Petit coup de pouce pour ce mouvement

JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 755
Cher
Travail à l'ancienne, décolletage d'un axe de balancier au 6mm à la main, sans bino puis
travail sur 6mm à la main avec trino (+ contrôle caméra) et enfin, travail au SV70 sur trino directement sur chariot croisé.
J'ai tendance à faire le contraire. C'est comme cela que l'on m'a appris et cela me semble logique. Je dégrossi éventuellement sur un gros tour, si besoin et je fini sur un petit tour et entre-pointes pour les travaux délicats :

http://www.sulka.fr/arbrbar/

Ici le tournage d'un axe de balancier d'une pendulette de voyage :

484151



Un petit croquis vite fait :
484152



Dégrossissage sur un tour d'horloger Lorch :
484153



Finition entre-pointes :
484154



Essai en situation :

484155


Tourné entièrement à la main, sans chariot croisé.

@+
JC.
 
jon
Compagnon
13 Avril 2014
651
Lorient
J'ai tendance à faire le contraire. C'est comme cela que l'on m'a appris et cela me semble logique. Je dégrossi éventuellement sur un gros tour, si besoin et je fini sur un petit tour et entre-pointes pour les travaux délicats :

http://www.sulka.fr/arbrbar/

Ici le tournage d'un axe de balancier d'une pendulette de voyage :

Voir la pièce jointe 484151


Un petit croquis vite fait :
Voir la pièce jointe 484152


Dégrossissage sur un tour d'horloger Lorch :
Voir la pièce jointe 484153


Finition entre-pointes :
Voir la pièce jointe 484154


Essai en situation :

Voir la pièce jointe 484155

Tourné entièrement à la main, sans chariot croisé.

@+
JC.
Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi tu crée un faible au pivot ?
Au 70 j’arrive à la côte voulue sur la pièce entière et le pivot je le roule en le diminuant de 1/10eme avec une tolérance +/-5 1000 eme.

Amicalement
 
Dernière édition:
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 755
Cher
Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi tu crée un faible au pivot ?
Je présume que tu parles des parties rétrécies avant les pivots. Si c'est cela c'est parce que cela ce fait sur les pièces anciennes.
J'ai essayé de faire en sorte de respecter au mieux l'esthétique d'origine :

pend-voy-br1-jpg.jpg


Il faut restaurer sans trahir. Un garde temps est bien restauré lorsqu'il fonctionne parfaitement et que l'on ne voit pas qu'il a été restauré.
La fin justifie les moyens. A chacun les siens...

@+
JC.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 755
Cher
Je pense que c'est pour des raisons esthétiques, pour alléger la silhouette afin de la rendre plus élégante.
Les anciens étaient très attachés à l'esthétique, pour eux, l'inutile était plus utile que l'utile.

Ici un exemple de décoration d'un support de marteau de sonnerie des demies sur une comtoise XVIIIè :
484158


Je pense que c’était due au procédé d’usinage et à la précision des outils très anciens.
Les anciens tournaient essentiellement avec des burins tenus à la main, ce qui permettait une très grande liberté.
@+
JC.
 
Dernière édition:
jdg
Compagnon
14 Février 2011
971
92
Bonsoir,

Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi tu crée un faible au pivot ?
Tout simplement pour que l’huile ne puisse pas suivre l’attraction de la plus grande masse.
À l’époque les horlogers ne disposaient pas des huiles actuelles.
En restauration il faut bien entendu reproduire ce rétrécissement et je dirais même en fabrication moderne si l’on désire une lubrification optimale.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 755
Cher
Tout simplement pour que l’huile ne puisse pas suivre l’attraction de la plus grande masse.
À l’époque les horlogers ne disposaient pas des huiles actuelles.
En restauration il faut bien entendu reproduire ce rétrécissement et je dirais même en fabrication moderne si l’on désire une lubrification optimale.
Je confirme cette approche de JDG. Ce rétrécissement avait aussi pour but de retenir l'huile afin qu'elle ne migre pas vers le spiral, au risque de le faire coller ce qui pour effet de faire avancer considérablement la montre. Les huiles horlogères se sont synthétisées et fait d'énormes progrès. La viscosité est maintenant parfaitement maîtrisée quelque soit la température. On a aussi inventé l'épilame pour modifier la tension superficielle.

Toutes les montres récentes meme haut de gamme n’ont plus ce rétrécissement.
Certainement qu'aujourd'hui ce n'est plus nécessaire. Par exemple l'exécution quasi parfaite des usinage permet d'avoir des contre-pivots parallèles au rubis et avec un espace bien contrôlé. Ce qui fait que la capilarité est optimum et que l'huile, compte tenu de ses caractéristiques actuelle, ne migre plus.

Mais pourquoi pas , pour attirer le gogo fortuné et justifier d'un prix très élevé.Il faut bien appâter le pigeon... Dans une montre de "marque", le coût de la technologie et de la fabrication est minime par rapport au coût du marketing. Le marketing horloger à encore beaucoup de sources d'inspiration... Il faut dire que dans certains pays en développement ou récemment développés, le nombre de milliardaires croît à vitesse grand V. Il faut satisfaire leurs désirs fous.

@+
JC.
 
  • Réagir
Reactions: jdg
jon
Compagnon
13 Avril 2014
651
Lorient
Je confirme cette approche de JDG. Ce rétrécissement avait pour but de retenir l'huile afin qu'elle ne migre pas vers le spiral, au risque de le faire coller ce qui pour effet de faire avancer considérablement la montre. Les huiles horlogères se sont synthétisées et fait d'énormes progrès. La viscosité est maintenant parfaitement maîtrisée quelque soit la température. On a aussi inventé l'épilame pour modifier la tension superficielle.



Certainement qu'aujourd'hui ce n'est plus nécessaire. Par exemple l'exécution quasi parfaite des usinage permet d'avoir des contre-pivots parallèles au rubis et avec un espace bien contrôlé. Ce qui fait que la capilarité est optimum et que l'huile, compte tenu de ses caractéristiques actuelle, ne migre plus.

Mais pourquoi pas , pour attirer le gogo fortuné et justifier d'un prix très élevé.Il faut bien appâter le pigeon... Dans une montre de "marque", le coût de la technologie et de la fabrication est minime par rapport au coût de marketing.Le marketing horloger à encore beaucoup de sources d'inspiration... Il faut dire que dans certains pays en développement ou récemment développés, le nombre de milliardaires croît à vitesse grand V. Il faut satisfaire leurs désirs fous.

@+
JC.
Merci pour les explications.
Amicalement.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 755
Cher
484182


Si l'on regarde bien la longueur du rétrécissement, on subodore sont manque d'efficacité pour la rétention d'huile. En effet, sa partie la plus étroite, où l'huile devrait être piégée en cas de migration, est trop loin du pivot.et le volume du rétrécissement est beaucoup trop important au regard du volume d'huile contenue entre le rubis et le contre-pivot. De plus, comme il s'agit d'une pendulette de voyage, le balancier est et reste vertical et la gravitation empêche l'huile de monter. Donc, en bas, ce rétrécissement est superflu. Il a été détourné de sa mission originelle au profit d'un intérêt de symétrie esthétique.

@+
JC.
 
  • Réagir
Reactions: jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
971
92
Bonjour

Mais pourquoi pas , pour attirer le gogo fortuné et justifier d'un prix très élevé.Il faut bien appâter le pigeon... Dans une montre de "marque", le coût de la technologie et de la fabrication est minime par rapport au coût du marketing. Le marketing horloger à encore beaucoup de sources d'inspiration... Il faut dire que dans certains pays en développement ou récemment développés, le nombre de milliardaires croît à vitesse grand V. Il faut satisfaire leurs désirs fous.
Ce serait un formidable argument commercial, par exemple pour une fabrication main avec des roues en or ...a méditer...
« Garantie de lubrification « de 20 ans avec les huiles actuelles ...(Epidrop 3)...
 
  • Réagir
Reactions: jon
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 755
Cher
Ce serait un formidable argument commercial, par exemple pour une fabrication main avec des roues en or ...a méditer...
Fabrication main, cela existe déjà. C'est le nouveau crédo de certaines grandes marques suisses. Je connais un horloger français, très pointu, qui fabrique des petites séries de pièces à la main, pour une prestigieuse marque horlogère. Il caresse le micron ! Le cahier des charges est très rigoureux.
C'est le monde à l'envers, pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué !
C'est vrai qu'aujourd'hui les chinois arrivent à faire des tourbillons fiables et pas chers à la pelle, alors qu'il y a encore une cinquantaine d'années c'était un des plus grands chef-d'oeuvre horloger. Il faut donc trouver des arguments pour vendre des tocantes très cher.

Pour l'or, je n'ai pas d'infos, mais cela va sûrement venir un jour. Mais bonjour la perte de métal et de temps, si le croisement des roues se fait à la main, surtout que l'or commence une nouvelle et sévère phase de hausse !

Il me semble qu'Eterna, dans les années 60, faisait des rotors en or pour les automatiques dames. Mais pour une raison physique, dont il se servait comme argument commercial.

@+
JC.
 
  • Réagir
Reactions: jdg
jon
Compagnon
13 Avril 2014
651
Lorient
Fabrication main, cela existe déjà. C'est le nouveau crédo de certaines grandes marques suisses. Je connais un horloger français, très pointu, qui fabrique des petites séries de pièces à la main, pour une prestigieuse marque horlogère. Il caresse le micron ! Le cahier des charges est très rigoureux.
C'est le monde à l'envers, pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué !
C'est vrai qu'aujourd'hui les chinois arrivent à faire des tourbillons fiables et pas chers à la pelle, alors qu'il y a encore une cinquantaine d'années c'était un des plus grands chef-d'oeuvre horloger. Il faut donc trouver des arguments pour vendre des tocantes très cher.

Pour l'or, je n'ai pas d'infos, mais cela va sûrement venir un jour. Mais bonjour la perte de métal et de temps, si le croisement des roues se fait à la main, surtout que l'or commence une nouvelle et sévère phase de hausse !

Il me semble qu'Eterna, dans les années 60, faisait des rotors en or pour les automatiques dames. Mais pour une raison physique, dont il se servait comme argument commercial.

@+
JC.
On va encore s'éloigner du sujet :)
Concernant ta connaissance, je pense qu'on a la même. Et nous somme en contact pour mon projet.
Pour l'or, en effet, il monte, il descend, en ce moment il est haut mais perso, j'achète du 9K à pas cher (bien en dessous du cours)
Et lorsque l'on "MAITRISE" l'affinage 24K, je dis bien maitriser et pas jouer à l'apprenti chimiste, c'est largement et extrêmement
avantageux de faire comme ça :). Le repasser au titre est ensuite un jeu d'enfant :wink:
Ce qui m'a permis de faire mes rouages et ponts à ma guise en acceptant la perte du métal noble.

Amicalement.
 
  • Réagir
Reactions: jdg
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 755
Cher
On va encore s'éloigner du sujet :)
Certes, mais tu donnes l'exemple :

Pour l'or, en effet, il monte, il descend, en ce moment il est haut mais perso, j'achète du 9K à pas cher (bien en dessous du cours)
Et lorsque l'on "MAITRISE" l'affinage 24K, je dis bien maitriser et pas jouer à l'apprenti chimiste, c'est largement et extrêmement
avantageux de faire comme ça :). Le repasser au titre est ensuite un jeu d'enfant :wink:
Ce qui m'a permis de faire mes rouages et ponts à ma guise en acceptant la perte du métal noble.
Faites ce que je vous dis et non pas ce que je fais ! :-D

@+
JC.
 

Dernières discussions

Haut