PIGNET - par Mrs Godat/Parmenon Guide manuel de l'apprenti horloger

Precis84
Compagnon
7 Décembre 2008
1 848
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir à tout le monde.
Je souhaite modéliser (solidworks) la pendule à secondes de M.H Pignet .
Malheureusement je ne possède pas le " Guide manuel de l'apprenti horloger ".:x
Par contre j'ai quelques pages en scan . Pages 108 à 123 inclus + plan d'ensemble .
Ma question pour les possesseurs du bouquin , combien de pages concerne la
fabrication de la pendule ? Là c'est 1 peu juste pour moi . Merci
claude

17.jpg
 
Dernière édition:
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 361
92
Bonsoir,

Par contre j'ai quelques pages en scan . Pages 108 à 123 inclus + plan d'ensemble .
Ma question pour les possesseurs du bouquin , combien de pages concerne la
fabrication de la pendule ?
Tu as tout, pages 108,109 (fig 49), 110 et 111... plus la planche II ...dans l'édition de 1926

Superbe avec son échappement Graham.
 
Dernière édition:
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 041
Cher
Salut Précis84,

Dans son livre " Les horloges d'édifices", Alfred Ungerer appelle ce dispositif : "mécanisme auxiliaire pour la continuité de marche". Page 83 et + du livre. Ce dispositif permet d'armer un ressort ( ou un poids) qui servira de réserve de marche pendant le remontage du poids moteur du rouage mouvement de la pendule. Ainsi la pendule continuera de fonctionner et n'aura pas besoin d'une remise à l'heure, à cause du remontage. Dans les pendules qui n'ont pas ce dispositif, le rouage s'arrête ou recule pendant le remontage. Cela peut casser ou fausser des dents de la roue d'échappement avec un balancier très lourd, si on ne l'arrête pas pendant l'opération.
Je n'ai pas le temps de faire des copies, il faut que je bosse un peu...

@+
JC.
 
Dernière édition:
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 041
Cher
C'est exactement ça. Giacomo a fait un super boulot !
Ici son barillet à remontoir auxiliaire :

DSC07568.jpg


Le petit rochet est solidaire du tambour sur lequel s'enroule la corde qui soutien le poids moteur. Le grand rochet est arrêté par un cliquet fixé sur une platine. Il est en liaison avec la roue de barillet via un ou deux ressorts qui se compriment sous l'action du poids moteur. Lorsque le poids moteur n'a plus d'action ( remontage ), le grand rochet est bloqué par le cliquet solidaire d'une platine et le ressort comprimé va donner de la force pour que le rouage continue de tourner.

@+
JC.

@+
JC.
 
Haut