projet turboréacteur simple et pas cher...

  • Auteur de la discussion j-pax
  • Date de début
j-pax

j-pax

Ouvrier
En mors doux . Aléser en aveugle , je ne m'en sens pas capable... Il n'y a pas beaucoup de pièces a usiner mais il faut s'appliquer sur la précision de l'usinage de celles-ci. J'apprends a chaque fois que je fait des bêtises (et j'ai beaucoup appris...). Sur mon Crouzet , c'est avec les pinces W20 que j'obtiens la plus grande précision , mais c'est limité au diamètre 16,5 mm pour moi.
 
E

enguerland91

Compagnon
En mors doux . Aléser en aveugle , je ne m'en sens pas capable... Il n'y a pas beaucoup de pièces a usiner mais il faut s'appliquer sur la précision de l'usinage de celles-ci. J'apprends a chaque fois que je fait des bêtises (et j'ai beaucoup appris...). Sur mon Crouzet , c'est avec les pinces W20 que j'obtiens la plus grande précision , mais c'est limité au diamètre 16,5 mm pour moi.
On peut se dépanner pour des diamètres quelconques de la manière suivante :
Exemple : Je veux faire une reprise et pour cela je veux serrer "en pince" un diamètre de 24,50 mm. On prend un morceau de rond en alu 2024 ou mieux 7075 de diamètre 35 mm par exemple. A la scie à métaux on fait une fente verticalement sur la partie cylindrique. On monte cette pièce en mandrin trois mors durs On plaçant la fente juste entre deux mors au milieu On perce avec un foret un avant-trou puis on alèse à l'outil à aléser jusqu'à atteindre un diamètre de 23,5 mm environ. On vérifie que la fente a débouché. Maintenant il faut du doigté car il faut que le mandrin soit serré pour déformer cette " douille" jusqu'à presque fermer la fente. On finit l'alésage et on porte le diamètre à 24,50. On a notre "pince". Il ne reste plus qu'à desserrer le mandrin ASSEZ pour ouvrir légèrement la "pince" et y introduire la pièce que l'on veut usiner et ensuite serrer le mandrin comme il faut.
Toute la qualité du résultat tient sur l'obligation de jouer sur l'élasticité du métal de la pince. Evidemment si on desserre complètement le mandrin il faut tout recommencer pour ce diamètre, par contre la pince peut de nouveau resservir pour un diamètre plus grand tant que l'épaisseur en est suffisante pour que l'effet ressort soit suffisant.
De mon point de vue, cette méthode est très supérieure à l'utilisation de mors doux car elle garantit que le jeu du mandrin est bien annulé et l'éventuelle irrégularité de la spirale d'entrainement des mors est jugulée car on reste dans une zone étroite de la spirale.
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Aujourd'hui , adaptation de l'arbre dans le tunnel. Le rotor de la turbine est solidaire de l'arbre (soudé) , donc c'est tout l'ensemble qu'il faut placer sur le tour. Il n'y a que quelques petites bagues a usiner. Une fois le tout assemblé , test a l'air comprimé pour voir si rien ne frotte au niveau du compresseur. La chambre de combustion commence a prendre forme (
Piaf 13.jpg
Piaf 12.jpg
ainsi que l'enveloppe externe du moteur).
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
La pièce arrière est usinée , dans de l'acier pour l'instant , elle sera en inox plus tard si ça fonctionne. Les diamètres sont ajustés a l'enveloppe externe et a la chambre de combustion (tubes int et ext). Il reste a faire six trous pour fixer les tubes de vaporisation (démontables). La partie NGV est percée de 20 trous de 4 mm , orientés a 50° (j'avais repéré ce genre de NGV sur le net , on verra bien si c'est efficace...)
Piaf 14.jpg
Piaf 15.jpg
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
La chambre de combustion est en place , les trous sont volontairement un peu petits en diamètre , ils seront adaptés en fonction du positionnement de la flamme pendant les essais. Je pense placer l'anneau carburant (qui supporte les injecteurs) a l'avant de la chambre , plaqué contre l'arrière du diffuseur. Les 6 injecteurs courront le long de la chambre pour entrer dans les tubes de vaporisation a l'arrière de celle-ci. En faisant tourner le moteur a l'air comprimé , je ne sens pas de vibrations (l'arbre et les rotors sont équilibrés en usine)
Piaf 16.jpg
, mais je recontrôlerai tout ça a la fin.
 
A

Aero66

Apprenti
Je suis vraiment curieux de voir ce que ça va donner.
Le NGV est vraiment original et tellement simple à réaliser par rapport à une version classique.
Tu calcules comment les trous de la chambre? C'est empirique ou tu as des formules?
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
C'est empirique , j'ai juste comparé les rapports des surfaces "passantes" diffuseurs/NGV de différents moteurs (kj , wren...), je ne sais pas calculer tout ça par les maths.
 
yanou

yanou

Nouveau
Elle va faire quelle poids cette petite turbine et une prévision de quoi comme poussée??
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Ce moteur fera environ 500 g. Pour l'instant , mon but est d'arriver a le faire démarrer et fonctionner de façon autonome , ensuite d'avoir un fonctionnement homogène du ralenti a "plein pot" afin qu'il soit exploitable sur un avion. Après tout ça , si j'arrive a obtenir 3 kg de poussée , ce serait suffisant pour propulser "une mousse" (avion en epp ou eps) du commerce. Mais il reste encore du pain sur la planche...
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Aero66 , comment as-tu plié les tubes de vaporisation de ton FD , stp ? Je pense qu'il serait plus judicieux que je place les tubes a l'avant de la chambre , la sortie des gaz serait facilitée au niveau du NGV (moins de perturbations a cet endroit) et le montage /démontage du moteur serait également plus simple
 
A

Aero66

Apprenti
Aero66 , comment as-tu plié les tubes de vaporisation de ton FD , stp ? Je pense qu'il serait plus judicieux que je place les tubes a l'avant de la chambre , la sortie des gaz serait facilitée au niveau du NGV (moins de perturbations a cet endroit) et le montage /démontage du moteur serait également plus simple
Avec ceci ; https://www.manomano.fr/p/mini-cintreuse-6-10-mm-6361163?model_id=6361163
C'est le moyen le plus efficace et le plus propre. Sur le FD3 il rajoute un venturi à l'entrée du tube et un ressort à la fin du vaporisateur afin d'aider à vaporiser le carburant, sans ressort je prends environ 50 degrés de plus... si cela peut t'aider ou te donner des idées.

Si tu arrives à lui faire pousser 2kg j'en fait une :-D
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Merci Aero66 pour ces infos. Du coup , le tubes en avant de la chambre ne sont pas aussi efficaces que je pensais. j'ai plusieurs idées en tête , il faut que je fasse quelques essais...
 
peps

peps

Compagnon
Travail tres propre. On attend la suite avec envie.
 
A

Aero66

Apprenti
Merci Aero66 pour ces infos. Du coup , le tubes en avant de la chambre ne sont pas aussi efficaces que je pensais. j'ai plusieurs idées en tête , il faut que je fasse quelques essais...
Oui et non. Il faut penser que la pression maximale du FD 3 est seulement de 0.4 bars donc les vaporisateurs doivent arriver à faire le travail à très faible pression, d'où le venturi pour aider et les ressorts. Au ralenti, je n'arrive pas à mesurer la pression tellement elle est faible.
Sur ton moteur la pression de fonctionnement va être bien plus importante.
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Je vais faire des essais avec des positions différentes des tubes. Je les sertis sur la chambre de combustion , de cette façon je peux tout modifier assez facilement. J'attends la pince pour cintrer les tubes et les tubes en laiton pour le circuit carburant...
 
yanou

yanou

Nouveau
je suis avec attention, ça serait top sur une freewing ou du même genre
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
J'ai changé la façon de fabriquer le "couvercle" de la chambre de combustion. Il est plus simple de procéder comme sur le KJ , c'est a dire par emboutissage. Un simple cric bouteille de 3,5 t suffit a plier la tôle (tôle inox de conduit de fumée de récup). Il est préférable de faire un trou de 13 mm au centre de la tôle pour limiter le déchirement de celle-ci. C'est sur cette pièce que seront sertis les tubes de vaporisation pour les premiers essais.
Piaf 17.jpg
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Piaf 18.jpg
Le ressort de pression des roulements fait 15 mm de diamètre , il faut qu'il coulisse librement dans le tunnel d'arbre qui fait également 15 mm de diamètre. Au moins 2/10 mm doivent être meulés ...
 
A

Aero66

Apprenti
Pourquoi est ce que tu n'utilises pas des rondelles de précharge. Le ressort est plus efficace?
Sur le FD3 j'ai utilisé une rondelle de précharge en 0.2mm de mémoire. Après je n'ai pas de recul sur la durée de vie des roulements, on verra au fil du temps.
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
J'ai repris ce qui marche sur le KJ , je sais que les rondelles sont également utilisées mais j'ai l'impression que le système du ressort est plus simple a réaliser (et surtout a régler et mesurer la tension de celui-ci). Comment mesures-tu la pression sur les roulements de ton FD ?
 
A

Aero66

Apprenti
Je le mesure pas :lol:. J'ajuste avec des rondelles cales de 0.15mm pour avoir une pression qui ne fasse pas trop augmenter la température. C'est compliqué sur le FD3 car le moteur fonctionnant à très basse pression, une augmentation de durcissement dans la rotation fait augmenter fatalement la température. Mais cela devrait être bien moins critique sur des moteurs utilisant des compresseurs auto.
Le bruit en fonctionnement donne une bonne indication aussi, on entend très bien lorsque la précharge est insuffisante avec des roulements qui font un bruit anormal.
 
S

sioluagelcram

Guest
Pour les essais , au niveau régime , pas de risque "d'éclatement"? et si oui, doit ton faire des essais dans un fût ou autre , je dit ça car j'ai vue des meules carbo de 10 cm de diamètre , éclater quand on les utilise a 10 000 tr (il faut dire quelles sont souvent très mal stockées ) si ça éclate a 10 000 , avec des régimes de 150 ou 250 000 tr , même si ç'est du métal , pas de risque?
En tout cas , bravo pour ce boulot et ces belles photos , merci :smt023
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Pour les essais , au niveau régime , pas de risque "d'éclatement"? et si oui, doit ton faire des essais dans un fût ou autre , je dit ça car j'ai vue des meules carbo de 10 cm de diamètre , éclater quand on les utilise a 10 000 tr (il faut dire quelles sont souvent très mal stockées ) si ça éclate a 10 000 , avec des régimes de 150 ou 250 000 tr , même si ç'est du métal , pas de risque?
En tout cas , bravo pour ce boulot et ces belles photos , merci :smt023
Le principal risque avec ces petites machines , c'est le feu. Généralement , quand une pièce casse (souvent un roulement) , le moteur se bloque immédiatement et crache des flammes. Ca m'est arrivé deux fois avec le KJ , compresseur bloqué puis un roulement cassé , a chaque fois le moteur bloque. Mais il est certain qu'il ne faut pas rester dans l'axe des pièces tournantes , d'ailleurs quand le moteur est plein pot , la tendance des personnes autour serait plutôt de s'éloigner...
 
S

superjeanmi

Apprenti
Bonjour j-pax,
Plus de nouvelle depuis février........ on veut la suite et je pense que ne suis pas le seul.
Cordialement
Jean Michel
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Bonjour. Ayant reçu la pince pour plier les tubes vaporisateurs , j'ai fait quelques essais et c'est pas concluant (photo 1). Donc j'ai revu ma copie , les tubes seront donc placés a l'arrière de la chambre (comme sur le KJ66)
Piaf 19.jpg
Piaf 21.jpg
Piaf 20.jpg
. J'ai refait un "couvercle" pour fermer la chambre et supporter les tubes.
 
Dernière édition:
Aiwass

Aiwass

Compagnon
c'est pas jouable avec une cintreuse a tube chauffage? ou un ressort?
 
deuche87

deuche87

Apprenti
Ou de plomb fondu, ou de barre ronde de Téflon...( j'ai testé, ça marche bien ).
 
j-pax

j-pax

Ouvrier
Effectivement , on doit pouvoir y arriver avec les différentes solutions que vous citez , mais je dois ensuite les sertir sur le "couvercle" de la chambre et un tube droit sera plus facile a sertir qu'un tube courbe.
Piaf 23.jpg
Piaf 24.jpg
 
Dernière édition:

Sujets similaires

A
Réponses
25
Affichages
1 471
j-pax
Z
Réponses
1
Affichages
1 990
alain41
alain41
A
Réponses
37
Affichages
14 773
Alexandre
A
Haut