Orientation scolaire metier de l'horlogerie

zingilingiling
Compagnon
20 Juillet 2007
1 768
reunion <=> lyon
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
Mon fils et moi même avons eu une discussion sur son orientation scolaire, il serait intéressé par l’horlogerie ( Montre ...etc)

Est ce qu'il serait possible qu'un atelier de réparation ou fabrication de montre puisse nous accueillir pour qu'il comprenne ce qu'est l'horlogerie.

Nous ne cherchons pas un magasin ou un musée qui nous montre de belle pièce, nous aimerions avoir un vrai échange .

Je suis de la région lyonnaise , je peu me déplacer , jusqu’à Genève si il faut .

Merci d'avance.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 016
Cher
Bonjour Zingilingiling,

Sauf si vous avez pas une fortune personnelle, je pense qu'il serait préférable que votre fils s'oriente vers la micro-mécanique. L'horlogerie, comme tous les "métiers d'art" sont en voie de disparition en France. Le seul débouché, pour un horloger actuellement, est la suisse. Depuis l'arrivée du quartz l'industrie horlogère française est moribonde. Le rouleau compresseur chinois arrive doucement, mais sûrement. Il sont parfaitement au point techniquement. Il leur manque encore le design et le marketing. Un peu de patience, ça va venir !
L'horlogerie, comme beaucoup de "métiers d'art" est devenu un loisir lucratif pour retraités d'en haut.
Je viens de recevoir, ce matin la revue de l'UBH, le seul magazine aujourd'hui de l'Union de la bijouterie-horlogerie. Pas une seule offre d'emploi !
Dans les années 1970, dans "la France Horlogère", il y en avait 2 pages, chaque mois ! Mais il y a de plus en plus d'écoles d'horlogerie et de formations ! La France est championne dans la formation (inadaptée aux besoins économiques).

Bonne chance à votre fils.

@+
JC horloger depuis 1963 !
 
Dernière édition:
zingilingiling
Compagnon
20 Juillet 2007
1 768
reunion <=> lyon
  • Auteur de la discussion
  • #3
Je prend note, quoi qu'il arrive l'horlogerie et la micro-mécanique est lié.
Si dans un 1er temps il peut être formé dans ce qu'il veut , j'en serais entièrement satisfait.
Actuellement il a 2 envies le foot (très peux d'élu) et l'horlogerie.

Idéalement pour lui serait un "sport étude" avec une formation d'horloger .
Peut on rêver , est ce que cela existe :)
 
coredump
Compagnon
8 Janvier 2007
4 169
FR-06
L'avantage du foot c'est que l'on sait très tôt si il y a possibilité de carrière...
La première question a se poser c'est études courtes ou longues?
L'alternance revient à la mode, surtout que des grosses boîtes commencent sérieusement a la faire en interne et ce même pour un cursus ingénieur.
 
zingilingiling
Compagnon
20 Juillet 2007
1 768
reunion <=> lyon
  • Auteur de la discussion
  • #5
En tans que parent on espère tous pour notre enfant des études longue (sauf quelque cas) , dans l'état actuel des choses je ne saurais répondre à cette question.

Concernant l'alternance , ce qui peut m'inquiéter c'est lorsque l'entreprise ne tiens pas ses engagements .
L'enfant ce retrouve perdu et cela peut être difficile de ce retourner.
 
jms
Modérateur
15 Mai 2009
8 198
28 et 81
En tans que parent on espère tous pour notre enfant des études longue (sauf quelque cas)
Ah bon ?
Moi pour mes enfants je leur ai surtout dit que peu m'importait la longueur de leurs éventuelles études, mais que ce qui était important, c'est qu'ils réussissent à faire un métier qui leur plaisait.
Les études les enfants les font pour eux, pas pour nous....
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 016
Cher
Actuellement il a 2 envies le foot (très peux d'élu) et l'horlogerie.
Horlogerie en France, peu d'élu aussi ( peut être moins que des footballeurs au regard du nombre d'équipes existantes) et moins bien lotis au niveau revenus !

L'avantage du foot c'est que l'on sait très tôt si il y a possibilité de carrière...
Je partage entièrement cette opinion.
Le foot est une activité très physique et l'horlogerie très statique ! Pourra-t-il rester assis 35 h par semaine s'il a besoin d'activité physique ?

Aimer les montres de grandes marques ce n'est pas forcément aimer l'horlogerie.

@+
JC.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 016
Cher
ce qui était important, c'est qu'ils réussissent à faire un métier qui leur plaisait.
C'est beau vu comme ça ! En plus il y a plein d'écoles, en France, qui forment les jeunes à des métiers prisés.
Le problème est les débouchés une fois le diplôme en poche !
Beaucoup se retrouvent à Pôle emploi. C'est un peu bête de faire une formation à 10 000 € / an /élève et de devoir refaire une autre formation par manque d'offres d'emplois .

Concernant l'alternance , ce qui peut m'inquiéter c'est lorsque l'entreprise ne tiens pas ses engagements .
Mon petit fils va bientôt passer son bac. Il est à la recherche d'une entreprise pour une formation en qualité-logistique en alternance.
Une entreprise lui a répondu " ne ne prenons plus de jeunes en alternance, le dernier, une fois sont BTS acquis s'est engagé dans la gendarmerie, alors que nous contions sur lui".

Comme quoi la balle n'est pas toujours dans le même camp !

@+
JC.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 016
Cher
@jms,

J'entends bien. Ce que je voulais dire c'est que le role des parents est de trouver l'adéquation entre les rêves et la réalité (du marché de l'emploi).
Rien à voir avec la longueurs des études. Les études d'archéologies, par exemple, sont très longues. Mais il y a intérêt à être pistonné pour trouvé un job, non ?

Un nouveau phénomène semble apparaître, beaucoup de jeunes sur-diplômés quitte leur emploi pour faire une formation artisanale ( boulanger, culture biologique etc...) pour vivre "une autre vie".

La vie n'est pas simple !

@+
JC.
 
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 326
92
Bonjour,

En tans que parent on espère tous pour notre enfant des études longue (sauf quelque cas)
Il a été dit exactement « sauf quelques cas »

À notre époque si l’on veut trouver un emploi il faut une tête bien faite. Les diplômes sont une excellente clé pour rentrer dans la vie active.
Maintenant la tendance est de primer l’intelligence et le bon sens aux diplômes lors d’un entretien préliminaire d’embauche.
Si l’on réunit les trois critères on sera un aigle...
 
Haut