaille de plus en plus pour l'industrie (quasiment que des demandes atypiques) en conception et en usinage.
Je ne suis pas trop mal équipé pour un "petit atelier" (je travaille seul), mais surtout avec de vieilles dames issues des heures de gloires de l'industrie européenne de l'outillage (Schaublin, Maho, AMC... Mais je ne suis pas sectaire, j'ai quelques belles américaines aussi ! :wink: ). Comme déjà dit, c'est en allant chercher une fraiseuse CNC de plus de 4T que au final je suis revenue avec un semi remorque complet et ce compresseur était du voyage avec les Canalis dont je parle sur un autre sujet ! Cela a été l'occasion de faire une grosse remise à jour de mon parc de machines, car certaines ne me plaisaient pas...

Bref, j'aime bien trouver des machines en panne mais avec un fort potentiel après remise en route.
Cas de mon tour SOMAB acheté en panne il y a deux ou trois ans dans un lycée et qui tourne régulièrement pour des petites séries (quelques centaines de pièces généralement).

Bref, n'étant de formation ni usineur ni spécialiste de la maintenance industrielle je pose des questions parfois étonnantes pour les pros ! :wink:
Faut vraiment que j'appelle Atlas Copco pour leur demander au moins le manuel d'entretien, plus je te lis, plus je me dis que sinon, je vais louper des trucs dans l'entretien...

Encore merci.

Vax.
 
vax
vax
Modérateur
Tout ça tout seul, ça te fait de rudes journées....
Pas de sport (ce qui ne veut pas dire "pas d'activité" !), pas de TV, peu besoin de dormir (j'ai passé des dizaines d'années à ne dormir que 4 ou 5 h par nuit, mais j'ai pris conscience que c'était une grosse bêtise) et beaucoup de passion pour ce qui peut se faire avec 2 mains et leurs 10 doigts... Seul regret, j'ai commencé trop tard :wink: Une seconde vie complète ne me suffirai pas pour assouvir tous mes projets (d'où l'abandon du projet de vapeur vive qui reste une belle aventure mentale de prospection technique).
 
C
cancer49
Compagnon
BONJOUR à tous- pour "VAX" et "MOUFY55"
-pour la vitesse variable il est effectivement possible que les profils de vis et les arrivées d'huile soient différentes sur les séries "V.S.D." car la plage de vitesse est très
large (je crois me souvenir que l'affichage de vitesse indiquait autour de 500tours au démarrage pour jusqu'à 6000 tours à "plein pot" mais sur ces modèles le moteur est spécifique c'est un mélange du moteur synchrone ( rotor à aimant permanent +combines non dévoilées ,stator genre mélange moteur synchrone , pas àpas, 'masp' peut être certains membres sont mieux renseignés , je n'ai pas eu la chance d'en dépouillé un !)
- toutefois il a été construit dans les années 2000 des appareils à vitesses variables avec des moteurs asynchrones classiques et apparemment les même blocs vis la variation de vitesse devait rester sans doute dans une plage +étroite [ 0,5 à 1, 5 ?] à voir suivant les moteurs et variateurs concernés
- chez ATLAS-C ,CREYSSENSAC , MAUGUIERE, ( même "poignon" [ groupe ATLAS + XXXX] même bloc vis ,même tête d'aspiration, etc, )c'était pendant ne période une option(dans les notices pièces détachées) sur les compresseur de séries
- à noter également que chaque référence de bloc vis est commune à plusieurs modèles de puissances et pressions différentes (ex réf identique pour le modèle de 5,5 KW à 11KW et pression de 7,5 bars à 13 bars) , seul le jeux de poulies et courroies changent suivant les modèles- il est donc sans doute possible de moduler dans une certaine mesure la vitesse - je crois me souvenir que pour ATLAS-C les vitesses de blocs vis sont indiquées dans les pages "caractéristiques et données techniques " donc comme je l'ai préciser sur 1 autre message voir auprès du fabricant ou de la notice dans quelle mesure la variation de vitesse est réalisable
BYE
 
C
cancer49
Compagnon
bonjour "vax"
-sur ces gammes d'appareils équipés de pressotats électromécaniques j'ai rencontré au moins 3 modèles certains n'ont pas en effet de réglage de l'écart de pression
-si l'écart est égal ou inférieur à 1bars ne touche à rien tu risques de casser le pressostat ou de le rendre "fou/dingue" par moment (battement continu enclenchement/déclenchement ce qui détruira le clapet d'aspiration et l'équipement électrique) , règle juste la pression de coupure ,
-si ton appareil est équipé d'un pressostat "CONDOR" (gros boîtier noir H=15cm ,Lo=10cm,La=7cm environ ) l'écart se règle en appuyant sur la mollette de réglage et en tournant la mollette dans le sens souhaité ( ne pas chercher à descendre le delta P. à moins de 1BARS )
- là encore regarde sur le net tu trouveras peut être la doc concernant ton modèle de toute façon la procédure est donnée dans le manuel d'instruction
-bye
 
vax
vax
Modérateur
Merci beaucoup,
Je suis sur une grosse commande à livrer rapidement, je regarderai tout ça la semaine prochaine certainement.
Pas eu le temps d'appeler Atals C. non plus...

Bonne soirée,

Vax.
 
Haut