Moteur pilote et élévateur de tension

  • Auteur de la discussion chabercha
  • Date de début
chabercha

chabercha

Compagnon
Et puis ça dépend de la puissance de ce poste.
La puissance n'a pas d'importance pour faire un montage d'essai, j'ai un palanquée de moteur de 0.pas grand chose à 6cv.
C'est quoi le commutateur à coté des barrettes 220/380V?
Je pense pour modifier la tension entre le 220 et le 380 mais il y a plusieurs positions 0/1/2/3
20200209_203707.jpg

Si vous pensez que ça peut marcher je vais demander à un modérateur de transférer ces quelques messages dans un post que je pourrait créer pour ce montage.
J'ai peut être du le créer déjà suite au post de vente.
C'est évident que je ne peux rien faire sans vous donc à faire cela sera selon vos dire, si vous êtes partant je suis pour.
 
osiver

osiver

Compagnon
Je pense pour modifier la tension entre le 220 et le 380 mais il y a plusieurs positions 0/1/2/3
Ben c'est marqué dessous ... :P
Probablement une "extension" du primaire pour avoir une baisse de la tension nominale (220 ou 380) :wink:
 
chabercha

chabercha

Compagnon
Dernière édition:
midodiy

midodiy

Compagnon
Il y a un rapport entre poids et puissance mais le rapport ne doit pas etre linéaire.
 
osiver

osiver

Compagnon
Si on se fie à ces docs, le 6,3kVA fait moins que le 4kVA en poids :

Screenshot_2020-05-04 cm220600_0264 pdf(1).png
Screenshot_2020-05-04 cm220600_0268 pdf.png
 
G

guy34

Compagnon
bonjour ,
les transfos ont une vie flexible , très flexible ..... ils sont capables de délivrer une puissance énorme qqs secondes sans souffrir ; le point crucial est la température surtout interne des bobines ; un modèle bobiné de façon à éliminer les calories sera + performant qu'un autre qui sera mastoc ....
c'est donc pas qu'une affaire de poids et règle de 3 ........ et difficile à coucher sur le papier ;
ils vivent au grès des t° .......
et tu annonces 17 ampères ????? mais ce moulin les mange qd et comment ?????
A++++
 
chabercha

chabercha

Compagnon
Bonjour
tu annonces 17 ampères ????? mais ce moulin les mange qd et comment ?????
Salut Guy, c'est ce qui est écrit sur la plaque du moteur compresseur qui était alimenté par ce transfo.
at.JPG

@Daniel Pouzenc avait écrit
Si le compresseur consomme 17A cela fait 6,5kVA donc le transfo doit faire au moins cette puissance.
Les puissances normalisées approchantes sont 6,3kVA, 8kVA, 10kVA .
C'est tout ce que je peux te dire.
Je vais essayer de recontacter la société Palmieri à Marseille, j'aurais peut être plus de chance cette nouvelle fois.
A+Bernard
 
chabercha

chabercha

Compagnon
Bonsoir
J'ai besoin d'une précision pour faire fonctionner une machine en tri 380 mais qui a besoin du neutre pour les cde, donc l'idéal serait du tri 380 EDF avec bien sur le neutre.
Avec le moteur pilote donc entrée 220 mono sortie 220 tri plus cet élévateur de tension qui est celui de ce sujet.
1643140231238.png

Je prend le neutre sur la borne et que je la mets avec une phase en sortie pour alimenter la machine, j'aurai le tri 380 et le mono 220 comme EDF ou pas pour alimenter la machine ?
A+Bernard
 
chabercha

chabercha

Compagnon
Bonsoir
@tinkerland voudrais trouver un auto-transfo de l'ordre de 3 kWA, un 6 est en vente sur le forum, savez si cela consomme beaucoup à vide et la différence entre les deux, des gros de 10 à 20 sont assez fréquent et peu chers, acheter un gros est il un problème surtout si la puissance EDF est moindre.
La demande étant dans Achat sa risque de finir en rien.
A+Bernard
 
FB29

FB29

Rédacteur
savez si cela consomme beaucoup à vide
On peut prendre ce document comme exemple pratique pour cette gamme de puissance:


En première approche:

Pertes à vide = pertes fer = 1,5 % environ de la puissance nominale.

Pertes à pleine charge = pertes fer 1,5 % environ de la puissance nominale + pertes cuivre = 5% environ de la puissance fournie.

Exemple pratique pour un 3 kVA fournissant 3 kVA

Pertes fer = 3 000 *1,5 / 100 = 45 W
Pertes cuivre = 3000 * 5 / 100 = 150 W

Total en charge = 200 W environ

Exemple pratique pour un 10 kVA utilisé à puissance réduite pour fournir 3 kVA

Pertes fer = 10 000 *1,5 / 100 = 150 W

Les pertes cuivre varient en fonction du carré de l'intensité du courant délivré (pc = r x I**2) et donc de la puissance délivrée.
Pertes cuivre = (10 000 * 5 / 100) * (3 000 / 10 000)**2 = 500 * 0,09 = 45 W

Total pour une charge de 3 kVA = 200 W environ

En première approche, le transfo de 10 kVA consomme 3 fois plus à vide que le transfo de 3 kVA (150 W contre 45 W). Par contre à charge identique les pertes sont à peu près les mêmes dans les deux cas (200 W), grâce aux enroulements de plus faible résistance du gros transformateur qui produisent moins de pertes cuivre.
 
G

guy34

Compagnon
bonjour ,
Par contre à charge identique les pertes sont à peu près les mêmes dans les deux cas (200 W), g
les pertes cuivre sont en W ; celles de fer sont en var .... et déphasées exactement inverse des condos ; ne sont pas prises en compte pour les comptages " bleus " ; leurs valeurs sont " compensées " par des condos dans les gros consommateurs ( là , il s'agit de réduire la note ) ;
reste à évaluer pour toi les pertes cuivre .....
A++++
 
FB29

FB29

Rédacteur
celles de fer sont en var .... et déphasées exactement inverse des condos ; ne sont pas prises en compte pour les comptages " bleus "
Il ne s'agit pas de la puissance réactive due à l'effet de self qui est effectivement déphasée et qui correspond à un simple échange d'énergie non comptabilisé par le compteur :-D.

Dans ce qui nous intéresse ici il s'agit bien de pertes réelles, en watts, qui font chauffer le circuit magnétique et sont donc comptabilisés comme consommation électrique par le compteur. C'est pour cette raison qu'on les appelle des pertes, qu'il faut payer :???:.

Ces pertes sont créés par hystérésis et courants de Foucault induits dans le circuit magnétique. Les courants de Foucault circulent dans le noyau qui se comporterait exactement comme un secondaire de transformateur sans précautions spéciales. Pour réduire l'hystérésis on utilise du fer doux spécial à faible rémanence, et pour couper le chemin des courants de Foucault on utilise un noyau feuilleté avec des tôles fines isolées entre elles par un vernis ou une oxydation isolante.

reste à évaluer pour toi les pertes cuivre
J'ai fait une estimation grossière au #105 pour les pertes fer comme pour les pertes cuivre :wink:
 
Dernière édition:
midodiy

midodiy

Compagnon
Pour moi, les pertes fer etaient egale aux pertes cuivre à la puissance nominale. C'est à ce moment que le rendement est le meilleur.
Mais c'est un detail, le principal probleme d'utiliser un gros transfo là où il faudrait un petit, c'est le courant d'appel à la mise sous tension. Dans le cas d'un moteur pilote, il ne faudrait pas qu'il bloque la rotation du pilote à la mise sous tension...
 
C

cancer49

Compagnon
-Bonjour à tous
- Pour les passionnés de la chose ,sur le site "LABOBINE" il y a la description/réalisation du rebobinage d'un moteur tri en moteur pilote entrée 220V mono sortie 380V tri ; avec ce système je pense qu'on devrait gagner au moins les pertes dues au transfo , maintenant cela demande des compétences en matière de bobinage
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Le pilote rebobiné de M Labobine, il n'etait pas satisfait du resultat. Le 400V obtenu n'etait pas stable en fonction de la charge. C'est ce qu'il m'a dit!
J'ai inventé la maniere de sortir 400V sans transfo avec un moteur de base. Oui, j'ai mis de l'electronique, à vous de le faire avec des contacteurs...
 
FB29

FB29

Rédacteur
Pour moi, les pertes fer etaient egale aux pertes cuivre à la puissance nominale. C'est à ce moment que le rendement est le meilleur.
C'est vrai, que j'avais aussi en tête perte fer = pertes cuivre :-D. Je pensais à 5 % au total, 2,5% pertes fer et 2,5% pertes cuivre :smt017?.
Mais quand j'ai voulu étayer ces valeurs je n'ai trouvé que cet exemple chiffré dans cette gamme de puissance :???:.

2,5 % + 2,5 % tu penses que c'est OK :smt017 ?

Si on refait le calcul avec ces valeurs on trouve:

Exemple pratique pour un 3 kVA fournissant 3 kVA

Pertes fer = 3 000 *2,5 / 100 = 75 W
Pertes cuivre = 3000 * 2,5 / 100 = 75 W

Total en charge = 150 W environ

Exemple pratique pour un 10 kVA utilisé à puissance réduite pour fournir 3 kVA

Pertes fer = 10 000 * 2,5 / 100 = 250 W

Les pertes cuivre varient en fonction du carré de l'intensité du courant délivré (pc = r x I**2) et donc de la puissance délivrée.
Pertes cuivre = (10 000 * 2,5 / 100) * (3 000 / 10 000)**2 = 250 * 0,09 = 22,5 W

Total pour une charge de 3 kVA = 270 W environ, soit le double du transfo de 3 kVA. A vide les pertes sont multipliées par trois (250 W au lieu de 75 W).

le principal probleme d'utiliser un gros transfo là où il faudrait un petit, c'est le courant d'appel à la mise sous tension
Tout à fait, il ne faut donc pas prendre trop gros non plus :).
 
chabercha

chabercha

Compagnon
Bonjour
Si je vous dit que je suis un petit (beaucoup) peu largué je ne pense pas que vous puissiez être plus étonnés que ça.
Donc la manière simple pour moi de savoir ce que ça consomme à vide c'est de le brancher derrière un compteur tri électronique et de voir sa consommation sur une heure en mettant le curseur en position 8.
Le compteur est direct transfo.
20220704_114542.jpg

Départ.
20220704_113626.jpg

10 mn environ après.
20220704_114614.jpg

La position 4 sur les A, VA et K n'est pas significative.
A+Bernard
 
moufy55

moufy55

Modérateur
Si tu cherches juste à savoir ce que consomme un transformateur basique à vide, c’est rien ou presque.
Et en charge, c’est ce qu’on lui demande+rien :god:
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Si en 10mn, tu as 7Wh, en 1heure tu as 6 fois plus soit 42Wh. Donc les pertes representent une puissance de 42W. Donc une energie de 42Wh.
 
FB29

FB29

Rédacteur
Comme disait ma grand-mère "Oh, mais ! Rien ... ce n'est pas rien ! " :-D

 
Dernière édition:
chabercha

chabercha

Compagnon
40Wh sur 1 heure de temps.
20220704_123545.jpg

Je ne pense pas que cela soit bien excessif, la vrai différence est à faire sur la même machine branchée en 380 et 220 avec l'auto-transfo.
Je peux le faire avec le compresseur, c'est assez facile, juste a déplacer les barrettes.
Mais de toute manière cela n'aura que peu d'importance car il s'agit d'alimenter une machine en 220.
La différence conso serait à voir avec un variateur en alim 380 et sortie 220 pour évaluer l'intérêt en plus de l'achat d'un transfo ou d'un vario.
 
Dernière édition:
M

MRG-NK

Compagnon
Bonjour,
A propos du courant d'appel élevé sur gros transfo ; on peut ajouter en série des résistances qu'on court-circuite au bout d'une seconde
On peut utiliser des résistances de machine à laver, par exemple 3 en // de 2 kW pour un montage monophasé
On peut aussi mettre des condensateurs pour le démarrage 10µF "redresse" environ 0,7A sous 230V ; il est préférable de choisir des 450V 50Hz. On peut aussi mettre un condo en permanence qui va redresser le cos Phi. La valeur du condo à mettre dépend de la puissance consommée. Je livre des astuces. La partie calcul pour optimiser : pour électricien
 
B

Bob Le technicien

Nouveau
Dans un autotransformateur il n'y a par phase qu'un seul bobinage par phase, avec différents points de sortie. Cela signifie que l'entrée et la sortie sont reliées.
On peut donc vérifier ce point phase par phase, à l'Ohmmétre ou avec un simple pile et une ampoule de lampe de poche. En basse tension continue, la bobine d'un gros autotransformateur se comporte comme un simple fil électrique.

Dans un transformateur, il y a des bobinages distinct pour l'entrée et la sortie. Il n'y a donc aucune liaison électrique entre entre entrée et sortie.
Dans un tranformateur dit "de sécurité", il ne peut y avoir en théorie aucune liaison entre entrée et sortie, même si un des bobinages brule.
Par contre, la tension générée par un transformateur est donc sans liaison avec la tension secteur dont elle est découplée. Donc les protections qui existent coté secteur sont inopérantes en cas de défaut sur la sortie (sauf court-circuit important). Donc dans le cas d'un transformateur, il est important que le neutre soit ressorti au secondaire (coté sortie), le minimum de protection consistant à relier ce neutre à la masse (donc à la terre dans le cas commun ou il y a un "différenciel" sur l'installtion électrique). C'est donc un point important concernant la réversibilité des transformateurs, le neutre n'étant pas utile au primaire.

Je vois beaucoup de post dans lesquels la sécurité est un aspect souvent négligé. Mais voir une maison brûlée n'est pas si rare...

Bob
 

Sujets similaires

D
Réponses
11
Affichages
418
Dubois laurent
D
Haut