quelques questions de soudures

charpi
Apprenti
28 Février 2019
110
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

je me pose quelques questions sur la soudure, le titre n'est pas très explicite, désolé...

Alors en premier, je pensais que le réglage du casque pouvait si il était ma réglé, abimer les yeux sur le long terme, mais j'ai entendu finalement le contraire, que même réglage au minimum cela pouvait éblouir mais aucun risque sur le long terme, est-ce correct?

Sur mes soudures en mag sur de grosses épaisseurs j'ai souvent une sorte de laitier, des petits points un peu comme de la résine, et j'ai cru comprendre que cela venait du fait que ma soudure chauffe trop, exact? Sur les fortes épaisseurs j'ai tendance à mettre pas mal d'intensité et une vitesse de fil assez faible pour avoir un arc qui ne fasse pas de bruit, et je n'ai pas de graton lors du soudage, mais je crois que ce n'est pas très académique....

Dernière question, il m'arrive souvent que lors de l'amorçage, ou du pointage j'ai le fil qui claque et qui fusionne sur le tube contacte, c'est assez énervant.... On m'avait dit au début que cela était dû à une vitesse de fil trop faible, mais pourtant cela m'arrive même lorsque mes réglages sont bons.... Je me suis aussi dit que je devais amorcer trop près, mais même plus loin cela m'arrive encore de temps en temps, et j'aimerais bien comprendre pourquoi cela arrive, et surtout pourquoi cela n'est pas à chaque fois.

je vous remercie pour ces quelques questions de débutant.
 
charpi
Apprenti
28 Février 2019
110
  • Auteur de la discussion
  • #2

je viens de trouver cela, donc sur les grosses epaisseur je soude en spray arc, et sinon en court circuit
 
Tharkey
Nouveau
6 Janvier 2018
33
Bonjour,
Vous avez eu les bonnes infos: Il n'y a pas d'effet néfaste (autre que l'éblouissement résiduel) à souder avec un niveau d'assombrissement trop faible. Les mauvais rayons ultra violet et infra rouge sont filtrés même si la cagoule ne déclenche pas.

Les petites écailles de laitier qui surnagent et qui se solidifient en surface de cordon lors d'une soudure au semi 135 sont des silicates et leur présence est tout à fait normale. Ils sont effectivement davantage présents quand les paramètres de soudage sont élevés.

Pour votre problème de fil qui claque et qui fusionne avec le tube contact:
- Essayez de voir si votre masse ne pourrait pas être meilleure. Une mauvaise masse provoque ce type d'amorce foireuse en début de soudage.
- N'amorcez pas sur ces petites écailles de silicates qui ont justement tendance à s'accumuler à la fin d'un cordon précédent. Ces silicates ne conduisent pas le courant.
-Evidemment, si les pièces à souder ne sont pas nettoyées et blanchies vous aurez d'autant plus de problème à amorcer.

Quel type de gaz utilisez vous ?
 
the_bodyguard1
Compagnon
25 Décembre 2010
5 390
belgique (namur)
Si réglage du casque trop faible tu risque de pleurer souvent (coup d'arc) et que l'arc t'eblouisse.
Ce que tu appelle laitier doit être des bulles de gaz cristallisée suite à une soudure trop chaude.
Souder comme tu le fais n'est pas un soucis sur de fortes epaisseurs mais il ne faut pas trop diminuer le fil car ça chauffe énormément....
Pour ce qui est de ton fil qui colle, cela peut venir de la conception du poste, moi sur le mien il continue à sortir après avoir lâché la gâchette. Certains postes ont un réglage à ce niveau.
 
Tharkey
Nouveau
6 Janvier 2018
33
@serge 91 : Je ne suis pas d'accord. La lumière intense n’abîme pas. Elle fatigue et provoque un éblouissement. Il ne s'agit de rien de durable, seulement du temporaire.
Selon le document cité par gaston48:
"La lumière visible produite lors du soudage est si vive que l'iris de l'œil peut éprouver des difficultés à se contracter suffisamment ou assez rapidement pour réduire la quantité de lumière parvenant à la rétine. Il en résulte des éblouissements temporaires et une fatigue oculaire."
En outre, même quand les cagoules électroniques ne filtrent pas, elles affichent un degrés d'assombrissement à l'état passif de niveau 3 ou 4 plus la plupart.
Cela dit, je n'ai pas connaissance des effets délétères à long terme d'éblouissements répétés sur une vie de soudeur !:P J'imagine mal un soudeur se satisfaire d'un éblouissement répété sans essayer de remédier à ce problème !
Cordialement
 
serge 91
Lexique
18 Février 2010
5 416
FR-91 Brétigny sur Orge
J'imagine mal un soudeur se satisfaire d'un éblouissement répété sans essayer de remédier à ce problème !
C'était la question "de base" :-D
Sinon, bien sur, un éblouissement, c'est passager, mais la fatigue oculaire, avec le temps, c'est pas bon....
A part ça, j'ai pas trouver de chiffres, mais les lasers brûlent la rétine même hors UV et IR et la lumière bleu des led commence à faire parler d'elle..
 
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 010
59000
mais les lasers brûlent la rétine
Oui mais ça dépend de la densité surfacique de puissance, avec un arc (lambertienne) il faudrait concentrer la source avec une
optique qui va collecter la maximum de rayonnement (grande ouverture) et refocaliser.

Avec une lentille acrylique qui élimine beaucoup d' UV et d'IR tu focalises le soleil sur
du papier, tu y mets le feu

Ici, un "coup d'arc" , c'est un "coup de soleil" donc les UV sur la cornée (pas la rétine)
et sur la peau par la même occasion, donc se protéger aussi les mains, avant bras , le cou etc ....
 
serge 91
Lexique
18 Février 2010
5 416
FR-91 Brétigny sur Orge
Ici, un "coup d'arc"
Oui, on est 'accord..
mais c'est avec ça que je dis attention.
mais j'ai entendu finalement le contraire, que même réglage au minimum cela pouvait éblouir mais aucun risque sur le long terme, est-ce correct?
Donc pourquoi des cagoules à 13 ?
Entre un coup d'arc et des heures de soudage, je suis pas sur de l'innocuité (et je pense qu'il faut changer de cagoule )
 
Tharkey
Nouveau
6 Janvier 2018
33
Charpi ne parle jamais de "coup d'arc" mais simplement de sensation d'éblouissement.
Il faut bien distinguer la sensation d'éblouissement quand on a réglé un peu trop faible l'assombrissement de la cagoule (ou que l'on a utilisé un verre protane trop faible) -ceci ne constitue en rien un coup d'arc- ; du véritable coup d'arc qui est une inflammation du tissus conjonctif de l’œil due à une exposition, sans filtre, à des rayonnement UV.
Beaucoup de soudeurs semblent confondre les deux:wink:. Pourtant, dans le premier cas, rien de grave et on remédie simplement à cet éblouissement en augmentant sa protection. Dans le second cas, l'atteinte est relativement plus sérieuse : on se prépare en général à une sale nuit ( à ce qu'il parait ! :???:) et elle est même grave si répétée puisqu'elle expose à la formation de cataracte.
Pour le reste, je rejoins serge91, de toute façons, le soudage, ben c'est pas bon pour les yeux.:roll:
Cordialement
 
charpi
Apprenti
28 Février 2019
110
d'accord, merci de vos réponses.

Visiblement peu de travaux manuels ont des vertus bénéfiques, chaque métier à ses mauvais cotés
le menuisier et les poussières, le soudeur et les rayons/fumées, le mécano et la graisse, et même les bureaucrates arrivent à avoir des problèmes à rester le cul visser sur chaise alors....
 
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Janvier 2008
2 638
Pour le pointage ou les petits cordons rapides j'utilise une LCD

Mais pour les longues séances de soudures, j'utilise un bon vieux verre inactique pour tirer du cordon.

Que sa soit avec la speedglass ou la Miller à 300 € chacune, le soir j'ai les yeux qui tirent. Il y a quand même un truc pas top.
 
the_bodyguard1
Compagnon
25 Décembre 2010
5 390
belgique (namur)
Pour le pointage ou les petits cordons rapides j'utilise une LCD

Mais pour les longues séances de soudures, j'utilise un bon vieux verre inactique pour tirer du cordon.

Que sa soit avec la speedglass ou la Miller à 300 € chacune, le soir j'ai les yeux qui tirent. Il y a quand même un truc pas top.
Il doit être mal réglé car je soudé bcp avec la speed glass et je n'ai jamais rencontré ce soucis et pourtant je passe souvent les 200amp donc ça flache bien. Mnt la tienne est elle réglable ou non ? Je jongle souvent entre les teintes 11 pour la fine épaisseur et 12 voir 13 pour le gros.
 
Haut