Moteur asynchrone, jeu roulement bague extérieure

  • Auteur de la discussion chopik
  • Date de début
C
chopik
Apprenti
Bonjour à tous,

J'ai rénové un moteur de broche de fraiseuse asynchrone tri 3kW. Les roulements étaient rincés, donc je les ai remplacé.

Le problème c'est que les bagues extérieures des 2 roulements avant et arrière ont du jeu dans leurs alésages (les anciens roulements ont du "cirer" un peu et user les portées de roulements).

En gros quand je mets en marche à vide ça tourne en cliquetant. Si je mets un clinquant de 0.05mm entre une BE et l'alésage, ça ne fait plus de bruit ( je ne peux pas rentrer le cliquant complétement donc le jeu est un peu inférieur à 0.05mm).

Je compte démonter et remonter avec du scelle roulement. Car c'est le seul moyen que je vois.

Mes questions :
1. Est-ce qu'il y a une contre indication au montage de roulement au scele roulement dans un moteur asynchrone tri ?
2. Est-ce que ce jeu est normal, et "disparait" une fois le moteur en charge (les efforts sur l'arbre moteur rattrapant les jeux) ?

Merci d'avance.

A bientôt
Chopik

PS : Décidément les moteurs elec de ma Hermle sont tous fatigués.

P1010559web.JPG
Moteur en rénovation

P1010968web.JPG
Roulement neuf, clinquant 0.05mm
 
B
bonneton
Compagnon
bonjour
pour le roulement "avant" (coter sortie arbre) collé ,pourquoi pas!
mais pour l'arriere il vaut mieux pas il doit rester glissant pour la dilatation
l'ideal est d'aléser plus grand et de baguer,des deux coter.
 
bm7084
bm7084
Compagnon
Bonjour
A mon avis les deux roulements peuvent être collés.IL faut même prendre soin de faire une vingtaine de coups de pointeau dans les portées pour tenir centré les roulements et participer.Si la dilatation se fait sentir elle fera glisser le roulement non bridé axial
 
jajalv
jajalv
Administrateur
Bonjour,

Pour moi, je mettrais 3 clinquants de 2/100èmes à 120°, avec en plus du scelle-roulement.
Le roulement serait ainsi bien centré et bloqué.
ATTENTION: comme déjà dit, un seul roulement doit être bloqué. L'autre doit pouvoir se déplacer légèrement en translation.
chopik a dit:
Est-ce que ce jeu est normal, et "disparait" une fois le moteur en charge (les efforts sur l'arbre moteur rattrapant les jeux) ?
Non, ce n'est pas normal, et la bague risque d'être entrainée, et elle rectifiera un peu plus le logement qui deviendra de plus en plus grand.

Une idée, peut-être, si l'épaisseur est bonne.
A défaut de clinquant, couper un ruban d'alu ménager, de la largeur du roulement, et le coller sur celui-ci avant montage.
Le jeu devrait être ainsi diminué.
A essayer.

Bonne journée.

jajalv
 
D
denys_w
Nouveau
Etant donné que c'est un bon vieux moteur comme on en fait plus, çà vaut la peine de le rénover, tu peux refaire usiner les flasques extérieur du moteur pour y loger des frets allésées à la taille de tes roulements.
C'est moin chère qu'un nouveau moteur et en plus il sera repartis pour de nombreuse heures de service.
Là où je travail on pratique de la sorte car les nouveaux moteur ne sont vraiment pas aussi fiable que les anciens.
 
ISL
ISL
Compagnon
Bonjour, si c'est un moteur de type courant , on en trouve en quantité , en occasion, a des prix assez bas (50 a 100 euros max).Si il faut réusiner les flasques et les baguer, a moins de le faire soit même, reviendra a une fortune.
Si le moteur entraine une courroie, tu peut mettre du cellroulement sur un roulement, la tension de la courroie appliquera l'autre contre une partie de l'alésage , de ce fait, la bague extérieure ne "patinera" pas.
Par contre,si il entraine une machine par un accouplement, il vaut mieux immobiliser une cage ext.(collage ou coups de pointeaux) et laisser libre l'autre en comblant le jeu avec du clinquant autrement, ca va drolement vibrer.

Cordialement ISL
 
C
chopik
Apprenti
Bonjour à tous,

Merci pour vos conseils.

Je n'avais pas pensé à coller un seul roulement pour la dilatation thermique.

Pour l'accouplement, c'est direct à l'intérieur de l'arbre de boite avec une clavette. Donc effectivement il n'y aura pas de charge radial comme avec une poulie. Je vais essayer le collage du roulement avant avec 3 petits bouts de clinquant de 0.02mm à 120° pour tenir centré le temps du séchage, et collage de clinquant de 0.02mm pour le roulement arrière mais sans coller le roulement pour qu'il puisse translaté avec la dilatation thermique.

J'aurais bien fait la solution aléser / baguer mais réparer une fraiseuse sans fraiseuse, c'est comme chercher ses lunettes sans lunettes. Pas Facile !! :-D

Je ne souhaite pas investir pour l'instant tant que la machine n'aura pas tourné un peu et que j'aurai contrôlé la géométrie des glissières et broches.

Je mettrai des photos du remontage du moteur.
A+
 
Labobine
Labobine
Modérateur
Bonjour,
Moi je vais vous raconter par exemple la mécanique "CEM" des années 50.
Il y avait des contre-flasques pour chaque roulement et le tout était bien bloqué, mais tout était bien centré, et quand on démontait la flasque il fallait presque la masse. Quand un roulement était fatigué ou il commençait à faire du bruit ou il se bloquait et cela n'allait pas plus loin. J'ai très rarement changé des roulements sur des moteurs CEM.
Maintenant c'est vive les rondelles élastiques, et regardez bien un roulement étanche sur un moteur neuf, quand le moteur tourne le roulement fait un quart de tour par minute et quand la flasque se dilate légèrement le roulement fait un tour et quelques centaines heures après évidement c'est la fllasque qui est foutue, et quand ce n'est pas le rotor qui a frotté sur le stator et qui bouzille tout. Par contre c'est vrai aucun roulement se bloque mais quand cela se produit c'est le moteur qui est à mettre à la poubelle.
Moi tous mes moteurs étaient remontés avec des roulements bloqués, mais par n'importe comment non plus. J'ai de la peine à croire que les bons mécanos de ce forums puissent parler de roulement libre.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bonjour Labobine ,

"J'ai de la peine à croire que les bons mécanos de ce forums puissent parler de roulement libre. "

Cette liberté se chiffe en 1/1000 e de mm , suivant les charges , la vitesse de rotation des roulements .
Les fabricants de roulement donnent des recommandations , elles peuvent varier un peu de l'un à l'autre , que le concepteur va suivre + ou - .
Ensuite il y a les tolerances d'execution des pièces en serie (arbre & alesage ) avec ses variantes et donc au final on peu rencontrer des ajustements sensiblements differents .
 
Turbo Gros Michel S.A.
Turbo Gros Michel S.A.
Compagnon
Bonjour,

habituellement pour des roulement à portées cylindriques, le montage est :

a) l'arbre tourne par rapport à la direction de la force exercé sur lui (ex : poulie, meule...) : serré sur l'arbre et glissant dans le logement.

b) le logement tourne par rapport à la direction de la charge (ex arbre accouplé par cardan ou accouplement élastique...) : glissant sur l'arbre et serré dans le logement.

Après, ça c'est la théorie :
- quand on monte glissant dans le logement il faut impérativement que celui-ci soit alésé et dans une matière au moins aussi dure que la bague externe du roulement ;
- je n'ai jamais trouvé de roulement glissant en démontant des trains ou des boîtes de vitesse de voitures, à chaque fois c'était bien bloqué, mais effectivement beaucoup plus serré sur l'arbre que sur le logement pour les BV et au contraire pour les roulements de fusées.

Donc "glissement" ça veut dire quoi??? Non montée à la presse, mais plutôt à petits coups de marteau (du moins c'est ce que je pense :roll: ).

Donc pour chopik, je dirai :
- côté sortie arbre : bague externe scelée avec cliquant et scelle-roulement, bague interne : serrée ;
- côté opposé : bague externe avec clinquant (pas de scelle-roulement) montée avec faible pression, bague interne : serrée.

A+

TGM
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Bonjour

As tu essayé le truc du fainéant ?
C'est le coup de la lime à épaissir . Sur un arbre usiné trop petit en diamètre, je fais un moletage fin qui me redonne les 5/100emes nécessaires au montage serré du roulement.
Pour restaurer le centrage dans le flasque avec cette méthode, il faut monter le flasque dans le mandrin (donc gros tour) et faire un montage pour la molette de l'outil à moleter (moletage intérieur).
Si on ne dispose pas de gros tour, pour la bague extérieure, des petits coups de pointeau par l'intérieur permettent de réduire les jeux et de serrer trés modérément la bague extérieure. Dans ce cas , pour la bague extérieure, le centrage ne sera pas parfait mais toujours meilleur que sans rien.

Bon je vais me faire crier dessus car c'est pas PRO, mais ça marche.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bonjour ,

Le motetage , il m'arrive d'en faire sur des arbres , jamais fait dans un alesage .
Sinon il y a aussi la solution de réaleser + grand et de baguer ou monter une bague ondulée ( je trouve plus le lien ) .
 
C
chopik
Apprenti
Bonsoir à tous,

Merci pour ces commentaires supplémentaires. J'en prends bonne note.

Ça confirme donc, montage BE avant collé et arrière non collée mais avec cliquant pour être très légèrement serrant.

J'observe le problème décrit par Labobine : rotation de la BE du roulement étanche avant sur mon moteur d'avance malgré les rondelles belleville qui contraignent la BE. Rotation très lente mais présente à vide.

Pour les bagues ondulées, j'en ai rencontrée une sur mon moteur d'avance (photo ci-dessous).

Est-ce que la contre-flasque c'est bien cette pièce ? (voir photo)
Est-ce qu'elle sert juste à faciliter l'accès au roulement avant ou bien on peut (ou doit) s'en servir en intercalant les rondelles de la bonne épaisseur pour contraindre la BE et annuler le jeu axial du rotor ?

Merci à tous.
A bientôt.

P1010298web.JPG
Bague ondulée pour tenir la BE du roulement

P1010540web.JPG
 
Labobine
Labobine
Modérateur
Bonsoir,
La contre flasque est bien cette pièce mais dans votre cas il n'y en a qu'une puisque elle est fixée directement sur la flasque tareaudée. Pour info quand le roulement est pris en sandwich par 2 contre flasques les vis de fixation traversent et vont se visser dans la contre-flasque intérieure dont les trous sont taraudés.
Oui en effet vous pouvez vous servir pour empiler l'épaisseur nécesssaire de rondelles élastiques pour essayer de limiter le jeu en mesurant la profondeur du roulement dans la cage de la fllasque et en retranchement l'épaulement de la contre-flasque. Il n'est pas du tout bon évidemment de trop comprimer contre le roulement sous prétexte de l'empêcher de tourner.
 

Sujets similaires

speedfender
Réponses
1
Affichages
697
speedfender
speedfender
Y
Réponses
5
Affichages
820
yann7177
Y
S
Réponses
13
Affichages
1 025
MIC_83
MIC_83
B
Réponses
193
Affichages
10 088
mvt
T
Réponses
39
Affichages
13 245
bruce85
B
Haut