Moule pour fonte GL

  • Auteur de la discussion happy-lulu
  • Date de début
H
happy-lulu
Apprenti
6 Mai 2009
60
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour a tous,
je voudrais faire un moule d'un cylindre 2temps 70cc pour mon scooter 50cc,je voulais faire le cylindre en alu mais le traitement de surface nikasil est très cher,du coup je me rabat sur la fonte(j'ai lu sur wikipedia que la "GL" est la plus utilisée pour la motorisation,j'en déduis donc que sa doit etre la bonne pour un cylindre!
Savez-vous quelle matière utiliser?

merci beaucoup :)
 
rebarbe
rebarbe
Modérateur
24 Juin 2009
5 094
91
Salut

Tu vas fondre toi même?
 
H
happy-lulu
Apprenti
6 Mai 2009
60
  • Auteur de la discussion
  • #3
ouai j'pense...il me faut juste des infos et je pourrais essayer :)
 
rebarbe
rebarbe
Modérateur
24 Juin 2009
5 094
91
J'espère que tu es équipé, fondre des féreux c'est pas comme fondre de l'alu.
 
H
happy-lulu
Apprenti
6 Mai 2009
60
  • Auteur de la discussion
  • #5
ben j'pensais utiliser mon oxy-acetylène...dit moi voir s'que tu sais a propos!=D je trouve rien sur la toile...:(
 
rebarbe
rebarbe
Modérateur
24 Juin 2009
5 094
91
Je suis loin d'etre un pro de la fonte, en tout cas je n'ai jamais fondu de féreux mais il va te falloir chauffer au bas mot un kg de fonte à plus de 1000°c, donc avoir un creuset qui tienne le coup, et un moule solide aussis je pense.
Pense à te protéger avec des gants en cuir (pas de plastic) et un tablier, c'est pas une blouse qui arretera du métal en fusion, évite aussis les tongs :wink:
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
happy-lulu,

je suis un grand fan du fait maison et de l'expérimentation technique, j'ai fait mon four fondu quelques kilos d'alu et même monté la température à 1150°C...
A cette température il m'était déjà très difficile avec mon équipement de protection amateur de supporter la chaleur rayonnée...
Regarde la dernière vidéo dans mon sujet fonderie et tu vas voir que c'est même déjà aveuglant 1150°C.

Pour rappelle la fusion de la plupart des fontes c'est entre 1200 et 1350°C ajoute 50 à 100°C pour la coulé...
Tu vas droit à l'accident en essayant ça sans une solide expérience en fonderie et le matos de coulé/protection adéquat !
Je ne peux que te déconseiller fortement de le faire !

Cherche une fonderie fonte pas trop loin de chez toi.
Discute avec eux gentillement en proposant une bonne bouteille et de venir avec ton modèle et éventuellement le moule prêt ou le faire sur place etc. EUX rempliront le moule
Ca t'évitera un séjour aux urgences ou pire
 
A
Guest
Bonsoir Happy Lulu, :-D

Je ne peux que répéter ce qu' à écrit phil916, oublie :eek:

Il y a des choses que l' on peut faire en amateur passionné et il y a des choses que l' on ne peut pas faire.

Sans jouer les vieux rabats joie, j' ai travaillé 3 ans en fonderie industrielle et là tu es vite calmé. :oops:

Je prends un exemple parmi tant d' autre : un moule mal séché c' est une explosion garantie lors de la coulée et là avec de la fonte liquide :grilled:

Cordialement,

Alproc :drinkers:

proverbe du soir : il n' y a rien de plus dangereux que l' ignorance agissante (Goethe)
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
432
Choisy-le-roi
Tu les fait comment le moule et les noyaux?
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 128
FR-54560 Lorraine
Je ne peux que renforcer les conseils de prudences de Phil...
Quand j'étais aux études, on avait une fonderie à l'école et j'ai eu l'occasion de pratiquer...
C'est Hard... Et puis le matos c'est pas rien...
L'idée de Phil est la meilleure... trouve un fonderie et va y faire un tour... tu verrras un peu :wink:
 
F
fabgouj
Apprenti
6 Déc 2008
64
71
sans compter qu'il va certainement te falloir xxx essais de fusion avant d'avoir de bon resultats !!!! vive la fonderie amateur :lol:
comme te le disent les autres va voir les specialistes
 
P
ppt
Compagnon
10 Sept 2008
2 154
Lyon, France
pourquoi ne pas faire un chemisage, simplement ?
un cylindre en alu et une chemise de 2 ou 3 mm d'épaisseur, enfilée à la presse :wink:
 
F
fabgouj
Apprenti
6 Déc 2008
64
71
le probleme avec avec une chemise rapportée c'est les lumieres
j'y avait deja reflechi il y a de nombreuses années mais jamais realisé ( a l'epoque manque de materiel )
si tu veux que ca marche (et oui les joies du 2 temps) il faut faire un gruyere dans la chemise et apres pour la mettre a la presse ben c'est pas evident sans tout ecraser
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 644
31
ppt a dit:
pourquoi ne pas faire un chemisage, simplement ?
un cylindre en alu et une chemise de 2 ou 3 mm d'épaisseur, enfilée à la presse :wink:
C'est ce que j'ai fait sur mon mini moteur homemade et ca fonctionne, les tranferts sont borgnes et c'est la chemise qui les ferme

Je ne pense pas comme mes colègues que tu arrives à fondre de la fonte de manière assez fluide pour tout remplir avec des moyens amateur
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Bonjour, je n'ai que quelques vagues notions de metalurgie mais à mon avis faire fondre et mouler de la fonte est de toute façon absolument hors de portée de l'amateur...ou alors un amateur qui a des moyens industriels à sa disposition :roll:
Happy lulu a sans doute mal interprêté les réponses qui lui ont été donné dans l'autre post, où il etait question de chemise fonte.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Je ne suis pas d'accord, la fonte est à la porté de l'amateur !
Mais encore faut-il le faire sans risquer sa vie et celles des autres.

La fonderie n'est en soit pas très difficile mais comme d'autres domaines il y a un chemin obligatoire à parcourir avant de s'attaquer au plus difficile.

Sinon c'est un peu comme si vous appreniez à conduire sur une Formule 1, il y a de forte chance de se prendre un mur.

Avec les bonnes protections, un creuset graphite et un simple four à charbon on atteint vite les 1500°C mais ça c'est la partie facile...
vouloir s'y attaquer s'en avoir déjà acquis une solide expérience dans la coulée de métaux en fusion est suicidaire par contre.
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 644
31
J'ai essayé l'alu ok puis le bronze ca commence à chauffer très dur alors j'ai du mal à imaginer la fonte, atteindre les 1500° en amateur ca ne me parrait pas si facile à moins comme tu dis d'utiliser du charbon et une entrée d'air forcée comme pour la forge, nos fours à gaz bricolés atteignent leurs limites à 1000-1100° je pense
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Oui c'est le principe d'une forge à air pulsé.
Avec du coke et pas du charbon comme j'ai écris, elle atteint facilement les 1500°C (décarburation de l'acier)
Pour un usage fonderie il faut y ajouter une très bonne isolation ... et prévoir le rechargement en coke facilement/sans danger.

Perso je prévois un four à base de bruleur fioul mais qui fonctionnera à l'huile...
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 644
31
Au début je ne fondais que du zamac car je n'avais pas de four, la construction d'un four amateur au gaz propane m'a permis la coulée de l'alu qui est pationnante je trouve et qui en apprend pas mal sur la fonderie

Après attaquer la fonte quand on a jamais rien coulé avant comme tu dis c'est du suicide ! Je me demande si il n'y a pas aussi des règles sur le refroidissement ou le recuit de la fonte pour obtenir les caractéristiques souhaitées et si le fait de récupérer de la fonte pour la fondre ne va pas la décarburer
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
De ce que j'en ai lu on peut refondre et la fonte doit refroidir très lentement ou elle se transforme en fonte blanche... qui elle est difficilement usinable.
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 644
31
Donc même en fondant des cylindres de récup tu n'auras pas la même matière au final, c'est bien ce que je pensais

J'ai aussi rémarqué ca pour l'alu de récup : tu récupères une fois c'est pas mal et après si tu essais encore de refondre ce que tu as refondu ca devient de plus en plus merdique car des composés doivent à force se volatiliser de l'aliage. En fondant pour la 1ère fois de l'alu de récup qui à été coulé et pas de la bare ou du profilé j'ai jamais eu de soucis
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Avec les bonnes protections, un creuset graphite et un simple four à charbon on atteint vite les 1500°C mais ça c'est la partie facile...
Bonsoir phil916, on arrive vraiment à l'etat liquide ? Sais-tu quelle quantité de charbon il faudrait pour couler une quantité de fonte nécessaire à un cylindre ?
 
C
cr3m
Apprenti
9 Jan 2009
69
nantes
Bonjour

Pour avoir déjà moulé de la fonte, je dirais que c'est plus simple a mouler que de l'alu :eek: Pour deux raisons :
d'abord, la fonte liquide possède une meilleure coulabilité que l'alu. la fonte remplira donc un moule que de l'alu ne remplirait pas complétement.
d'autre part, le graphite est l'une des rares matières qui augmente de volume en refroidissant. cette propriété fait que la fonte pose peu de problèmes de retassure là ou l'alu nécessite des masselottes de partout.
la contrepartie, c'est que la fonte est difficile a fondre. c'est quasiment impossible avec des moyens amateur.
Le probleme dans toute fusion, quel que soit le métal, est double : il faut obtenir la température, mais il faut aussi amener suffisamment d'énergie. :smt017
Je m'explique : un briquet vendu dans le commerce atteint facilement les 1000° (et sans doute plus) mais si on met un briquet sous un lingot d'alu, il ne fondra pas : c'est une question de quantité d'énergie et non de température. Avec un oxy-acétylene, il est possible d'atteindre facilement la température de fusion de la fonte, mais je doute qu'il soit possible d'avoir assez d'énergie pour fondre plus que quelques centaines de grammes de fonte, disons 500g au max.
Enfin, sauf a régler l'arrivée d'oxygène avec une précision diabolique, le risque est de décarburer la fonte a vitesse grand V! L'oxygène et la fonte, ça ne fait pas bon ménage, on se retrouve vite avec du fer...
pour fondre de la fonte, on utilise du coke, qui est l'un des materiaux qui possede la meilleure énergie massique (rapport entre l'énergie disponible et le poids ou le volume, je ne sais plus) et on le met en contact direct avec le métal, pour éviter les pertes au maximum. Avec un creuset et du charbon autour, je doute que ce soit possible. Les seuls cas ou on utilise un creuset, c'est la fusion au four électrique, et c'est encore plus inaccessible pour l'amateur.
voici quelques liens. Il manque le four a induction, qui utilise un creuset en graphite et fonctionne sur le principe des courants de Foucault

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cubilot
http://fr.wikipedia.org/wiki/Four_à_arc_électrique
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
La résistance que j'utilise dans mon four tiens les 1400°C donc je peux fondre de la fonte; et je suis un amateur (bon qui utilise une résistance prévu pour un usage pro :lol: )
Le soucis c'est qu'à cette température la résistance ne dure qu'une dizaine d'heure à peine ... :cry: il faut aller vers des résistances qui tiennent 1700°C pour fondre de la fonte "tranquillement" et malheureusement elles s'oxydent vite sous les 1200°C donc on ne peut pas fabriquer un four "alu-fonte" avec elles.

Mais revenons à notre four charbon/coke:

Pour la quantité d'énergie dégagé par un foyer chauffé au coke et air pulsé elle est largement suffisante: c'est le principe des fours cubilot dédiés à la fonte.

Comparativement le four à creuset apporte des limitations importantes (sa fragilité, manipulation, temps de rechauffe entre coulées) mais on peut tout autant fondre des centaines de kilos, des fours à creuset fondaient industriellement la fonte il y a encore 70 ans, le cubilot était "le roi" mais pas la seule méthode utilisée.

Le creuset est un réfractaire pas un isolant, une fois à température il rayonne à une température très proche de celle qui le chauffe donc oui il va prendre des calories mais une fois chaud il n'en prendra plus beaucoup.

Les fours africains (tout comme les japonnais qui le font traditionnellement), sont de simples trous remplis de simple charbon à même la terre.
Ils atteignent déjà facilement +1300°C et font des bronzes magnifiques.

Encore une fois le problème n'est pas la fusion en elle même mais bien tout ce qui DOIT aller avec :matériel adapté, sécurité, expérience !

Pour l'instant je n'ai pas l'équipement de sécurité pour* mais j'essaierai le four à coke...

*masque de soudage et protection intégrale du corps contre UV et chaleur rayonnée obligatoire ! sinon :roll:

En attendant aller voir des pros est la seule solution non dangereuse !
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Bonjour phil, tu as bien raison d'insister sur l'aspect sécurité...mais tu ne m'as pas convaincu pour autant qu'il est possible pour l'amateur de couler de la fonte :wink:


Les fours africains (tout comme les japonnais qui le font traditionnellement), sont de simples trous remplis de simple charbon à même la terre.
Ils atteignent déjà facilement +1300°C et font des bronzes magnifiques.
Je n'en doute pas, mais appliquer le procédé à n'importe quel metal fereux c'est une autre histoire : Les bas fourneaux Japonais, Africains, européens, ou n'importe quel four pré-industriel ne permettent pas à ma connaissance d'avoir un metal vraiment homogène, et encore moins "coulable".
 
Papynano
Papynano
Compagnon
15 Juil 2009
1 363
Savoie
Bonjour
Je me rappel il y a quelques années en arrière un gars faisait une démonstration de fonderie à la foire de ma ville.A l'époque je ne m'intéressait pas à la question et j'avais pas examiné de près la chose mais ce que je me souvient c'est les plaques de cheminées toutes chaudes qui venaient d'être démoulées.
L'atelier ne prenait pas une place extraordinaire dans les 100m2 tout au plus et le four surement un cubilot ne m'a pas parut très grand une sorte de gros fourneau cylindrique il me semble. je n'ai pas cerner tout l'intérêt de la démonstration car je ne m'intéressait pas à la fonderie à l'époque.
L'ennui c'est que je ne l'ai plus revu les années suivantes et c'est bien dommage.
Je n'ai pas eu l'impression qu'il fallait un matériel si important que cela ni que ça demandait de gros investissements du savoir faire oui c'est certain on ne s'improvise pas fondeur du jour au lendemain
Ce qui est bien sur ce forum c'est les conseils avisé de gens d'expérience et je trouve ça formidable.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
hp=360 a dit:
...
Je n'en doute pas, mais appliquer le procédé à n'importe quel metal fereux c'est une autre histoire : Les bas fourneaux Japonais, Africains, européens, ou n'importe quel four pré-industriel ne permettent pas à ma connaissance d'avoir un metal vraiment homogène, et encore moins "coulable".
tu te trompes, cherche sur google puisque je ne te convainc pas :wink:
 
P
Ponpon
Apprenti
7 Oct 2009
83
France
ayant coulé de nombreuses fois de la fonte et de l'alu je ne peux que déconseiller la fusion Maison... il faut savoir que de part les propriétés de la fonte en fusion, une goutelette peux parcourir aisément plus de 10mètres en rebondissant sur le sol sans figer.... un ami en as reçu une sur le bras lorsque que nous faisions une fusion à l'ancienne (poche de coulée en sable silico-argileux) et je vous assure que ce n'est pas joli à voir et que c'est très dansgereux !
trop de fondeur QUALIFIES se sont bléssé au travail... ne jouez pas aux apprenti sorcier pour gagner les 70€ que coutent un cylindre de mobilette !
de toute façon même si vous y arrivez la pièce sera surement innutilisable
 
Haut