Régulation pour four électrique 1200°

  • Auteur de la discussion Chti 59
  • Date de début
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir
Suite à ma demande pour une régulation de four sonde-t-deg-pour-four-de-poterie-t15972.html (Merci au intervenant) Je reviens donc ici dans le forum fonderie.
Plusieurs questions ce pose à moi
Tout d'abord un grand Merci à Cyborg13 qui m'a envoyer le matos de régulation :smt023 voir photo avec un shéma nickel :wink:

Mes questions: Sur les photos jointes on aperçoit la sonde, son branchement, et l'interieur des branchements éléctriques d'ailleurs assez sommaire
Je ne connais pas et ne comprends pas la sonde n'est reliée à aucune alimentation électrique :?: comment fonctionne t'elle :?: sera t'elle compatible
Serait'il possible avec ce genre de four de monter à 1300° (T° Maxi a l'aiguille 1200°)
Est'il possible de réparer les briques réfractaires un peu abimées (les briques du haut)
Ce four est destiné si possible pour la fonderie :?: la trempe, la poterie les émaux que j'ai envie d'essayer et éventuellement la pizza (dés fois on ne sait jamais :wink: )
Merci
Daniel

P1060937.JPG
Le Matos de régulation Relais, et module de régulation

P1060942.JPG


P1060939.JPG
Le Branchement électrique

P1060894.JPG
Le Four
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 688
59000
Bonsoir,
pour ta sonde :
avec google, tu tapes "thermocouple effet Seebeck"
dans wikipedia tu auras même la normalisation des couleurs de fil "K "
pour en déduire la bonne polarité (bleu jaune peut être à voir les photos)
(tout ça c’est dans le lien du fournisseur que je t’avais indiqué)
Tu sais que dans les premier satellites pour faire un générateur électrique
à très grande durée de vie, on installait toute une batterie de thermocouples
en série parallèle au milieu d’une source chaude nucléaire ...
Ca c’est écolo, une lampe « fluocompact » la dessus et roule ma poule !

Un four électrique au dessus 1100 °C (c’est déjà une limite occasionnel),
tout est beaucoup plus chère et élaboré.
Tu verras que quand tu monteras ton four à 1000 °C ta carcasse deviendra
déjà très chaude aussi, tes composants et connectique secondaire aussi ...
à l'ouverture du four, tu va avoir très très chaud au visage ...
je ne me risquerais pas au dessus de 1100

pour ta brique je tenterais de fixer les morceaux avec une sorte d’agrafe
traversante fixée à la carcasse en fil d’inox (réfractaire idéalement)
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonsoir
Gaston48, je suis donc allé sur wikipédia effectivement je ne connaissais pas du tous ce principe de fonctionnement, je te remercie :wink: . J'ai appris quelque chose.
Pour les briques réfractaires je pense essayer de les remplacer dans un futur proche j'en ai dispo il faut que je les adaptent
En ce qui concerne la T° je suis allé rapidement sur un forum poterie et il parle pour certaines cuissons des T° de + 1300° :shock:
Je reviens sur le branchement de la sonde voici 2 photos une concerne le cablage du galvometre et la seconde le galvometre ou il indiqué couple N je pense que cela peut correspondre à une sonde thermocouple de type N :?:
Une question il faut que je dessoude ces cables et les réduire en D pour pouvoir les raccorder en respectant la polarité sur le bornier comme ce sont des cables speciaux cela ne pose t'il un probleme. Etant en EJP ce jour je n'ai donc pas fait d'essai
Merci
Daniel

P1070017.JPG
Le galvometre (sur le coté gauche noté couple N)

P1070018.JPG
Le branchement
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 688
59000
Bonsoir,
Les couleurs : jaune brun, font penser à un code ce couleur norme française
mais pour type K. En l’absence de norme française pour le type N, ils ont
peut être fusionner les deux

http://www.rdccontrol.com/fr/pdf/tableau_2.pdf

les courbes de tension / température sont assez similaire , il me semble il
faudrait vérifier les tableaux d’ Oméga pour N et K

http://www.omega.com/temperature/z/pdf/z214-215.pdf
http://tcomega.com/temperature/Z/pdf/z204-206.pdf


As-tu vérifier si tu pouvais configurer une entrée type N sur ton régulateur ?
sinon ce serra K

Pour la connection, tu coupes les câbles et les dénudes, ils se connectent par pincement
avec cosses à visser, en respectant la polarité.
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonsoir,
Gaston48
Non pour l'instant je n'ai encore rien fait que le démontage (nous sommes toujours en EJP :x le dernier jour demain :) )
Merci pour les liens :wink: mais je n'arrive plus à ouvrir les fichiers Pdf (la cause mon ordi qui merde sur la lecture de certains fichiers il va falloir que je me penche aussi sur ce probleme) je regarderais demain sur l'ordi de l'atelier
Le probleme du branchement, il faut que je cable du 2.5° dans le bornier prévu pour du 1° il faut donc que réduise la section au bornier. Cela peut'il avoir une influence sur la lecture de la T° :?:
Demain, je vais cabler la partie pilotage pour faire des essais, (je brancherais les resistances aprés l'EJP)
Je te remercie
Daniel
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 688
59000
Merci mecanotrain

Tu peux réduire sans problème la section du conducteur

Après rapide vérification, grosse différence de sensibilité quand même
entre K et N on ne peut pas les substituer comme les K et T aux basse
température.
Bonne nouvelle, l’Omron a un choix important de type de TC dont
le N ...
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonsoir
gaston48, mecanotrain, les liens :smt023 Merci
Comme prévu, avec le shéma de cyborg13, et les compléments apportés par gaston48. J'ai donc procedé au essais (hors puissance). Dans l'instant présent ça parait marcher correctement voir photo les t° lues sont identiques il me reste donc à adapter et recabler. les resistances étant en 2 circuits separés je pense brancher un relais par circuit (avec une coupure manuelle) ce qui me permettra d'avoir une montée de T° lente en 2 paliers 50% ou 100%. Et trouver la doc de programmation de l'Omron en français.
Pour la sonde je crois qu'on ne sera jamais K / N :?: enfin si ça marche :)

Merci
Daniel

P1070049.JPG
L'Omron, dans le four un Thermometre, et le controleur
 
M
MKSA
Compagnon
11 Jan 2008
893
Quand vous connectez un thermocouple a l'appareil de mesure adhoc, il faut respecter les instructions fabriquant et ne pas melanger les types de conducteur sous peine d'introduire des erreurs. Chaque contact entre conducteurs differents constitue en effet un thermocouple !
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #10
Bonjour
MKSA, pour la liaison thermocouple je n'ai utilisé que l'existant (cable, domino, et respect polarité) ma seule intervention fut de réduire le 2.5° en 1° et l'étamer pour pouvoir le connecter
Merci
Daniel
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #11
Bonsoir
Voici les branchements sont terminés et les essais en cours
A savoir que j'ai ajouté une tempo (utile ou pas :?:) ce qui permet de gérer le 2éme circuit de resistance en " Marche forcé (GV) / Stop (0) / Marche avec tempo (PV demarrage décalé)"
Essai concluant pour la tempo, la T° identique jusqu'a 300° au dessus je n'ai pas eu le temps. A tous hasart Je recherche la notice de programmation en français de l'Omron E5GN
:???: Je sais la façade aurais besoin d'une cure :???:
Merci, à Cyborg13 pour le matos, et aux Personnes qui sont intervenues :) et qui m'ont permis de parfaire ma connaissance
Amicalement
Daniel

P1070055.JPG
La façade qui aurait besoin d'une cure

P1070050.JPG
Le montage et les branchements ( les resistances ne sont pas branchées)
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 688
59000
Chti 59, étamer c’est peut être pas une bonne idée ! ça n’est peut être pas apparu
dans tes mesures, mais je recouperais, réduirais la section et serrais directement.
Le fait d’étamer te rajoute un couple justement .
Sur l'omron, tu as programmé quelle période de base ? (pour la modulation de largeur d’impulsion "contro périod ": 1 to 99 s)
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #13
Re
gaston48, tu as raison je me suis posé la même question, (aprés avoir visité les liens j'ai compris le principe :) ) MKSA la précisé aussi pour l'étamage mais de connecter du 2.5° dans du je pense 0.5° avec des fils nus pas facile :cry: à savoir que les fils d'origine étaient deja soudés à l'étain sur le galvometre
Maintenant avec la lecture d'un thermometre par le regard et la sonde de gestion espacé de 25cm = 2°maxi (en dessous de 300° aprés la sonde commence à tourner de l'oeil) faut-il aller plus loin dans la precision :shock:
Actuellement, Pour l'Omron la seule gestion que j'ai utilisé :oops: "marche / arrêt" comme un simple "thermométre / d'ambiance". C'est pour cela que j'aimerais trouver la notice de programmation en Français, car quand tu parles de "période de base, de modulation de largeur d'impulsion" :smt017 :?: . j'avoue ne pas comprendre :oops:
Merci
Daniel
Edit: j'ai monté le four à 800° la sonde pour controle ne suit plus car je suis obligé de l'isoler et la Dif de lecture = +/- 60° de mon avis la position de la sonde et autre
 
P
pont
Nouveau
6 Nov 2009
11
Réunion
Bonjour, je suis étonné de ce que je trouve en rubrique "fonderie"

Pour la fonderie, je crois qu'il vaut mieux un cubilot qu'un four de céramique qui n'a rien à voir avec la fonderie. Et comment vous allez faire la coulée avec votre four de céramique? Comment remplir la poche de coulée?C'est invraisemblable votre affaire, ce n'est pas asez costaud, le métal fondu reste très lourd. La fonte va sortir par où? Il vous faut un tampon de graphite. Et il faut faire du chargement continu, les choses qui fondent deviennent liquides, diminuent de volume, il faut rajouter du chargement, (par exemple des vieux disques de freins, à récupérer dans les concessions c'est de l'excellente fonte), même si vous ne mettez pas de charbon. Avez-vous fait un stage de fonderie? Savez-vous "tirer de l'air", "faire soleil"? (ce que je vous en dis... l'essentiel est de s'amuser)
Cordialement
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonsoir
pont, tu as raison je pense que ce four n'est pas adapter pour la fonderie.
Non, je ne connais pas du tous la fonderie. Donc d'un point de vue sécurité et materiel j'abandonne l'idée d'essayer avec ce four. S'amuser oui mais sans risque.
Son utilisation resteras pour la cuisson céramique/poterie et si possible quelques trempes d'outils
cordialement
daniel
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Bonsoir,

Le cubilot n'est pas du tout adapté à la fusion de l'alu, ni même du bronze d'ailleurs (bien trop chaud et régulation peu précise), son domaine de prédilection est la fonte !

Ce four peut parfaitement être utilisé pour de la fonderie aluminium et bronze sans problème; par contre aller trop souvent au delà des 1050°C requis dans ce dernier exemple, revient à faire "mourir" sa résistance en quelques coulées...

De nombreuse écoles utilisent un four à porte pour la fusion car justement c'est le plus facile à l'usage avec une pince horizontale à creuset et de fait un creuset de taille modeste (il faut pouvoir le soulever à la pince)
Il sera parfait pour l'alu en petite quantité, fusion propre et économique :-D

Les fours à chargement par le haut obligent à l'utilisation d'une happe à creuset suivie d'un transfert dans l'armature pince ce qui est beaucoup plus technique et source d'éventuels accidents (quoique obligatoire pour les grandes capacités)

Tu as le four, te reste à te renseigner sur les procédures, utiliser le bon matériel et surtout les bonnes protections.
bref tu n'as qu'à parcourir ce forum et ensuite te lancer avec prudence...
commence par 500gr d'alu et restes y le temps qu'il faut pour apprendre :wink:
 
mecanotrain
mecanotrain
Ouvrier
6 Nov 2006
390
Tournefeuille 31
salutous,
Tout à fait d'accord avec Phil. Il n'a jamais été question de fondre de la fonte. Il est PARFAITEMENT possible de fondre de l'alu avec ce type de four. Pour fondre le bronze, je péfère le four à gaz avec bruleur à air soufflé.

Il faut BIEN lire le sujet avec de répondre !!!
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonjour
Effectivement, quand je parlais fonderie je ne voyais cela que pour de l'Alu eventuellement de temps à autre un peu de bronze. Des metaux non ferreux me semblent plus faciles à mettre en oeuvre pour une coulée.
Je ne me vois pas attaquer les Aciers, Fontes (fabriquation du moule, des outils de coulée, je manque complétement de connaissances dans ce domaine :roll: ).
Suite à vos présicions, un jour j'essaierai l'Alu :wink:
Merci pour vos réponses :)
Daniel
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Je veux attirer votre attention sur un "point de détail" à propos du chauffage et en particulier du chauffage électrique comme ici. Ce "détail" c'est la différence de température entre celle des résistances et celle de la pièce chauffée. On touche là à une notion de couplage comme on connait bien en électronique. Sur ce type de four le couplage thermique entre les résistances et le creuset ( si on veut fondre un métal) est très mauvais. Cela veut dire et cela a pour conséquence que la différence de température entre ces deux éléments va être grande. Donc fondre de l'alu pas de problème mais fondre des métaux à point de fusion plus élevé, je dis attention à la température des résistances qui influe de façon exponentielle sur leur durée de vie. D'ailleurs il est parfois recommandé de faire la régulation de température en couplant de façon aussi intime que possible le thermocouple sur l'élément chauffant et de disposer d'un deuxième thermocouple plaqué de façon intime avec la pièce chauffée. En plus d'avoir ainsi une bien meilleure régulation on dispose avec les régulateurs modernes ( dont il a été question par ailleurs sur ce forum : achat sur ebay ) de point d'alarmes. Si la demande de chauffage fait monter la température des résistances au delà de leur seuil critique, l'alarme entre en action. Si l'alarme est faite par le thermocouple de mesure les résistances ne sont pas protégées.
 
mecanotrain
mecanotrain
Ouvrier
6 Nov 2006
390
Tournefeuille 31
salutous,
c'est pour ça que je préfère un four à gaz Propane.
Un bruleur atmosphérique = ~1100°C
Un bruleur à air soufflé = ~1300°C avec réchauffage de l'air comme dans un cubilot. Mais attention, il faut utiliser des briques ht 1450°C;
Bien sur le prix est en conséquence. :x
 
Haut