Pendule électrique.

Compagnon
18 Mars 2009
2 418
Toulon ( Var )
Bonjour.
J'ai du voir ça quand j'étais jeune c'est à dire il y a quand-même quelques décennies, le noyau déclenche un contact quand il arrive en bout de course, il plonge dans la bobine, il y a un ressort qui le fait remonter et fait tourner le mouvement............
Seul problème est le bruit que fait la nuit le noyau quand il plonge.
Bon, c'est peut-être pas ça mais ça existe.
Bernard.
 
Compagnon
27 Janvier 2009
2 719
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
Je ne connais pas ce mouvement mais les photos ne donnent pas l'impression que le "noyau plonge".
L'excitation de la bobine crée un champ dans le noyau qui fait (c'est une supposition) que la palette se met en ligne avec les deux extrémités du noyau, donc mouvement de rotation, d'un certain angle.
 
Compagnon
13 Juin 2013
1 269
91300 Massy
Bonjour,
Je ne connais pas ce mouvement mais les photos ne donnent pas l'impression que le "noyau plonge".
L'excitation de la bobine crée un champ dans le noyau qui fait (c'est une supposition) que la palette se met en ligne avec les deux extrémités du noyau, donc mouvement de rotation, d'un certain angle.
C'est pas bête. Mais est-ce vraiment une horloge ? Il faudrait je pense la commander par une horloge maitre.
Peut-être aussi une sorte de minuterie ?
 
Compagnon
27 Janvier 2009
2 719
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Re,
Sur la 2eme photo on voit qu'il y a au dessus de la palette des lames qui pourraient bien être des lames établissant un contact.
Si la palette est montée sur l'axe du balancier spiral (ce qui toutes les chances d'être le cas), chaque fois que le balancier passe à une position précise, le contact est établi par les lames et la bobine envoie une impulsion magnétique dans le noyau, qui se transforme en impulsion de force sur la palette.
il y aurait là de quoi entretenir le mouvement oscillatoire de ce balancier, avec une période égale à sa période propre.

Reste à voir comment ces oscillations de période donnée sont ensuite comptées pour obtenir le temps qui s'écoule.
 
Compagnon
22 Juin 2007
1 654
Cher
Salut à tous,

Il ne semble pas y avoir d'échappement ni de rouage. Je pense donc qu'il s'agit d'un oscillateur basse fréquence mécanique de précision, du milieu du siècle dernier. D'avant la "démocratisation" du quartz, des transistors et des circuits intégrés.
Le signal devait-être prélevé aux bornes de la bobine. Le balancier est entretenu selon le principe Ato.

@+
JC.
 
Dernière édition:
Compagnon
14 Février 2011
872
92
Bonjour,

je pense à un mouvement "Sterling" constitué d'un électro-aimant à circuit magnétique lamellé en forme de fer à cheval qui oscille et entraîne le balancier
 
Compagnon
27 Janvier 2009
2 719
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Re,
Un petit détail, qui n’a rien à voir avec l’horlogerie, a attiré mon attention :
La partie statique du circuit magnétique (le stator) est feuilletée, et la partie mobile de ce circuit, la palette (le rotor) n’est pas feuilletée, du moins en apparence sur la photo.

En principe, lorsqu’on est en courant continu, et je suppose que c’est le cas ici (pile d’alimentation) c’est le contraire : le stator n’est pas feuilleté, parce qu’il n’est pas le siège de courants de Foucault et seul le rotor l’est, parce qu’il est soumis à un champ variable.
C’est ainsi sur les moteurs électriques à courant continu.

Je vois deux explications possibles dans le cas présent, mais peut-être y en a t’il d’autres :
- Le feuilletage s’impose parce qu’on fonctionne en régime impulsionnel, c'est du continu haché. Mais alors pourquoi ne pas feuilleter aussi le rotor ?
- Le feuilletage de la partie statique n’a rien à voir avec les courants de Foucault. C’est juste un choix de procédé de fabrication : il est plus facile de découper des tôles par poinçonnage et de les empiler, que de réaliser un U en métal épais.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Sujets similaires

Haut