Pompe à main de cour de ferme.

  • Auteur de la discussion philippe2
  • Date de début
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 380
FR 63630
Bonsoir,
Les Anciens étaient plus réalistes que Nous, s'ils avaient une pompe pour alimenter une maison et peut être du bétail et chevaux, jardin, etc,, il fallait que la présence d'eau soit assurée toute l'année, et pas de manque au moment ou l'on en a le plus besoin,,,,
Soit par le bief et alimenté comme je l'ai déjà décrit,,
soit par un puits apparamment bien caché pour éviter les noyades !!!, ou de l'empoisonner!!!
Il peut se trouver dans la cave, parce que certaines maisons ont été construites avec la terre du volume de la cave et les briques sont cuites sur place,,,
Donc logiquement , la construction de la maison commencait par un puits, puis par le dégagement du volume de la terre de la cave,,,,puis la cuisson
Les puits anciens étaient souvent maçonnés sur une trousse, c'est un chassis en bois de chêne rond de + - 1mètre de diamètre sur lesquel on batissait la couronne en brique ,
Le poids du volume faisaient descendre la trousse munie d'une lame d'acier coupante pour n'avoir qu'a ramasser la terre refoulée à l'intérieur du puits,
Je reste persuadé de ces 2 solutions, la plus logique étant celle du bief, presque pas de travaux à réaliser , une tranchée,,, c'est moins crevant que de creuser un puits,,,
On devrait trouver une crépine d'aspiration,dans cet endroit,,,
La seconde étant plus chère en main d'oeuvre et temps, on ne maçonnait qu'un mètre de haut par jour, il fallait laisser sécher,,, Un endroit pour creuser un puits se cherche , les jours de soleil d'été quand il fait très chaud , pour éviter les veines d'eau éphémères,,, A ++
 
philippe2
philippe2
Compagnon
20 Fev 2016
989
A côté d'Orléans
Bonjour,

Et merci encore une fois pour l'intérêt que vous portez à ce sujet.

A mouffy55 :
Cette pompe a fonctionné dans le passé (témoignage d'une Ancienne) , et il ne s'agit pas à la base d'un objet de décoration.

A mwm :
J'ai "métré" via Google Earth la proximité des cours d'eau avec le point probable de puisage. Le bief est à 66m, le ruisseau à 45m. Ce n'est pas si loin mais me paraît beaucoup pour de la tuyauterie en alimentation directe.
Ta réponse me fait poser pas mal de questions (intéressantes), car je n'ai qu'une vision partielle de l'historique du coin et de son réseau hydrologique.

L'alimentation qui comme tu l'évoques pouvait alimenter une vingtaine de vaches, trois chevaux de trait, des cochons et une basse cour doit être un puits artésien bien planqué dans la cour...

Bien cordialement,
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
A ce que je sache, un puits artésien ne nécessite pas de pompe.
Une chose est sûre aussi c'est que l'eau est à moins de 10 mètres de profondeur par rapport à la pompe.
Stan
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 380
FR 63630
Bonsoir,
la version en tube à plat est plus que probable, il n' y a que de la hauteur pour arriver du sol à la pompe et de la crépine au premier coude de la tuyauterie d'aspiration, donc moins de 6 mètres de colonne, le tuyau à plat est certainement un 40/49, donc 5 millimètres de colonne par mètre en perte de charge, c'est cela qui me fait penser à cette version même en comptant 100 mètres on est encore dans les clous!!
Le soucis d'eau dans les fermes je connais, p c q je réparais beaucoup de pompes différentes, à main,sur prise de force de tracteur et électrique de tous débits,
L'eau est cruciale pour la vie d'une ferme tu me décris le cheptel, mais il ya aussi le monde humain à nourrir, laver, pour la cuisine, pour le matériel, pour les lessives à la main à l'époque il fallait compter vers 5 m3 par jour à pomper et que ce soit disponible surtout,,,
A ++
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 380
FR 63630
Bonsoir Philippe ,
la nuit porte conseil et je me demande si tu n'as pas une citerne qui se rempli par le bief du ruisseau et de là vers la pompe??? ce serait encore une possibilité, les Anciens étaient prévoyants,,,, A ++
 
philippe2
philippe2
Compagnon
20 Fev 2016
989
A côté d'Orléans
Bonjour,

J'ai bien sûr lu avec intérêt vos dernières réponses, et comme tu dis mwm la nuit (voire plusieurs) porte conseil.

A Stanloc :
Oui tu as raison en toute rigueur sur la définition du puits artésien. En revanche, il fallait ajouter de la pression donc une pompe pour alimenter l'étage de la maison d'habitation (construction vers 1930) à 4m du sol. Donc pression mini de 0,4 bar, plus celle nécessaire à compenser les pertes de charges pour avoir un débit acceptable. Dans l'état de l'installation, il faut au minimum 2 bars au sol pour garantir ce débit (constat fait via le manomètre de la pompe).

A mwm :
Je ne vois pas où pourrait être cette citerne s'il y en a une. Ce que j'ai pu constater :
La "source" d'eau est épuisable. Malgré le bief du moulin alimenté en permanence et à niveau constant.
Lors du changement de pompe, le point de raccordement de l'alimentation dans la cave à environ 50cm de hauteur sous la cour débitait "tout seul" et de façon importante.

Je vais faire quelques photos des installations existantes, encore en service ou pas. Ainsi que celles des cours d'eau avoisinants.

Bien cordialement,
 
metalban
metalban
Compagnon
24 Fev 2011
1 286
bonjour,
il est possible que l'aquifère soit près de la surface : il y a un cours d'eau et un ruisseau à proximité, donc une pompe simple peut suffire.
En effet il n'est pas possible de pomper en aspiration plus haut que 7 mètres environ.

Va sur infoterre , sire du BRGM tu auras des informations sur les puits voisins (super site !) donc sur la profondeur de l'eau dans ton secteur.
là : http://infoterre.brgm.fr/

attention avec les tuyaux en plomb, même si l'eau est très calcaire.
l’agressivité de l'eau n'a rien à voir avec la dureté , pour la connaître il faut la calculer.
l'eau très douce est naturellement corrosive , mais l'eau calcaire aussi dans certains cas...
le plomb dans l'eau ne donne pas le saturnisme mais entraine l'apparition de cancers...
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut