Nitruration ou Cémentation

ZAPJACK
Compagnon
4 Juillet 2010
2 983
Namur (B)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
Je dois tailler un villebrequin dans la masse dans du 34CrNiMo6V (35NCD6T en France)
En gros 60mm de diamètre
Je souhaite soit nitrurer soit tremper
Questions:
Peut on traiter le villo finis ou faut il rectifier àprès traitement
Est ce que le traitement thermique modifie le villo ?? (déformation plastique)
Quelle doit être la profondeur de traitement
LeZap
 
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Ce n'est pas un acier de cementation .
Cet acier est vendu souvent trempé à 110 daN/mm2
Sinon , il se trempe à 850 °c à l'huile ou à l'air , dans la masse + un revenu à 550 °c --> 110 daN/mm2 environ
Le risque : les deformations !

La nitruration est pratiquée à environ 520 °c , l' epaisseur traitée ( dureté elevée ) est superficielle , elle peut atteindre 0.5 mm en 50 heures .... Interet : pas de deformation .
Les meilleurs resultats sont obtenus sur acier prealablement trempé + revenu .
 
ZAPJACK
Compagnon
4 Juillet 2010
2 983
Namur (B)
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci pour l'info.
Peut on rectifier avant nitruration ??
LeZap
 
moissan
Compagnon
13 Mars 2012
11 801
FR-16 angouleme
merci de m'avoir rapellé l'existence de la niruration ... c'est peut etre bien ce qu'il me faut pour durcir des arbres et des vilbrequin plus simplement que par trempe

quand j'etait a l'ecole on disait que la nitruration etait un traitement couteux , surtout parce que tres lent ... mais pour des petite quantité maintenir a 500°C dans un four etanche plein d'amoniac n'est pas si difficile !

cementer est utile pour un acier qui n'a pas assez de carbone pour etre trempé

apres cementation il faut tremper et seule l'epaisseur cementé prend la trempe : ca ne deforme pas moins que de tremper une piece en acier trempable

si la trempe est faite dans de bonne condition les legere deformation peuvent etre corrigé par la rectification

la nitruration se fait a basse temperature et ne deforme pas : juste une augmentation de cote bien previsible : il est peut etre possible de se passer de rectification apres nitruration ... et peut etre qu'un usinage a l'outil precis avant nitruration permet d'eviter completemnt la rectification

simple polissage au papier de verre avant ou apres nitruration ?
 
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Il y a generalement plus de deformations apres les traitements de cementation + trempe qu'avec la trempe dans la masse d'un acier au % de carbone similaire .

La nitruration ne crée pas de déformations , l'epaisseur de traitement est relativement faible, c'est un traitement assez long donc couteux , la rectification enleverai une bonne partie .
 
saquet
Compagnon
2 Avril 2010
1 237
marne
bonjour
attention a la nituration car apport de metal par projection et la surface est abrasive, avantage pas de retouche
mais a reserver a des reparations statiques
de memoire de 30 ans donc hier nous avions fait recharger un joint tournant hydraulique sur joint GR70 pour ceux qui connaissent ,cela a tenu trois mois au lieu de 5 ans

pour un acier trempe passage d une rectif obligatoire prevoir 0.15 mm
 
moissan
Compagnon
13 Mars 2012
11 801
FR-16 angouleme
non tu doit confondre avec autre chose ! la nitruration n'est pas une projection de metal

la nitruration a l'air d'etre le top pour vilbrequin a haute performance

c'est peut etre cher a cause du prix de la nitruration , mais c'est le plus facile
 
saquet
Compagnon
2 Avril 2010
1 237
marne
bonjour
j ai confondu avec la metalisation
sinon il y a le chromage, tres dur en surface
salutations
 
ZAPJACK
Compagnon
4 Juillet 2010
2 983
Namur (B)
Où trouve t-on des ateliers spécialisé en Nitruration ????
LeZap
 
moissan
Compagnon
13 Mars 2012
11 801
FR-16 angouleme
ce n'est pas les entreprise specialisé qui manque
http://www.groupe-thermi-lyon.com/wp-content/uploads/2011/06/NIT-GAZ.pdf

j'aime bien les usine a gaz au sens propre , et ca me donne envie de faire quelquechose

la maniplution d'amoniac , qui se fait decomposer en hydrogene dans des four a 500°C doit etre severement reglementé et faire monter le prix de ce genre de traitement

pourtant il n'y a rien de couteux , inutile d'acheter de l'amoniac gazeux comprimé , il suffit de chauffer de l'ammoniaque vendu en grande surface pour degager du gaz amoniac ... le faire passer dans un filtre a chaux vive pour enlever l'humidité et envoyer dans le four ... mais ca se fait decomposer et on se retrouve avec de l'hydrogene !

j'ai vu dans le lien precedent qu'il etait conseillé de vider le four en brulant ce gaz dans un bruleur a propane , pour ne pas lacher ce gaz n'importe comment ... je me vois deja avec un four chauffé au gaz , garder le gaz de vidange du four pour son chauffage

je vois aussi des histoire de remplir le four d'azote pour eviter le melange explosif de reste d'hydrogene et d'air ... chez moi ca ne sera pas azote de l'air liquide , mais gaz d'echappement du groupe electrogene un peu purifié : aussi neutre mais gratuit

il y a aussi des histoire de dosage : pas de l'amoniac pur mais un melange d'amoniac pur NH3 et d'amoniac deja decomposé N2 + H2 pour une bonne efficacité du traitement

si ce traitement est trop cher chez les specialiste je vais essayer
 
Dernière édition par un modérateur:
christophe81
Compagnon
25 Février 2010
1 199
cordes sur ciel 81
Bonjour Moissan

je ne connais, ni les moyens dont tu disposes, ni ton niveau de connaissances en la matière, toute fois, il me semble hasardeux, de faire l'apologie de tels procédés, en les laissant paraître pour "faciles" ; quand je lis, gazs ammoniaqués, hydrogènes, fours et chaux vive, ça me fais un peu frissonner...
 
moissan
Compagnon
13 Mars 2012
11 801
FR-16 angouleme
je ne veux surtout pas faire croire que c'est facile ! je souligne bien le danger de remplir un four avec de l'amoniac deja un peu combustible , et franchement toxique ... qui va se decomposer en hydrogene , encore plus dangereux ! une vrai bombe , si on y laisse rentrer de l'air !

je ne sais pas si ce sujet est le bon endroit pour prologer cette discussion ... si ca encombre ici je peux ouvrir un autre sujet

je m'interresse depuis toujours a la fabrication de carburant ... distilation et raffinerie ... gazogene ... pyrolyse du bois ... methanisation

quand j'ai voulu fabriquer mon acetylene ca a marché du premier coup parce que j'ai commencé a étudier le sujet 10ans avant ... l'etape suivante sera bientot de fabriquer le carbure de calcium

j'aime bien la fabrication des produit chimique simple , ou les vieux livres d'avant 1900 donnent des methodes tres efficace , parfois plus ecologique que les methodes industrielle actuelle ... genre distiller ce qu'il y a dans une fosse septique pour avoir de l'amoniaque pas cher !

le probleme est que la nitruration est trop recente , les livres recent que j'ai ne donnent jamais les detail pratique

pendant mes etude a besancon a l'ecole d'horlogerie ( lycée jule haag ) il y avait un atelier de traitement thermique , et un four de nitruration ... je n'ai pas pu en tirer d'information pratique ... il faut dire aussi que ma formation scolaire en chimie ne me permetait pas de comprendre grand chose , j'ai commencé a comprendre la chimie plus tard avec des vieux livre ... sans la pratique d'avant 1900 la theorie de 1980 ne rentrait pas dans ma tète

la nitruration ne sera donc pas un truc facile a faire mais quand je vois les prouesse que certain montrent sur ce forum ca confirme que rien n'est impossible

je sais ce qu'il faut pour la chimie lourde ... il me manque les detail pratique pour maitriser la qualité de la nitruration , et j'espere que des specialiste qui savent ce qui me manque pouront m'aider a avancer

je ne commencerai pas la moindre realisation avant d'en savoir assez pour avoir des chance de reussir , merci pour toute information !
 
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Il faut laisser ce genre de chose aux entreprises !
Trop risqué et sans interet dans le cas present !!
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut