Régulateur néon ?

Satamax
Compagnon
8 Avril 2009
1 103
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut les gars.

Le chargeur démarreur Gys dce 600 d'un pote à fait tilt.

Y'a du jus qui arrive. Les fusibles sont bons.

J'ai trouvé, sur la platine du potentiomètre de régulation de charge; une petite lampe néon, qui a explosé. C'est bien un régulateur ? Une idée de comment identifier cette pièce sans le schéma. Je vais essayer de demander chez gys. Mais des fois qu'ils ne me trouvent rien.

Merci a tous.

IMG_20171020_190547.jpg
 
Daniel Pouzenc
Compagnon
9 Février 2013
536
31800 Labarthe-inard
Sur la photo je vois pas grand chose, ce qui me frappe c'est la grosseur des fils qui arrivent sur la platine. Fais nous voir le dessous pour qu'on comprenne mieux. Ce pourrait être un fusible ou un thermique à bilame qui coupe en cas de surcharge.
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 389
Ce pourrait être un fusible ou un thermique à bilame qui coupe en cas de surcharge.
Je pense aussi à ça, je ne vois pas ce qu'un néon ferait là.
D'un autre côté, je vois mal pourquoi faire passer la puissance dans le circuit imprimé support du potentiomètre ...

Il faudrait une photo de plus près et correctement éclairée, ici on ne voit rien. :???:
 
FB29
Compagnon
1 Novembre 2013
7 766
FR-29 Brest
Bonjour,

un peu comme un diac ... lorsque l'on augmente la tension aux bornes du tube, le courant reste faible tant que l'on reste sous le seuil d'allumage, puis il augmente brusquement avec une tension qui s'écroule à ses bornes lorsque le tube s'allume ...

C'est le fonctionnement général des tubes à gaz, comme par exemple les tubes fluorescent dont on limite le courant avec un ballast, ou les tubes à éclair pour flash électroniques ... Dans ce dernier cas le tube est soumis en permanence à la tension élevée du condensateur de flash, mais il ne déclenche pas, car cette tension reste en dessous du seuil d'allumage, et le courant est nul ... l’amorçage est provoqué par une impulsion haute tension sur une électrode placée à l'extérieur du tube et qui agit sur le gaz (du xénon) par effet capacitif ... un début d'ionisation se produit alors et le tube s'amorce en avalanche provoquant la décharge du condensateur dans le tube, générant ainsi un éclair de lumière ...

Le seuil d'allumage de tubes néon est relativement stable ... Quand je bricolais des systèmes à lampes radio, mon premier voltmètre était réalisé à partir d'une petite lampe néon :roll: ... J'avais pris une boîte à savon en plastique et un potentiomètre dont les deux extrémités étaient reliées à la source à mesurer ... la petite lampe néon était placée entre le curseur et le point bas du potentiomètre ... En partant de 0, on tournait le bouton jusqu'à l'allumage de la lampe ... la tension était alors indiquée par la position du curseur en face d'un cadran étalonné avec les moyens du bord ... Ça ne fonctionnait bien sûr que pour des tensions élevées, supérieures au seuil de déclenchement ... autour de 100 V c'est bien possible ...

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 100
planète terre
Bonjour,

on dirais bien un gradateur à triac , dont le déclenchement est assuré par circuit R-C et lampe au néon (au lieu d'un diac)
Si c'est ça , et si le triac est carrément en court circuit sur ses 3 électrodes, la destruction du triac peut entrainer avec elle celle de la lampe au néon !

il faudrai changer le triac (il est en en principe sur une plaque en alu servant de dissipateur ) et la lampe au néon (c'est la même que dans les voyants lumineux d'appareils ménagers, son seuil est de 70V environ, si on la récupère dans un voyant, utiliser le tube seul sans sa résistance série)

Attention : cette carte avec ce potar est placé coté primaire, sous tension secteur (attention danger si on travaille dessus sous tension !) et il semble bien que toute l'intensité passe par cette carte (ce qui est, au passage , une erreur de conception !) et qu'il faudrai voire l'état des pistes coté cuivre ! (qui ont carrément pu fondre , en cas de surintensité importante ! chose qui peut facilement arriver avec un tel chargeur !)

A noter : l'emploi de lampes au néon , soit comme régulatrice, soit comme élément de déclenchement impulsionnel, étais plus courant qu'on crois !
(on en rencontrais , par exemple, dans des applications aussi diverses que la stabilisation des tensions de grille écran dans les récepteurs ou amplis pros à lampes ...la base de temps verticale de certains vieux téléviseurs noir et blanc à lampes quand il n'y avais qu'une seule chaine ...mais aussi comme protection d'antenne dans des postes de radio , ou comme élément de déclenchement dans des stroboscopes de night-club ! )
Et si ça remonte à l'époque de l'électronique à tubes , ça a duré longtemps et bien après les montages à tubes électroniques ( et continué jusqu'aux années 1980 avec l'électronique a semiconducteurs !)
 
Dernière édition:
Satamax
Compagnon
8 Avril 2009
1 103
  • Auteur de la discussion
  • #9
Merci à vous tous. Des que j'ai que'k minutes, je fais de meilleures photos. Le chargeur doit être des années 70 ou tout début 80.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut