reglage coaxialite poupee mobile

  • Auteur de la discussion TIOCADET
  • Date de début
T
TIOCADET
Nouveau
21 Sept 2009
1
oise
  • Auteur de la discussion
  • #1
cordialité une poupée mobile (réglage) ?

bonsoir, pouvez vous m'expliquer comment régler une poupée mobile pour quelle soit parfaitement aligner dans l'axe du mandrin merci d'avance a tous

p.s Prouver vous me dire quels sont les moyen pour contrôler cette cordialité
merci
 
C
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
Bonsoir
A voir la doc en téléchargement du tour Ramo T36 pour le controle géométrique d'un tour cela est bien expliqué
Daniel
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Bonjour à tous.

Salut TIOCADET.

Tous simplement en faisant une passe ou portées sur un bout de rond d'une longueur des deux tiers de ton banc.
Ensuite contrôle des diamètres ou portées, et si plus grand coté pointe(poupée mobile)tu tirs ta poupée de la moitié de la différence que tu auras relever.

EXP= tu trouves un défaut plus grand de 0.1 tu tirs de 0.05.

Si c'est l'inverse tu pousses vers toi.

Cdlt @ +
 
M
Modeste
Apprenti
6 Juin 2008
197
Cher Nord
Et le vertical ?

Bonjour,

Cette réponse moult fois donnée convient parfaitement pour le plan horizontal, Mais qui dit que le défaut mesuré n'est pas dans le plan vertical ?
Doit-on faire aveuglément confiance au fabricant de la machine ?
Peut-on régler l'alignement vertical (s'il présente un défaut) par un calage ?

Cet aspect de l'alignement est moins souvent abordé, mais je m'interroge.

Merci d'avance

Modeste
 
A
Guest
Ne faut il pas ,au départ, s'assurer du bon calage de la poupée fixe, avant de s'attaquer à la contre pointe ?
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
On commence par mesurer le parallélisme de la broche avec le banc ensuite on règle la contre pointe.

Un méthode: tourner un rond d'acier de dia 30X150 long sur le mandrin et le tester en "cylindricité" au comparateur,
on a alors une bonne idée de la "conicité du tour"
Puis percer en bout un cône avec un foret à centrer et tronçonner cette partie pour ne garder qu'un rond de 40 de long.
Dans le mandrin pour perçage en bout d'un cône de la même manière que plus haut.
tronçonnage au centre de ce rond de 40
dressage de la face
montage dans le mandrin de l'autre morceau tronçonné
dressage de la face

puis entre pointes prises dans les cônes on place ces deux rondelles faces dressées ensembles,
à partir de là on règle à l'oeil la poupée mobile puis on règle en palpant entre index
et pouce puis à l'ongle de manière à ce que les deux rond soient parfaitement alignés.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 732
F-69400 villefranche sur saone
Re: Et le vertical ?

bonjour
si j'ai bien compris il s'agit de règler la poupée mobile

il y a d'autre réglage possible mais dans ce cas ce n'est pas la question qui est posée

pour le controle de la conicité ou plutot du parallélisme ,c'est de faire un axe sur le tour entre pointes et de mesurer l'écart

Modeste a dit:
Bonjour,

Cette réponse moult fois donnée convient parfaitement pour le plan horizontal, Mais qui dit que le défaut mesuré n'est pas dans le plan vertical ?
Doit-on faire aveuglément confiance au fabricant de la machine ?
Peut-on régler l'alignement vertical (s'il présente un défaut) par un calage ?

Cet aspect de l'alignement est moins souvent abordé, mais je m'interroge.

Merci d'avance

Modeste
l'alignement vertical n'est pas primordiale, d'ailleurs la hauteur de la poupée fixe est réglée d'origine à 1/10 plus bas que la poupée mobile ceci pour compenser la dilatation de la broche pendant l'usinage,
il y a aussi sur les tours cazeneuve un réglage de l'alignement des pointes qui est fait par la rotation du fourreau de CP , le cône morse de la pointe est excentrer par rapport au diamètre du fourreau ce qui permet par la rotation du fourreau de compenser le défaut d'alignement mais dans ce cas l'axe du cône morse se trouve plus bas que l'axe de la broche
mais ce défaut est négligeable pour effectuer un cylindre

donc pour revenir au réglage de la CP:
il y a plusieurs méthodes

il faut d'abord avant toute chose usiner une pointe ,la partie conique à 60° serras usinée en place

1° solution
c'est de disposer d'un cylindre étalon
mettre ce cylindre entre pointes
mettre un comparateur à la place de l'outil
déplacer le trainard pour avoir 0 à chaque extrémités

deuxieme solution usiner un axe entre pointes,je n'ose pas dire cylindre par ce qu'il ne serras pas cylindrique
et de refaire comme si dessus :comparateur , déplacement
mais cette fois il faut avoir la moitié du défaut mesuré

il y a encore d'autres méthodes ...........

lastscan 6.jpg
 
J
Julien
Apprenti
25 Jan 2008
208
Metz
Si tu as un comparateur à levier c'est le mieux: tu le serre dans le mandrin et tu palpe l'interieur du cone de la contre pointe. en faisant un tour de mandrin à la main ça te donnera directement le défaut et la direction dans laquelle tu dois corriger.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 732
F-69400 villefranche sur saone
bonjour
je ne suis pas pour le réglage au comparateur dans le cone ou sur le fourreau
on trouve des tas de défauts qui font poser des tas de questions sur la précision de la machine
l'important c'est uniquement de faire un cylindre
 
J
jacques maurel
Apprenti
13 Déc 2008
249
13
Pour régler cylindrique, mesurer le défaut de conicité après une première passe puis, sans rien desserrer! (la poupée mobile ne devra pas être bloquée trop fort sur le banc!) régler la poupée avec un comparateur. C'est le seul moyen que j'ai trouvé, car si on desserre la poupée mobile, le réglage et impossible. C'est un peu équivalent à ce que permet le fourreau excentré des tours Cazeneuve.
Le défaut vertical a peu d'importance, s'il est vraiment grand les cônes auront une génératrice courbe (hyperboloïde de révolution).
 
N
nailleune
Apprenti
25 Sept 2009
103
Rhone Alpes
Bonjour.

Je suis tout à fait d'accord avec vous en ce qui concerne le défaut vertical, il a trés peu d'importance.
Bien, alors pourquoi prendre la parole me direz-vous?
Parce qu'il faut malgré tout rester dans une limite raisonnable.
Sur notre HN500, nous ne faisons jamais d'entre pointe, mais surtout du mixte, mandrin d'un coté et pointe de l'autre. (Flemme de démonter le mandrin, pas envie de faite un centrage à chaque extrémité...) au début que nous l'avions, tant que les pièces étaient trés longues, un peu flexibles, pas de souci particulier.
Par contre, pour des pièces assez rigides et pas trop longues ....
(là, on est dans de la description vachement précise... allez, vous me comprenez quoi!)
Il arrivait que aprés un petit temps de rotation de broche, la pointe ne soit plus en contact avec le point de centre!
Aprés de multiples vérifications, on a vu que la pièce reculait dans les mors du mandrin!
Pourquoi?
Le fourreau de contrepointe était 0,8mm plus bas que l'axe de la broche[/color]!
La pièce, mise en travers, avait tendance à "boiter" dans les mors pendant la rotation et reculait.
Une fois l'alignement vertical refait (usinage et calage au niveau de la zone d'alignement horizontal) la probleme a disparu.
En ce qui concerne l'origine du probleme, on a deux idées.
1: ce tour a été bricolé avec les pièces d'un autre
2: J'ai entendu dire que certain tourneurs, lorsqu'ils avaient des gros perçages à faire en série, attachaient la contre pointe au trainard, sérraient modérément le blocage de CP pour limiter le jeu au minimum, et embrayaient l'avance du trainard. Si ce traitement lui a été infligé trop souvent, on peut imaginer que les coulisses ont dérouillé. EN effet, la portée dessous la CP n'est pas traitée, et la lubrification n'est pas prévue. Ajoutons les copeaux qui trainent, et on peut imaginer qu'il soit bouffé de 0.8 aprés 45 ans d'usage.
Donc, prudence! Nos machines ne sont pas neuves, et elles se retrouvent parfois dans un état bien pitoyable.
Et qui pense à vérifier ça avant d'acheter un tour??

A+

Nailleune
 
Haut