Pb de transversal sur Crouzet TC125

D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous

Je possède un tour TC125 qui me donne entière satisfaction ,mais avec le
temps, le transversal à pris du jeu et il serre lorsqu'on l'aproche de l'axe de tournage (vers le banc). J'ai fait avec jusqu'à maintenant, mais je voudrais savoir s'il existe une solution pour remèdier à celà.

Je pensait pouvoir le rectifier sur la fraiseuse (Alcera EN700) mais je trouve cette solution un peu risquée car j'ai peur de massacrer la queue d'aronde et qu'il ne soit plus possible de la récupérer aprés.

L'autre solution qui me semble plus sure serait de trouver sur Bordeaux ou la région un atelier de rectif qui pourrait faire ce travail ( par grattage?) mais je n'ai pas d'adresse où aller.

Merci d'avance pour vos conseils et avis

Cordialement

Daniel
 
jms
jms
Modérateur
15 Mai 2009
8 826
22 et 81
je n'y connais pas grand chose, mais je sais que normalement ce genre de jeu se règle à l'aide de lardons, non ?
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
En effet jms, mais l'usure est localisée.

Il faut donc (en quelque sorte) user les parties qui ne l'ont pas été.

Bonne soirée.

jajalv
 
D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #4
Merci Jms pour ta prompte réponse.

il est exact qu'on règle le serrage du coulissement avec le lardon , mais lorsqu'une usure apparait , dans les zones les plus utilisées du chariot , et qu'on règle correctement le lardon dans cette zone , on se retrouve avec un serrage dans la partie non usée.
pour rattraper cette usure irrégulière il est donc nécessaire de rectifier les portées . Je voulais savoir s'il existait un autre moyen que celui qui est pratiqué habituellement par grattage . je pensait avec une pierre diamantée, mais je n'ai pas d'idée sur l'épaisseur à enlever.

encore merci pour ta réponse

Cordialement Daniel
 
jms
jms
Modérateur
15 Mai 2009
8 826
22 et 81
et bien c'est moi qui vous remercie tous les deux, car j'ai encore appris quelque chose :) :wink:
 
D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour Jajalv

Entiérement d'accord avec toi

cordialement Dan
 
D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #7
J'avais oublié de préciser : pierre diamantée triangulaire
 
D
deckelite
Compagnon
1 Mai 2008
1 210
Pour moi et à défaut d'autre solution, une reprise en fraisage fin sur l'Alcera serait largement préférable à un bricolage manuel à la pierre triangulaire (à supposer que la fraiseuse ait elle-même une bonne géométrie) !

Je procèderai par reprise à l'aide d'un barreau HSS carré taillé en pointe, hyper affûté et monté en bout dans un genre de barre d'alésage, avec réglage d'avance en conséquence.

Ce serait une sorte de fly-cutter, mais taillé et affûté en pointe de manière à ce qu'il passe *juste* dans le creux de la queue d'aronde. Cela, pour lui conserver le maximum de matière et donc, de rigidité.

Je reprendrais d'abord les parties plates des coulisses ensemble, puis les flancs des queues d'arondes individuellement, avec réglage de l'inclinaison de la tête à l'équerre sinus pour chaque côté.

Le but de la manoeuvre serait de pouvoir reprendre chaque surface individuellement avec l'équivalent d'une fraise en bout, et non en fraisage de profil, de manière à avoir le meilleur état de surface et la meilleure précision possibles.

Pas forcément super académique, mais c'est ce que je ferais.
 
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
Tour

Bonjour à tous
J'aimerais connaître l'avis de phil916 mais pour moi le meilleur système c'est
le grattage. Essaie de trouver quelqu'un qui te le ferais si tu ne veux pas le faire toi-même. Il ne serait pas nécessaire de tout démonter.
Amicalement
Pierre
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 575
59000
Pratiquant le Crouzet aussi et connaissant sa morphologie, il y a une première
et unique opération à faire et voir ce qu’elle apporte avant toute autre chose.

Il s’agit de rectifier au minimum les deux surfaces coplanaires de la coulisse
transversale.
Apres avoir déposé la vis et la petite coulisse longitudinale, il faut soigneusement
pierrer la surface de référence qui sera en contact avec le plateau magnétique
ou la surface de la table de fraiseuse.
L’idéal est à la rectifieuse plane ça enlève juste un petite lichette sans effort
et déformation et ça correspond à l’usinage d’origine chez le constructeur.
A la fraiseuse avec une bête à corne comme le suggère deckelite c’est faisable
aussi à condition de très bien pierrer la table aussi, de bien aligné la tête et de
Faire un bridage avec une longue barre et plusieurs vis d’appuis entre les
deux pistes à fraiser, tout ça pour convenablement plaquer la coulisse.

Ceci fait ensuite la coulisse devient, sans son lardon, une référence pour contrôler le deux pistes
de trainard. Là un petit grattage facile améliore encore.

Seulement à la fin on s’intéresse au queues d’aronde.

revision-schaublin-120vm-t22094-30.html
 
D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #11
Grand merci à deckelite , Pierre et Gaston 48 pour toutes vos solutions;

Je n'osait pas me lancer dans un chantier pareil, pourtant ça me parait réalisable avec les moyens dont je dispose.
Je vais suivre les conseils de Gaston48 , c'est à dire commencer par les surfaces coplanaires avant de s'attaquer à la queue d'aronde (si nécessaire). donc si je comprend bien on commence par rectifier les portées du transversal qui serviront ensuite de référence pour celles du chariot.
Comme je ne pratique pas le grattage, je vais donc devoir utiliser la solution de deckelite avec le fly cutter pour approcher la cote et finir par un pierrage fin.
Et bien voilà j'ai du pain sur la planche , mais ça va attendre un peu car le garrage n'est pas chauffé et ça caille en ce momment !!
Encore merci pour tous vos conseils.
Je reviendrais sur le post pour vous tenir informé de l'évolution des travaux

Cordialement Daniel
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 575
59000
Sur la photo que j’ai emprunté à ankh41, ce sont les deux surfaces sur
lesquelles repose la règle
la coulisse telle qu’on la vois est complètement retournée par rapport à sa
position naturelle.
C’est la surface qui est en contact avec la table qui est habituellement apparente.
Elle reçoit donc des chocs etc, c’est elle qui faut soigneusement pierrer pour
retrouver la référence d’origine qui a servit à rectifier la pièce chez Crouzet

A la rectifieuse plane, c’est rien du tout à faire, il n’y a pas de cote à respecter.
Ta pièce peut être expédié par la poste ou à Bordeaux tu peux peu être trouver
quelqu’un. Je ne connais pas le degré d’usure de ta coulisse, mais moins tu enlèves
plus sera facile un recentrage de la vis. Il vaut mieux être au pied de la machine
avec le compagnon s’il n’a pas l’habitude et décider toi-même quand il faut arrêter.
Ensuite pour compenser la plongé du lardon, un simple feuillard intercalé et tu
retrouves toute la réserve de réglage.

coulisse 1.jpg
 
D
deckelite
Compagnon
1 Mai 2008
1 210
Gaston, qu'est ce qui t'amène à te concentrer sur cette partie des glissières particulièrement, si ce n'est que c'est la plus facile à reprendre ?

Si on a une usure sensible là, on en aura forcément partout ailleurs et notamment sur la zone correspondante du traînard, non ?

En tout cas, un truc dont il ne faut pas se priver avant tout, c'est de passer cette pièce au comparateur pour voir s'il y a quelque chose d'évident.

Après l'avoir bien pierrée et s'être assuré de la surface de la table de l'Alcéra ou du marbre si tu en as un, tu montes un comparateur sur un pied magnétique et tu fais défiler les glissières dessous (cad chariot dans la même position que sur la photo). Tu verras s'il y a une déviation d'un bout à l'autre ou un écart entre les deux côtés. Ca peut déjà donner une idée avant d'aller plus loin.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Bonjour,

ça ne pose aucun problème particulier en grattage.
Il faut par contre soigner les contrôles géométrique (métrologie) avoir le matériel (comparateur, marbre, grattoir etc.)
et aussi acheter/fabriquer la règle pour toucher les queues d'aronde.

plutôt que des mots voilà la procédure en vidéo :wink:
Phil

 
D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #15
Ok les amis ,j'ai bien pris note de toutes vos remarques. Aussi, cet aprés- midi , malgré le froid, je me suis empressé d'aller démonter le transversal sur le tour. Première constatation de visu, on peut voir les traces d'usure sur les portées . Sur les parties les moins usées on peut voir encore les traces de grattage. Les portées ,sur le trainard, sont usées sur toute la longueur (plus de traces de grattage).
Léger pierrage du marbre et controle de sa planéité au comparateur. C'est Ok on est en dessous du centième ( le comparateur lit 0.002mm).
Ensuite pierrage de la face de référence, puis controle des portée au comparateur.
Le comparateur règlé à O sur le point le plus haut ça nous donne:
- 4/100 sur la mme portée à l'opposé
- 4/100 sur la portée opposée
-2/100 de l'autre coté
Soit un écart total de 6/100 entre les 2 points diamétralement opposés.
Ce que je ne m'explique pas bien c'est cet écart de 4/100 entre les 2 parties des portées les moins usées . Visuellement, les traces de grattage paraissent ? identiques. J'ai refait ces mesures de nombreuses fois aprés avoir repierré la surface de réference: mème résultat.
Je n' évalue pas bien ces écarts. Est-ce important ou non ? Vous allez me le dire.
J' ai pris quelques photos. Je crois qu'il n'est pas possible de les uploader directement depuis un répertoire du PC, mais uniquement depuis un site internet .Je ne connais pas la manip.
Merci d'avance pour vos réponses
Cordialement Daniel
 
jms
jms
Modérateur
15 Mai 2009
8 826
22 et 81
Daniel, tu peux joindre des photos en utilisant "joindre un fichier"

 
D
deckelite
Compagnon
1 Mai 2008
1 210
dani33 a dit:
Les portées ,sur le trainard, sont usées sur toute la longueur (plus de traces de grattage).
Léger pierrage du marbre et controle de sa planéité au comparateur. C'est Ok on est en dessous du centième ( le comparateur lit 0.002mm).
Ensuite pierrage de la face de référence, puis controle des portée au comparateur.
Le comparateur règlé à O sur le point le plus haut ça nous donne:
- 4/100 sur la mme portée à l'opposé
- 4/100 sur la portée opposée
-2/100 de l'autre coté
Soit un écart total de 6/100 entre les 2 points diamétralement opposés.
Ce que je ne m'explique pas bien c'est cet écart de 4/100 entre les 2 parties des portées les moins usées . Visuellement, les traces de grattage paraissent ?
Plusieurs questions me viennent : en premier lieu, tu dis que tu as vérifié la planéité du marbre au comparateur, mais comment ? A ma connaissance, il est impossible de vérifier un marbre avec un système à comparateur, sauf avec une règle très spéciale dont j'ai oublié le nom.
Si tu t'es contenté de balader un comparateur sur un support quelconque, ta mesure n'a probablement aucune valeur.
Le marbre peut très bien être plan... Ou pas.

Ensuite, tu évoques un écart maxi de 6/100ème, alors que les mesures relevées sont comprises entre 0 et -4/100ème. ça ne colle pas.

Fais HYPER attention, car on a très vite fait de partir sur de fausses pistes dans ce genre d'exploration (j'en sais quelque chose !)... Et il faut vraiment être méthodique et sûr de son coup avant de faire quoique ce soit.

Quant à donner un ordre de grandeur, je ne sais pas trop comment extrapoler à un assemblage en queue d'aronde, mais si tu regardes les tolérances d'ajustement pour un système arbre/alésage, tu réalises vite que 4/100ème peuvent faire la différence entre un guidage de précision et un montage dur.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 575
59000
Gaston, qu'est ce qui t'amène à te concentrer sur cette partie des glissières particulièrement, si ce n'est que c'est la plus facile à reprendre ?
Si on a une usure sensible là, on en aura forcément partout ailleurs et notamment sur la zone correspondante du traînard, non ?
Oui c’est effectivement le plus facile alors pourquoi s’en priver. :wink:

Concernant l’usure de la partie male appartenant au traînard, dani
remarque bien qu’il n’y a plus aucune trace de grattage, donc l’usure est
quand même plus uniforme.
D'ailleurs quand tu es engagé à 100 % sur la partie male , il te reste
encore au moins 5 centimètres en dehors appartenant à la partie
femelle et qui n’est quasiment jamais exploité.
C’est donc la partie la moins uniformément usée, la plus conique.
Si tu te contente de la planer au grattoir, tu n’auras pas le gain de retour
au parallélisme que peut apporter une rectification plane par rapport à
la face de référence opposée.
 
D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #19
Ok, je me suis mal exprimé et comme il vaut mieux une bonne image qu'un long discour,je joins 2 photos des portées avec les écarts relevés.

Trainard.JPG
Usure à peu prét régulière sur toutes les portées du trainard

Transversal.jpg
On voit bien les traces d'usure à gauche et de moindre usure à droite
 
D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #20
Lorsque je retourne le transversal sur le marbre ,il y a un léger basculement de la pièce autour de l'axe des points N° 2 , N°3.
Donc un surfaçage de cette pièce pourrait déjà améliorer la situation .
Je pense dans ce cas, qu'il ne faut pas se planter. Je dois prendre comme référence de départ le point N°4, le plus bas et usiner sur une seule passe pour avoir un minimum de copeau et finir ensuite par un pierrage fin.
La ligne rouge sur la photo est l'axe sur lequel je n'ai décelé aucune variation au comparateur. Il pourrait me servir de repère de base pour un ablocage sur la table (calage éventuel).
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
Bonjour dani33!

Ton problème de charriot me rappel quelques souvenirs personnels récents...

revision-schaublin-120vm-t22094-30.html

Une chose m'intrigue un peu , c'est l'écart d'usure entre les 2 cotés:
Ecart 3-4: -2/100
Ecart 1-2: -5/100

Si le trainard a une usure miroir, il va falloir faire attention à l'effet de bascule quand tu va utiliser la coulisse, redevenue plane, du transversale comme référence pour retoucher le trainard :???: 3/100 cela ne semble rien, mais comme dit deckelite, je cite: "Fais HYPER attention, car on a très vite fait de partir sur de fausses pistes dans ce genre d'exploration (j'en sais quelque chose !)... Et il faut vraiment être méthodique et sûr de son coup avant de faire quoique ce soit. "

Ce que je vais dire va sembler évidant, mais de l'expérience tiré du Schaublin,(Et du souvenir que j'ai de AC280 de mon ancien atelier) j'ai pu constater que le degré d'usure et la localisation de celle-ci sont en relation directe avec les efforts d'usinages, notamment au niveau de la queue d'aronde du transversale. D'où constat:
Usure la plus importante sur le coté gauche de la queue d'aronde du trainard, en bout de celle-ci.
Ceci pour redire, qu'il faut tout analyser pour ne pas se retrouver avec un trainard parfait au niveau de son jeu/fonctionnement, mais qui au finale dresse conique :cry: (défaut de perpendicularité longitudinale/transversale)

Mais avec méthode et conseils, la chose est parfaitement réalisable avec en plus tout le plaisir de retrouver ton Crouzet au top :wink:

Cordialement,
Phil.
 
D
dani33
Nouveau
4 Mar 2009
11
33480 MOULIS EN MRDOC
  • Auteur de la discussion
  • #22
Merci Ankh pour tes précieux conseils.
cordialement Daniel
 
Haut