motorisation d'une Bordeuse/Moulureuse

mougp09
Compagnon
7 Décembre 2012
546
70
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Il y a quelques années (2013) j'ai récupéré une bordeuse/moulureuse chez Emmaus pour 15€.

La manivelle pour faire des dessins sur des tôles ça va bien mais pour de grandes pièces un entraiment automatique semblais mieux adapté.

J'ai donc motorisé ma petite machine, c’était mes "débuts" en soudure/élec/meca ...

On avait un moto-réducteur a courant continu avec un beau réostat. Tous était fait avec de la récupération.

Au final ça donnais ça :



Bon, ça marchais mais avec quelques contraintes :
-moteur trop faible et rapide
-entrainement sous dimensionné
-bâti pas assez rigide

Bref pleins de petites choses qui fessait que je ne l'utilisait plus trop, et puis après un échange a propos d'une autre machine avec Mpeter, j'ai aperçu sur une photo une belle petit bordeuse avec un beau support :



Je me suis empresser de piquer cette super idée et j'ai tous de suite commencé a fabriquer quelque choses de similaire.

Une tôle de 8mm pour la base, un caisson en tôle de 2mm et le dessus en tôle de 4mm, je vous assure que ça ne bouge pas d'un poile !



Pour le motoréducteur on a 32 tr/min en sortie, l’entrainement par chaine permettra de réduire encore par 2 la vitesse. Cela semble correcte mais je suis preneur si vous avez des infos, sur la vitesse de défilement de ces machine.

Un mitsubishi S-500 commandera ce moteur.




Enfin tous ce petit monde se voit offrir une belle peinture toute neuve !

Le système étant amener a tourner dans les 2 sens je suis parti sur un "double" système de tension de la chaine, je me suis inspirer de ceci :



Voilà Je suis preneur pour toutes vos commentaires et remarques sur ce début de réalisation.

En particulier sur la vitesse de rotation des galets ou leur vitesse de défilement que je puisse calculer et commander mon système de transition.

Merci à vous et bonnes fêtes !
 
Mpeter
Compagnon
2 Janvier 2014
2 834
Saintes (17)
Bonjour !
Tiens c'est marrant, on dirait les photos que je n'ai pas pris quand j'ai motorisé ma bordeuse ! :)
Je ne connais pas le variateur Mistubischi s500, je ne connais pas ses possibilités. Pour ma part, comme tu sais, j'ai préféré un altivar 28.
Il me permet de tourner trés lentement, quasi arrêté pour certains travaux. C'est d'une souplesse incroyable, et sans aucunes pertes de couple !
Bonne continuation, tu es sur la bonne voie.
Mpeter.
 
mougp09
Compagnon
7 Décembre 2012
546
70
  • Auteur de la discussion
  • #4
Petite question pour ceux qui suivent ou on suivis ce sujet et en particulier pour les possesseurs de machine similaire.

Comment avez vous rattrapé le débattement engendré par le réglage avant/arriéré de l'axe inférieur ?



Dans mon cas le déplacement est de environ 15mm, et même si je rattrape au maximum avec des baque à la fixation des molettes il me faudrait environ 5 mm de réglage, la chaine à telle des risques de sauter à chaque tour ? Avez vous une solution ?


Merci.
 
Mpeter
Compagnon
2 Janvier 2014
2 834
Saintes (17)
Bonsoir, tu as pris la chaîne en direct sur cet arbre qui doit rester mobile ?
Tu peux nous mettre une photo prise du côté motoréducteur ?
Pour ma part, j'ai rajouté une cascade de 2 pignons coulissants l'un sur l'autre, un palier avec un arbre long, et une chaîne plus longue.
Je te fais des photos demain.
Mpeter.
 
mougp09
Compagnon
7 Décembre 2012
546
70
  • Auteur de la discussion
  • #6
Pour le moment la machine en est au même point que sur les photos (je suis en période d’examens et je n'ai pas reposé les pieds à l'atelier depuis que j'ai posté ce sujet)

Oui l'idée étais en effet de me prendre en directe sur l'arbre mobile.

Je me suis posé la question avant de passer commande et je me suis rendu compte du problème ...

Sinon au même titre que les palier à auto alignement, n'existe-il pas une système de "rotule" avec seulement 2 rotation possible, une sorte de cardan ?

Edit :

Monter une rotule de ce type dans le pignon (on a largement la place) et trouve une façon propre de bloquer la rotation entre l'arbre et le pignon ?



Toutes les idées sont les bien venue !
 
Dernière édition:
Mpeter
Compagnon
2 Janvier 2014
2 834
Saintes (17)
En fait au plus simple, tu ajoutes un troisième arbre qui permettra d'un côté d'avoir l'entraînement par chaîne en fixe ( pas de saut de chaîne ),
Et de l'autre un pignon genre distrib de moteur.
Sur l'arbre mobile de ta bordeuse, tu rajoutes un second pignon de distrib : le déplacement de l'arbre inférieur peut ainsi se faire entre ces deux pignons.
Mpeter.
 
mougp09
Compagnon
7 Décembre 2012
546
70
  • Auteur de la discussion
  • #8
D'accord je voit mieux, un pignon a denture droite mais assez large (au minimum la largeur du pignon d’entrainement + la course).

Merci !
 
mougp09
Compagnon
7 Décembre 2012
546
70
Bien oui ça semble évident comme ça !

Je suis encore plus bête, car la liaison arbre inférieur et arbre supérieur de la machine est fait de cette façon ....

:smt021
 
Mpeter
Compagnon
2 Janvier 2014
2 834
Saintes (17)
Et oui c'est vrai, j'aurai dû commencer par là !
Souvent ce sont les choses les plus simples, les plus efficaces ! Mais qu'est ce qu'on galère pour les trouver ! :wink:
 
Mpeter
Compagnon
2 Janvier 2014
2 834
Saintes (17)
Si à l'époque j'avais eu une fraiseuse, j'aurais fait mon palier
différemment : je me serais débrouillé pour que cet arbre soit supporté à chaque extrémité.
Une piste que je te conseillerais d'exploiter...
Bonne cogit' !
Mpeter.
 
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 504
FR-17800 Charente maritime
Bonsoir, tu as pris la chaîne en direct sur cet arbre qui doit rester mobile ?
Tu peux nous mettre une photo prise du côté motoréducteur ?
Pour ma part, j'ai rajouté une cascade de 2 pignons coulissants l'un sur l'autre, un palier avec un arbre long, et une chaîne plus longue.
Je te fais des photos demain.
Mpeter.
Bonjour,

Il y a plus simple encore :
Tu rends le pignon récepteur coulissant sur l'arbre mais par contre tu immobilise en translation le-dit pignon par une fourchette liée au bâti.
Pas besoin d'arbre intermédiaire !

Cordialement,
PUSSY.
 
mougp09
Compagnon
7 Décembre 2012
546
70
le faire coulisser directement sur l'arbre et utiliser une "grand" clavette ? Je ne suis pas sur qu'il suive le mouvement même si la chaine est bien tendu.

Décidément j'ai du mal ! Je viens de comprendre ton explication, en effet c'est la solution la plus simple de toutes celles que nous avons énoncés.

Merci
 
Dernière édition:
mougp09
Compagnon
7 Décembre 2012
546
70
[div=none]
[/div]

C'est fait que sorte a ce que la fourchette et la pignon vienne se monté en même temps après avoir positionné la bordeuse.

On engage les douilles sur les 2 arbre et la pignon sur l'axe, puis on règle et bloque la fourchette avec 2 vis sans tête taraudés dans les douilles.

Même si la vitesse de rotation est faible par de risque que acier sur acier s'use trop ?

Quelle tolérance préconiser vous pour la translation du pignon sur l'arbre ?

Merci ?
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut