Résolu Moteur 4cv biphasé 220v leroy en monophasé ?

  • Auteur de la discussion asgardatoi
  • Date de début
A

asgardatoi

Apprenti
Bonsoir,
Quelques nouvelles du moteur.
Toujours pas de mesures précise. J'ai commandé un ampèremètre mais comme il vient de loin, on va encore attendre pour faire un beau tableau comme celui de FB.
Et en attendant je repeins l'intérieur caisson moteur du tour, donc pas d'essai en charge.
En l'absence d’ampèremètre j'utilise le fusible de la ligne comme indication de l'ampèrage (le fusible est un fusible de 20A, je croyais bêtement que c'était un 10A à cause de l'inscription sur le porte fusible).
Donc ces essais à vide ne tiennent compte que de la tension des enroulements.
Jusqu'à 100μF l'enroulement déphasé est à une tension ridicule et le primaire est en dessous de 240v (tension réseau). Il démarre et tourne mais la puissance ne doit être réduite.
A partir de 120μF, la tension au primaire est égale à la tension réseau, une seconde après le démarrage le moteur à une légère accélération et la tension au secondaire passe brutalement à 280V. Le moteur doit être à son régime normal.
A 130μF le moteur est immédiatement à la vitesse précédement mentionnée la tension, au secondaire est à 290v.

FB29 elle est belle ta formule.
C = I/(U ω) = 8,6 / (220 x 314) = 125 μF

Peut être faudra t'il essayer de réduire la tension en dessous de 280v (en lançant le moteur avec un condensateur de démarrage). On regardera ça quand je pourrai mesurer la consommation.

Je suis impatient de faire des mesures en charge sur le tour mais j'ai quand même l'impression qu'on tient le bon bout. Merci encore à vous.

Je conserve l'idée de faire tourner un moteur en démarrage biphasé puis en mono (Leblanc). Comme j'ai peur d’abîmer celui-ci, je pense faire le teste avec un triphasé qui ne me sert à rien.

Cependant pour ne pas complètement lâcher sur le bizarre, que pensez vous de l'idée d'utiliser le moteur biphasé pour alimenter le transformateur de Leblanc. Le transformateur est réversible et permet de sortir un pseudo (mauvais déphasage) triphasé 220v ou 380v.
Un tour alimenté en mono ou en tri c'est déja bien, mais peut-être peut il produire du 380tri ?
 
F

FB29

Rédacteur
Bonsoir,

FB29 elle est belle ta formule. C = I/(U ω) = 8,6 / (220 x 314) = 125 μF
C'était une approche intuitive ... il me semblait qu'un condensateur qui laisserait passer le courant nominal lorsque branché sur le secteur serait pas mal :roll: ...

Peut être faudra t'il essayer de réduire la tension en dessous de 280v (en lançant le moteur avec un condensateur de démarrage)
Il faudra voir ce que ça donne en charge ... la tension devait baisser naturellement ... même avec le tour entraîné à vide il devrait déjà y avoir une différence significative :roll: ...

Je conserve l'idée de faire tourner un moteur en démarrage biphasé puis en mono (Leblanc). Comme j'ai peur d’abîmer celui-ci, je pense faire le teste avec un triphasé qui ne me sert à rien
Je ne vois pas bien ce qu'est le mono Leblanc :smt017 ...

Cependant pour ne pas complètement lâcher sur le bizarre, que pensez vous de l'idée d'utiliser le moteur biphasé pour alimenter le transformateur de Leblanc. Le transformateur est réversible et permet de sortir un pseudo (mauvais déphasage) triphasé 220v ou 380v
Là on quitte le bizarre pour aller vers de l'extravagant ... si tu veux alimenter un moteur triphasé il vaut mieux prendre un variateur ou un convertisseur à moteur pilote :roll: ...

Par contre pour diminuer le courant consommé sur le secteur tu devrais ajouter un condenseur de correction de cosinus phi (= Power Factor Correction =PFC) en parallèle sur l'arrivée secteur (condensateur permanent) ...

Cordialement,
F2B9
 
A

asgardatoi

Apprenti
Il faudra voir ce que ça donne en charge ... la tension devait baisser naturellement ... même avec le tour entraîné à vide il devrait déjà y avoir une différence significative :roll: ...
Par contre pour diminuer le courant consommé sur le secteur tu devrais ajouter un condenseur de correction de cosinus phi (= Power Factor Correction =PFC) en parallèle sur l'arrivée secteur (condensateur permanent) ...

Je regarde ça le week-en prochain (si mesures possibles).

Là on quitte le bizarre pour aller vers de l'extravagant ... si tu veux alimenter un moteur triphasé il vaut mieux prendre un variateur ou un convertisseur à moteur pilote

C'est ce que je fais actuellement. J'ai deux moteurs Dahlander alimentés par un variateur mono tri (fréquence fixe) branché à un transformateur tri 220v 380v.
Du coup il n'y a pas de problème pratique.

Après mettons que ce n'est plus dans l'ordre du bizarre. Mais le principe du moteur pilote doit bien fonctionner en diphasé ? Imaginons que j'arrive à quelque chose de convenable avec ce moteur, je dois bien pouvoir obtenir un courant diphasé par moteur pilote.
 
F

FB29

Rédacteur
Mais le principe du moteur pilote doit bien fonctionner en diphasé ? Imaginons que j'arrive à quelque chose de convenable avec ce moteur, je dois bien pouvoir obtenir un courant diphasé par moteur pilote.
Ah oui je pense ... ce devrait même être mieux qu'en tri puisque le déphasage de 90° est mieux simulé ... par contre il faudra trouver d'autres moteurs diphasés à alimenter :roll: ...

Cordialement,
FB29
 
M

midodiy

Compagnon
Sauf a intercaler un tranfo de scott ou de leblanc...
 
A

asgardatoi

Apprenti
Cependant pour ne pas complètement lâcher sur le bizarre, que pensez vous de l'idée d'utiliser le moteur biphasé pour alimenter le transformateur de Leblanc.
C'est ce que je proposais midodiy. Qu'en penses-tu ? Même avis qu' FB29 ?
 
A

asgardatoi

Apprenti
Si je ne me trompe pas FB29, on peut faire un moteur diphasé en connectant deux enroulements en série d'un moteur tri (plus facile à trouver qu'un moteur diphasé). On a alors deux enroulements (2/3 1/3) en quadrature.
C'est un montage souvent proposé comme alternative au montage en triangle avec condensateur pour faire fonctionner les tri en mono. Comparativement à la puissance indiquée en triphasé une grande partie de la puissance est perdue, par la mise en série des enroulements je suppose.
On devrait pouvoir compenser une partie de cette perte en alimentant les enroulements en série en 400v ?
 
M

midodiy

Compagnon
on peut faire un moteur diphasé en connectant deux enroulements en série d'un moteur tri (plus facile à trouver qu'un moteur diphasé). On a alors deux enroulements (2/3 1/3) en quadrature.
J'ai deja fais cela sur 2 moteurs, un petit et un gros...ça tournait, une affuteuse et une scie à ruban bois...les 2 ont cramés à l'usage. Mais on ne peut pas faire une generalité de seulement 2 cas8-)
 
A

asgardatoi

Apprenti
Tes moteurs étaient en 220v ?
Si c'est le cas ne penses-tu pas qu'ils ont pu brûler car la tension était trop basse pour deux enroulements en série ?
 
A

asgardatoi

Apprenti
Si le moteur est mecaniquement facilement changable, il ne faut pas hesiter, moteur tri 220V+variateur.
Sinon , comme dit la bobine, c'est des condos et des condos...
Pour l'explication...c'est plutot quelque chose que je sens ! il faut faire un champ tournant:
si on a 3 phases à 120°, on met 3 bobinages disposés à 120°
si on a 2 phases à 90°,on met 2 bobinages à 90°
si on a 1 phase, on met 2 bobinages à 90° et on refait une phase à 90° par un condensateur
et si on a 2 phases à 180°? on met 2 bobinages à 180° mais, pour moi, le champ magnetique ne tourne pas. Il faudra lancer le moteur pour qu'il accepte de tourner. Comme un moteur que l'on alimente avec une seule phase, il grogne mais si on le lance, il tourne...

Si on met 2 phases à 180°, on aurait pas plutôt une inversion de pôle ( un moteur à 4 poles) ?
2 phases à 90° avec deux bobinage = diphasé
2 phases à 180° = 4 pôles
Qu'en pensez-vous ?
 
A

asgardatoi

Apprenti
J'ai une légère tendance obsessionnelle.
Mais bon... biphasé-bivitesse c'est du délire ?

Bon maintenant, je vais me faire soigner et je vous laisse tranquille.
Bon dimanche à tous.
 
S

slouptoouut

Compagnon
Bâ,

il y a bien existé des moteurs asynchrone triphasé à 4 vitesses à couplage de pôles (si si !) avec une grosse armoire contenant une douzaine de contacteurs !

sloup
 
A

asgardatoi

Apprenti
Je voyais ça plus simple.
Pour le moment j'ai deux condensateur (80 et 50) pour faire démarrer le moteur, c'est pas très gros.S'il me suffit d'ajouter un transformateur d'isolement (220v 2kva) et un commutateur (pour faire passer un bobinage du condensateur au transformateur) pour avoir une vitesse lente ça rentre facilement ( je viens de regarder) dans le compartiment commande du moteur.
L'AC280 était vendu avec moteur 3000 ou 1500 trs en tri. Je trouverais amusant d'avoir les deux vitesses. Mais l'essentiel pour moi est de savoir si l'idée tient debout ou pas.
 
L

Labobine

Modérateur
Bonsoir,
Enfin une bonne chose de dite (Sloup) depuis pas mal de bavardage d'angle de décalage :moteur 4 vitesses oui mais avec 2 enroulements indépendants et couplable chacun à 2 vitesses.
En fait pourvu que les encoches le permettent :
-en nombre pour être compatible avec le nombre de pôles multiplié par le nombre de phases
- en volume pour rentrer les enroulements
on peut faire autant de vitesses que l'on veut, mais on ne le peut pas en "bricolant" les connexions quoi que l'on fasse car il faudrait ausi changer le pas des bobines et cela ne peut donc se faire que par le rebobinage du moteur et non pas en changeant l'angle de décalage.
 
S

slouptoouut

Compagnon
Bonjour,

effectivement, ces moteurs à 4 vitesses étaient assimilable a deux moteurs 2 vitesses dalhander indépendants , mais bobiné dans la même carcasse

(ces moteurs étaient assez volumineux, et leur circuits de commande encore plus !)

sloup
 
A

asgardatoi

Apprenti
il y a bien existé des moteurs asynchrone triphasé à 4 vitesses à couplage de pôles
moteur 4 vitesses oui mais avec 2 enroulements indépendants et couplable chacun à 2 vitesses.
Merci pour ces informations sur les moteurs triphasé quatre vitesses, ça semble très intéressant en effet.

Pour en revenir au moteur biphasé et aux différences avec un moteur quatre pôles monophasé, j'avais fait ce schéma schéma pour me représenter les choses.
sketch10.jpg

on peut faire autant de vitesses que l'on veut, mais on ne le peut pas en "bricolant" les connexions quoi que l'on fasse car il faudrait ausi changer le pas des bobines et cela ne peut donc se faire que par le rebobinage du moteur
En l’occurrence une vitesse de plus me suffisait.
Bref, pourquoi si on a quatre bobines à quatre-vingt dix degrés dans un moteur biphasé on ne peut pas les coupler en série pour avoir quatre pôles ? Et bien parce que les bobines ne se succèdent pas les unes aux autres. Il n'y a pas quatre pôles qui se succèdent, ils se chevauchent et chaque bobine occupe 180° dans la carcasse. Voila.
2p_24e10.jpg

En m'excusant, cher Gérard, de vous faire participer à ces bavardages.
 
L

Labobine

Modérateur
Bonsoir,
Regardez bien ce schéma c'est celui d'un biphasé 4 pôles avec le même d'encoches que votre 2 pôles :
2016-110.jpg

et comparez le au 2 pôles et vous en conviendrez que l'on ne peut pas prendre l'un pour en faire l'autre.
Chaque phase occupe le même nombre d'encoche, mais pour le 2 pôles chaque pôles occupe 1/4 de la surface polaire et pour le 4 pôles 1/8
 
A

asgardatoi

Apprenti
Bonsoir,
J'ai bien regardé les schémas.
Pour le premier schéma (le 2 pôles), il me semble qu'il s'agit d'un bobinage imbriquée à faisceaux jointifs et à pas raccourcis, le groupement des bobines d'une phase forme un pôle et pour cela les sorties des bobines sont en série.
Le second, serait ondulé et le groupe de deux bobines forme deux pôles.
 
A

asgardatoi

Apprenti
Pourriez-vous m'expliquer ce qui n'allait pas dans ce schéma pour un monophasé 4 pôles à lancer ?
En vous remerciant.

dsc_0011.jpg
 
L

Labobine

Modérateur
Bonjour,
Je croie que avant tout il vous faudrait une petite initiation au bobinage car je ne sais pas comment vous avez trouvé que cétait du bobinage imbriqué pour l'un et de l'ondulé pour l'autre alors que ce n'est ni l'un ni l'autre.
Et voilà t'il pas que maintenant vous me demandez un 4 pôles à lancer alors que c'est un 2 pôles biphasé.
Commencez par le début :
https://sites.google.com/site/lereb...nces-de-base/initiation-au-schema-de-bobinage
 
A

asgardatoi

Apprenti
Bonjour,

Quelques jours après mon dernier message, j'ai eu un accident de moto qui m'a laissé sur le carreau plusieurs mois. Le moteur est resté à la place où il était jusqu'à... ce week-end.
Bref je profite de l'été pour ranger l'atelier et pour me remettre à bricoler.
J'avais démonté le moteur pour pouvoir faire remonter les connections des bobines jusqu'au bornier. J'ai donc terminé et remonté l'ensemble.
J'ai retesté le moteur pour verifier qu'il démarrait bien avec les condensateurs précédemment montés, et puisque j'y étais, avant de le remonter dans le tour, puisque ça me trottait toujours dans la tête, j'ai essayé de le cabler en 4 pôles.

J'ai essayé plusieurs montages.
- Le premier a consisté à faire démarrer le moteur à 3000trs avec les condensateurs puis, une fois lancé, à basculer sur le montage du précédent schéma où toutes les bobines sont sur une seule phase. Dans ce premier cas le moteur se maintient à une vitesse moindre (j'imagine qu'il doit continuer de tenter de se synchroniser autour de 1500 trs), l'intensité est alors enorme (autour de 80 ampères) ce qui ne permet pas de prolonger l'expérience.
- J'ai alors essayé un deuxième montage. Toujours en lançant le moteur à 3000trs, j'ai alors essayé de le faire tourner sur les deux bobines d'une phase (connecté en entré-sortie-entré-sortie (pour faire 4 poles)). J'espérais qu'il puisse tourner comme les monophasés qui tournent selon le théoreme de leblanc. Le résultat est sensiblement le même, le moteur se maintient à une vitesse sensiblement moindre et l'intensité est encore énorme (dans les 50ampères mais sur une seule phase cette fois ci).
- Pour finir j'ai essayé un montage en biphasé 4 pôles avec les mêmes condensateurs que dans le montage 2 pôles (toujours en ne changeant que les connexions des bobines ( E-S-E-S )). Dans ce cas de figure le moteur parvient à se lancer lui même, il se maintient à une vitesse moindre qu'en deux pôles et l'intensité est toujours beaucoup trop importante (dans les 50 ampères également).

Voici le résultat de mes expérimentations de moteur biphasé 2 poles en 4 poles. Elle n'intéresseront probablement pas grand monde au vu des résultats, mais cependant s'il se trouvait quelqu'un qui puisse m'expliquer la raison (ou me renvoyer vers quelqu'un qui le puisse) de cette augmentation de l'intensité avec ce bidouillage de poles, j'en serais ravi.

En remerciant de nouveau tous ceux qui prendront la peine de lire ces lignes.
 
A

asgardatoi

Apprenti
Cher professeur Labobine,
Merci pour ce lien. Je me sens désormais moins seul dans mes ratiocinations sur les pôles.
Si ce n'est par la condescendance du ton, je ne vois pas en quoi tes réponses sur cet autre fil de discussion rejoignent mes essais.

Je finis par penser que mon problème pourrait intéresser d'autres personnes. Gérard, si tu veux bien développer...

Dans mon cas, j'ai à la base un moteur biphasé 2 pôles cablé selon ce schéma :
2p_24e10.jpg


Pour finir j'ai connecté les bobines selon ce schéma et je l'ai fait démarrer en biphasé 4 poles :

bi4pol10.gif



Pour finir, je pense que si tu voulais bien, tu pourrais vraiment m'aider à comprendre.

Le dernier schema est un schéma de moteur monophasé que j'ai trouvé sur le site de mistershoe. La principale différence avec mon moteur est que sur mon moteur les enroulements sont identiques.
Je ne doute pas que "mon" moteur ne fonctionne pas (ou pas longtemps vu les intensités) dans cette configuration, il n'a pas été conçu pour cela, c'est entendu. Par contre professeur, je ne pense pas que le probleme soit un probleme de pas polaire. Ou alors il va falloir m'expliquer cette fois, car je ne vois pas en quoi les enroulements biphasé changeraient le pas.
Si tu avais un 4 poles bi à bobiner selon ce shema, quelles seraient les différences avec mon moteur ?
Le probleme n'est-il pas au niveau des bobines elles-mêmes ? longueur, section ...
Bref, Gérard si tu as une idée.

upload_2017-8-14_10-59-21.png
 
Dernière édition:
L

Labobine

Modérateur
Bonjour,
Définition d'un rebobineur : c'est un gars qui change des fils grillés du moteur par du fil en remettant à l'identique, ce n'est pas plus difficile que cela. Il faut savoir aussi qu'il s'en tappe le cocotier de savoir quel est le cosinus phi ou le rendement du moteur et personnellement cela ne m'a jamais manqué pendant 40ans d'activité.
Je veux bien essayer de te faire comprendre, s'agit de suivre ma logique, car là si on part dans la pure technique c'est plutôt à un ingénieur (que je suis pas) qu'il faut s'adresser.
Si on part dans ton raisonnement, pourquoi alors les fabricants se cassent le bol à fabriquer distinctement des 3.000trs (2pôles) et des 1500trs (4 pôles) qui ont des rotors de différentes dimensions et par exemple un 1,5kw 1500trs de chez LS a un rotor de 90mm de diamètre et 80 de longueur et 36 encoches alors que le 3000trs l'a de 78,5mm en diamètre et 90 de longueur et 24 encoches, sans compter aussi que le nombre de fils par encoches est tout à fait différent. (cs dimensions sont de tête car je ne suis pas au bureau aujourdhui).
Que par cette comparaison il est sûr que si on veut bricoler l'un ou l'autre pour changer de pôle on ne peut que récolter des ennuis.
Ce qu'il faut savoir aussi c'est que les pôles soient également répartis et donc il doit y avoir le même nombre d'encoches entre les pôles. Avec ton moteur en 2pôles il y a bien 24/2/2=6encoches par contre en 4pôles il n'y a pas
24/2/4=3 encoches et donc le schéma pour 4pôles en biphasé 24 encoches est celui-ci :
servin14.jpg

et là on a bien 3 encoches entre chaque pôles et donc le pas de chaque bobine est tout à fait différent du 2 pôles.
 
F

FB29

Rédacteur
Bonjour,

Sans schéma des différents cas d'essais ce n'est pas facile de suivre ta logique :smt017 ...

Sur ton schéma on voit deux bobines bleues reliées ensembles sur une phase et formant 2 pôles en vis à vis ... ton moteur tourne donc à 3 000 t/mn ... avec deux phases décalées de 90°, ou même sur une seule phase avec un risque de décrochage très élevé :roll: ...

Pour faire un moteur tournant à 1 500 t/ mn il faut réaliser, pour une phase, 4 pôles successifs avec deux fois plus de bobines deux fois moins larges ... et autant pour la seconde phase :roll: ...

4 pôles 8 pôles.jpg


Par ailleurs tu est sûr de ton câblage ? la bobine bleue de gauche tourne dans le sens des aiguilles d'une montre et celle de droite aussi ... ce devrait être le contraire car sur une alternance donnée il doit y avoir un pôle sud sur l'une et un pôle nord sur l'autre ... donc les deux côtés jointifs des bobines devraient avoir le courant dans le même sens ? :smt017 ...


Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
L

Labobine

Modérateur
Bonjour,
j'avais aussi oublié qu'un bobineur se tappe aussi le cocotier des degrés de décalage et il raisonne suivant le nombre d'encoches, du nombre de phases et du nombre de pôles point.
Voilà exactement le même schéma mais avec 4 bobines (plus compréensible) :
servin15.jpg
 
A

asgardatoi

Apprenti
Merci pour vos réponses toujours aussi rapides,
Grace à vous je pense avoir compris je m'explique :

Si l'on cherche des informations sur le bobinage des moteurs asynchrone, sur internet il y a deux sources. Le site de Gérard Labobine et celui de mistershoe (http://mistershoe.free.fr). J'avais également cherché en bibliotheque et en librairie des publications papier mais je n'ai pas trouvé. Si quelqu'un avait un ouvrage de référence à me conseiller sur la question je suis preneur.
A croiser les deux sites je n'ai pas toujours réussi à m'y retrouver. Mais j'ai l'impression que ça vient.

Bien honnêtement, je n'arrive toujours pas à me représenter comment se répartit le magnétisme sur une bobine de moteur. J'ai bien essayé avec mes doigts, avec un tire-bouchon de visualiser le flux mais ca ne marche jamais vraiment.
Comme je fais confiance à Gérard je m'en tiens à ce type de représentation :
initiat1.gif


Pour te répondre FB29 :

Pour faire un moteur tournant à 1 500 t/ mn il faut réaliser, pour une phase, 4 pôles successifs avec deux fois plus de bobines deux fois moins larges ... et autant pour la seconde phase :roll: ...
Ce dont on peut s'apercevoir en regardant des schémas de bobinage c'est que le nombre de bobines est : ou égale au nombre de poles, ou moitié moindre selon le type de connexion des bobines.
Exception faite du moteur à bague de démarrage tous les moteurs bipolaires ont deux bobines par phase. Les quadripolaire en on ou quatre, ou deux.:-D

Le point de départ de mon questionnement était simplement celui-ci. Quelle différence entre un moteur avec deux bobines et deux poles, et un avec deux bobines et quatre pôles ? Sur ce point Gérard m'a en effet proposé des schémas de quatre poles qui montrent bien que les bobines ne sont pas réparties de la même manière dans les encoches du stator. Quant'aux différences de rotor je n'y avais même pas pensé. Mais est-ce que je vous embête avec les spécificités des rotors de Dahlander.


Sur ton schéma on voit deux bobines bleues reliées ensembles sur une phase et formant 2 pôles en vis à vis ... ton moteur tourne donc à 3 000 t/mn ... avec deux phases décalées de 90°, ou même sur une seule phase avec un risque de décrochage très élevé :roll: ...
Là, je pense comprendre et je pense que tu te plante.
Gérard à dit : Une bobine, deux poles, un pole nord à l'entrée et un sud à la sortie.
Par pur syllogisme : j'ai un moteur avec deux bobines ...

Le fait que mon moteur tourne à 3000trs résulte du fait que deux poles de même orientation sont placés cote à cote, imbriqués l'un dans l'autre, ces deux poles n'en formant plus qu'un. Bref j'ai un quadripole nord-nord/sud-sud. Pour placer un pôle nord à côté d'un pole nord, on fait entrer le courant par la sortie de la seconde bobine d'une phase.
C'est comme cela que je m'explique le schéma de mon moteur bipolaire biphasé 3000trs.
2p_24e10.jpg


Par ailleurs tu est sûr de ton câblage ? la bobine bleue de gauche tourne dans le sens des aiguilles d'une montre et celle de droite aussi ... ce devrait être le contraire car sur une alternance donnée il doit y avoir un pôle sud sur l'une et un pôle nord sur l'autre ... donc les deux côtés jointifs des bobines devraient avoir le courant dans le même sens ? :smt017 ...

Comme il dit Gérard : on s'en tape le cocotier du décalage horaire de la sinusoidale sur la montre de l'ingénieur. Le bobineur y va pas se faire chier à bobiner à l'envers. On bobine tout dans le même sens, la sinusoidale elle fait un pole nord à l'entrée, un sud à la sortie point barre. Faut écouter...

Ton schema ressemble à un moteur à pole saillant, pour ces moteurs je pense que c'est essentiellement la partie du flux à l'extrémité de la bobine qui était utilisé. L'extrémité la plus proche du rotor est nord ou sud.
Mais sur les moteurs à poles lisse, c'est le flux sur les cotés de la bobine qui est utilisé, la bobine est étalée de part et d'autre de son axe nord sud dans les encoches du stator. D'un coté de cet axe le champ tourne dans un sens, de l'autre coté en sens inverse et l'on retrouve la schématisation de Gérard ou chaque bobine à deux poles.
Je pense que la schématisation de nos moteurs comme des moteurs à pole saillant ou une bobine correspond à un pole n'a qu'une valeur pédagogique.
Pour schematiser mon moteur à 3000trs l'axe nord sud que tu as placé sur la phase 1 serait exatement à l'emplacement de celui que tu as placé sur la phase 2.

Ce schéma, n'est pas "mon" schéma :
bi4pol10.gif

C'est un simple copié-collé d'un schéma de moteur asynchrone 4 poles monophasé emprunté à mistershoe.
C'est le premier exemple de schéma de bobinage monophasé qu'il donne. Il n'est pas mentionné si l'enroulement de démarrage ne sert qu'au démarrage ou s'il est utilisé avec un condensateur permanent.

Avec ce schéma, avec deux modifications, avec deux si :
- Si l'enroulement de travail occupait une encoche de moins par bobine et celui de démarrage une de plus (bref si on avait des enroulements biphasés).
- Si la seconde bobine de chaque phase tournait dans le sens inverse (ou plus simplement ,si la sortie de la seconde bobine de chaque phase était mise en série avec la sortie de la première)
On aurait mon moteur biphasé à deux poles.

Les bobines y sont définis comme ondulés.
bobine11.gif

Sur ce schema les flèches indiquent les poles, par conséquent elles indiquent également le sens du courant à un instant t.

Mon probleme était donc d'arriver à comprendre pourquoi, avec mon moteur, en permutant entrée et sortie sur la seconde bobine de chaque phase je n'aurais pas quatre pôles. N'en déplaise à Gérard, je maintiens jusu'à preuve du contraire que le pas polaire est bien respecté.
Les deux exemples de schéma de moteur biphasé 4 poles même nombre d'encoches qu'il a fournit sont bien plus élégants bien plus équilibrés en effet.

Schéma à deux bobines par phase :
servin15.jpg

Schéma à 4 bobines :
servin14.jpg

Dans ces deux schema la règle d'égale répartition des poles (il doit y avoir le même nombre d'encoches entre les pôles de chaque phase) est respectée.
C'est grace à cette règle que je pense avoir compris la raison de la surintensité.

Dans le premier schéma les bobines de chaque phase s'alternent, elle ne sont pas disposés de manière jointives ce qui permet d'avoir deux poles par bobine.
Dans le second schéma, comme sur mon moteur, les bobines sont disposées de manière jointive, les faisceaux montant d'une bobine (ceux qui correspondent à l'entrée) sont immédiatement voisins de ceux de la sortie d'une seconde bobine de la même phase. Cette disposition jointive est necessaire à l'imbrication des poles. Mais dans le cas ou les poles ne sont pas imbiqués la proximité de poles contraires contrarie les flux ce qui est la source de fortes surintensités. :-D
La disposition jointive des bobines impose d'avoir autant de poles que de bobines.

J'espère que c'est la bonne explication. Si c'est bien le cas je vous remercie tous pour votre patience et particulièrement Gérard.
 
Dernière édition par un modérateur:
L

Labobine

Modérateur
Bonjour,
On ne peux pas comparer la "technique scolaire" et la pratique.
Puisque votre pas polaire est respecté, vous me ferez signe lorsque les poules auront des dents.
 

Sujets similaires

Haut