Musique mécanique perforatrice pour cartons orgue de barbarie

  • Auteur de la discussion bonhumeur50
  • Date de début
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Bonjour,
J'aimerai construire une perforatrice de cartons pour orgues de barbarie.
L'idée est d'utiliser un Arduino pour piloter un driver de moteur (M542) et d'utiliser 2 moteurs pas à pas. En amont le PC traite la musique en MIDI et transmet les ordre à l'Arduino. Le poinçon serait manœuvré par motorisation et excentrique ou alors électro-aimant.
Y a t'il déjà l'existence d'un projet?
Merci de me renseigner.
Cordiales salutations.
Bonhumeur50
 
jajalv
jajalv
Administrateur
Bonjour,

Sur les sites spécialisés "Orgues de barbarie", il y a divers sujets qui traitent des perforatrices.

Bonne fin de journée.

jajalv
 
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Bonjour Jajalv,
Oui je connais ce forum car j'y suis présent! ..... je construit un orgue de barbarie après un stage en juillet 2014 chez le regretté Michel Fischer décédé le 28 février de cette année.
Sur le forum "orguesdebarbarie.org" , le système de commande de la perforatrice proposé date un peu, il utilise le port parallèle des anciens PC.
C'est pourquoi j'aimerai "moderniser" et utiliser la liaison USB et un Arduino pour transmettre les ordres.
La mécanique est une face de cette réalisation, mais le traitement par logiciel est aussi assez difficile à "finaliser". Collecter les informations essentielles dans le fichier MIDI et la création des ordres de commande, c'est un travail assez lourd.
Voilà pourquoi j'essaie de collecter des pistes ici.
Merci encore et bonne fin de semaine.
Jean-Pierre
 
mwm
mwm
Compagnon
Bonjour,
Je connais bien le sujet des perforatrices à cartons ,il n'y a pas lieu de déroger à ce que Pierre Penard a écrit, le système des anciens ports parallèle est bien en lui même, mais il faut trouver un vieux pc à reconditionner, un Win95 ou un 98 à nettoyer pour ne laisser que le minimum pour lire et exécuter le programme, Michel Fischer avait fait une version USB, mais Michel s'en est allé ,.................
L'Arduino est il une solution ? parce qu'en effet il reste le programme de finaliser les programmes pour que cela "tourne" bien, sans plantage ...
Si c'est pour du carton pneumatique, pour les orgues genre Erman, restez en avec une version qui fonctionne, celle de Pierre est bien efficace!!
Il y a bien un site en Angleterre "Oméga.uk" qui propose l'interface prêt à être utilisé en mode USB, il me semble...
Pour mon compte, j'ai fait beaucoup d'essais, parce que je perfore jusque 450 mm de large pour les 121 Decap; mais il a fallu résoudre les problèmes de rigidité, de porte à faux, de mouvement du carton et du col du cygne qui a un poids de presque 5 kgs avec le poinçon et le vérin aussi celui des arêtes des plis encollés,( pas évident ...), Trouver des moteurs suffisamment puissants et adapter ce que Pierre a réaliser à une perforatrice plus puissante, plus lourde aussi, les alimentations,,,
Posez moi vos questions, je vous répondrais de mon mieux, ici ou en MP
Bonne journée
André
 
mwm
mwm
Compagnon
Bonjour,
Il n'y a rien de confidentiel,Jajavl mais il y a des personnes qui se sont déjà manifestées sur d'autres sites; qui sont inscrites ici et l'on m'a prié de fermer ma g...le:???: , parce que je donnais trop de détails, mais j'ai des résultats fiables par les quantités d'essais faites avant de pondre un projet.... :P:P

Une perfo au départ d'une imprimante, cela est valable pour du carton de 0,3 mm , ce que l'on voit le plus couramment [de qualité Micel cartonnerie Jean dans la Creuse(23) adresse sur internet...]:-D

Les moteurs de récupérations fax et imprimantes sont valables pour ce genre de carton,( peut être aussi dans les photocopieuses, scanner???) il faut des moteurs à 6 ou 8 fils pour les monter en unipolaire, en suivant le procédé de Pierre Pénard cela doit fonctionner puisqu'il y est arrivé...:wink::wink:
Il ne faut qu'un moteur à 200 pas par tour, celui qui déplace le col de cygne .....c'est le mouvement le plus précis pour retomber dans la perforation en fait .....:supz::supz:
La traction du carton peut être un 48 pas ou tout autre suivi d'une réduction par pignons ou courroie crantée .... pour obtenir l'équivalent de plus de 200 pas, Pierre employait un 48 pas et une réduction de R = 6/1 donc 288 pas par tour!!!

Les alimentations, autant que possible il faut les séparer pour se faciliter les essais et les dépannages ...:supz:
L'ordi un vieux '95 ou '98 à vider complètement et n'installer que le programme de commande de la perfo,,,, rien d'autre ....:supz:

La partie perforation il y a un tas de système, le vérin et compresseur, l'agrafeuse modifiée pour l'électroaimant, l'excentrique et moto réducteur,,,
Je les ai essayé tous les trois et une version de mon cru en plus ...:wink:
- Pour le vérin pneumatique, beaucoup récupère un DN25 à double effet, c'est trop petit, parce qu'il faut que cela perce aisément sans ralentissement au démarrage pour ne pas perdre de temps, j'emploie un de 40 mm dont j'ai raccourci la chemise pour avoir une course de 15 mm,
Les avantages, sont le travail à basse pression, vers 3 bars, fiabilité de puissance pour la découpe,,,,(3.1416, rayon au carré en cm pour rester dans les mêmes unités) 12.5 cm² x par la pression,,à régler entre 1 et 3 Bars, donc 12,5 kgs, 25 kgs ou 37.6 kgs,,, tout est dit là!!! ne sous estimez pas la pression qu'il faut pour avoir une belle coupe franche et rapide...:wink::wink::wink:
Un distributeur à 2 voies pour obtenir le retour du vérin ou par ressort( ça va, mais pas le top...) !!! il est fixé sur le bâti, pas sur le col de cygne les tuyaux Festo ou Legris de 4 mm...en aérien pour arriver au piston, donc 0 grammes de poids!!!:supz::supz:
- On allège le poids charrié par le col de cygne qui doit rester le plus léger possible,:smt023
- Le compresseur peut être un bloc hermétique qui va remplir une cuve avec une soupape de sécurité qui s'ouvre dès que l'on arrive à une pression plus que suffisante, pour ne pas arrêter et redémarrer ce compresseur constamment ....ce qui est le plus bruyant en fait ....:wink:
Ce genre de compresseur reste le plus silencieux qu'un autre à piston,,, essayer aussi avec un à membrane, si à disposition, ceux pour les aérographes ...:wink:
Un compresseur hermétique a un faible débit, mais peut monter jusque 14 bars !!!:!:
- Les électro aimants d'une agrafeuse, c'est très puissant, il faut déterminer la tension de service pour ne pas tout plier, parce que l'on n'a pas de contrôle maximum de mouvement ... et c'est très bruyant [ à employer sur les champs de pois pour effrayer les pigeons ramiers :smt043:smt043!] ou chez la
Ce n'est pas la solution , pour le bruit et pour le poids embarqué par le col de cygne, c'est assez lourd, bobine + noyau, cela plombe le poids du col de cygne ...( encore et toujours :smt023!!!)
La solution de Pierre avec le moteur électrique de modélisme est pour moi une solution à extrapoler, j'en ai fait une version où le moteur n'est pas embarqué et il tourne constamment pour se refroidir,,, ce qui devait être un problème pour Pierre, mais il lui as ajouté des coquilles d'alu à la façon d'un radiateur pour les transistors avec de la pâte compound, cela dissipe très bien vers le col de cygne qui sert ainsi de radiateur...:smt023
Il faut prendre la base de la perfo de Pierre avec les moteurs en fait, la première version donne les détails pour le poinçon et la matrice avec le moteur de visseuse, puis il est passé au moteur de modélisme ...le précédent n'a peut être pas survécu au service ou bien trop bruyant ....Mme Pénard peu être rouspété pour avoir la sieste tranquille!:smt043:smt043:smt043
En fait mon moto réducteur( 120 tr / min ) ( 220 mono) reste sur le bâti et tourne constamment, un embrayage enclenche le mouvement d'un tube carré de 15 mm x 15 mm, dans lequel coulisse une ailette dans les diagonales fixée sur une tige cylindrique et elle est peut coulisser sur la longueur du tube carré et elle reste reliée à la came qui fait coulisser le poinçon de découpe vers le bas et retour, l'embrayage se libère en fin de course en haut .
Mon moto réducteur est fixé sur le bâti de machine, avec l'embrayage et le tube carré est pratiquement aussi long que le déplacement du col de cygne , en fait c'est une coulisse très simple à réaliser il n'y a que le poids de la barre qui est embarqué, ce qui reste raisonnable( quelques centaines de grammes!) ( vers la solution définitive;si,si,si ):wink:
Le seul soucis est de monter la coulisse exactement en alignement pour qu'il n'y ai pas de point dur, on peut ajouter des paliers pour garder la coulisse exactement d'alignement entre le moto réducteur et le centre de la came... l'ailette peut être une rondelle qui tourne dans la fente de la tige sans jeu cela reste démontable en cas de remplacement:idea:
Au lû de ce que j'ai écrit, il faut bien évidemment, de l'outillage pour réaliser les pièces, les Anciens s'en sortiront au banc, avec une perceuse et de quoi souder, bien qu'il y ai des rivets POP , quelques pièces de récup que l'on trouve dans son fourbi, ou dans les imprimantes, des douilles en bronze de l'acier rectifié etccc,
Se faire aider pour les pièces tournées ou pour les réglages de précisions, sauf si on est équipé, d'un tour et que l'on sait s'en servir celui qui sait tourner, sait fraiser avec un tour,,,,
"Qui trace en chantant, assemble en pleurant"...
Sinon c'est un beau challenge à réussir, la carte électronique de Pierre est très valable, des composants courants, il y a 2 schémas sur son site une en pneumatique et une avec les moteurs,
Si soucis,:smt031 suis là!!
Bon WE BBQ
André
 
jajalv
jajalv
Administrateur
Bonjour André,

Merci pour toutes ces précisions.
Bonjour,
Il n'y a rien de confidentiel,Jajalv mais il y a des personnes qui se sont déjà manifestées sur d'autres sites; qui sont inscrites ici et l'on m'a prié de fermer ma g...le:???: , parce que je donnais trop de détails, mais j'ai des résultats fiables par les quantités d'essais faites avant de pondre un projet.... :P:P
Tu es très gentil en disant des personnes !
Je dirais plutôt des égoïstes, ou des personnes ayant des intérêts cachés.
Si elles se sont inscrites ici, et si elles sont autant fermées, elles ne sont donc venues que par intérêt et pour ne rien partager.
Et pour enfoncer un peu plus le clou, je dirais que parmi elles, il y a certainement celles et ceux qui ont profité gracieusement des pièces que j'ai fabriquées sans en assurer aucun frais (ni port, ni coût matière, etc...), et cerise sur le gâteau sans même dire merci (pour certains).

Excuse-moi, mais je ne pouvais m'empêcher !
Pour te dire la mentalité de ce petit monde, à une époque, j'ai été écarté simplement pour avoir révélé qu’existait l'Association des Amis des Instruments et de la Musique Mécanique.
C'est tout dire.

Bonne journée.

jajalv
 
mwm
mwm
Compagnon
Bonjour,Jajavl:-D:-D
Ben oui, on est obligé à une certain déontologie de respect, j'appelle cela des "pique boulot" ils viennent, tu les aide et puis disparaissent aussi vite qu'ils sont venus , quand tu lis les sites ils ont tout fait en 1 semaine: Penser Créer et Finaliser ....ils sont fortiches :smt002:smt002:smt002
Si je dois comptabiliser les heures pour aider, pour leur faire comprendre la façon de régler,les entourloupes pour réparer ce qu'ils sont raté ....je serai millionnaire, mais ce n'est pas le cas!!!:roll::roll:
On as vu cela avec Mr Régule, personne pour lui donner une gamme d'accord, ni une adresse, il m'a dit que "son crincrin jouait mieux" mais à ce point,de vouloir bloquer la diffusion de ce que l'on découvre, ce que l'on réalise,c'est une pauvre mentalité bien présente !!!:mad::mad:
J'ai été à l'AIMM, il n'y a rien d'intéressant, une feuille avec des mesures de tuyaux;;; mais on commence toujours par les tuyaux pour se donner du courage??? :smt017:smt017:smt017
Commencez par la soufflerie, pour avoir une pression stable, ben là cela coinçait déjà, déjà dans la façon de réaliser les soufflets en CP de 5 mm et des joints en cuir pour ma part , d'autre avec du skaï de siège de voiture et du carton!!!:rolleyes::rolleyes::rolleyes:
Où est la crédibilité avec des sacs en plastiques pour légumes pour remplacer la peau sciée de 0.3 mm,!!!!:smt017:smt017 (ah!! ouii 0€ que je suis bête et des planches de cagettes pour les flûtes ....pareil 0€ sur le marché, GRATOS, dieu des Fauchés n'est pas mort,mdr!! )
Certaines valves restent un peu ouvertes ! mais il y a des fautes de conception:supz::supz::
- La première; Erman avait conçu cela en fermeture gravitaire avec Mr Florein facteur d'orgues,( pas un con en fait, ) ici il les montent en inverse,,,et en plus des ressorts, suivant le soin apportés ils doivent être absolument identiques pour cela,en forme et force ....j'ai réalisé un appareil pour les tester super simple tu détermine la force et tu sais combien de grammes force sont nécessaire pour ouvrir la soupape ... j'en ferai des photos à l'occasion..
- La seconde; c'est la colle, j'ai fait des essais en ce sens la colle blanche, c'est de l'eau + des charges adhésives, cette colle se diffuse un peu à la façon de l'amidon dans l'épaisseur de la peau et de ce fait elle perd de sa souplesse, j'ai fait cette connerie aussi en encollant des boursettes pour des planches à contacts Decap, elles montaient de travers..
J'en suis revenu à la colle traditionnelle pour coller les peaux, dans un chauffe biberon, ( elle ne surchauffera jamais!) un mélange de colle d'os + colle de nerfs , ou colle de nerfs et peau de lapin,(50 50) je pose la colle derrière un chanfrein de 3 mm, je laisse tirer, quelques secondes et je pose la peau, on appuie au fer à repasser( sans vapeur!!!) sur Coton pour que l'eau n'ai pas le temps de monter dans la peau....2 secondes pas plus, c'est nickel et cela tient, pour décoller ? à l'alcool à brûler!!:supz:
-La troisième, c'est la suppression de la valve d'échappement, elle a 2 rôles, le premier c'est d'assurer l'échappement et la répétition rapide du tuyau et le second, c'est un petit poids qui aide à la fermeture gravitaire, la soupape + le pilote + l'écrou + la soupape intérieure, cela donne quelque chose qui ferme bien, j'ajoute un guide en plastique pour ne pas me faire emmerder par les fibres dans le passage du bois en dessous, avec + 1 mm pour le guide par rapport au pilote si 2 mm donc guide de 3 mm il yen as en laiton en modélisme!! Montage avec la perceuse à colonne en guise de presse et la découpe très nette sans bavure,,,au coupe tube...jamais d'ennuis, bizzare hein!!!
Dans le même genre, j'ai vu de petits soufflets montés aussi en gravitaire et une soupape d'échappement sur un orgue suisse, cela donne un avantage supplémentaire, la possibilité de changer le soufflet très facilement par 2 vis sans devoir tout démonter...:wink:
- La quatrième, pour le vilbrequin, un beau morceau à développer, goupilles , soudure, pas soudure , etc,,j'en ai réparé un d'un Limonaire 52 touches, cassé à ras de la première bielle derrière le volant, la soudure a été faite" en poire" comme l'on soude en marine, il y a plus de matière et cela n'a plus cassé il travaille en foire foraine, donc très sollicité,j'ai mis des paliers auto alignants :idea::idea::idea:
Posez des "paliers auto alignants" pour rattraper les différences d'alignement, et vous ne casserez rien, le meilleur vilbrequin est celui qui est tourné dans la masse d'une barre d'acier,,, une solution qui est bien; c'est de faire chaque pièce séparément et de les assembler par un filet costaud et de les coller,ou vis pointeau, au choix cela permet de monter des roulements pour éviter "des bruits de souris qui nichent ou de pic verts avec des bielles qui tapent"
Quand ils auront compris que les Vieux savaient, ils y reviendront ...
Bon WE Jajavl un tour de manivelle et un bon BBQ, et que cela donne de l'ambiance
 
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
vilebrequin_1.jpg
Bonjour,
Tu parles d'un vilebrequin dans les dernières lignes de ton message....
Voici celui que j'ai réalisé en acier Ag, trous alésés H7 et le tout brasé à la Castolin 1802.....Un roulement à billes et un palier en bronze en 2 parties.....
vilebrequin_2.jpg
 
Dernière édition:
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Bonjour MWM,

Je ne veux surtout pas dénigrer les performances et la persévérance de PP. D'ailleurs Pierre m'a fourni quelques renseignements sur le sujet des perforatrices.
Mon challenge c'est de réaliser une perforatrice sans port parallèle.....
Pas que ce n'est pas bien, mais parce que ces ports n'existent pratiquement plus. Je ne désire pas courir les brocantes.....

L'heure est de me faire plaisir en début de retraite et de réaliser un "pilotage" par port USB. Un petit "ordinateur" Arduino coûte aujourd'hui environ 20 Euros et permet de "piloter" des CNC 3 axes avec un interpréteur de Gcode. Il est donc possible, à faible coût, de piloter une perforatrice de cartons.

Il faudra réaliser la "passerelle" informatique en Java pour sortir les informations du MIDI 0 et fournir à l'Arduino le Gcode. Ce Gcode permet aussi de paramétrer la "mécanique" (combien de pas au moteur pour combien de mm).
Il est clair que c'est vite dit....
cordiales salutations.
Jean-Pierre
 
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Voici le début de la perforatrice pour des carton jusqu'à environ 200 mm de large.....
perfo_1r.jpg
perfo_2r.jpg
 
mwm
mwm
Compagnon
Bonjour ,
C'est nickel et impeccable, c'est suffisamment solide pour 200 mm, pas de soucis!!
Une question cependant pourquoi tant d'espace entre les bras horizontaux?
Dans mon cas ce sont des cartons plus épais 1 mm et de 450 mm de large le cadre tend à s'ouvrir!donc un cadre du double des cartons
450 x 2 = 900 mm
la découpe par quel moyen? moteur, vérin, excentrique ...pour le vérin un gros diamètre avec une course courte ..
A l'époque je suis parti sur un port parallèle c'était courant, je ne suis pas informaticien, déjà pour trouver la platine en CI ,cela a traîné malgré des promesses, de certains ...
J'en suis à 2 moteurs pour bouger le cadre il pèse plus de 3 kg avec le vérin et un pour la translation tous des PAP12 de chez Sélectronic et des courroies crantées plus grosses, idem pour les poulies!...
Prévois des racleurs pour les copeaux sinon ils vont embêter tes douilles à billes, 4 rondelles en feutre qui suivent tes douilles, cela va bien,,, si tu as besoin d'autres renseignements d'un vis , n'hésite pas!
bonne soirée...
 
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Bonjour,

Pourquoi de la distance.....pour pouvoir adapter un éventuel vérin.

La découpe est en prévision par un servo de modèles réduits. Il a un fort couple : 20 kg x cm. Cependant je vais essayer sur la durée ?.....
Un carton est composé de environ 10.000 coups de poinçon !

Le poinçon et la matrice sont en acier argent trempé. La matrice est logée dans un alésage plus grand et sera immobilisée par de la résine lorsque le poinçon sera en position basse (pour un alignement parfait).

- Les moteurs sont de Selectronic réf. 6157-14 pas à pas unipolaire de 200 N x cm.

- Les driver moteurs banggood.com à base de TB6560

- Les glissières à billes chinoise banggood.com réf. SKU096105 .

- Les arbres trempés et rectifiés chez Mädler diamètre 16 mm longueur 350 mm.

- Les supports d'axes : Mädler n° 646 416 16 alésage 16 mm

- courroie crantée et pignons : Mädler

La perforatrice sera pilotée par un Arduino chargé avec Gcode (logiciel commande CNC).

Le concepteur de APrint habite proche de Genève et va développer le logiciel intermédiaire entre programme MIDI et Gcode (Arduino).

Voilà un peu des nouvelles de ce projet.

Mes cordiales salutations.

Jean-Pierre
 
mwm
mwm
Compagnon
Bonjour,
Je me demandais ce pourquoi la distance entre les branches du col de cygne, parce que j'avais suivi l'esprit de Pierre, mais en fin de compte, j'étais ennuyé par le carton version pneumatique qui est fin, qui pouvait se relever, donc la découpe a été de quelques millimètres en coin, un triangle isocèle en fait ....Ce qui maintenait le carton à plat, :idea:
Le vérin peut avoir une tige longue et être monté assez haut, c'est la solution que j'ai choisie avec la basse pression pour obtenir la poussée suffisante pour avoir une découpe rapide et propre ... il existe des silencieux détendeurs ( Festo) pour l'échappement à monter sur le distributeur, ce qui réduit le bruit à peu de chose .....:smt002
On peut toujours "capoter" la machine en l'insonorisant , comme les télex électromécaniques à l'époque les T100... :idea:
Cela évite les doigts baladeurs, la poussière aussi et des confettis partout......
Ok pour les 10.000 trous pour un carton, tu ne compte en faire qu'un? j'espère que non,,, :-D:-D:-D:-D
Le filon pour la matrice, il y a 3 solutions que j'ai essayées :
- le foret de 3,2 mm qui perce la matrice et le foret se transforme en poinçon, par de l'usinage!!!( c'est courant...)
- la seconde ce sont 2 pièces métalliques, une équerre à 90° et contre l'aile de cette équerre vient coulisser un plat qui doit toucher les 2 ailes sur cette pièce qui touche la naissance de l'angle droit, tu découpes la dimension de ton poinçon, avec toute la précision nécessaire ...+ traitement thermique adapté sinon cela va s'émousser après quelques découpes...:idea:
- Méthode Hollandaise, c'est un empilage de lame de raboteuse HSS hors d'usage en 3.2 mm il y en as ou un petit coup de rectifieuse à la dimension ; 2 longues et 2 courtes qui coulissent à l'intérieur des 2 longues dans le sens de la hauteur et serrées entre des plats munis de vis de serrage...
Qu'est ce que vous appelez de l "acier argent"???
Excellente journée, :smt002:smt002:smt002
On se tient au courant
André
 
jajalv
jajalv
Administrateur
Bonjour à tous,

Ma solution poinçonnage:
DSCI0132.JPG


Je viens de m'apercevoir que lorsque les photos ont été prises, un morceau était à l'envers (morceau du bas sur la première photo)
On n'y voit donc pas l'emplacement/logement des têtes de vis.
DSCI0133.JPG

DSCI0134.JPG


Les quatre éléments de la matrice sont usinés dans de l'acier Z160 traité à 65/66 HRC.
20 ans plus tard, ils sont intacts !
Ces éléments sont montés sur une plaque support, et ainsi, l'ensemble est entièrement réglable.

Pour les poinçons, ce sont des fraises cassées qui ont été utilisées.
Rectifiées au carré, et le bout repris à la meule boule pour obtenir une face "en creux".
J'en avais fait toute une série, mais un seul a été utilisé.
Preuve qu'avec de la qualité, l'usure est négligeable et la tenue dans le temps, presque éternelle !

Bonne journée à tous.

jajalv
 
mwm
mwm
Compagnon
Bonjour
c'est ce que j'ai sur la perfo manuelle qui est de 1980, les couteaux sont rectangulaires de 3 à 25 mm en plat de 4 mm et en 3mm pour les pochoirs ( que je n'emploie jamais...) un couteau de 32 mm pour les basses en 12/8 et un couteau de 2,8 x 3,0 pour la lecture optique le tout interchangeable,
Ainsi que les crémaillères de 3,5 mm, 4,2 mm, 6,15 mm, 5 mm et 5,5 mm réalisé à la fraiseuse avec "visu",
belle journée
André
 
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Encore une information......
J'ai la possibilité de faire usiner la matrice par électro-érosion. Donc un morceau d'acier trempé et ops l'école de micromécanique peut faire une électrode pour "défoncer" le trou carré.....
Ensuite, le poinçon non trempé préformé est "enfoncer" dans la matrice et est alors à la côte......
Puis viens la trempe....: rouge cerise clair et ops dans l'eau........ et ensuite revenu au four à 250°C pendant 20 minutes.....
Si le poinçon carré est impératif, j'essayerai ainsi....

Bonne soirée. Amicalement.

Jean-Pierre
 
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Le réglage de la tension de la courroie se fait par le glissement puis blocage des fixations des axes de guidage......
Je vais aussi prévoir des sécurités de fin de course. Aussi un disque avec une fente et opto cellule pour le repérage de position du moteur.
Une question comment initialiser la position au départ : un capteur ?
Bonne journée.
Jean-Pierre
 
mwm
mwm
Compagnon
Pour le capteur, oui ; vers le milieu de la course du col de cygne pour rester dans la valeur exacte du pas d'origine, pour que ces erreurs ne se cumulent pas .( info de PP ):smt002
Une palette où se fixe ta courroie crantée et qui passe dans un capteur optique à fourche qui fait cela très bien. :idea:
S'il y a trop d'erreur cumulées, la perfo s'arrête, pas par des erreurs énormes, mais que par la friction d'une tête de vis sur le carton, cela donne de la friction, le capteur de déplacement, le processeur se rend compte qu'il faut plus de temps pour un trajet entre les trous, cela s'arrête du moins chez PP et chez moi, :supz:
Il faut chausser ses lunettes et tout passer en revue, cela peut durer très longtemps ...:smt017:smt017
Couramment certains ne trouvent rien, "à vide sans carton" tout va bien, avec du carton, cela ne va plus ::smt013:smt013:smt013:smt013
- une tête de vis qui dépasse en friction,même minime ...:eek:
- les copeaux de découpe qui dépasse de la matrice :eek:parce que le système de découpe ne descend pas assez bas pour dégager le copeau ; il doit descendre de 6 mm, pour être certain qu'il soit plus bas, je conseille de prévoir une dépouille dans la matrice de telle façon que les copeaux ne s'entassent pas dans l'espace de la matrice, cela peut aussi amener un blocage si le système de découpe est un peu juste en puissance...:idea::idea:
C'est pour cela que je conseille le vérin, il n'y a qu'à augmenter la pression de l'air comprimé ... :wink:
- des copeaux qui s'engagent dans les douilles à billes, c'est pourquoi je conseille des rondelles de feutre pour que cela serve de racleur ...:smt013:smt013
Il ya plusieurs perfo sur le site, mais en principe celle de PP est la plus rationnelle, je sais que le système "port parallèle" est devenu obsolète, d'accord pour une évolution, mais les contrôles des mouvements sont toujours les même que ce soit une perfo manuelle ou informatique, je te conseille de tout imprimer, parce que il y avait d'excellents sites qui ont fermés parce que injuriés par des drôles de personnes:confused::confused::confused:
Bonne journée
 
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Bonjour,

Voilà le résultat de l'essai avec un servo de modèles réduits de fort couple.C'est le plus gros couple que j'ai trouvé : 20 kg x cm.
D'après mes essais le poinçon de 3,2 mm ne perce pas un carton de 0,5 mm d'épaisseur.Le poinçon est plat et n'est pas encore usiné à la façon des perforatrices de feuilles de classeur.
Quelqu'un m'a dit que le poinçon plat doit percer un carton de 1 mm pour être sûr de la perforation, ensuite il est alors meulé comme un découpoir.

Je vais donc utiliser un vérin pneumatique.....

- L'acier argent, c'est de l'acier de trempe pour automates en barre......pour répondre à une question posée plus haut...J'avais "zappé" et pas encore répondu!

Cordialement.
Jean-Pierre
 
mwm
mwm
Compagnon
Bonjour,
c'est ce que je pensait, j'ai chargé la pédale de la perfo manuelle et multiplié par les bras de levier, sans inertie, j'arrivait à plus de 30 kgs pour du carton de 1 mm collé, comme pour les limonaires etc, :supz:
Tu peux le laisser en carré, mais avec un angle de 45 ° à ce moment là, la perforation se fait en angulaire et progressive en effort .:idea:
Il y a plusieurs façons de découper, en couteau "demi lune'' vu de coté avec un coté qui coupe AVANT l'autre, donc assez semblable à un couteau classique à 45° dont la face coupante est plate ...:idea:
En découpoir, tu ne risque pas de remonter le copeau avec l'outil de découpe, qu'avec la demi lune si la colle "fait des siennes" poisseuse notamment avec du carton fraîchement encollé, c'est à dire moins de 15 jours de presse !!!..cela risque de remonter et te mettre en défaut de fonctionnement...:smt017
Toutes les perfo que je connais sont en pneumatiques, ou avec un moteur et un excentrique qui pousse une tige comme chez toi et 2 galets suiveurs un en bas et un en haut, comme cela retour obligé!!! n'importe quel moteur devrait aller, mais retiens bien qu'il ne fonctionne que par intermittence et ne peut que difficilement se refroidir ou alors lui ajouter un ventilateur de PC ,sinon il grillera ,,, idem pour les électro aimants comme il ya une réalisation chez les "Quimpertois" ...cela doit être trop bruyant...:smt011:smt068
C'est ainsi que j'ai modifié le projet de PP, en plaçant le moto réducteur avec un embrayage en fixe sur le châssis et que la transmission se fait par une coulisse tournante, le moteur tourne constamment et l'embrayage fait son office c'est un embrayage de climatiseur de voiture en 12 v ,( alimentation séparée,,,,), parce que mon cadre était lourd plus de 3 kgs et qu'ajouter le poids d'un vérin devenait critique, même avec le distributeur posé sur le châssis et non sur le cadre:idea:
Même sans vérin, j'ai mis 2 moteurs pour la translation du col, afin d'avoir un mouvement franc , la courroie est plus large , ainsi que les pignons, ( T15 mm ) :smt002
Pour le capteur de position, il y a plusieurs solutions, un disque avec un aimant qui tourne et passe devant un contact REED , simple efficace et inusable, tu peux récupérer cela sur une lessiveuse Vedette à ouverture par le haut, pcq la machine quand elle a fini son programme , ramène le tambour à sa position de départ, c'est la fonction de ce capteur, souvent du côté gauche !!:idea:
Pour un vérin pneumatique , c'est un Martonair 40 mm que j'avais modifié, il y a 4 tiges à démonter, et tu as le cylindre, tu choisis la valeur de déplacement de ton piston et tu recoupe le cylindre par tronçonnage, je te conseille au moins 15 mm de course, ton cylindre sera plus long,
Inutile de dépenser de l'air pour rien ... si tu as plus gros un 63 mm par exemple c'est encore mieux, ta pression de service sera plus basse et ton compresseur démarrera moins souvent si c'est une grosse cuve, :smt015
J'ai vu des montages avec un compresseur de climatiseur et une cuve qui tournait constamment, la sécurité étant assurée par une soupape de sécurité à poids comme pour les machines à vapeur, c'est rustique, mais efficace ..:idea:
Merci pour l'info "acier d'argent'' je me doutais que cela devais être quelque chose de semblable , je crois qu'ici c'est de l'acier STUB, ou plus sou moins proche.. Bon WE:smt002:smt002
 
bonhumeur50
bonhumeur50
Apprenti
Pour compléter....l'acier argent est aussi calibré...c'est à dire à la cote moins 1 ou 2 centièmes de mm. Idéal pour réaliser les axes avec des roulements à billes.
Pour le vérin, tu as un diamètre énorme....avec 20 mm et 3 à 9 bar ....ça donne 9,4 à 28 kg....pas suffisant ?
Avec 40 mm et 3 à 9 bar....ça donne 37,6 à 113 kg !
Merci des informations et aussi bon WE.
Cordialement
 
Dernière édition:
mwm
mwm
Compagnon
Bonjour,
- Pourquoi travailler à 8 Bars :smt017?, après 100 trous, le compresseur va se remettre en route et ce de façon intempestive, d'autant que si tu en as un petit à membrane par exemple avec 3 Bars c'est plus que suffisant, le cadre t'en remercieras aussi,moins de sollicitations mécaniques .... :supz:
- Le plus silencieux reste l'excentrique ou une came avec galets suiveurs:supz: ...relis ce que j'ai écris et fais toi une synthèse ....:wink:
- De cette erreur, beaucoup emploie du carton pneumatique de 0.3 mm c'est pratiquement 50% en épaisseur en moins, mais il faut le guider constamment contre son guide, c'est l'équivalent du papier dessin, aucune tenue en forme, il n'a pas de fibre...ce n'est que de la pâte..:smt002 il vaut mieux alors partir sur un montage à rouleau de papier perforé et bobines et avoir un bobinoir externe à l'orgue pour rembobiner les rouleaux , ce qui peut se faire pendant que l'orgue joue ...:smt002
- Une qualité de papier qui convient bien est celui pour les fax, il est de qualité constante et déjà en rouleau de 210 mm, la recoupe à l'opposé du bord de référence:smt002
- C'est l'erreur que tous font, ils emploient un vérin de 20 / 25 mm , qui as une longue course, mais pas assez de force en fait cela est du au profil que tu emploie pour ton couteau de découpe, en biseau de 45°, tu piques avec la pointe et la découpe se fait comme une lame de cisaille à métaux par rapport à la matrice en progressif et en fin de longueur tu as le bord qui sectionne le copeau du trou ...:smt002
- D'autres profil peuvent être adaptés en fonction de la puissance, la demi lune est employée dans les domaines de perforation de document,:smt002
- Pour limiter la puissance pour la découpe, il faut des bords rectifiés pour le poinçon et la matrice réglable ou fixe...:smt002
- Pour la matrice, je te conseille de faire comme Jajalv , jusque maintenant personne ne s'est aventuré avec de la résine, parce que les bords doivent être glissants l'un contre l'autre pour avoir une belle coupe "sans dentelle", d'autant plus que tu me parle de puissance pour perforer , il en faut, mais "avec un main de fer dans un gant de velours":supz:
- Au repos ton couteau de découpe doit être à 2 mm de ton carton, donc pas d'élan possible, inutile et bruyant!! c'est pour cela qu'il faut de la puissance instantanée qui ne faiblit pas durant les perforations les 3 Bars on les as toujours même si le compresseur est réglé à 6 bars!!!et encore à 4,5 Bars!:smt002
- Merci pour l'info pour l'acier argent, cela peut aider, j'en connais qui font leur poinçon rond avec cette qualité, donc un bord dressé et puis un petit foret à centrer qui forme un centre jusqu'à ce qu'il se confond au diamètre, on obtient ainsi un bord coupant, que tu chauffe au rouge et refroidi à l'huile, j'ai employé cela en imprimerie pour perforer les papiers avec les bandes ''pine feed'' quand on faisait les ajouts pour les papiers siliconés porteur d'étiquettes autocollantes, la matrice était un trou fraisé , le fraisage vers le bas pour que le copeau se détache quand il était dans la matrice...:smt002
Bon WE
 
mwm
mwm
Compagnon
PS : avec un vérin 20 mm de diamètre, il te faut un levier de 4 pour 1, puisque à 3 bars, cela donne 9,4 kgs de poussée....
mais la course aussi 4 x plus grande 15 x 4 = 60 mm au moins,
Calcule le volume dépensé pour 1 aller de piston et c'est la même quantité pour le retour donc le volume x 2 donc 212 cm3 par mouvement de piston en 5 coup de piston c'est un litre de consommé, la pression descend aussi tien en compte
Bon WE!
 
Haut