Réalisation d'une électro-érodeuse

wika58

Modérateur
17 Décembre 2006
11 742
F-54560 / Lorraine
- Réalisation d'une électro-érodeuse
#1
Bonjour à tous,

Dans mon premier job (1980 :???: ), il y avait des électro-érodeuses à fil et à électrodes pour réaliser des matrices à suivre de presses ou directement des protos de balais d'essuie-glaces.
C'est fou ce que l'on peut faire avec l'électro-érosion.
Mais je n'aurais jamais cru que l'on pourrait envisager de s'en construire une à des fins perso... :shock:

J'ai trouvé sur un site quelqu'un qui s'était essayé à faire de l'électro-érosion.
http://wapics.free.fr/outil/miniedm/miniedm.htm

Sur ce forum, il y a pas mal de membres qui semblent en connaître un bout sur l'électro-érosion.
Avez-vous des infos ou des liens?

Je voudrais pouvoir faire de petits trous ou lamages qui sont parfois difficile à faire (ou impossible) par usinage classique.
Je voudrais réaliser un distributeur pneumatique un peu particulier... :roll:

Les matériaux à usiner serait de l'Alu et du laiton (voir de petits axes en acier)...

Peut-on faire de l'életro-érosion sur toutes les métaux ?

D'avance merci pour vos infos :prayer:

P.S.: Peut-on également réaliser, par électro-érosion, les rainures pour clavettes dans les pignons et roues dentées...?
 
19 Novembre 2007
899
POMMEUSE (77)
- Réalisation d'une électro-érodeuse
#3
Thibounet a dit:
pour pignon et roue dentée on peut meme envisager de tailler carrément le pignon par électro-érosion.

en résumé, pour peu que le matériau soit conducteur on peut presque tout faire.
Je confirme ce que vient de te dire thibounet.

Pour avoir eu une électro-érosion par enfonçage, et ayant actuellement une machine d'électro-érosion au fil, il est vrai qu'on fait des choses avec ces machines qui seraient quasi-impossible à faire (ou tellement difficile) d'une autre manière...

Avec une machine d'électro-érosion, tout ce qui est conducteur de courant peut être usiné, par contre, il convient de faire très attention quand on travaille de l'alu et du cuivre, dans ces conditions, il faut séparer les utilisations car l'un et l'autre mélangés peuvent provoquer des surprises. Il convient alors de changer les filtres et de les différencier pour chaque utilisation...
l'alu s'usine à très grande vitesse sur les érosions, l'étincelle arrachant très facilement les molécules.

Pour le lien, il ne parle que d'une machine dite de perçage par électro-érosion.
Je pense que gérer l'avance du fil, les mouvements de la table, l'usure du fil (sans le casser) le problème est sans doute totalement différent pour une machine d'électro-érosion au fil.
Je pense qu'on peut également se réaliser une machine d'électro-érosion par enfonçage selon le même procédé que celui décrit, les contraintes de dimensionnement sont différentes, l'électrode ayant la dimension à obtenir.
 

wika58

Modérateur
17 Décembre 2006
11 742
F-54560 / Lorraine
- Réalisation d'une électro-érodeuse
#10
Décidement Yann,

Je lisais cet a-m. un post où un membre du forum t'expliquait que tes commentaires ne sont pas toujours adaptés (doux euphémisme) et ce soir, pareil ... :???:

Tu sais les 300V et les 50A ne sont pas au même instant. :!:
Avec le peu que je connais, la tension permet l'amorcage de l'arc et le courant, le maintien de l'étincelle...

Tu devrais vraiment tourner ta plume sept fois avant d'écrire ... :mad:
 
19 Novembre 2007
899
POMMEUSE (77)
- Réalisation d'une électro-érodeuse
#11
En fait, 300V (certainement du 380 tri) c'est la tension à l'alimentation.
50A c'est la puissance à l'électrode, mais pas en 380 tri, généralement plutôt dans les 48V maximum en courant continu.

La taille d'une électrode en électro-érosion d'enfonçage, c'est généralement la forme que l'on veut obtenir qui la détermine, et plus elle est grande, plus on peut mettre de puissance.