Petit tour d’établi : Rénovation

  • Auteur de la discussion bois.debout
  • Date de début
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

J’ai récupéré ce tour de modélisme après le décès de son ancien propriétaire qui fabriquait de magnifiques locomotives à vapeur.
Il n'a plus de moteur.

Je veux lui remettre un moteur et lui redonner un peu de jeunesse pour tourner de petites pièces en laiton, alu et acier doux, pour modélisme et petit outillage. Il ne me paraît pas d’une grande précision (jeux et usure) mais je débute en tournage et il me permettra au moins de commencer à faire mon apprentissage et m’aider à mieux choisir son successeur. Car j’espère bien qu’il aura, plus tard, un successeur de meilleure qualité.

Assez lourd (40 Kg ?), EP : environ 300 mm HP : 75 mm, mandrin 3 mors Ø 100 mm, crémaillère, vis-mère et jeu de pignons. Chez son ancien propriétaire, il était entraîné par un vieux moteur mono Hoover de 0,5 CV, placé sous l’établi et relié par une longue courroie trapézoïdale.
Aucune marque apparente ni plaque de fabricant.

(Désolé pour la qualité des photos, mais j’en referai d’autres.)

1)

2)

3)

Ce tour est équipé d’un système d’entraînement assez archaïque (photo 4) :
À l’arrière de la poupée fixe un cadre articulé et fixé au banc supporte un arbre portant la poulie reliée au moteur (1) munie d’un débrayage (2), et deux poulies folles et indépendantes de Ø différents (3, petite vitesse) et (4, grande vitesse) pour le changement des vitesses (5).

Le poids du moteur placé sous l’établi tendait la courroie. Cette traction, dirigée vers le bas, se répercutait sur l’arbre et le cadre. Le cadre étant articulé, les courroies entraînant la broche se trouvaient tendues, elles aussi.

4)

Sur la broche, entre les deux paliers (photo 5) : un plateau (A) solidaire de la broche, un bouton moleté (B) et un tambour/poulies étagées (C). Le tambour et les poulies sont d’une seule pièce et libres sur la broche. Manœuvré d’un demi-tour, le bouton C solidarise ou désolidarise le plateau avec les poulies, constituant un second embrayage ( ?). Enfin, à gauche du plateau, un verrou peut l’immobiliser, donc, bloquer la broche.

5)

Mon but est d’installer un moteur derrière le banc pour rendre le tour autonome et gagner de la place. Mon atelier étant microscopique (1,75 X 2,50 m), ce ne sont pas les mètres carrés qu’il faut économiser, mais les décimètres carrés !

Mon intention est donc
1) De supprimer le cadre/poulies/débrayage décrit ci-dessus.
2) D’installer un moteur tri (commandé par un variateur), à l’arrière, au plus près du banc.

Je me pose alors plusieurs questions essentielles (et à vous aussi, par la même occasion ! :lol: )

Façon de procéder
1) Conserver la poulie double sur la broche pour avoir deux plages de vitesses.
Si oui, une poulie double sera nécessaire sur le moteur et une seule courroie suffira. Dans ce cas, la poulie étant libre sur la broche, il faudra conserver le système d’embrayage (bouton B).

Ou bien
2) Virer tout ce bazar sur la broche et n’y remettre qu’une seule poulie directement entraînée par le moteur. Pour moi, c’est plus compliqué car je n’ai aucun moyen de fabriquer ou d’aléser une poulie en alu. Je n’ai pas de tour ! (Pas encore…)

Gamme de vitesses
La limite basse dépendra sans doute du variateur.
Pour la vitesse max, je suis perplexe. Ce tour servira surtout à la fabrication de pièces de petit Ø (modélisme) en métaux tendres, donc une vitesse élevée serait utile (2000, 2500 t/m ?). D’un autre côté, la mécanique résistera-t-elle aux vitesses élevées ?
En fonction de cela, quelle serait la meilleure vitesse du moteur : 1500 ou 2800 tours ?

Puissance du moteur
La plupart des tours de cette catégorie n’ont pas de très gros moteurs, 150 à 250 W.

Je dispose de deux moteurs Leroy Somer 220/380 volts triphasés :
• 1/3 CV (0,25 KW) 1500 t/m
• 3/4 CV (0,55 KW) 2850 t/m

Je possède aussi deux variateurs :
• Hitachi 0,55 KW
• Allen-Bradley 0,37 KW

Il y aura bien d’autres questions, mais, pour l’instant, je dois décider du choix du moteur et de la façon de l’installer.

Donc, lequel des deux moteurs choisir et à quelle vitesse ?
Merci par avance pour vos conseils.
 
Dernière édition par un modérateur:
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 373
FR-83
Bonsoir à tous,

Il est mignon ce petit tour et semble rigide, à mon avis, il serait dommage d'abandonner le système de démultiplication pour plusieurs raisons.

En premier lieu si tu accouples ton moteur directement sur la broche tu risque de manquer de couple ! Pour pallier a cet inconvénient tu devras trouver le bon compromis pour tes besoins après plusieurs essais. La variation obtenu via le variateur pourra convenir mais pour le couple c'est une autre histoire. En plus, il faut faire des poulies !

Avec le système existant et sans connaitre les rapports de démultiplication accouplé à un moteur de 550w ce serait plus sérieux. Pour la vitesse du moteur ? en fonction de la vitesse souhaité sur la broche avec le rapport le plus élevé.

Je te rassure concernant la destination de la machine on est tous logés à la même enseigne. Je m'explique, au début on ne va faire que des petites pièces, puis avec la maitrise on s'aperçoit que la machine pourrait être employé à sa capacité limite et crois moi on y arrive vite.

Donc fait pour le mieux en ne perdant pas de vu ce que je viens d'écrire. De l'acier, tu y gouteras comme tout un chacun. C'est le besoin qui commande lorsque la machine est à disposition et là tu seras content d'avoir les bons rapports en plus de la variation de fréquence.

Pour l'encombrement, c'est un vrais problème mais pas insurmontable.

A+
 
D
dma91640
Ouvrier
9 Août 2007
357
essonne (91)
bonjour,
j'aime bien ce petit tour, il semble très bien.
bon courage pour la restauration et dit-nous la marque si tu trouves.
 
coredump
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 442
FR-06
Ca ressemble à une broche sur palier, donc les hautes vitesses ne seront pas forcement possible...

Ensuite 1n70x2m50 ca suffit pour acceuillir le tour tel qu'il est, en tout cas dans un premier temps. Apres tu pourra effectivement penser a une démultiplication simple, mais dans ce cas il vaut mieux un moteur 1500tr et surtout nettement plus puissant, car il ne faut pas oublier qu'en diminuant la vitesse, la puissance diminue d'autant!
 
B
BRICOLO
Ouvrier
2 Nov 2008
284
CHAMPAGNE-ARDENNES
Bonsoir ,
Je viens afirmer les conseils des personnes précédentes . Il serait dommage de modifier ce tour . Pensez que si vous l'avez dans cette situation c'est qu'elle est utile .
Faites-vous la main sur cette configuration ensuite quand vous maotriserez alors oui pour les modifs .
Bon,s copeaux et surtout faites vous plaisir en découvrant le tournage .
Cordialement BRICOLO
 
M
mig45
Compagnon
28 Fev 2008
791
orleans
Bonsoir
il est sympa ce petit tour,
a mon avis il faut garder cette configuration et souhaitable de fabriquer des carters
bonne restauration
cordialement
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
  • Auteur de la discussion
  • #7
MIC_83 a dit:
...il serait dommage d'abandonner le système de démultiplication pour plusieurs raisons.

...En plus, il faut faire des poulies !

...Je te rassure concernant la destination de la machine on est tous logés à la même enseigne. Je m'explique, au début on ne va faire que des petites pièces, puis avec la maitrise on s'aperçoit que la machine pourrait être employé à sa capacité limite et crois moi on y arrive vite.

...Pour l'encombrement, c'est un vrais problème mais pas insurmontable.
Bonsoir MIC_83 et dma91640,
Merci pour vos réponses et conseils.
Pour la démultiplication, moi aussi, j'aime bien son petit côté vieillot. Mais ce qui m'inquiète, c'est le bruit qu'elle peut produire. Je n'ai pas les oreilles sensibles et j'ai l'habitude du bruit des machines, à bois, en particulier. Le problème risque de venir des voisins car j'habite en appartement...
De toute façon, j'avais l'intention de faire un montage provisoire du moteur dans la configuration actuelle et... On verra.

Dans le passé, j'ai souvent tourné des poulies en bois pour courroies trapézoïdales et ça marche très bien pour les petites puissances, si on évite les essences qui se fendent facilement. Donc, au moins dans un premier temps, cela me permettra de faire des essais.

Je suis bien d'accord avec toi, en ce qui concerne la capacité des machines ! C'est marrant car j'ai souvent donné le même conseil à des débutants dans le travail du bois : Lorsqu'on débute, on a toujours tendance à choisir trop petit et, l'expérience venant, on atteint vite les limites de la machine. J'en suis bien conscient, mais là, la limite m'est imposée par le fait d'être en appartement. Problème de bruit, comme je l'ai dit, mais aussi de surface car dans ce minuscule atelier, il n'y a pas que le tour :!:
Mais en attendant des jours meilleurs... Avec plus d'espace...

dma91640 a dit:
bonjour,
j'aime bien ce petit tour, il semble très bien.
bon courage pour la restauration et dit-nous la marque si tu trouves.
Je n'ai pas trouvé de marque sur les partie visibles. Peut-être qu'en démontant...
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 613
Bordeaux
Comme tout le monde je te conseil de ne pas changer le système qui a l'air plutôt bien fait.
Le variateur ne fait pas tout il faut quand même un minimum de vitesse.
Et je ne pense pas que tu perdra beaucoup de place en plaçant le moteur comme a l'origine sous l'établis.
Moi, comme pas mal d’autre ici je pense, j’ai un changement de vitesse par poulie étagé et c’est bien plus chiant que ton système.

:wink:
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonsoir à tous,

Ça y est, j'ai attaqué le démontage et le nettoyage et, surprise, à chaque pièce démontée, je fais le même constat : Toutes les pièces, y compris la vis mère, semblent de fabrication amateur, sauf peut-être, les pignons.
Coups de lime souvent peu soignés, coups de pointeau ici et là pour repérer, bouts de bois et de Rilsan, nombreuses brasures qui ne seraient pas là sur des pièces fabriquées industriellement... Du "tout fait main", mais pas très très soigné.
Cela ressemble à du bricolage fait sans doute sans grands moyens, certes ingénieux, mais du bricolage ! On sent que c'était fait pour fonctionner, mais pas plus.

Je suis perplexe aussi à propos des pièces en fonte. Banc, piètement et poupée fixe ont un air rudimentaire, et calées entre elles avec du clinquant et de la tôle de laiton.
On ne coule pas de pièces en fonte dans sa cuisine, mais elles aussi ont un aspect amateur.
Seule la poupée mobile ressemble plus à une production industrielle.

Bien sûr, aucune marque, aucun numéro.

Mon impression est qu'à l'origine, c'était un tour très rudimentaire (fonderie d'école ?) : Banc, poupées et traînard, et que par la suite, la vis mère et le reste ont été rajoutés...

Je vais d'abord décrasser rouille et croûtes de peinture, et ensuite j'y verrai plus clair.














Merci à lolo81 pour son exemple. Il a fait un gros boulot de vraie restauration sur son tour et j'avais un peu honte : Le mien, qui attendait depuis trois ans, est bien plus simple et plus petit et le travail plus limité. Je n'envisage d'ailleurs qu'une simple rénovation (sera-t-elle si simple ?) pour le rendre capable de travailler à nouveau, sans plus.

Il me permettra d'apprendre et de me faire la main, en attendant d'avoir un peu plus de place et de lui trouver un remplaçant qui ressemble plus à un "vrai" tour.

Un "tour d'homme" comme dit J.F. !
 
Dernière édition par un modérateur:
A
Guest
Bonne continuation dans ta restauration. Ton tour à vraiment du "charme", merci pour tes photos
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
  • Auteur de la discussion
  • #11
Bonsoir,

Confirmation : C'est bien une construction amateur !

Le démontage et le décapage de la peinture apportent des infos et des surprises. Par exemple, le tablier du traînard : découpé dans un morceau de cornière, travaillé à la lime, brasé, etc..



 
Dernière édition par un modérateur:
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonsoir,

Le travail continue doucement. Les pièces ont été décapées, certaines au décapant, d'autres dans un bain de lessive de soude.​
t_100_4421_727.jpg

Une première couche de minium de plomb (du vrai, j'ai du pot... Il m'en reste un pot !) va assurer l'accrochage des suivantes.​

t_100_4429_176.jpg

Ensuite, deux couches de laque glycéro de couleur bien classique... Au pinceau, hélas. Là, ce n'est que la première... Il y a encore des traces de minium.​

t_100_4436_102.jpg


t_100_4437_142.jpg

Il n'est pas encore remonté, mais ça, c'était pour se faire une petite idée du résultat.
Hum... Au moins, l'apparence est déjà meilleure.
Ah, si. La poupée mobile est prête à travailler, mais il va falloir qu'elle attende encore un peu.​

t_100_4453_144.jpg

Les questions plus techniques vont bientôt arriver :

• Par exemple quelle genre de graisse à roulements employer pour la broche
et où en trouver en petite quantité ?
• Comment apprécier le bon serrage des écrous de la broche, entre le trop serré et le trop peu ?​
t_100_4454_355.jpg

À suivre...
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 079
FR-54560 Lorraine
Ca avance bien... bonne continuation :wink:
 
coredump
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 442
FR-06
Pour la graisse, de la simple graisse a roulement convient. Il ne faut pas en mettre trop, ni trop peu. Apres on peut choisir telle ou telle graisse plus performante, mais je suis pas sur que pour l'usage amateur ca ait une conséquence...

Pour le réglage, on peu le faire au comparateur pour vérifier le jeu axial: un premier réglage pour avoir un jeu très faible mais présent. On fait tourner la broche (pour la faire chauffer) et ensuite on ajuste pour annuler le jeu. En refroidissant la broche va se contracter et donc la pré-charge augmenter, c'est pour ca qu'il ne vaut mieux pas être trop serré a chaud (ni trop large a froid).
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonjour,

Merci, Wika, merci, Coredump pour vos réponses.

Je n'en suis pas encore au remontage définitif de la broche car je dois m'occuper de la transmission, mais ces problèmes me tracassaient un peu, surtout le serrage de la broche.

J'ai de la graisse au lithium, mais elle est donée pour paliers lisses. Je vais devoir trouver autre chose...
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 373
FR-83
Bonjour à tous

Bois.debout, je te conseillerai de la Kluber Isoflex soit de la NBU 15 soit de la LDS 18 ou équivalent, spéciale roulements de broche.

Les graisses "classiques" ont une fâcheuse tendance à se centrifuger assez rapidement.
Suivant la forme de tes logements qui abritent les cages des roulements (réserve) dans la poupée fixe, le graissage peu être vite insuffisant.

L'avantage des graisses citées plus haut est une "adhérence" exceptionnelle et des propriétés clairement orientés broches de machines-outils.

Cette dernière peu paraitre onéreuse mais pour la même application tu en mets dix fois moins et elle dure beaucoup plus longtemps (dans les 5000H il me semble)!

Tu en trouves chez les spécialistes en roulements.

Voilà pour ma contribution. :-D
Bonne continuation :wink:
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
  • Auteur de la discussion
  • #17
Bonjour,

Merci, MIC_83.
Effectivement, la cage des roulements n'est pas étanche et je crains que la graisse ne s'échappe rapidement, à moins qu'elle n'adhère vraiment. En plus, il n'y a aucune réserve dans le logement des cages.
J'ai lu quelque part que l'on ne devait pas remplir de graisse plus de 20 ou 25 % de l'espace libre entre les billes ou les rouleaux. L'adhérence de la graisse est donc primordiale pour quelle reste le plus longtemps possible à sa place, d'autant que je ne vois pas comment graisser les roulements sans démonter et re-régler la broche à chaque fois.

Le temps total de rotation de la broche sera sûrement assez faible, alors si cette graisse dure 5000 heures, j'aurai le temps de voir venir.

Maintenant, reste à la trouver en petite quantité, surtout si elle est très chère !

Merci encore
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 373
FR-83
Re

Concernant la quantité, il y à le choix !
Personnellement, je l'achète en tube de 50gr.

Cordialement :wink:
 
Papynano
Papynano
Compagnon
15 Juil 2009
1 328
Savoie
Bonjour
Tu devrait te faire une petite cage en alu avec un joint en feutre qui porte sur la broche juste en arrière de ton mandrin tu as la place pour la visser sur le corps en fonte autour de la cage ext du roulement avec quatre vis de 5 ou 6 et un petit graisseur.
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
  • Auteur de la discussion
  • #20
Bonjour Papynano,

Oui, je crois que c'est une bonne idée. Auparavant, il n'y avait rien et la graisse fuyait à cert endroit. On le voit (page 1, photo 3), et encore, il y avait eu un coup de chiffon !
Justement, hier je réfléchissait à un simple joint en caoutchouc résistant à la graisse... Mais ton idée est meilleure.
En plus, le roulement a besoin d'être protégé des copeaux qui volent et de la poussière.

Comme cela peut facilement se faire après coup, je vais teminer le plus urgent. Quand l'engin tournera enfin (avec de la graisse plus adhésive que celle qu'il y avait), je verrai mieux l'ampleur du problème.
En attendant, cela va me laisser le temps de voir comment le faire et de rassembler ce qu'il faut pour faire ce cache.
Merci pour l'idée !
 
danel guy
danel guy
Apprenti
9 Août 2012
235
Re:

un très grand bravo pour la restauration felicitation.
 
Haut