perçage en hélice?

A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
est il possible de percer de l'acier inox selon une helice? diamètre du trou environ 25 mm, hélice diamètre environ 1000 pas de l'hélice 5000 à 10 000. La précision est peu importante car il s'agit de créer un circuit de liquide dans une machine à bras en hélice.
Merci d'avance
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 671
F-69400 villefranche sur saone
Si je peut me permettre .. C'est pas très clair
Tu parles d'un diametre 25 puis ensuite d'un diametre 1000??
Un dessin avec des côtes, avec éventuellement le profil de la forme en hélice ( profondeur largeur)
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #3
Le diamètre du trou serait 25 mm mais la diamètre théorique de l'hélice serait grand, environ 1000 mm. Pour illustrer le trou aurait la forme d'un ressort spirale très allongé de diamètre un mètre et les spires seraient d'un pas de plusieurs mètres .
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 671
F-69400 villefranche sur saone
Je suis pas sur d'avoir compris
Petit diametre de l'hélice ( trou) 25
Grand diametre 1000 avec un pas de Plusieurs mètres
Et la longueur de la piece ? 50 mm ou 10 mètres
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #5
Le perçage devrait se faire sur 1000 ou un peu plus sur ce genre de pièce. Il s"agit de percer deux canaux de circulation de liquide (aller et retour). Dans les parties droites ça peut se faire en perçage classique avec bouchon soudé...reste les partie vrillées.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 671
F-69400 villefranche sur saone
Là , je ne pense pas pouvoir te dépanner , je suis incompétent
 
B
baboon21
Apprenti
22 Juil 2014
192
Liège
Bonsoir !

La seule technique que je connaisse actuellement capable de faire ça c'est l'additive manufacturing

Mais l'impression de poudre inox n'est pas encore ce qui se fait de plus courant (mal maîtrisé)

Si vous avez d'autres pistes..
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #8
Attention c'est du gros et du lourd et la résistance mécanique est importante. Actuellement ça se fait en fonderie avec de tubes aciersnoyés dans l'inox mais le procédé est difficile a maitriser et les porosité ou fissures sont une catastrophe....
 
lepierre
lepierre
Ouvrier
1 Fev 2013
448
Molain 39
Idée peut-être saugrenue:
Une électrode de forme dans une très grosse machine à électro érosion ?
Bonne journée,

Lepierre
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #10
Idée peut-être saugrenue:
Une électrode de forme dans une très grosse machine à électro érosion ?
Bonne journée,

Lepierre
Oui Lepierre c'est l'idée que je m'en faisait: faire une électrode en tire bouchon (très étiré) et plonger dans la pièce qui est entrainée en rotation synchronisée avec l'avance . Je suppose que cela ne peut se faire qu'en plongeant vers le bas? et qu'il faut avoir une machine assez haute pour passer la pièce...Je voudrais savoir si c'est réalisable.
Merci
 
B
baboon21
Apprenti
22 Juil 2014
192
Liège
Le problème serait alors (il me semble) l'évacuation du diélectrique qui doit être renouvelé avec un bon débit tout de même :/
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 688
59000
Bonjour,
Et vriller le fraseur après perçage conventionnel ?
Avec une banc (hydraulique) à concevoir bien sûr .
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour,
l'idée de tordre la pièce après perçage me fait peur; on ne peut pas chauffer , car il faut lui garder ses caractéristiques mécaniques et métallurgiques, et obtenir une précision correcte de forme.
Le petit plus serait de faire aussi un trou de section triangulaire.... mais ça à la rigueur ce n'est pas indispensable
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 688
59000
La pièce est obtenu par fonderie et usinée ensuite ?
L'avantage de vriller et qu'on peut partir d'ébauche plate : laminé oxycoupé etc .

(C'est une méthode que j'ai pratiqué sur de tout petit fraseur)
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #15
La pièce est de fonderie les tourillons sont rapportés et tout usiné pour obtenir une tolérance de quelques dixièmes sur le cercle extérieur de l'hélice. Ensuite elle est polie. En marche elle encaisse des couples très important et doit tenir à la fatigue. Il y a différentes dimensions de 1 mètre à plus de 3 m de longueur totale...
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 915
Guipavas (près de Brest)
Un sacré chalenge dis moi...

C'est quoi exactement ? Un malaxeur ?

L'impression 3D métal par frittage Laser a fait de super progrès ces derniers temps... Surtout sur l'Inox qui avec son faible pouvoir de conduction thermique "prend" bien la laser. Mais les pièces ont l'air énormes...
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 915
Guipavas (près de Brest)
Tu as été plus rapide que moi !

1 à 3 mètres je pense qu'on peut oublier la DMLS...

On peut ajouter des noyaux dans une fonte d'Inox ? Alu, bronze, fonte je sais que oui...
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #18
Dans l'inox moulé on met soit des noyaux soit des tubes aciers, mais c'est un peu olé olé et la pièce a parfois des défauts. C'est pour être certain de la qualité au premier coup , garantir la tenue dans le temps, et simplifier le travail que je fais cette recherche.
Les machines sont des malaxeurs de haute puissance.
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 915
Guipavas (près de Brest)
La solution de percer en ligne puis de forger/cintrer est alléchante, surtout si dans tous les cas de figures certaines parties devront être assemblées.

Tes images sont une simulation ou tu photographies tes pièces dans les cours de monuments historiques ? :) :) :)
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #20
Les photos sont prises dans les dépendances de ma résidence secondaire... Bon en fait non, je les ai trouvées sur internet.
Au départ cintrer ne me plait pas vraiment, je suis sur que ça ne sera pas admis par les constructeurs, la révolution oui, mais pas trop quand même.... et puis tordre de l'inox à froid dans ces dimensions...
 
simplet
simplet
Compagnon
30 Jan 2012
1 902
Jura, Suisse
si je comprend bien, c'est pour refroidir des bras d'un malaxeur comme celui la:



Ne serait-il pas plus judicieux de refroidir la cuve ?

Pour percer en "tire-bouchon" par electro-erosion, pas de problème mais la forme doit être régulière. Pour imagé, il faut que tu puisse "visé" ton tire bouchon dans la pièces.

Le souci avec tes pièces c'est la taille, et la forme, je ne vois pas comment tu va faire ce rejoindre le canal en "tire-bouchon" d'un bout a l'autre.
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #22
Merci de cette réponse, sur ce type de machine la cuve est refroidie ou chauffée par une double enveloppe, mais sur les produits peu conducteurs de la chaleur on s'aperçoit que l'échange avec les bras est très efficace.
Il faudrait trouver la technique de perçage de trous en hélice qui seront rejoints par des trous droits percés en usinage classique et rebouchés par des bouchons serrés et soudés.
Si c'est possible en électro érosion il faudra trouver de très grosse machine, je voudrais juste savoir si cela existe dans un premier temps.
Le souci étant de s'affranchir des délicats problèmes de fonderie.

Bonne journée
 
simplet
simplet
Compagnon
30 Jan 2012
1 902
Jura, Suisse
il existe des machine qui ont entre 600 et 1000 mm de course sur l'axe Z, mais c'est rare, et le problème, c'est que tu doit rajouter la longueur de l'electrode.... donc pour percer quelque chose de 1M de long, il faudrai avoir (si tu perce 1x de chaque coté) 1,5 M de course....

Jamais vu un truc pareil. Si c'est pour de la série régulière, il machine est assez facilement "callable" sur l'axe z, pour le bain de diélectrique, c'est un autre problème... et enfin dernier "gros" problème, c'est la fabrication de ton electrode sur des dimensions pareils. si c'est un tire bouchon géant qui resemble a un tir bouchon, les electrodes sont réalisable, si tu écarte les spire et réduit le diamètre, l'electrode n'est plus faisable car elle sera pas assez ridige sur cette longueur.

il faut savoir que l'electrode ne "touche" jamais les bord, donc si tu n'es pas "rigide", tu n'as aucune chance.

En résumé, tu as une infime chance d'y arriver, sa va te coûté un bras et sa va prendre des mois... A ta place je simplifierai la chose.

par exemple: Pourquoi pas coupé ta pièce en 3-4 bout et la ressoudé ensuite ?
ou ajouter dans la cuve un serpentin de cuivre réfrigéré en dehors des zones de mouvement ?
doublé la cuve du coté extérieur et faire circulé de l'eau réfrigéré ? (comme un radiateur)

etc..
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #24
Bonjour et merci,

Couper le bras n'est pas possible la soudure créera des zones affectées thermiquement qui seront des points faibles à la fatigue
le serpentin intérieur n'est pas envisageable car le bras doit passer à 3 mm du fond de manière régulière et il ne doit pas y avoir de zones de rétention du produit.
La double enveloppe extérieure existe mais n'est pas assez performante.
La précision du trou n'est pas importante et on peut augmenter son diamètre.

Quel est le matériau d'une électrode? un diamètre de 30 mm sur 1500 de long est il envisageable?

Y a t il des constructeurs de très grandes machines?

Le cout est "un peu secondaire" face au coût d'un loupé de fonderie ou pire d'une défaillance chez le client.

Merci d'avance
 
simplet
simplet
Compagnon
30 Jan 2012
1 902
Jura, Suisse
Peut tu me faire un croquis de l'electrode voulue ?
l'idéal serai de garder une âme un peut comme l'exemple numéro 3 ci dessous quite à par la suite le reboucher avec une simple barre.
fE-UohItbK3sM5VDVCOZxsPH0WcqBi2V6k1Jxzze7e9R8UWrkA.jpg


Pour la longueur, combien fait un segment rouge ou vert de la photo ? il serai plus judicieux d'attaquer le bras en 5x, ainsi tu simplifie la réalisation.
Sans titre.png
 
simplet
simplet
Compagnon
30 Jan 2012
1 902
Jura, Suisse
ahhh et les electrodes ce font de différente matière, tu aura le choix entre:

Cuivre,
Cuivre-carbure
Carbure
Graphite
(Laiton)

C'est l'usineur qui décidera de la matière selon ces habitudes, mais en général pour ce genre de boulot, je dirai cuivre ou graphite.
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #27
Je crois qu'on ne se comprend pas. L'hélice du trou c'est ce qui suit vos traits rouges puis verts . Percer depuis chaque bout serait peut être possible mais cela peut créer des points faibles en passant près de la surface et cela fait des trous en plus à reboucher et donc autant de point sensibles pour des fuites car les couples sont énormes et les bras se déforment à chaque tours. Voir la pièce jointe electrode helicoidale malaxeur.pdf
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #28
la forme est une hélice tres étirée sur la vue de dessus (cercle en bas de la page) elle s'enroule selon un cercle et fait une portion de cercle.
 
simplet
simplet
Compagnon
30 Jan 2012
1 902
Jura, Suisse
je crois qu'on ce comprend, par contre j'ai pas compris le croquis :smt003

Percer 1500 mm en hélice de 30 mm, c'est a mon avis pas possible. Et meme si c'est théoriquement possible, je ne pense pas qu'une entreprise acceptera ce genre de travail, c'est très risquer (déviation de l'electrode, modification de machine, etc...)

Mes trait rouge puis vert représentai schématiquement les différent perçage.

De plus, en 1x je ne pense pas qu'on peut aller tout droit avec l'electrode, donc si j'ai a peut pret compris le shéma, c'est un" tire bouchon tordu" dans ce cas la, c'est impossible.
 
A
AlainB69
Nouveau
11 Août 2016
46
  • Auteur de la discussion
  • #30
le diamètre du trou serait de 25 à 30 mm et l'helice est régulière (elle suit en courbe régulière vos trait rouge et vert) on peut imaginer qu'en enfoncement dans une pièce qui tourne on peut parfaitement creuser sans jamais toucher la paroi....
le profil d'electrode serait le 2 , mais sur une fraction d'arc de cercle seulement ....
 
Dernière édition:
Haut