Mouler soi-même de la matière plastique par injection

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
Le débutant
Le débutant
Compagnon
Oui Michel, entièrement d'accord, c'est pour cela que l'on parle de fusion et non de liquéfaction
Pour la buse, 3 mm me parait suffisant. As tu "calculé à la louche" la pression que tu exerces
sur le piston ? Quand tu "injectes" la matière est-elle complètement fondue ? Peux-tu faire la même manip avec de la matière incolore ? (pour voir si la charge influence)
à Phil 135 : La matière passe par une phase pâteuse puis fond de plus en plus, devient filante, mais pas liquide, elle se dégrade bien avant
Cdlt
 
Dernière édition:
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
aucune idée de la pression.... j'ai juste remarqué que les deux parties du moule "étiquette" se sont écartées et pourtant elles étaient serrées dans l'étau de la perceuse... rien d'étonnant ce truc ressemble un peu à une presse hydraulique
pour ce qui est de la t° ce sont les indications du thermomètre, mais vers 170° le plastique était juste un peu ramolli, pas du tout visqueux
je n'ai pas de PEHD incolore, j'en ai du rose, du noir et aussi du jaune
je ferai d'autres essais la semaine prochaine, en particulier en mettant des morceaux de différentes couleurs à chauffer ensemble, ça devrait faire des trucs marbrés assez plaisants, on verra ! :wink:
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
??? Le thermomètre est situé où par rapport à la résistance et à la matière ? ça ne m'étonne pas que le moule se soit ouvert, car on atteint des pressions phénoménales , je crois que tu as une sorte "de bras de levier" (cabestan) pour pousser le piston ? il faudrait connaitre la pression générée par cm² sur le piston.
Mais ce qui m'étonne surtout est que la matière ne soit pas plus fluide ( les chiffres que j'ai cités sont ceux du LRCCP, donc fiables) Quand aux mélanges, ça peut être chouette !
Cordialement
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
oui, il y a le cabestan de la perceuse, et le puits où je mets le plastique fait 12 de diam
pour ce qui est de la t° la cartouche est dans un trou parallèle au puits et à environ 10mm de distance, le thermomètre est dans un trou perpendiculaire aux deux autres, mais tout ça est dans un bloc de dimensions finalement assez réduites et l'alu conduit très bien la chaleur donc je pense que la température doit être homogène et que les mesures doivent être assez fiables
 
P
phil135
Compagnon
effectivement je savais que "liquéfaction" était un abus de langage, sauf peut-être pour le nylon
après il y a visqueux et visqueux

évidement, c'est pas moi qui m’embête à faire les moules, mais il me semble que ce pb d’écartement des deux partie n'existerait pas dans un assemblage empilé avec un trou d'injection sur une face en pleine matière et pas sur le plan de joint
je suis d'accord que du coup la carotte sera plus contrariante à éliminer, mais ça devrait rester possible
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
....Pour des raisons d'écoulement , j'aurai situé le point d'injection coté anneau avec "un seuil annulaire",
ou "en tunnel courbe" Mais, pour l'application de notre ami Michel, ce n'est pas de "l'industriel' à cadence élevée, et je pense qu'un moule plus chaud (ce qui va à l'encontre de ce que j'ai dis plus haut), doit résoudre le problème de remplissage si toutefois la température du moule est homogène et que la pression d'injection soit maintenue constante pendant le cycle
Cdlt
 
Dernière édition:
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
effectivement je savais que "liquéfaction" était un abus de langage, sauf peut-être pour le nylon
après il y a visqueux et visqueux

évidement, c'est pas moi qui m’embête à faire les moules, mais il me semble que ce pb d’écartement des deux partie n'existerait pas dans un assemblage empilé avec un trou d'injection sur une face en pleine matière et pas sur le plan de joint
je suis d'accord que du coup la carotte sera plus contrariante à éliminer, mais ça devrait rester possible
le problème dans ce cas c'est que l'objet moulé resterait prisonnier du demi-moule
il faudrait s
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
sans doute percer le trou d'injection pour le liberer
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
??? Le thermomètre est situé où par rapport à la résistance et à la matière ? ça ne m'étonne pas que le moule se soit ouvert, car on atteint des pressions phénoménales , je crois que tu as une sorte "de bras de levier" (cabestan) pour pousser le piston ? il faudrait connaitre la pression générée par cm² sur le piston.
Mais ce qui m'étonne surtout est que la matière ne soit pas plus fluide ( les chiffres que j'ai cités sont ceux du LRCCP, donc fiables) Quand aux mélanges, ça peut être chouette !
Cordialement
je vais tester les mélanges quand il fera plus chaud, ou moins froid ! dans mon atelier
en commençant par un jeton de caddy bicolore rose et noir, qui sera unique au monde !
 
Nico91
Nico91
Compagnon
Au vu de la météo, c'est pas demain que tu démarre ton usine d’injection plastique :mrgreen:

Bon c'est quand qu'il fait chaud que l'on voit les premières pièces sortir du moule :smt076
 
M
moissan
Compagnon
le trou d'injection dans le plan de joint n'est pas une mauvaise idée ... la position du trou n'a aucunne importance sur la force qui veut ouvrir le moule : ça reste toujours force = pression x surface

pour connaitre la pression c'est facile il suffit de calculer avec la force sur le piston et son diametre , ou d'estimer la force sur le cabestan de la perceuse ... et mesurer le rapport de multiplication de la perceuse : mesurer le rapport entre le deplacement au niveau du cabestant et le deplacement de la broche

l'alu est bon conducteur de la chaleur mais le plastique très mauvais conducteur : il est bien possible que seul la surface du plastique dans le cylindre soit a la bonne temperature et que le centre reste trop froid

c'est pour cela que les vraie machine a mouler on une espece de pompe a vis qui triture les granulé : peu importe si le plastique ne conduit pas la chaleur , tous les grain passent au contact des surface chauffé

le moulage economique de piece en plastique m'interresse : je pense qui est possible de se passer de piston : de remplir le moule uniquement par la pression d'une extrudeuse a vis

on voit sur le net des construction amateur d'extrudeuse a vis pour faire du fil pour imprimante 3d avec une vis a bois

je trouve l'extrudeuse a une vis trop difficile a mettre au point : avec double vis ça pompe beaucoup mieux même avec une qualité de vis minable
 
gégé62
gégé62
Compagnon
bonjour
Je découvre ce fil, étant assez peu fidèle au forum ces temps-ci.
Je trouve cela hyper-intéressant, et j'ai pris deux heures pour lire l'ensemble des 15 pages déjà écrites...
merci à Michel d'avoir ouvert cette nouvelle voie. Ca donne envie d'essayer. Pour ma part j'ai bien connu dans un passé lointain l'extrusion des plastiques, moins le moulage, mais ce sont les même matières et il y a des points communs.
C'est très bien aussi d'essayer des techniques qui sortent des sentiers battus, même si beaucoup d'essais restent sans suite, ils permettent de se faire sa propre expérience.

A propos de ce que dit Moissan tout à l'heure. Tout à fait d'accord, le chauffage apporté par une vis serait beaucoup plus homogène. C'est le procédé normal en injection industrielle, la vis malaxe les granulés, le couple est important, l'effet de cisaillement de la matière la chauffe, la ramollit, l'homogénéise. Cet effet a un coté stabilisateur, quand c'est bien ramolli, ça chauffe forcément moins. Bien sûr au départ il faut chauffer uniquement avec les résistances, on ne peut démarrer la vis avec de la matière solide.
Mais cela risque d'être beaucoup, beaucoup plus compliqué à mettre en oeuvre. A voir peut-être pour l'avenir....

En tous cas bravo, on attend la suite (et le printemps).
 
P
phil135
Compagnon
beaucoup plus compliqué : oui . il suffit d'avoir vu une fois une presse à injecter, même une petite, pour se rendre compte que là on changerait de catégorie
 
M
moissan
Compagnon
une idée pour se passer de vis serait de faire un piston de plus petit diametre et plus long pour faire le bon volume : tout le plastique serait plus proche de la paroi et on obtiendrait une temperature uniforme plus rapidement
 
gégé62
gégé62
Compagnon
géniale la petite extrudeuse sur le site donné par Jicer.

L'idée de la mèche à bois (je crois qu'on ne dit pas foret pour le bois)....faut le faire....

Mais est-ce transposable à l'injection avec une vis aussi simple ? en admettant qu'on puisse avancer la vis au moment de l'injection, il faut encore obtenir en bout de vis la pression requise. Or les vis d'extrudeuse ou d'injection ont un profil, une forme de filet, bien particulier. Il ne s'agit pas seulement de transporter la poudre ou les granulés, elle a aussi un rôle important de malaxage. En gros, il faut que le diamètre du noyau de vis aille en diminuant de l'entrée vers la sortie, pour obtenir un effet de "compression". Les vis sont assez longues, 15 à 20 fois le diamètre et on a coutume de distinguer trois zones:
- l'entrée, noyau cylindrique sur cette partie qui prend les granulés, son rôle est d'assurer un débit stable. L'action est purement mécanique, pas thermique. La zone est assez longue pour que le débit justement ne soit pas influencé par ce qui a lieu plus loin.
- zone de compression, noyau conique grossissant, on commence à chauffer (électriquement et par malaxage)
- zone de "plastification" le noyau redevient cylindrique, on termine là le travail de plastification.
Pour une vis à pas constant, on peut dire que l'espace entre vis et fourreau diminue d'un facteur 2 à 3, selon la matière, 2.5 serait un bon compromis passe-partout.

Pour résumer, et au risque de me tromper, je pense qu'on peut obtenir quelques résultats en extrusion avec un système simpliste comme vu sur le site de Jicer, (mais ingénieux sans aucun doute !) surtout avec des matières comme le PE ou le PP que l'on peut chauffer assez pour que la viscosité devienne faible (je ne l'imagine pas extruder du PVC) mais qu'il ne suffira pas en injection où l'on a besoin, à un moment donné, de pousser la matière avec assez de pression. Et si on met un piston en parallèle pour faire le travail d'injection, la matière risque de reculer vers l'amont de la vis....

Je suis curieux d'avoir l'avis de personnes qui connaissent la transformation des plastiques.
 
Dernière édition par un modérateur:
M
moissan
Compagnon
c'est tout le probleme de l'extrudeuse a simple vis ... il faut compter sur la viscosité et l'adherence du plastique sur le corps cylindrique ... si ce n'est pas bon tout le plastique tourne avec la vis et ça ne pompe pas

j'ai eu ce genre de reflexion il y a 30 ans en voyant des article sur l'usine nouvelle sur le moulage et l'extrusion , qui montrait l'avantage d'extrudeuse bi vis ... grace au 2 vis ça fait un effet pompe volumetrique ... a l'epoque ça posait un probleme de realisation : 2 vis a arbre paralele très proche ne laissant pas la place a des roulement et des engrenage normaux , donc realisation compliqué

a l'epoque ça m'avait donné une idée : faire les vis conique pour que les 2 axes divergent et qu'a une certaine distance on ait la place de mettre les roulement et les engrenages qu'on veut ... j'aurait pu breveter cette idée a l'epoque ... maintenant c'est trop tard , cette methode semble classique http://i01.i.aliimg.com/photo/v0/60104313177/Extruder_parts_extruder_screw_barrel_conical_twin.jpg

google image en montre de multiple exemple : grace a la conicité des vis la realisation devient facile ... je pense qu'avec 2 grosse vis a bois legerement rectifié ça doit pomper du plastique !

grosse bizarerie des extrudeuse bi vis , il y a des contra rotative et des co rotative

en contrarotative ça fait la meilleure efficacité en pompe volumetrique : ça parait la solution la plus logique ... en co rotative , ça parait un peut batard mais ça marche aussi et ça a l'avantage d'utiliser 2 vis a droite
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
génial le coup de la mèche à bois !
@moissan :
pour ce qui est de la forme du volume de chauffe et des rapports diamètre longueur, je pense que je suis ok, tout le volume est fondu sinon ce serait impossible de pousser le piston et de faire passer le plastique dans le moule
je n'ai pas l'intention de compliquer le système, ce qui m'intéresse c'est que ça reste le plus simple possible et que ça fonctionne...
en ce moment il fait 0° dans mon atelier, donc partie remise pour les prochains essais....
 
gégé62
gégé62
Compagnon
@moissan
bonjour,
histoire de vous consoler, les extrudeuses à double vis coniques sont anciennes, dans le labo d'extrusion où j'étais nous avions une Krauss-Maffei (Autriche) c'était en 1975 (41 ans déjà) et ce n'était déjà pas tout récent comme technologie. Cela ne vous enlève pas le mérite d'y avoir pensé....
Quant à dire que réaliser une bivis conique serait plus simple.....
D'autre part, si les problèmes de conception mécanique se posent effectivement pour les machines bivis industrielles (résistance des roulements mais surtout des butées de vis) qui de mémoire ont des vis d'au moins 80mm pour l'entrée de gamme, que deviennent les contraintes mécaniques (c'est bien de ça qu'il s'agit) dans une similitude, disons à l'échelle 1/4....??? nul ne le sait
Pour les caractéristiques et les performances, bivis, monovis, et d'autres systèmes qui existent ou ont existé...nous abordons là quelque chose de complexe. Je pense que les bi-vis sont choisies pour l'extrusion du PVC (exemple profilé d'huisserie fenétre, feuilles épaisses pour revêtement de sol, tuyaux plastiques batiment...), mais que les monovis restent d'actualité pour le travail des polyoléfines (PEBD,PEHD,PP) et ces matières nous intéressent ici. En tous cas pour les petits débits (<20 kg/heure) je n'ai jamais vu utiliser une bivis.
vaste sujet .....
pour revenir terre à terre - et trouver une fin à mon post :-D - il doit faire 1°C dans mon atelier, et je n'ai même pas le courage d'aller vérifier
 
P
Popino
Compagnon
'soir
Et une pompe à engrenage (comme les pompes de pression d'huile des moteurs)? Avantages/ inconvénients?
C'est pour une utilisation (et une réalisation) amateur (avec pignons standards) . Pour l'injection ou pour l'extrusion?
A vous (sans crier)
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
...Il y a effectivement plein de solutions, mais pour une petite application "maison" il faut un système simple, facilement nettoyable, et où la quantité de matière mise en oeuvre est faible, pour ne pas se retrouver avec 3 kilos de matière fondue et foutue pour avoir injecter trois pièces de 40 grammes ....mais tous les systèmes "amateur" sont bons à conditions qu'ils "poussent assez" et que l'ensemble soit capable de plastifier
la matière au fur et à mesure du besoin de l'injection, et ce, sans la dégrader, ce qui déjà sera un beau résultat ! ...
cordialement
 
M
moissan
Compagnon
une pompe a engrenage est une bonne pompe volumetrique , mais trop bonne ! ça pompe bien avec peu de surface pour chauffer le plastique : donc les grain pas encore fondu vont bloquer

l'avantage de la vis c'est que ça brasse bien , permet a chaque grain de fondre , permet a l'air entre les grain de sortir

la vis simple est la plus mauvaise pompe mais le meilleur moyen de mouler le plastique ... la bi vis pompe mieux , se raproche un peu de la pompe a engrenage mais chauffe encore assez longuement

la pompe a engrenage n'est pourtant pas stupide : on pourait imaginer une pompe a engrenage volontairement fuyarde avec trop de jeu , pour bien brasser le plastique comme le fait une vis
 
P
phil135
Compagnon
à moins que ça cisaille les molecules et degrade la matiere
la vis est assez "douce" en comparaison
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
Bonjour
...dans ce cas il faut que toute la pompe à engrenage soit chauffée ainsi que son alimentation de matière, et qu'elle tourne
lentement, mais ce peut-être une solution envisageable, à condition qu'elle soit (elle et ce qu'il y a autour) facilement "ouvrable"
pour en assurer le nettoyage. C'est pour cela que je préfère la solution employée par Michel, il suffit à la fin de l'utilisation de sortir le
piston, d'enfoncer dans la matière encore fondue un petit "crochet" attendre que le tout soit solidifié et tirer ce genre de carotte qui normalement se décollera assez facilement si les parois du cylindre sont parfaitement usinées et si la matière employée à un coefficient de dilatation (donc de rétractation aussi) supérieur au métal employé pour le cylindre
Cordialement
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bjr ,

Je vois mal de la MP sortir d'une pompe à engrenage !

Par contre il existe un autres systeme constitué d'une vis ( pour le brassage ) ET un verin ( pour la poussée .
C'est utilisé en injection allégée .
 
Dernière édition:
P
Popino
Compagnon
Engrenage engrenage... C'est pour s'occuper la tête en attendant les beaux jours. Petit intérêt, ça pourrait être placé au dessus du moule, en utilisant une presse "ordinaire" verticale ( - encombrante et avec le même axe pour l'injection et la force de fermeture) ce qui semble difficile avec l'injection par vis.
A vous
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
Bjr ,

Je vois mal de la MP sortir d'une pompe à engrenage !

Par contre il existe un autres systeme constitué d'une vis ( pour le brassage ) ET un verin ( pour la poussée .
C'est utilisé en injection allégée .


Bonsoir
Pourquoi ?
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bsr ,

Sans doutes parceque jamais vu ! ? ...
Par contre un verin vertical c'est courant sur les petites machines .
 

Sujets similaires

A
Réponses
23
Affichages
717
serge 91
serge 91
V
Réponses
8
Affichages
332
marc le gaulois
M
Satamax
Réponses
6
Affichages
348
dubleu
dubleu
D
Réponses
44
Affichages
2 365
DimiDimDimi
D
A
Réponses
25
Affichages
849
brise-copeaux
brise-copeaux
G
Réponses
33
Affichages
899
gregmuch
G
Haut