Presentation de mon tour DEM genre ATLAS 10F

  • Auteur de la discussion mad.ax
  • Date de début
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour,

Je vais donc vous présenter mon tour DEM que je découvre presque en même temps que vous.
J'ai trouvé ce tour sur LBC, pas loin de chez moi, et il m'a inspiré confiance, alors j'ai conclu l'affaire. C'est mon 1er tour, et j'espère ne pas m'être totalement planté, mais j'aurais sans doute besoin de votre aide pour le remettre en état et en tirer quelques copeaux...

DEM ne semble pas être une marque très connue, bien que Française. Les établissement D.E.M., sis 8 boulevard du Parc a Neuilly sur Seine, étaient déjà en activité en 1938 (peut être avant). A cette époque ils importaient et distribuaient des outils de la marque Américaine ATLAS.
A une époque qui reste a déterminer, ils se sont mis a modifier les tours Atlas en y rajoutant par exemple un piétement portant leur marque, ou des portes outils multi-positions.
Ils ont visiblement persévéré dans cette voie puisque mon tour, bien que présentant beaucoup de similitude avec un Atlas 10F, est constitué presque exclusivement de pièces qui portent la marque de fonderie DEM. (La proportion exacte reste a déterminer.)

Plus d'infos ici :
infos tour dem
tour atlas quick change

Voici donc mon tour tel que je l'ai acheté.
Capture-10.png


Caractéristiques :
Banc de 42 pouces soit 1067mm X 154mm de large. Les portées sont plates, 42mm chacune, avec donc un espace de 70mm entre elles. L'entrepointe est d'environ 520mm.
Hauteur de pointe 125
Mandrin Vachette Ø125
Moteur Leroy Sommer 1,5CV triphasé 1420 tours/minutes. Je ne sait pas si le moteur est d'origine.
2 gorges en sortie d'arbre, puis 4 poulies, plus un système harnais volée, donnent un total de 16 vitesses mécaniques comme sur les Atlas. Les courroies sont trapézoidales.
La broche est montée sur roulement coniques.
Cône de broche CM3. Ø de passage 20mm
Cône de poupée mobile CM2

Course petit chariot 75
Course transversal 155
Les vis trap sont de Ø16mm au pas de 2,5
Course poupée mobile 55
Tourelle porte-outils rotative 8 positions acceptant des outils de 16

Vis mère Ø20mm au pas de 3 dont le sens de rotation (par rapport a celui de la broche) est inversable par un levier.
Barre de chariotage.
Avance auto longitudinale ou transversale.

Pignons module 2
Je possède les pignons suivants : 3 de 15 dents, puis 20 – 30 – 45 – 50 – 55 – 60. Ce n'est sans doutes pas un jeu complet, mais les pignons au module 2 sont faciles a trouver.

Quelques différences notables par rapport a l'Atlas 10F :
-Le moteur de 1,5CV (mais peut être pas d'origine) contre 1/3 ou 1/2CV 1725 tours minutes pour le 10F
moteur.jpg

plaque moteur.jpg

-Le traînard est complètement différent, sans doute a cause de la barre de chariotage qui n'existait pas chez Atlas.
-La pignonerie d’entraînement des barres de chariotages et vis mère est aussi différentes. Il n'y a pas de lyre ! Ça se présente comme ça et j'avoue que c'est la 1ere fois que je vois ce système sur un tour.
Si quelqu'un connaît ?
pignonerie2.png


-Le petit chariot est différent, plus gros, plus massif, les queues d'arondes sont plus larges. Pareil pour son système de rotation.

Axel
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour a tous.

J'ai commencé a démonter pour nettoyer, et bien entendu les mauvaises surprises commencent...

La poignée de blocage du porte outil est abîmée. Ça serre encore mais du coup le centrage et la rigidité sont compromis... si quelqu'un en a une qui traîne au fond d'un tiroir, je suis preneur ! Le filetage c'est du 12X175 et le Ø de la partie cassée c'est 19,5.
Porte outils.jpg

petit chariot.jpg

Plus embêtant , la rotule du petit chariot a pris des coups. Je joint un extrait du manuel Atlas pour expliquer le système. Il y a une rotule en queue d'aronde sur la pièce 32. Les pins 24 sont taillées en biais et poussées au travers du support de petit chariot 29 par les vis 23 afin de bloquer la rotation en serrant sur la queue d'aronde.
La dite queue d'aronde est marquée, mais le gros problème, c'est que la fonte a cassé sur le support de petit chariot. Sans contrainte, ça sert et ça bloque, mais j'imagine qu'en charge, ça va danser !
Petit chariot Atlas.png

tourelle dessous.jpg

dégats.jpg

degats2.jpg

vis et pins de blocage.jpg

Quelle sont mes options ?
-Racheter la pièce Atlas correspondante ? Bonne idée sauf que DEM a sur-dimensionné l'ensemble. La rotule fait Ø38,5mm chez Atlas, et Ø50mm chez Dem
-Faire sauter les 2 petits bouts de fonte cassée, recharger, surfacer, et repercer. Mais est ce que c'est faisable et surtout est ce que sera assez solide ?
-Reconstruire un support de petit chariot entièrement ? Sachant que je n'ai pas de fraiseuse et que ça représente quand même un certain temps d'usinage...
-Construire un petit chariot complet a la 'c.phili'. Qu'est ce qui est le mieux ? Un système a queue d’aronde ou a double rondelle ?
-Trouver un autre chariot complet qui puisse s'adapter sur les queues d'aronde de mon traînard, quitte a réusiner un peu. Les queues d'aronde font 63,5mm de large sur 8,5mm de profondeur.
dessus trainard2.jpg

J'ai lu sur le site de Tony que beaucoup d'Anglais montaient un chariot Myford modifié sur des Atlas 10 afin de bénéficier des rainures en T du Myford. Mais j'ai peur qu'a cause du sur-dimensionnement DEM, il n'y ai pas assez de matière sur le chariot Myford...
Si quelqu'un pense a un autre chariot qui serait adaptable ?

Vos avis et conseils me seraient bien utiles.

Axel
 
G

guy34

Compagnon
bonjour,Axel,

comme la lyre,ce système dénote copieusement... il y a un avantage indéniable de ne pas déformer le chariot lors de serrages énergique,mais c'est le seul ! à ta place,je rechargerais les dommages,lisserais bien tout ça,et ajouterais au moins 2 doigts biseautés sur le pourtour pour serrer moins chacun,mais davantage l'ensemble de la couronne ;
pour les subtilités de la lyre,tu évoqueras la solution après-coup (car je te crois assez bon pour trouver ! )
A+++++
GUY34
 
Tourblanche

Tourblanche

Compagnon
De quoi ce tour est-il fait ?

La caractéristique principale du Atlas est d'être fait de zamac .
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour, et merci de votre intérêt.

@Guy
Dans mon cas justement, le problème c'est que le chariot est quelque peu déformé ! D'après ce que je vois, les rotules a queue d'aronde ne sont pas inconnues dans le monde du tournage ; Southbend, Myford, Boxford, toutes ces marques ont utilisé des queue d'arondes, mais leur rotules sont d'un plus petit diamètre que sur le DEM. J'en viens a soupçonner une tentative de démontage irréfléchie pour avoir provoqué de tels dégâts...

Merci pour ce vote de confiance ! Il me semble qu'une fois qu'on a choisi les bons pignons il suffit de déplacer le support de pignon fou dans le bon trou, mais le système n'est pas des plus pratiques...
moyeu.jpg

-Enlever la goupille
-Enlever la rondelle
-Enlever le pignon
-Enlever le moyeu
-Bloquer le support avec une clef de 13
-Allez farfouiller derrière avec une 2eme clef de 13 pour défaire l'écrou
-Récupérer le dit écrou
-Remettre le support dans le trou choisi
-Batailler pour présenter l'écrou et le serrer
-Enfiler le moyeu
-Enfiler le pignon
-Enfiler la rondelle
-Remettre la goupille...

Puis tout recommencer parce que l'on s'est trompé de trou !!
Je commence a concevoir l’intérêt de la boite Norton...
Je préférais des pignons afin de pouvoir faire toutes sorte de pas 'exotiques', mais la, vu que les trous sont fixes et limités, je me dit que je ne pourrais pas forcément utiliser toutes les combinaisons de pignons dont je pourrais avoir besoin... et je ne vois pas non plus ou je pourrais caser un 127 dents pour pouvoir faire de l'impérial...
Y a t'il d'autres tours qui utilisent ce système de pignonerie ?

@Tourblanche
Il est fait en Zamac ton Atlas 12X36 ?
Sur le DEM presque tout est en fonte, acier, ou bronze... Même les carters et les manivelles sont en fonte. Dans le trainard tous les pignons sont en acier, et les noix en bronze. Seules les poulies semblent être en alu, et certains pignons qui sont en alliage. Les pignons eux même semblent différents des Atlas. Le gros pignon en tête de broche est lui en acier, ne comporte pas les 60 trous d'indexage, et a 72 dents. Les pignons de filetages sont en alliage mais apparemment pas issus du moule Atlas. L'alésage fait 13mm avec 2 clavetages a 180° de 1,5 X 3mm.
pignon.jpg

Axel
 
M

mad.ax

Apprenti
Voici d'autres photos qui devraient intéresser plus particulièrement notre nouvel ami Huart.
Le système de support moteur/tendeur de poulies se fixe a l'arrière de la poupée fixe. Il est constitué de la pièce DEM 102 qui est très robuste car elle même supporte la pièce DEM 10 qui est la platine support moteur proprement dite.
Moyennant une courroie moteur<>poulie intermédiaire plus longue, on peut très bien envisager de fixer le moteur ailleurs (établi ou mur), ce qui aurait pour avantage de diminuer le porte a faux a l'arrière du tour. Dans ce cas, la pièce DEM 10 n'a plus de raison d'être, la 102 ne sert plus qu'a supporter la poulie intermédiaire. Elle n'a donc plus besoin d'être aussi robuste et peux donc peut être soit être ressoudée, soit remplacer par une paire de cornières....
DEM 102 et 10.jpg

DEM10.jpg

On voit que la platine a été repercée, c'est ce qui me porte a croire que le moteur 1.5CV Leroy Somer n'est pas d'origine.

Axel
 
Tourblanche

Tourblanche

Compagnon
Ben oui , l' Atlas est en Zamac .... c' est du matériel d' amateur , bien qu'il aie participé à l' effort de guerre , mais dans des industries
secondaires , pour libérer l'outillage plus performant justement .
Atlas et son cousin Sears étaient à l'origine destinés au marché du DIY ( Do It Yourself ) cultivateurs , artisants etc et après la guerre
le marché du " hobby " .

Ton tour de fonte est dans la classe au dessus .
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour Tourblanche,

ma connaissance des Atlas se limite a ce que j'ai pu en lire sur le net.... Je croyais donc que seul les poulies, engrenages, et certaines pièces secondaires étaient faites en Zamac....
Ce qui est un peu ironique, c'est que Atlas a investi cher dans de la haute technologie qui lui a finalement coûté sa réputation, tandis que DEM, de part sa petite structure, manquant des moyen nécessaires pour se payer des moules pour injecter le Zamac sous pression, a du se tourner vers la fonderie traditionnelle, ce qui a conduit a un tour beaucoup plus robuste...
Ce qui n'a visiblement pas suffit a lui assurer gloire et postérité!

Axel
 
H

HUART

Nouveau
Axel
merci pour ces photos du support moteur que je découvre un peu par hasard ? ( c'est un peu labyrinthique pour suivre sur ce site ...) Je n'ai pas cette piece
L'idée de faire du supportage independant est bonne et je vais m'y attacher
Je commence à comprendre le systeme
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour Tourblanche,
oui on parle bien du même Atlas. Ce que je voulais dire c'est quand on parle d'un Atlas, la 1ere chose qui vient a l'esprit, c'est: Ah oui les tours en zamac...
C'est peu etre pour ça qu'Atlas a changé son nom en Clausing après avoir racheté la marque...

Axel
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour Maurice,

je t'avais mis un lien vers ici dans ma réponse sur l'autre fil, mais je vois que tu as trouvé.
Nos tour semblent extrêmement proches en effet. Tu as le support (qui me manque hélas). Le capot de gauche est un peu différent (le tiens est plus proche de celui des Atlas).
Et bien sur ton mandrin est énorme! (Le miens est un 125 de marque Vachette).

Tu dis que c'est un Atlas Junior. C'est marqué sur le tour?
Ton père l'avait acheté en 1967 aux Ets TRAFIKANT. D'occasion donc?

Pour ton support moteur, qu'est ce qui est cassé sur ta pièce 102?
L'important c'est que tu ai la pièce DEM 100 qui est le tendeur de courroies.
Vu que ton tour est sur pied, ça va être moins pratique pour fixer le moteur sur l'établi ou sur le mur... Une solution serait peut être de le fixer derrière le pied, si il y a assez de déport pour que les courroies ne frottent pas contre le bac...

Axel
 
H

HUART

Nouveau
Oui, mon père l’avait acheté d’occasion chez Trafikant en 1967 . C’est la facture qui stipule : tour de mécanicien JUNIOR .Je te joins une photo de ce qui reste de la DEM 102, partie support moteur cassée , et dont je vais récupérer les axes excentriques de tension de courroie. , pour m’en servir avec DEM 100 . . On voit aussi sur ma photo, deux plaques epr 4 que mon père qui était dessinateur avait fait oxycouper pour, je pense, résoudre le problème . Je lui fais confiance et reste dans ses traces . Je vais d’abord traiter la partie tendeur de courroie , et entreprendrai après , à la demande , la partie moteur et courroie d’entraînement .
Axel, deux questions : d’abord où te situes tu géographiquement ?
Ensuite , ma courroie principale DEM 100 / broche est déjà en place . Elle est bonne , mais d’époque . Comment ferait celui qui devrait la remplacer ? Démonter la broche ? … !!!!

DSC01031.jpg
 
G

guy34

Compagnon
bonjour,Huard,

....et bienvenue !

"Ensuite , ma courroie principale DEM 100 / broche est déjà en place . Elle est bonne , mais d’époque . Comment ferait celui qui devrait la remplacer ? Démonter la broche ? … !!!!"

il y a 2 solutions : ou on a la courroie fermée de remplacement et il faut sortir la broche ! ; ou on se procure la longueur de courroie ouverte pour la passer dans les poulies et refermer avec un système d'agrafes (en général) ; il y a encore le genre de courroie en maillons (comme une chaîne)qui peut se "boutonner"
A+++++++
GUY34
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour Maurice,
en effet, il ne reste pas grand chose de ta DEM 102! Mais tu as le plus important.
Il y a un truc qui me chiffonne sur ton système de poulie. Cette photo de ton tour date d'avant la casse? Comment tiennent les poulies de renvois?
poulies.JPG

Sur le mien elles semblent nettement plus hautes
Capture-12.png


Je suis a 30Km a l'ouest de Béziers, 200Km de chez toi...

Pour le problème de la courroie 'prisonnière', je me pose aussi la question...
La solution simple, sans démontage, c'est d'utiliser une section a maillons comme dit Guy. Un exemple ici avec les V-belt “T-link” Belting:
Belts

Après, le démontage de la broche a aussi ses avantages: Nettoyage et peinture de la poupée, changement des roulements pour des neufs...
Ça va dépendre en fait de la difficulté de démontage. Je me demande aussi si il faut précontraindre les roulements, et comment le faire, sachant qu'on n'a pas l'ombre d'une doc.

Axel
 
H

HUART

Nouveau
Axel.
Pour les poulies , oublie ce que tu vois sur ma photo. C’est un système que j’avais inventé il y a 15 ans , lors de ma dernière intervention, et qui est obsolète , car la courroie frotte et de plus il n’y a
pas le tendeur de courroie que je viens de découvrir grâce à nos échanges
Pour ce qui est du changement de courroie avec croisillon, je n’y avais pas pensé. Merci
Pour ce qui est de la précontrainte des roulements coniques , j’ai vu qu’il y a une bague filetée en bout d’arbre . ; Donc montage classique : serrer à la main, estimation du serrage à la pogne , puis desserrage d’un quart de tour, comme les roulements de roues sur les voitures. . Tenir compte de la dilatation longitudinale à chaud de l’arbre.

30km à l'ouest de Beziers : Nissan ? J' allais dans le temps , dans une boite de chaudronnerie inox tenue par un gadzart
 
P

pierrepmx

Compagnon
Salut Maurice,

le montage que tu décris ne crée justement aucune précontrainte.
Une roue de voiture, on lui demande d'être solide, mais certainement pas de "tourner rond" au-dessous du centième !

Le critère de serrage "classique" d'une broche de tour à roulements coniques est l'élévation de température à vitesse max.
Dans les différentes procédures que j'ai pu voir, l'objectif est généralement de +40 ou +50°C au bout de 30 minutes à une heure (à vitesse max), avec la limite supplémentaire de garder une broche manœuvrable à la main à froid.
A ne faire qu'avec la lubrification parfaitement opérationnelle!

Il y a une description détaillée de la procédure page 9 de ce document (Manuel du tour Lefebvre et Martin type Omega)
https://www.usinages.com/attachments/file/50294

Ce tour Omega est déjà d'un tout autre gabarit, dans la pratique il vaudrait peut-être mieux s'inspirer de la procédure prévue pour un tour de conception plus proche, comme le Myford ML7.
Myfordistes, c'est vous ! :wink:
 
Dernière édition par un modérateur:
H

HUART

Nouveau
Précontrainte

J’accepte la critique . Alors , au lieu de desserrer , nous allons au contraire serrer
Je m’explique :
L’arbre de la broche fait env. 300 mm de long
La vieille règle de la dilatation de l’acier , c’est 1 mm par mètre pour 100°C
J’ai vérifié que la bague filetée en bout d’arbre ( côté carter ) fait diam. 34 et pas environ 0.50 mm
La dilatation , selon tes données , sera pour 50 °C – 15 ° C départ à l’ambiante : ( delta = 35 ° C )
1 mm X 300 mm X 35 ° C / 1000 mm X 100 ° C = 0.105 mm
Ceci veut dire que si à froid, on amène les roulements coniques en appui, et qu’on serre la bague filetée d’un quart de tour, ( 0.50 / 4 = 0.125) , les roulements seront à chaud toujours en appui ; et ça ‘’ tournera rond ‘’ . Vérifier bien sûr qu’à froid , et après ce serrage , cela ne broute pas . Sinon, en enlever un peu .
Et comme tu le soulignes justement, surveiller la lubrification , car il est rare qu’ave un tel tour, on tourne à vitesse maxi pendant 30 minutes .. On sera plus souvent dans une configuration ‘’ froide ‘’
En résumé , une bonne précontrainte , un bon serrage tendu , vérifié à la main , de l’ordre de 10 à 12 centièmes, fait selon moi, l’affaire .
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour, et merci pour ces précisions concernant le réglage des roulements. Ça a l'air moins compliqué que je ne pensais.
Avec un peu de chance, et selon ce que je trouve comme roulements, le constructeur aura des spécifications en fonction du type de roulement, et de la température d'utilisation.
Mais au pire, l'idée d'avoir un montage sans jeu a chaud, mais sans freiner a froid, ça me parle...
Pour ce qui est de la lubrification, sur le DEM, ya pas de pompe de lub ou de graissage centralisé... (Ça risque pas de tomber en panne ou de se boucher...) Donc j'ai juste a vérifier que les huileurs laissent passer l'huile, et ne pas oublier d'en mettre une petite giclée avant de monter dans les tours.

@Maurice
Nissan est a peine à 10Km de Béziers. Je suis plus au nord, juste au dessus de Bizes Minervois...

Si tu as de quoi percer un Ø de 16mm, tu peux facilement te refaire un support de réglage de tension avec 2 bouts de cornières. 2 trous de Ø10 espacés de 90mm pour se fixer derrière la poupée fixe, un trou de Ø16 pour l'axe de la tige de tension, et un autre trou de Ø10, 32mm derrière pour l'axe support de la DEM 10.
DEM 102.jpg


Axel
 
H

HUART

Nouveau
Axel

merci pour ces renseignements . J'examine
je vois que tu jongles avec l'ordinateur
 
H

HUART

Nouveau
Axel

Peux tu me donner la longueur de ta courroie , c'est marqué dessus ( ou son type )
J'ai actuellement une 710 mm, et je suis en train de faire une épure de mon systeme pour préparer mon nouveau support
 
M

mad.ax

Apprenti
Salut Maurice,

je suppose qu'on parle de la courroie prisonnière de la poupée fixe.
courroie1.jpg

courroie2.jpg


Le marquage est un peu effacé, et pas des plus cohérents. Je suis sur du ¾ mais c'est pas clair si c'est 26¾ ou 28¾. C'est bien un profile de type A (13 X 10) vu que je mesure 12mm de large.
Donc a priori ce serait la mesure intérieure Li en pouces 28¾ = 730.25 suivi de la primitive en mm 764. Vu qu'on est censés rajouter 30mm a Li pour obtenir Lp, ça colle a 3mm près...
Si je mesure la longueur extérieure, je trouve 794. En principe ça devrait être 764 +18 = 782. J'ai donc 12mm de trop mais la courroie est pas neuve, donc elle a du se détendre un peu...

Axel
 
H

HUART

Nouveau
Axzel

Merci pour ces renseignements sur ta courroie, qui est presquze la mienne . J'ai une Optibelt 13x710 A28 déjà installée
Je termin,e mon épure et a
 
H

HUART

Nouveau
Fin de la phase 1 : reconstruction du système de tension de la courroie de harnais
Le positionnement de l’axe de l’arbre à came du tendeur, pour parvenir à une
tension de courroie satisfaisante, fait pas mal intervenir Thalès !
En route maintenant pour la phase 2 : installer le moteur et son tendeur

20131005_153507.jpg
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour Maurice,
bravo pour la réalisation de ton support!

Je remarque d'autre différences entre nos tours. Sur ta grosse roue dentée il y a des trous (qui permettent d'utiliser le tour comme un diviseur). On dirait la même roue dentée que sur les Atlas10. Tu as 60 ou 72 dents?
Tu semble avoir des huileurs la ou j'ai des graisseurs. Cela fait penser a une poupée a paliers au lieu de roulements, mais je ne vois pas de vis pour démonter les paliers. A moins que tes roulements ne préfèrent l'huile...
Je ne vois pas ton sélecteur harnais/volée, ni la grosse roue dentée qui va derrière. Dans l'état actuel, ton tour n'a que 4 vitesses multipliées par le nombre de gorges de la poulie moteur. Sur le miens j'ai 2 gorges, plus le harnais/volée, ce qui porte le nombre de vitesses a 16...
Je vois une grosse encoche sur ton banc a l'avant du mandrin. Une modification pour gagner un ou deux centimètres de diamètre usinable?

Je joins une photo de ma poupée fixe pour comparaison.
Axel
AR poupée.jpg
 
M

mad.ax

Apprenti
Je ne vois pas non plus les 2 grandes poulies qui permettent la liaison moteur? Elles sont en attente de remontage?

Axel
poulies.jpg
 
H

HUART

Nouveau
Bonjour Axel

Oui la partie entraînement , ( support moteur et poulie ) reste à concevoir et fabriquer . Je m’y attelle et t’adresserai les photos bientôt. Ne possédant pas la partie sélection harnais / volée , que je découvre grâce à ta photo, j’ai prévu de me servir de cette ligne d’axe pour installer le support pivotant du moteur, avec tendeur . C’est vrai que je n’ai que 4 vitesses . ( Je n’ai pas réfléchi à l’incidence que cela peut avoir pour réaliser des filetages ) . Je calculerai en attendant mes poulies motrices pour tourner au début avec une vitesse moyenne d’environ 100 m/mn sur une pièce de Φ 60 au mandrin .Sur ma grosse roue dentée ( 76 dents ) il y a 60 trous avec pion d’arrêt , ainsi que débrayage . Je n’ai pas compris le pourquoi de ce ‘’ plateau diviseur ‘’ … ) Sur la broche , j’ai des huileurs et non des graisseurs, sans paliers démontables . Il y a effectivement un passage , une sorte de rompu, dans le banc, sous le mandrin qui augmente légèrement le diamètre admissible à usiner à cet endroit . Bien sûr , c’est d’origine . Je vais d’abord essayer de faire tourner la machine , ensuite je verrai ce que ça va donner au niveau trainard, vis mère , mais on n’en n’est pas encore là !
 
M

mad.ax

Apprenti
Bonjour Maurice,
si tu calcule bien la position du moteur et la longueur de sa courroie, tu n'as pas besoin d'un support pivotant ni d'un réglage de tension puisque tu viens de réaliser celui ci!

C'est curieux ta roue a 76 dents. Le miens en a 72 (mais pas les trous ni le pion d’arrêt), et d'après ce que j'ai lu, les Atlas ont 60 dents avec les trous et le pion.
La fonction 'diviseur' est utile si tu acquière un accessoire de fraisage a monter sur le chariot. Les 60 trous sont espacés de 6° ce qui donne quelques divisions pratiques comme 30, 60, 90, et 180°.
Ce que je n'ai jamais compris c'est pourquoi ne pas avoir mis 72 trous ce qui aurait donné un pas de 5° avec beaucoup plus de possibilités!

Pourrais tu me faire des photos de la table de filetage qui est dans le couvercle, ainsi que des pignons a l'arrière de la poupée fixe? Vu que tu as aussi la barre de chariotage et la vis mère, j'espère que nous avons le même système,
et ces infos m'aiderais a comprendre comment ça doit marcher. Si tu peux aussi me donner la liste des pignons (a moins qu'elle ne soit sur la table de filetage)...

Axel
 
H

HUART

Nouveau
Bonsoir Axel

Le ‘’ tendeur de moteur ‘ est en fait un réglage de position de départ.
J’ignorais l’existence de l’accessoire de fraisage , ce qui explique le diviseur. . Mais j’ignore aussi comment cet accessoire peut être entraîné ;
Je te joins une photo de la table de filetage, qui me semble lisible. ( j’en ai pris sous un autre angle )
ainsi que deux de la pignonerie ; Celle montrant le haut où il y a la bague de fixation de broche , montre aussi en bas à droite un pignon isolé qui est celui de la vis mère. Sur cette photo,elle n’est pas commandée puisque aucun pignon n’est monté . L’autre montre les pignons d’en bas . Celui en bas à droite est celui de la barre de chariotage. .Pour ce qui est de la liste des pignons, je possède les suivants : 60 dents, 55,50, 45, 35,30,25,20, et deux de 15 qui peuvent s’empiler . Je n’en ai pas de 40, mais je n’en vois pas non plus sur les tables.

20131013_154626.jpg
 

Sujets similaires

B
Réponses
9
Affichages
3 005
bricolobo
B
HBX360
Réponses
12
Affichages
727
rabotnuc
R
B
Réponses
3
Affichages
472
yves 26
yves 26
Robert66
Réponses
5
Affichages
669
Dodore
Dodore
M.Dufilet
Réponses
6
Affichages
762
Pervenche
Pervenche
B
Modification Tour Minilor MT352
Réponses
0
Affichages
491
Brubru91
B
M
Général AVM Minima 130
Réponses
7
Affichages
1 902
maya30130
M
A
Réponses
61
Affichages
3 127
aerane
A
Remi C
Restauration Vieux tour d'établi
Réponses
11
Affichages
1 378
Doctor_itchy
D
charpi
Réponses
1
Affichages
650
Papygraines
Papygraines
F
Général Tour PERNAUT C4
Réponses
15
Affichages
755
laboureau
laboureau
thierry74
Réponses
81
Affichages
3 822
Jacquot26
J
A
  • Fermé
Résolu Tour Turri
Réponses
53
Affichages
2 276
A
L
Réponses
0
Affichages
382
Ludo97418
L
Haut