Quelques petites améliorations sur Optimachine WM280V-F

Modérateur
23 Novembre 2011
978
FR-74 La Yaute
Dans mes diverses motorisations de chariots ou autres bricolages en modélisme, j'ai beaucoup utilisé des moteurs d'essuie-glaces en privilégiant ceux de la marque Bosch pour leur qualité (récup en casse automobile)

Ils sont indestructibles, super puissants et sont prévus pour tourner en continu (pas comme ceux de lève-glaces), de plus, monté avec un variateur on peut avoir la vitesse que l'on veut.

En tout cas, ça ressemble comme deux gouttes d'eau à vos moteurs..

Au fait Gérard, tu ne peux pas supprimer complètement le différentiel ? .. sinon comme tu dis, courroie..

Santé et bonnes fêtes à vous :drinkers:
 
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

J'ai pris le temps d'examiner plus en détail le différentiel et le mettre en plan.
Il s'avère que la roue tangente, les satellites et les deux pignons de "sortie" sont en plastique !
Pour que les satellites (4 dents !) n'aient pas à transmettre d'efforts, je veux lier les deux pignons de "sortie" à la roue tangente avec une liaison pas obstacle (ne connaissant pas la nature du plastique et pour laisser le différentiel "fonctionnel", je ne peux pas coller).
Mais quelle liaison réaliser entre ces trois pièces ?
Je vous sais plein d'idées et je fais appel à vous pour me proposer des solutions.
Pour info, l'axe de la roue tangente fait 8,91 mm de diamètre.
diff.jpg

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

Vous ne semblez pas très inspirés !
Depuis, j'ai réfléchi au problème :
- J'ai dû abandonner le fait de pouvoir doubler la vitesse de sortie,
- lier les deux roues de "sortie" au porte satellites ne me plaisait pas,
remplacer la roue tangente par une roue en bronze n'était pas envisageable, ni à faire (complication vu mon équipement en machine), ni à faire faire (pas de propositions ou hors de prix !),
- dernier point auquel je n'avait pas pensé, le rapport (1/25) était immuable !

Le "bonne" solution va être de mettre une transmission par courroie crantée à trois étages (1/2, 1/4 et 1/3) à la place du différentiel.
Je pourrai ainsi modifier les rapports si le besoin s'en faisait sentir et je n'aurai pas un système très encombrant.
D'une simple adaptation, on passe à la conception-réalisation d'un réducteur !
Je vous présenterai le "bébé" quand je commencerai.

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,
On change de sujet !
Comme beaucoup de tour, au bout d'un temps certain, la noix du transversal à du jeu que le système "courant" (une extrémité fendue au 3/4 et écartée avec deux vis de pression) ne peut plus réduire.
D'ailleurs je trouve ce système aberrant : la portion de l'unique filet qui rattrape le jeu s'use de façon non uniforme (il est en biais sous l'action des vis de pression) et son efficacité ne dure pas longtemps !
J'ai prévu de refaire cette noix mais en ayant une partie "rattrapage" plus épaisse, indépendante de l'écrou et fixée par 4 vis.
Le réglage se faisant avec du clinquant.
Plutôt que de monter l'équerre de fraisage, j'ai utilisé le 4 mors, beaucoup plus rapide, même si l'outil équivaut à une fraise à 1 dent !
Desktop.jpg

La suite demain.

Cordialement,
PUSSY.
 
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

La suite :
J'ai chaussé mes loupes et j'ai affûté mon outil. Je ne suis pas mécontent du résultat, même si je n'ai pas vérifié la géométrie obtenue.
Mon idée était d'ébaucher le filetage à l'outil et de le finir avec le taraud que j'avais acheté quand j'ai fait le fourreau allongé pour ma contre pointe.
Pour qu'il n'y ait pas trop de flexions de l'outil, j'ai fait confiance à "VARDEX" en laissant 0,3 mm au diamètre pour la finition.
X.jpg

Le passage du taraud à beaucoup "couiné", mais c'est le propre du bronze et du laiton !
Le résultat (pas un poil de jeu tel qu'il est !) :
Desktop.jpg

Cordialement,
PUSSY.
 
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,


J'avais évoqué les problèmes causé par mon appareil à tourner conique en "travaillant près du mandrin (plateau porte-pince, message #24).
Et bien le mal est réparé !
C'est de cette façon que j'aurais dû faire en le construisant, mais je ne voulais pas percer le banc et j'avais "zappé" la présence de fixations pour une tête de fraisage (que je n'ai pas !).
Comme il n'y a plus d'entrave au déplacement du trainard, le dispositif peut rester en place :
Desktop.JPG

Cordialement,
PUSSY.
 
Ouvrier
3 Février 2009
283
FR-15000 Aurillac
Bonjour Pussy
Toujours des réalisations intéressantes , même si parfois il faut remettre l'ouvrage sur le travail.
Ayant l'intention de réaliser comme toi un dispositif de tournage conique, j'épluche tes deux solutions pour le support de règle. Dans la dernière, si je comprends bien les photos, les deux équerres supportant la règle sont elles même supportées par une sorte de poutre . Cette poutre est fixée sur le bâti du tour grâce aux points de fixation initialement prévus pour la colonne de fraisage . Si j'ai juste, quelle est la nature de cette poutre ? Simple plat ? profilé "C" ou "U"? Cette pièce étant fixé approximativement en son milieu, elle travaille en flexion dans le plan horizontal pendant le déplacement du trainard . Elle doit donc pouvoir encaisser les moments de flexion générés par l'usinage.
Confirmes ou infirmes mon analyse .
Cordialement Jean-Paul
 
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
A première vue, ton analyse est bonne.
La "poutre" est un "U" de 60 x 30 que j'avais prévu de mettre "creux vers l'extérieur" mais que j'ai placé ainsi pour deux raisons :
- en le présentant pour tracer l'emplacement des trous, c'était plus facile dans ce sens et j'ai trouvé l'esthétique meilleure.
- Vu que je n'avais par de "U" plus grand, ce sens évitait de fraiser l'emplacement des têtes de vis (déjà que j'ai dû me contenter de vis M8 alors que les trous sont en M12, donc implantation de douilles M8-M12).
Je pense que ce "U" se suffit à lui-même pour résister aux effort de coupe (se rappeler que dans la solution précédente, les supports étaient simplement pincés sur le banc et que la règle de guidage est elle aussi pincée !).
Mais je rajouterais sans doute une vis vers la contre pointe.
Comparé à la première solution, il n'y a pas photo !

Cordialement,
PUSSY.
 
Ouvrier
3 Février 2009
283
FR-15000 Aurillac
Merci Pussy pour ta réponse
Tu avais donc bien anticipé la flexion du support sous les efforts de coupe . Ils ne sont certes pas très grands, mais suffisants pour transformer un cône en hyperboloïde de révolution. J'adopterai donc ta solution en l'adaptant aux contraintes de mon tour. Tu as bénéficié d'un plan de référence vertical (les points de fixation de la colonne de fraisage) pour la fixation de ton dispositif. Dans mon cas il faudra que je compose avec les fortes dépouilles de la fonderie de mon tour.

Bonne nuit JPDB 15
 
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

Mon support (bis) de broche de rectification est enfin fini.
J'ai beaucoup galéré pour l'usiner (beaucoup de métal à enlever, des fraisages hors capacité en positionnement et Ø fraises) et de ce fait, elle n'est pas aussi bien "finie" que je le souhaitait !
Mais le principe est validé et il reste quelques détails de conception à revoir, notamment la refaire en deux parties et diminuer l'épaisseur de la patte pour avoir accès à l'écrou de la pince.
P1060343.JPG

P1060344.JPG


Cordialement,
PUSSY.
 
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

Suites aux déboire avec mon moteur, je me pense de façon plus sérieuse sur l'éventualité de remplacer le moteur DC par un moteur triphasé.
Le moteur que j'ai récupéré (1500 tr/mn - 1,5 KW) est un moteur avec deux arbres Ø24.
Pour les besoins de l'étude, j'ai "supprimé" le carter AR, le ventillo et l'arbre AR, mais je proposerai un échange moteur 1 arbre contre moteur 2 arbres si je devais les retirer réellement.

Première solution, le placer là où était placé le moteur DC :
Moteur-2.jpg

Il a un diamètre un peu trop imposant pour loger. Il "déborde" du carter, surtout avec un réglage de tension de courroie par basculement. D'autre part, il faut nécessairement ajouter une ventilation forcée pas si simple à concevoir ! les rapports sont de environ 1/2 et 2/1.

Deuxième solution, le placer dans le pied sous la poupée fixe :
Moteur-1.jpg

Je ne peux pas avoir les poulies alignées et il faut prévoir un arbre intermédiaire.
Cela ne nuit en rien car j'aurai ainsi plus facilement des vitesses basses avec du couple (premier étage rapport 1/3 et deuxième étage rapport 1/2 ou 2/1).
Cette solution est préférable selon moi, esthétiquement parlant.
Le problème sera d'usiner les poulies et l'arbre intermédiaire sans machine-outil !

J'aimerai avoir vos avis sur la question.

Cordialement,
PUSSY.
 
Lexique
25 Octobre 2010
5 032
FR-17800 Charente maritime
A l'arrière :
P1060361.JPG

c'est possible, voir la version où je mets le moteur là où était le moteur DC, mais il dépasse à l'arrière et le capot de lyre ne se prête pas au passage de la courroie.

Au dessus :
P1060360.JPG

- cette disposition ne me plait guère,
- il y a des boutons (marche-arrêt), la lampe et une tablette où l'on pose plein de choses,
- la courroie "empièterait" sur le dispositif d'indexage de la broche.
 
Sujets similaires

Haut